Vous avez décidé d’arrêter de fumer ? C’est une bonne nouvelle.

Pour votre santé bien sûr mais également pour votre portefeuille. Mais tout le monde sait que ce n’est pas facile. Tous les ex-fumeurs vous diront que ce n’est pas évident mais que c’est réalisable et que tout le monde peut y arriver.

Il faut d’abord de la volonté, beaucoup de volonté mais pas seulement. Il faut également se faire aider grâce à différents moyens. Nous allons vous donner tous nos conseils et nos astuces pour que la dernière cigarette que vous écrasez soit vraiment la dernière et pour que vous mettiez toutes les chances de votre côté pour réussir. La victoire sera au bout du chemin, c’est certain !

Pourquoi est-il si difficile d’arrêter de fumer ?

Toutes les personnes qui fument et qui ont essayé d’arrêter de fumer savent que ce n’est pas une partie de plaisir. Mais au fait, pourquoi est-il si difficile d’arrêter de fumer ?

addiction tabacLa première réponse à cette question est simple. Le tabac est la substance la plus addictive, plus que l’alcool par exemple. Etant donc très addictif, il est logique que son arrêt soit si difficile.

Le mot addiction désigne l’impossibilité pathologique de se passer d’une substance même en sachant ses conséquences sur la santé ou son portefeuille.

D’un point de vue psychologique, lorsqu’une personne fume, la nicotine que contient une cigarette va passer dans le sang et arriver jusqu’à son cerveau.

Une fois la nicotine fixée sur les neurones, elle va libérer de la dopamine qui est un neuro-transmetteur activant la sensation de plaisir que l’on ressent lorsque l’on fume une cigarette.

A chaque bouffée, le fumeur va se sentir dans un état de bien-être mais qui ne dure pas. Lorsque l’organisme n’a plus de nicotine, le cerveau va en redemander. C’est le processus de dépendance du tabac.

D’autres raisons expliquent également la difficulté d’arrêter de fumer :

  • De nombreuses personnes fument parce qu’elles sont anxieuses ou stressées. Lorsque l’on ne fume plus, on n’a plus cette échappatoire et ceux pour qui la cigarette est devenue une tranquillisant, arrêter de fumer est vraiment difficile.
  • Fumer c’est aussi un geste et lorsqu’il disparaît, on ne sait plus quoi faire de ses mains. C’est aussi des habitudes. La première cigarette le matin, une cigarette après chaque café, en soirée ou pendant l’apéro, ces habitudes sont difficiles à zapper !

Arrêt du tabac : les bienfaits (bien connus)

Les bienfaits liés à l’arrêt du tabac sont nombreux et justifient que beaucoup de personnes disent stop à la cigarette. Si l’on sait qu’arrêter de fumer permet de faire des économies et pas des moindres, les bienfaits sont surtout au niveau de notre santé. Mais on est souvent loin de la réalité !

  • Tout d’abord, sachez qu’au bout de 15 ans sans cigarettes, vous retrouverez l’état de santé d’une personne qui n’a jamais fumé. Il est donc important d’arrêter le plus tôt possible. Les symptômes allergiques, l’asthme et les bronchites chroniques vont également se faire plus rares.
  • Il est également important de savoir que seulement 20 minutes après votre dernière cigarette, votre fréquence cardiaque va redevenir normale et au bout de 24 heures, le risque de faire un infarctus du myocarde diminue grandement et le monoxyde de carbone n’est plus présent dans votre organisme.
  • Deux jours après votre dernière cigarette, il n’y aura plus de nicotine dans votre sang.
  • Seulement deux semaines après l’arrêt, vous allez retrouver le goût des aliments.
  • Au bout de quelques mois, votre peau va reprendre une couleur plus claire, votre respiration s’améliorera et les risques d’accidents vasculaires sont réduits de moitié. Quant au risque d’un cancer de la bouche ou encore de l’œsophage, il est diminué par deux.

Comme vous pouvez le constater, les bienfaits pour votre santé sont énormes !

Bien préparer son arrêt du tabac

Si certains arrêtent du jour au lendemain, sur un coup de tête, il faut savoir que cela reste rare. Il faut donc se préparer à ne plus fumer afin de démarrer sur de bonnes bases.

  • La motivation est bien sûr très importante. Avez-vous vraiment la volonté d’arrêter de fumer. Si vous en êtes persuadé, c’est le top. Si c’est pour faire plaisir à quelqu’un ou à la suite d’un pari, les chances de réussir sont minces. Il faut absolument que vous arrêtiez parce que vous le voulez et que ce choix soit mûrement réfléchi. Il faut donc que vous soyez convaincu que c’est le bon moment.
  • Parlez-en à vos proches, surtout s’ils fument. Dites-leur que vous voulez arrêter mais attention, ne vous mettez pas en tête que si vous n’arrivez pas à arrêter de fumer à la première tentative vous allez les décevoir.
  • Votre entourage doit vous aider et vous soutenir dans vos périodes de doutes, de manque et lorsque vous serez stressés ou irrités.
  • Vous pouvez vous fixer des objectifs pour arrêter de fumer dans de bonnes conditions et il faudra les tenir. Arrêter progressivement par exemple ou arrêter d’un coup, l’important est que vous teniez votre choix.
  • Vous pouvez également vous fixer des objectifs financiers. En vous disant, au bout d’une semaine, j’économise tant, puis au bout de deux semaines tant etc. Dîtes-vous qu’avec cet argent, vous pouvez faire ça et ça.
  • La préparation consiste aussi à accepter de se faire aider au cas ou par des professionnels. Vous pouvez par exemple vous renseigner à l’avance sur les services proposer par tabac-info-service.fr, et planifier de rejoindre l’opération Mois sans Tabac qui a l’an passé réuni plus de 180 000 personnes désireuses d’arrêter de fumer en France !

En préparant comme il se doit votre arrêt, vous mettez toutes les chances de votre côté pour réussir !

Les symptômes liés à l’arrêt du tabac

Arrêter de fumer provoque dans la majorité des cas des symptômes qu’il vaut mieux connaître afin d’y être préparer. On parle alors de symptômes de sevrage :

Elle est due par la reprise de l’activité des cils des bronches. Il est d’ailleurs fréquent d’avoir l’impression que l’on se sente moins bien que lorsque l’on fumait. Mais c’est passager, rassurez-vous.

Quelle méthode choisir pour ENFIN arrêter de fumer ?

C’est la grande question. Plusieurs méthodes ont été mises en place pour arrêter de fumer ou pour vous aider à arrêter de fumer. Certains y arriveront seuls, du jour au lendemain, sans aucune aide. Mais il faut être réaliste, ils sont rares. L’important est que vous trouviez LA méthode qui vous aide à arrêter et à tenir sur le long terme.

Vous devez choisir celle qui est le plus adaptée à votre niveau de dépendance et à vos habitudes. Voici les principales méthodes pour arrêter de fumer :

Les substituts nicotiniques

C’est l’une des solutions les plus utilisées et conseillées par les médecins pour arrêter de fumer. Cependant autant elle peut marcher pour certains autant pour d’autres, dès l’arrêt de cette méthode, tout est à refaire.

Leur principe est simple : ils apportent de la nicotine à votre corps afin que vous en ressentiez pas les symptômes de manque. Petit à petit, la dose de nicotine est diminuée. La durée du traitement est variable selon les personnes et le nombre de cigarettes fumées avant l’arrêt. Elle est en général de 3 mois et peut aller jusqu’à 6 mois.

Leur prix peut sembler élevé mais moins qu’un paquet de cigarettes (qui ne cesse d’augmenter ces dernières années). Sachez que si votre médecin vous prescrit ce type de méthodes, vous pouvez être remboursé à hauteur de 150 euros par an.

Parmi les principaux substituts nicotiniques qui vous seront proposés, on trouve :

Les patchs s’appliquent sur la peau. La nicotine va alors passer par l’épiderme pour gagner la circulation veineuse et pour ensuite aller dans votre organisme. On trouve des patchs avec une diffusion de 16 heures ou 24 heures.

La durée de diffusion dépend de votre rapport avec la cigarette. N’hésitez pas à demander des conseils à votre pharmacien ou votre médecin.

Le patch est très simple à mettre en place. Il doit être appliqué sur une peau propre et sèche et sur une partie de votre corps dont la pilosité est moindre. En général, on conseille d’appliquer le patch sur le haut du bras, sur le haut du torse ou encore sur les hanches. Il est important de changer chaque jour d’endroit.

Les médicaments

Lorsqu’arrêter de fumer est trop difficile et que le sevrage est compliqué, votre médecin peut vous prescrire un médicament qui agit directement sur votre système nerveux central et qui va donc réduire la sensation de manque qui est liée à l’arrêt du tabac.

Parmi les médicaments les plus prescrits, Zyban est en bonne place. Son agent actif Buproprion hydrochloride est bien connu pour ses facultés à aider les patients à arrêter de fumer.

Le médicament Champix et est également très prescrit aux personnes en sevrage tabagique. Ce médicament uniquement délivré sur ordonnance permet grâce à son agent actif de réduire les symptômes liés au manque de nicotine.

L’acupuncture

Beaucoup de personnes affirment avoir arrêter de fumer grâce à l’acupuncture. Le sujet fait débat. Alors oui cette pratique peut être une aide précieuse mais n’est pas une solution à part entière si vous n’êtes pas motivé.

L’acupuncture n’est donc pas une méthode miracle mais un atout qui doit obligatoirement s’accompagner de la volonté d’arrêter de fumer. Le ministère de la santé estime d’ailleurs que cette méthode n’a pas fait la preuve de son efficacité pour un sevrage tabagique et il va plus loin en expliquant que les résultats obtenus ne sont pas différents de ceux d’un placebo.

L’homéopathie

Là aussi, le ministère de la santé affirme que les effets ne sont pas démontrés pour un sevrage tabagique. Cependant, l’homéopathie peut être le coup de pouce qu’il manque à certains. L’homéopathie est dans tous les cas insuffisante chez les gros fumeurs.

Arrêter de fumer pendant la grossesse : nos conseils

tabac et grossesseFumer pendant la grossesse expose à un risque de grossesses extra-utérines, d’avortements spontanés et à différentes anomalies pendant la grossesse : enfant prématuré, retard de croissance, rupture des membranes etc.

Beaucoup de femmes pensent que les différentes méthodes tels que les patchs ne sont pas autorisés pendant la grossesse. A tort. Depuis 1997, les patchs, les gommes ou encore les inhaleurs sont autorisés en France pendant la grossesse.

En fumant une cigarette, vous allez absorber plus de 4000 substances nocives dont certaines sont très nocives pour le fœtus. Une substitution nicotinique va apporter une seule substance : la nicotine sous une forme qui est beaucoup moins agressive.

Dans tous les cas, vous devez consulter votre médecin qui vous conseillera sur la meilleure méthode pour arrêter de fumer lors d’une grossesse.

Arrêter de fumer progressivement fonctionne-il vraiment ? 

Pour certaines personnes, il n’est tout simplement pas possible d’arrêter de fumer d’un coup. De nos jours, il existe des méthodes de sevrage plus progressives mais avec un objectif final identique : arrêtez définitivement de fumer.

Arrêter de fumer progressivement peut être la solution qui peut faire la différence et qui peut surtout être la clé de la réussite. Mais pour cela, vous devrez faire des efforts quand même. Vous devez par exemple fixez la date à laquelle vous écraserez votre dernière cigarette dans les 6 semaines.

Choisissez les cigarettes qui sont pour vous les plus importantes dans une journée et éliminez les autres en les remplaçant par exemple par des gommes à mâcher. Cette période peut durer 3 semaines.

Eliminez ensuite les cigarettes dites difficiles les unes après les autres. Cette étape durera 3 semaines et devrait se terminer par une dernière et définitive cigarette écrasée.

En résumé

Oui arrêter de fumer est difficile mais cela reste possible. Il faut être certes très motivé mais cela ne suffit pas toujours. Les patchs, les gommes à mâcher, les médicaments sont là pour vous donner un petit coup de pouce.

Il peut y avoir des accidents mais il ne faudra se focaliser dessus et apprendre de ses erreurs pour retenter à nouveau. N’hésitez pas à vous faire aider et vous finirez par écraser votre dernière cigarette !

Le premier conseil est d’éviter les situations à risque, surtout au début.

  • Si pour vous le café était synonyme de cigarette, diminuez sa consommation pour être moins tenté.
  • Evitez également les apéros, les soirées. Mais simplement au début car vous ne devez pas non ne plus vivre ou ne plus avoir de vie sociale.
  • Essayez ensuite dans ce type de situation de vous motiver en vous disant que ce serait bête d’anéantir tous vos efforts pour une simple cigarette après un apéro.

Lorsque la sensation de manque est là, sachez qu’elle ne dure pas plus de 8 minutes.

  • Vous devez trouver une occupation en attendant qu’elle passe. Cela peut-être de jouer sur son smartphone, d’écouter de la musique, de se balader, de mâchouiller un stylo etc. A vous de trouver l’échappatoire pour oublier l’envie d’allumer une cigarette.

Avoir des envies de fumer est tout à fait normal et vous verrez que petit à petit, elles vont s’estomper. Mais en attendant, vous devez mettre des stratégies en place. Félicitez-vous chaque fois que vous avez surmonté une envie et chaque jour sans tabac passé ! Relisez chaque fois que c’est nécessaire la liste des motivations qui vous ont fait stopper la cigarette.

Arrêter de Fumer
5 (100%) 1 vote