Environ 20% des bébés font des coliques du nourrisson, celles-ci surviennent dès 3 semaines après la naissance de bébé, mais font en général leur apparition entre la 6ème et 8ème semaine. Elles durent parfois plus de 7 jours et sont très inconfortables et épuisantes pour votre bébé qui se sent ballonné et a des maux de ventre.

Il est possible que les pleurs à répétition de votre bébé vous fassent vous sentir impuissante car les pleurs peuvent durer des heures pendant plusieurs jours.

Voici quelques conseils pour aider votre enfant dans cette étape et gérer la situation, soyez patients, les coliques disparaissent complètement après le troisième ou quatrième mois et ne laissent pas de séquelles pour le développement de l’enfant.

Les causes de la colique du nourrisson 

Les causes des coliques chez les bébés sont variées :

  • Le développement naturel du bébé : les coliques du nourrisson surviennent souvent pendant le développement naturel de l’enfant. Votre bébé grandit et son rythme augmente, les pleurs sont liés aux changements que le nourrisson subit comme la fréquence de son alimentation qui augmente et son rythme qui évolue.

Environ 20% des bébés pleurent plus de 3 heures par jour car c’est leur moyen d’avoir l’attention de leurs parents et de communiquer avec eux. Certains bébés sont plus sensibles que d’autres et pleurent plus, ces pleurs s’accentuent après une longue journée de stimulation à cause de la fatigue. De plus les pleurs à répétition chez le nourrisson leur provoquent des gaz et régurgitations à cause de l’air avalé.

Quand votre enfant pleure, il a besoin que vous soyez présent pour lui, que vous le réconfortiez, et lui montriez de l’affection.

  • Une fleur intestinale fragile : quand le bébé remontre fréquemment ses jambes sur son ventre à cause des douleurs et des gaz, on parle d’immaturités gastro-intestinales, celles-ci causent des contractions douloureuses qui s’expliqueraient par une flore intestinale particulière de certains bébés qui seraient plus sensibles aux changements et aurait du mal à absorber certains gras et nutriments. Des probiotiques sont donc conseillés. 
  • Une allergie alimentaire : il est possible que votre nourrisson fasse une allergie alimentaire surtout si vous le nourrissez au lait de vache ou lait en poudre. Des symptômes supplémentaires sont alors observés comme des diarrhées, des rougeurs cutanées, et des vomissements. 
  • Les mamans qui ont des migraines fréquentes : sont plus sujettes à avoir un bébé qui fait des coliques, et qui soit plus sensible aux bruits et stimulations lumineuses. Il se fatiguera plus vite, et pleura.

colique du nourrisson symptomes

Les symptômes de la colique du nourrisson 

Si votre nourrisson fait mal ses nuits, qu’il pleure plusieurs fois par jours pendant plusieurs heures à en devenir rouge et se tord de douleur, il est surement victime de colique du nourrisson.

D’autres symptômes peuvent vous aider à faire rapidement le diagnostic avant de lui procurer les soins adaptés :

  • jambes raidies et muscles du ventre contracté, le bébé repli ses jambes contre son ventre.
  • ventre dur et gaz répétitifs
  • arque le dos
  • poings serrés et visage rouge

Les solutions pour éviter ces coliques :

Il va falloir vous armer de patience, car si les coliques sont épuisantes pour votre bébé elles le sont aussi pour vous. Rappelez-vous que les coliques sont courantes et ne durent que quelques semaines, elles ne laissent pas de conséquence irréversible à votre enfant.

Ne perdez pas courage si votre bébé est inconsolable, il est possible qu’il pleure pendant des heures d’affilée. Chaque bébé est différent et ce qui marche pour l’un ne marche pas toujours pour l’autre. Voici quelques conseils utilisés par des mamans que vous pouvez essayer.

  • Tamiser les lumières de la pièce et écouter de la musique douce.
  • Donnez-lui un bain relaxant
  • Porter le bébé contre vous, peau contre peau.
  • Bercer le bébé
  • Masser le ventre de bébé
  • Hydratez le bébé
  • Essayez de limiter l’absorption d’air durant ses repas et faite lui faire son rot.
  • Donner le même sein à téter jusqu’à ce que le bébé atteigne le lait gras qui prévient les coliques.
  • Ne perdrez pas patience et ne vous énervez pas, ce n’est pas parce que votre bébé continue à pleurer que vous êtes un mauvais parent. Ne vous emportez pas, demandez de l’aide autour de vous.

Consultez un médecin :

Si les pleurs de bébé présentent les symptômes ci-dessous, consultez votre médecin.

  • Si votre bébé présente du trouble du développement, peu de contacts visuels, ne souris pas, peu de tonus musculaire.
  • Il pleure dès ses premiers jours.
  • Ses pleurs augmentent après ses 2 mois.
  • Ses pleurs ne diminuent pas après ses 3 mois.
  • Les pleurs sont irréguliers, et n’augmentent pas en fin de journée comme les pleurs des coliques.
  • Votre bébé pleurs aussi pendant qu’il boit.
  • Votre enfant perd du poids et a des vomissements.
  • Votre bébé a de la fièvre et du sang dans ses selles.
  • Il fait mal ses nuits.
  • A fait une chute où s’est blessé.

Ces symptômes nécessitent une attention particulière, s’agit peut-être pas d’une colique classique, rendez-vous chez votre médecin pour avoir un diagnostic dans les meilleurs délais.

Comment prévenir la colique du nourrisson :

Les études prouvent que les bébés nourris exclusivement par allaitement sont moins voir pas du tout touchés par les coliques, contrairement aux bébés nourris avec des repas en poudre préparés à base de lait de vache.

Colique du nourrisson : causes, symptômes et solutions pour votre bébé
4.9 (98%) 10 votes

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments