L’acné est une maladie de la peau que tous les adolescents redoutent. Dès que le premier bouton apparaît, c’est le drame. Véritable maladie, cauchemar des adolescents et des adultes, l’acné est responsable d’un mal-être, d’un manque de confiance en soi et d’un isolement dans les cas les plus sévères.

9 adolescents sur 10 sont touchés par l’acné et 80 % des personnes qui ont entre 11 et 30 ans. L’acné concerne donc aussi les adultes. Les répercussions psychologiques et sociales sont souvent importantes et c’est pour cela qu’il faut avoir les bons gestes pour le prévenir et les bons traitements pour traiter les boutons d’acné.

Liste des traitements abordés dans ce guide :

L’acné, c’est quoi ?

L’acné est une maladie de la peau qui touche une large proportion de la population. En France, environ 15 millions de personnes sont touchées et c’est la principale cause de rendez-vous pris chez un dermatologue. Elle apparait le plus souvent lors de l’adolescence.

Même si elle est le plus souvent sans danger, il existe des formes d’acnés sévères (dans 15% des cas) qui peuvent devenir très handicapantes pour les personnes qui en souffrent. L’acné est une maladie inflammatoire follicule pilo-sébacé.  Cette infection touche plusieurs parties du corps comme par exemple le visage, le dos, la poitrine, le dos et les épaules. Les symptômes sont visibles sous plusieurs formes.

L’acné est due à un déséquilibre des glandes sébacées. Ces glandes doivent produire le sébum, une substance huileuse qui est censée hydrater la peau et la maintenir en bonne santé. Lorsque ces glandes sont déréglées, il se passe une surproduction de sébum ce qui a pour conséquence d’obstruer les pores de la peau.

Dans ces pores va se créer un mélange entre des cellules mortes de peau et le sébum qui reste emprisonné et cela devient un environnement fertile pour les bactéries. Les boutons d’acné font alors leur apparition.

Les différentes formes de l’acné

Il existe principalement deux formes d’acné : l’acné à lésions rétentionnelles et l’acné à lésions inflammatoires.

La première est un type d’acné qui associe une peau grasse avec des points noirs et des points blancs. De plus, on peut observer une dilatation des pores de la peau.

Il y a ensuite l’acné inflammatoire qui correspond à une prolifération microbienne à l’intérieur des points blancs et noirs. Cela donne naissance à une lésion inflammatoire comme des boutons, papules ou pustules.

Enfin, il existe un type plus rare qui est l’acné kystique. Plus sévère, elle est également plus douloureuse et moins facile à traiter. Dans ce cas-là, des kystes apparaissent en plus des autres symptômes. Ceux-ci peuvent laisser des cicatrices.

Les causes de l’acné

Les causes de l’acné peuvent être :

  • La génétique

Il faut savoir que la génétique est souvent responsable de l’acné. Si par exemple les parents ont eu de l’acné, il est fort probable que leurs enfants en aient également.

  • Les hormones

Les hormones sont souvent montrées du doigt lorsque l’on cherche la cause d’une acné. C’est pour cela qu’elle fait souvent son apparition lors de l’adolescence car c’est à cette période que les hormones sexuelles commencent à être sécrétées en quantité importante.

Cette sécrétion est importante chez les garçons à cause des androgènes (hormones mâles). Mais les adolescentes et plus précisément leurs ovaires et leurs glandes surrénales fabriquant également des hormones mâles, elles peuvent également souffrir d’acné. La prescription d’une pilule contraceptive est souvent recommandée pour son effet sur les hormones sexuelles masculines.

  • Le sébum

L’obstruction du canal par lequel s’écoule le sébum est souvent mise en cause lors de l’apparition des boutons d’acné. Les cellules superficielles de la peau que l’on appelle des kératinocytes prolifèrent de manière importante et vont avoir du mal à s’éliminer.

  • Le stress

Le stress est souvent évoqué par les dermatologues comme responsable de l’acné. Pouvant avoir une influence sur les concentrations hormonales, il peut donc en effet être responsable de cette maladie cutanée.

Les symptômes de l’acné

Il existe une multitude de symptômes de l’acné. A la suite de l’obstruction des pores peut survenir une réponse inflammatoire ce qui par conséquent marque le début du processus d’apparition du symptôme.

Il y a les points noirs (comédons ouverts), les points blancs (comédons fermés). Ceux-ci sont la conséquence visible la plus courante pour les personnes atteintes d’acné. Les points noirs tiennent leur couleur d’une réaction chimique entre la mélanine de la peau et l’oxygène. Il y a une oxydation et cette mélanine durcit et noircit.

Pour les points blancs, c’est le même développement que pour les points noirs sauf que la variante de couleur vient du fait de l’obstruction complète du pore de la peau contrairement au point noir, où le pore est seulement partiellement bouché.

Il y a ensuite les papules, c’est-à-dire des boutons rouges inflammatoires sans pus. Cette infiltration cutanée disparait toute seule dans la majorité des cas. Elles sont de taille variable mais d’environ 5 mm le plus souvent.

Les pustules sont des boutons rouges qui contiennent du liquide purulent (communément appelé pus).

Les nodules sont de petites bosses douloureuses dont la taille est supérieure à 5 mm.  Ces nodules sont localisés sous la peau et sont souvent de petites boules plus ou moins dures. Il est possible que ces symptômes atteignent certains organes et donc par conséquent être des tumeurs bénignes non cancéreuses.

Enfin, il y a les kystes qui sont un les symptômes les plus sévères de l’acné. Les kystes sont des sortes de cavités qui contiennent du liquide ou une substance semi solide.  Ils ne sont généralement pas cancéreux mais par contre peuvent gêner le fonctionnement d’un organe. De plus, les kystes sont le plus souvent assez douloureux.

L’acné à l’adolescence

Comme nous l’avons dit un peu plus haut, l’acné est causée par un dérèglement hormonal d’où l’apparition des symptômes durant l’adolescence pour l’immense majorité des personnes atteinte de cette maladie.  

Pourquoi ? Car les hormones sont complètement déréglées durant cette période ce qui comme nous l’avons expliqué, modifie l’action des glandes sébacées. En résulte une apparition de symptômes qui sera visible deux ou trois semaines plus tard.  

L’acné affecte une grande partie des adolescents, d’une part physiquement avec l’apparition de boutons, mais d’autres part psychologiquement. C’est un cauchemar pour la plupart des adolescents. Selon une étude, plus de la moitié se sentent mal dans leur peau à cause de leur problème d’acné.  

Ils se sentent gênés dans leur vie quotidienne et se sentent pour la plupart tristes et angoissés par ce problème. Les jeunes avec cette maladie ont plus de chance de commettre une tentative de suicide par rapport aux jeunes du même âge. Les risques de dépression sont également liés au fait d’avoir des symptômes de cette maladie de la peau.

Cela est causé par l’image négative renvoyée par l’acné, sur des stéréotypes comme par exemple sur le manque d’hygiène que ferez preuve les personnes atteintes. Quoi qu’il en soit, les personnes atteintes d’acné se replient souvent sur eux-mêmes et s’isolent. Il est donc important de prévenir et de traiter l’acné dès les premiers symptômes.

acne adolescence

L’acné chez les nourrissons

L’acné apparaît également chez le nourrisson. La proportion de bébé atteint est de 20%. Ceux-ci développent de petits boutons rouges le plus souvent sur le visage. La plupart du temps, cette acné est sans gravité.

Cette acné apparaît car le nouveau-né est encore imprégné des hormones maternelles et il faudra attendre quelques semaines afin que celles-ci disparaissent naturellement. Si la peau durant cette acné est grasse, elle deviendra par la suite très sèche car les glandes sébacées ne sont pas ou peu active.

=> Lire notre guide complet sur l’acné du nourrisson.

L’acné durant la grossesse

La grossesse est synonyme de changement hormonaux et donc par conséquent d’une possible apparition d’acné. Les femmes n’ayant pas eu de l’acné durant leur adolescence ne sont pas épargnées malheureusement. Une femme peut très bien avoir de l’acné durant sa grossesse alors qu’elle n’avait jamais eu un bouton d’acné de sa vie. Cependant, une femme ayant eu de l’acné avant sera évidemment davantage susceptible d’en avoir durant sa grossesse.

Cette acné se manifeste comme pour les adolescents, c’est-à-dire avec des boutons comme des points noirs ou blancs, des boutons rouges voir même des kystes dans les cas les plus sévères. Elle touche le visage, le dos et la poitrine.

L’acné à l’âge adulte

Une croyance populaire dit que l’acné est un problème d’adolescents et qui disparait une fois la vingtaine passée, sauf que c’est totalement faux. Il faut savoir que l’âge moyen des personnes atteintes d’acné augmente d’année en d’année. C’est principalement les femmes qui en souffrent. Environ 22% des femmes ont de l’acné contrairement aux hommes qui ne sont que 3% à en avoir.

Près de 30% des patients qui vont consulter pour de l’acné sont âgés de plus de 25 ans. Il faut également dire que les adultes vont plus facilement consulter un dermatologue pour ce problème que les adolescents. La plupart des personnes avait déjà de l’acné durant leur adolescence, cela s’appelle l’acné persistante contrairement à l’acné tardive qui qualifie la forme d’acné qui apparait pour la première fois à l’âge adulte.

Elle est généralement légère ou modérée mais difficile à traiter de par le caractère persistant de l’acné. Comme pour les adolescents, c’est une source de troubles psychologiques, de dépression et d’anxiété. Cela s’explique notamment par le fait que l’acné est considérée en société comme un problème d’adolescents et donc il peut être encore plus compliqué pour un adulte de 30 ou 40 ans d’en avoir.

Les traitements existants

Il existe de nombreux traitements sous diverses formes pour combattre l’acné.  Nous allons vous donner un aperçu des différents traitements possibles.

  • Les traitements locaux

Les traitements locaux sont les plus prescrits pour des acnés légères à sévères. Associés à une hygiène impeccable, ils ont des bons résultats. Leur posologie dépend du principe actif du traitement mais également du type d’acné.

Les traitements locaux se présentent sous la forme de gel ou de crème contenant des principes actifs (rétinoïde ou peroxyde de benzoyle principalement) efficaces dans le traitement de l’acné.

Parmi les traitements les plus efficaces, on trouve notamment le gel Roaccutane (Isotrex), la crème Skinoren, les gels Différine ou encore Duac. Ces traitements sont généralement à appliquer le soir avant le coucher.

  • Les médicaments par voie orale

Acheter diane 35Lorsque l’acné est sévère et lorsque le patient vit mal cette poussée de boutons, le médecin peut décider de vous prescrire des antibiotiques. Ils ne sont prescrits automatiquement comme c’est le cas d’ailleurs pour d’autres pathologies. Les antibiotiques ont pour rôle de stopper la croissance de la bactérie responsable de l’acné.

Parmi les traitements les plus efficaces, il vous sera très certainement prescrit Tétralysal ou encore Oxytétracyline.

Si l’acné persiste malgré un traitement dermatologique bien conduit, votre médecin peut vous prescrire une pilule contraceptive : Diane 35 (Dianette).

Elle est particulièrement efficace pour lutter contre la séborrhée souvent mise en cause lors de l’apparition d’acné. Elle possède en effet une hormone progestive qui freine la production et l’excrétion du sébum.

  • Le laser

Des chercheurs britanniques, dans les années 2000, ont mis au point la technique du laser dans le traitement de l’acné. Les résultats des études sont sans appel. Une réduction du nombre de cicatrices de 53 %, une diminution de 49 % des lésions inflammatoires et une réduction de l’acné de 50 %.

Le laser n’est aujourd’hui que rarement utilisé et seulement pour les cas sévères d’acné car c’est un traitement qui n’est pas remboursé par la Sécurité Sociale.

Les facteurs aggravants

Même s’ils ne sont pas des causes réelles de l’acné, il existe des facteurs qui peuvent aggraver l’acné. Il en existe beaucoup et nous allons vous exposer les principaux.

  • L’alimentation

Beaucoup de personnes croient qu’avec une mauvaise alimentation, il peut y avoir une apparition d’acné sauf que c’est plus compliqué que cela. Les médecins il y a plusieurs dizaines d’années disaient que l’alimentation n’avait pas de répercussions sur l’acné.

Cependant, des études et des observations plus récentes montrent qu’il peut y avoir des liens, plus ou moins étroits entre alimentation et acné. Des observations sur des peuples qui ont migrés vers un mode de vie occidental ont vu une apparition d’acné ce qui n’était pas le cas avant.

Nous avons vu plus haut que l’acné était causée par un déséquilibre hormonal et il est possible que le métabolisme soit stimulé par des facteurs extérieurs comme par exemple l’alimentation.

Ensuite, des études ont montré que les personnes (et notamment les jeunes hommes) qui buvaient le plus de lait avaient les plus gros soucis d’acné. Le lait peut contenir en effet des molécules qui influencent les hormones endogènes.

Même si le lien entre alimentation et acné n’est pas encore bien expliqué, avoir une alimentation équilibrée est déjà un bon début pour les personnes atteintes d’acné. Par exemple, il serait judicieux d’éviter les produits laitiers, les produits sucrés et les graisses.

  • Le soleil

Les personnes croient encore que l’acné peut être atténuée en restant au soleil sauf que cela ne va rien faire hormis aggraver vos symptômes.

En effet, l’acné est causée par une surproduction de sébum par les glandes sébacées. Cette surproduction arrive également lorsque la peau est trop sèche. Ainsi, lorsque vous restez plusieurs heures au soleil, votre peau deviendra déshydratée et pour contrer cela, les glandes sébacées vont produire encore plus de sébum et vous aurez donc un risque accru de développer des symptômes par la suite.

Il peut être facile de croire qu’avoir une peau bronzée cache les boutons mais cela aggrave les diverses cicatrices et marques d’acnés qui seront plus visibles une fois le bronzage parti. Le soleil avec ses UV fait s’épaissir la couche superficielle de la peau, ce qui amène les pores à se boucher.

La plupart des médicaments utilisés ont des contre-indications concernant le soleil. C’est-à-dire que votre peau sera plus sensible et le risque de coups de soleil graves augmentera.

Si vous souhaitez tout de même profiter du soleil durant la période estivale, assurez-vous d’avoir une crème solaire non-comédogènes, c’est-à-dire qui ne favorise pas les boutons noirs. Il faudrait éviter les crèmes solaires grasses et donc favoriser un produit si possible à base d’eau et sans huile. Si l’exposition aux rayons UV est déconseillée, il en va de même pour les cabines UV qui ont les mêmes effets.

  • Le stress

Le stress peut aggraver votre acné. En effet, le cortisol, hormone du stress a des effets comme par exemple celui d’augmenter la production de sébum. Nous avons vu que s’il y a trop de sébum, il y a aura une obstruction des pores et l’apparition de symptômes quelques temps après. C’est notamment pour cela que les adolescents ont tendance à avoir plus de boutons pendant une période d’examens.

Comment prévenir l’acné ?

Il y a quelques gestes simples et quelques habitudes à prendre pour prévenir l’acné ou pour éviter de l’aggraver. La première chose à savoir est qu’il ne faut ni percer, ni gratter, ni pincer ou toucher les boutons. Toucher à un bouton d’acné peut provoquer l’apparition de cicatrices. Sachez également qu’un bouton que vous touchez est un bouton qui mettra deux fois plus de temps à disparaître.

  • Une hygiène impeccable

Cela permet d’éviter d’aggraver votre situation. Il faut prendre soin de sa peau en utilisant des produits adaptés à votre type de peau. Nettoyez la bien, sans frotter trop fort et après chaque lavage, hydratez votre peau. N’abusez pas des exfoliations, et faites-en par exemple une fois par semaine.

Evitez de dormir sans vous démaquiller, c’est important. Aussi important que d’utiliser de bons produits de maquillage, si possible non-comédogènes. Evitez les après-rasages qui contiennent de l’alcool et essayez d’espacer les rasages si vous souffrez d’acné.

N’oubliez pas de laver vos draps, vos oreillers et vos serviettes le plus possible car  ce sont de véritables nids à bactéries et à peaux mortes.

  • L’alimentation

Comme nous l’avons vu, manger équilibré est également important pour ne pas empirer votre situation. Eviter de manger des produits laitiers et de la charcuterie. Au contraire, vous pouvez abuser des légumes, des fruits et de bonnes graisses (comme les Omega3).

Quoiqu’il en soit, il ne faudra surtout pas oublier de vous hydrater, cela est très important ! Boire au moins 1,5 l d’eau par jour est le minimum afin d’éviter que votre peau s’abime.

  • Le sport et un bon sommeil

Faire du sport permet de diminuer son stress et nous avons vu que ce dernier peut être un facteur aggravant de l’acné.

Bien dormir est également important afin de garder des niveaux de stress bas.

Les idées reçues sur l’acné

Il est vrai que l’on entend un peu tout et n’importe quoi sur l’acné. Beaucoup d’informations sont fausses. Voici quelques idées reçues :

  • L’acné est due à une mauvaise hygiène de peau

Ce n’est pas parce que l’on souffre d’acné que l’on a une mauvaise hygiène de la peau. Cette dernière peut l’aggraver mais ne la provoque pas.

  • L’acné ne touche que les adolescents

C’est l’idée reçue la plus entendue. Elle est bien sûr fausse. Même s’il est vrai que les adolescents sont les plus touchés, ce ne sont pas les seuls. L’acné de l’adulte est également très fréquente et peut arriver même si adolescent, l’adulte n’a jamais été affecter par cette maladie de la peau.

  • Le soleil est bon pour l’acné

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, non le soleil et l’acné ne font pas bon ménage. C’est ce que l’on appelle un faux-ami car il va d’abord assécher les boutons, colorer la peau et ainsi donner l’impression de cacher les lésions mais une fois que vous ne vous exposez plus au soleil, les poussées d’acné seront redoutables. Attention donc au soleil !

Notre conseil : Si vous n’avez pas le choix et que vous serez exposés au soleil pour votre travail par exemple, vous pouvez prendre des gélules de zinc pour traiter votre acné. Le zinc n’est pas photo-sensibilisant contrairement à la plupart des médicaments et vous n’aurez donc pas à vous cacher des rayons du soleil.

  • Ne pas se maquiller : idée reçue ?

Il faut savoir que si vous avez des boutons d’acné, le maquillage n’est pas interdit. Il faut juste choisir les bons produits et notamment opter pour du maquillage non comédogène. N’oubliez pas non plus de bien vous démaquiller tous les soirs pour que votre peau respire.

En suivant ces quelques conseils très simples, vous allez prévenir ou ne pas aggraver votre acné.

Guide acné
5 (100%) 11 votes