Règles abondantes : est-ce vraiment un problème ?

Ce sujet reste encore tabou en France, mais de nombreuses femmes sont sujettes à des règles abondantes, on estime qu’elles sont 1/5 à connaitre ce problème. D’autant plus que les saignements importants peuvent arriver à différentes étapes de notre vie de femme.

Alors comment juger des règles abondantes, sommes-nous toutes touchées dans notre vie, nous allons en parler dans cet article.

Pendant le cycle menstruel

On parle souvent de saignements importants, mais le terme exact est « ménorragie » (ou hyperménorrhées). Cela entraine des saignements importants durant le cycle, certaines peuvent utiliser plus de 7 ou 8 protections par jours.

Dans des cas important, cela peut entrainer une anémie (carence en globule rouge). Un bilan gynécologique complet permettra d’analyser s’il y a un dysfonctionnement, notamment lors d’un examen échographique. Ce bilan gynécologique permettra de s’assurer qu’il n’y ait pas de lésions organiques telles que des fibromes, myope ou polypes.

En dehors du cycle menstruel

Si les saignements interviennent en dehors du cycle menstruel, on parle de métrorragie ou « spotting ».

Même s’il ne s’agit que d’une maladie bénigne, la plupart des femmes concernées par ce trouble se sentent gênées dans leur vie quotidienne. Beaucoup d’entre elles n’osent plus aller se baigner, porter des vêtements clairs. Les règles abondantes peuvent aussi entraîner une gêne sur le lieu de travail car dans certains métiers il est parfois difficile de changer très régulièrement de protection.

regles abondantes causes

Mes règles sont-elles abondantes ?

Vous avez mal au ventre durant vos cycles menstruels, vous devez changer très souvent de protection, vous utilisez plusieurs protections en même temps ou avez régulièrement des taches sur vos vêtements, ce peut être le signe de règles abondantes.

Durant les règles, nous perdons en moyenne 8 à 10 cuillères à café de sang, cela peut varier d’une femme à l’autre et suivant le cycle menstruel. Disons que si vous utilisez plus de 5 tampons ou serviettes hygiéniques par jour, vous souffrez probablement d’hyperménorrhées (règles abondantes).

De plus, il faut prendre en compte la durée des règles, qui est normalement de 5 jours environ, cependant certaines d’entre nous ont des cycles plus long ou ont des saignements entre les règles, on parle aussi d’hyperménorrhées.

La couleur du flux sanguin permet de déterminer un premier diagnostic lors de nos règles. Généralement, pendant des règles normales, si la perte de sang devient plus rouge, que des caillots apparaissent et qu’on doit changer plus souvent de protection, c’est souvent signe d’une abondance des règles.

Il n’est pas nécessaire de s’inquiéter de la présence de caillots, souvent confondus avec des morceaux de notre corps (beurk…). Ces caillots sont une protection de notre système biologique afin d’éviter que la perte soit encore plus importante.

Cause

La principale cause des saignements anormaux est dû à des perturbations hormonales, notamment à cause des œstrogènes et de la progestérone qui forment la muqueuse utérine. En cas de troubles de ces hormones, la muqueuse utérine devient trop épaisse et en se détachant entraîne des règles plus abondantes.

Les règles abondantes concernent souvent les femmes à la puberté et les femmes après 40 ans. Des changements hormonaux avant la ménopause peuvent subvenir.

La prise d’un traitement hormonal (pilule contraceptive, traitement de la ménopause, de l’infertilité) peut entrainer des ménorragies ou des spotting (perte de quelques gouttes de sang entre les cycles menstruels)

Le stérilet (dispositif intra-utérin) s’il est en cuivre peut causer une abondance de flux.

L’endométriose, cite dans cet article, peut-être la cause des règles abondantes, cette maladie, certes bénigne, touche également le système hormonal.

Conséquences

Fatigue, vertige, malaise, teint pâle peuvent être les symptômes de l’anémie, à cause des flux abondants, le corps manque de globules rouges. Cela entraine une carence en fer, qui doit être substituée par une prise de compléments. Une étude suédoise a récemment démontré qu’une prise de substituts en fer permettait une amélioration de la qualité de vie lors des règles abondantes. Moins de fatigue, de vomissements, de symptômes dépressifs.

Traitement

Pour en finir avec tous ces troubles gênants dans notre vie quotidienne, nos loisirs, nos nuits fractionnées à cause des douleurs et des saignements réguliers, on peut utiliser ces différentes solutions.

norethisterone pour retarder les reglesOn peut utiliser dans un premier temps un traitement progestatif, on utilise une pilule progestative afin de limiter ou de retarder ses règles. Le Noréthistérone est un médicament classé dans la catégorie des progestatifs. Il agira sur la muqueuse utérine afin que cette hormone soit présente en quantité et éviter que la muqueuse utérine ne s’épaississe trop et provoque des saignements abondants.

Les premiers jours des règles, nous pouvons également utiliser un anti-inflammatoire ou un antihémorragique qui limitera les douleurs et la quantité des saignements.

Lorsque ces traitements sont inefficaces, et que la femme n’a plus de désir d’enfants, on peut pratiquer le curetage. Cette opération, qui s’effectue sous anesthésie générale, est très pratiquée, cependant son taux de réussite n’excède pas 50%. Cette opération vise à réduire les muqueuses de l’utérus, qui est la cause des saignements menstruels.

La résection de l’endomètre est une technique plus efficace, le taux de réussite dépassant les 80%, cependant, cette technique reste difficile et encore dangereuse, car le liquide utilisé pour cette chirurgie peut entrainer des intoxications fatales (environ 3 cas par an en France). C’est pour cela qu’il est important de consulter un spécialiste afin d’avoir un avis médical.

L’hystérectomie, c’est-à-dire l’ablation de l’utérus, est aussi une méthode radicale, mais qui est une chirurgie lourde, avec des conséquences importantes, donc on va éviter…

Conclusion

Les règles abondantes touchent bon nombre d’entre nous, il ne faut pas hésiter à consulter un spécialiste si les règles durent plus de 7 jours et si on se lève plusieurs fois la nuit afin de changer nos protections.

De nombreux traitements existent et permettent de diminuer l’abondance des règles. Il est également important de conserver une bonne hygiène de vie, en faisant pratiquant régulièrement une activité physique, en équilibrant ses repas en prenant des fruits et des légumes riches en vitamine C. Il est également conseillé d’éviter les abus de café, thé, alcool et tabac.

Règles abondantes : est-ce vraiment un problème ?
5 (100%) 1 vote


Etes-vous sûr.e d'être parfaitement couvert.e en cas de pépin ? Demandez votre devis mutuelle gratuit !
Click Here to Leave a Comment Below 0 comments