Quel est le taux normal de cholestérol HDL à avoir ?

L’hypercholestérolémie est causée par un taux trop élevé de cholestérol-LDL, celui que l’on qualifie de « mauvais cholestérol ». Le « bon cholestérol » décrivant le cholestérol-HDL.

Mais si le taux de ce dernier est trop faible, on parle alors d’hypohdlémie. Comme l’hypercholestérolémie, ce trouble métabolique peut être dangereux pour la santé et accroître les risques de maladies cardiovasculaires.

Comme le cholestérol-LDL, il est important de surveiller le taux du cholestérol-HDL pour qu’il ne soit pas trop faible. Avant de voir quel est le taux recommandé, nous allons découvrir pourquoi on le surnomme le « bon cholestérol ».

Le bon cholestérol

On pourrait croire qu’il existe deux molécules différentes de cholestérol. Une qui serait bénéfique et une autre qui serait néfaste. Ce n’est pas le cas. Il n’existe qu’une seule molécule de cholestérol. Pour mieux comprendre, il faut connaître le cheminement du cholestérol dans notre corps, de sa création à sa destruction.

Il s’agit d’une substance indispensable pour notre organisme et notamment nos cellules dont il est l’un des composants essentiels des membranes. Contrairement à ce que l’on pourrait croire le cholestérol alimentaire ne représente qu’une petite partie du cholestérol total présent dans notre corps. Le principal étant synthétisé par notre foie. Une fois synthétisé, il va devoir être acheminé jusqu’aux différentes cellules.

Ce sont les lipoprotéines de basse densité (LDL) qui vont le transporter. C’est à ce moment que peuvent se déposer des résidus de cholestérol sur les parois sanguines. Mais les lipoprotéines de haute densité sont justement là pour venir les récupérer et les acheminer jusqu’au foie où ces résidus seront dégradés pour être utilisés dans la synthèse des acides biliaires. Nous voyons le cholestérol-HDL comme une sorte de nettoyeur et c’est pour cette raison qu’il est qualifié de « bon cholestérol ».

Si le taux de cholestérol-HDL est trop faible alors tous les résidus laissés par les LDL ne pourront être récupérés. Au fil du temps, cela va provoquer une accumulation de cholestérol dans le sang, auquel vont venir s’ajouter d’autres substances. Ce qui risque de venir obstruer la circulation sanguine d’une artère et provoquer un accident cardiovasculaire.

Le taux recommandé

L’hypohdlémie est nettement plus rare que l’hypercholestérolémie. Néanmoins, il est important de veiller à ce que le taux de cholestérol-HDL ne soit pas trop bas. Il est recommandé qu’il ne soit pas inférieur à 0,4 g par litre de sang.

De même, le ratio cholestérol total/cholestérol-HDL ne doit pas être supérieur à 4. Cela signifie que le cholestérol-HDL ne doit pas représenter moins de 25 % du cholestérol total. Le cholestérol total regroupe les cholestérols HDL et LDL, mais également celui provenant de notre alimentation.

Pour connaître ces différents taux, il est nécessaire de faire une analyse sanguine. Cela peut se faire auprès d’un cabinet spécialisé, mais vous pouvez aussi le faire vous-même. Il existe des appareils permettant un autodiagnostic simple et rapide.

Quel est le taux normal de cholestérol HDL à avoir ?
2.5 (50%) 2 votes