Epidémie de rougeole : ce qu’il faut savoir sur cette maladie rare et comment lutter contre

La rougeole avait presque disparue ces dernières années mais elle fait un retour en force depuis novembre 2017. Elle sévit principalement en Nouvelle-Aquitaine qui recense 269 cas confirmés dont 66 ont nécessité une hospitalisation (chiffres au 15 février 2018).

Le décès d’une femme de 32 ans à Poitiers montre que l’épidémie de rougeole continue de s’étendre et l’Agence Régionale de Santé (ARS) tire la sonnette d’alarme. Face à cette épidémie qui fait peur, il faut le reconnaître, beaucoup de personnes se posent des questions et ne trouvent pas toujours les réponses.

Nous allons donc tout vous dire sur cette maladie, ses symptômes, les vaccins de la rougeole mais également sur les traitements des symptômes.

La rougeole en quelques mots

La rougeole est une maladie virale très contagieuse. Le virus se transmet soit lors d’un contact direct avec un malade soit indirectement via une surface contaminée comme un mouchoir ou un jouet. Il faut savoir qu’une personne malade peut contaminer jusqu’à 20 personnes, ce qui est 4 à 6 fois plus que la grippe. Le virus de cette maladie survit à l’air libre.

Il est important de savoir que ce n’est pas une maladie à prendre à la légère et qu’elle peut provoquer des complications neurologiques et pulmonaires qui peuvent entraîner un décès comme cela a été le cas à Poitiers.

Le virus qui provoque la rougeole appartient à la famille des Paramyxovirus. Entre le moment où le virus pénètre dans l’organisme du patient et le début des premiers symptômes, il se passe une dizaine de jours. C’est ce que l’on appelle la période d’incubation.

La maladie dure une dizaine de jours s’il n’y a pas de complications. Un malade ayant eu la rougeole est immunisé à vie contre le virus de la rougeole.

Les symptômes de la rougeole

La rougeole est une maladie mal connue et c’est pour cela qu’il est important d’en connaître les symptômes. Les voici :

  • Une forte fièvre (au-dessus de 39°C)
  • Une éruption cutanée constituée de petites taches très rouges et légèrement surélevées. Elle apparaît d’abord sur le visage, derrière les oreilles, sur les joues puis sur le cou, le haut du corps pour ensuite atteindre les pieds.
  • Un écoulement nasal (rhinite)
  • Une grande fatigue
  • Une toux
  • Une conjonctivite avec un gonflement des paupières, une rougeur des yeux, une gêne visuelle et des larmoiements
  • Des douleurs abdominales et une diarrhée
  • Des petites taches blanches à l’intérieur des joues (signe de Köplik)

Il est bien sûr essentiel de consulter son médecin au moindre doute.

Quels traitements pour la rougeole ?

Il n’existe aucun traitement contre la rougeole. Mais bien sûr des médicaments vous seront prescrits pour en soulager les symptômes. Les antibiotiques ne seront prescrits qu’en cas de complications puisque la rougeole est d’origine virale.

Concernant le traitement des symptômes, il consiste à la prise de paracétamol ou d’ibuprofène lors d’une fièvre persistante. Dans le cas d’une conjonctivite, il est conseillé de se rincer les yeux avec du sérum physiologique.

epidemie rougeole que faire

La vaccination de la rougeole en détails

Le meilleur moyen de prévenir la rougeole est d’être vacciné. Pour les autorités de santé, la trop faible couverture vaccinale est responsable de l’épidémie de rougeole.

Depuis le 1er janvier 2018, le vaccin ROR (rougeole- oreillons- rubéole) est obligatoire à l’âge de 12 mois. Une seconde dose devra être injectée à l’âge de 16 à 18 mois.

Pour les enfants de plus de 2 ans et pour les adultes qui n’ont pas été vaccinés, les autorités de santé préconisent une « vaccination de rattrapage », ce qui pourrez être favorable pour enrailler l’épidémie de rougeole.

Le vaccin est déconseillé chez les femmes enceintes. Si vous envisagez une grossesse, il est donc important de vous faire vacciner avant. La rougeole chez la femme enceinte peut avoir de lourdes conséquences comme une fausse-couche ou un accouchement prématuré.

Comment limiter la propagation de la rougeole ?

Voici quelques gestes et conseils à appliquer par les personnes qui ont la rougeole ou pour éviter la contagion :

  • Lavez-vous les mains souvent et apprenez à vos enfants à le faire
  • Lavez le nez de vos enfants avec du sérum physiologique
  • Lorsque vous toussez, couvrez votre bouche
  • Nettoyez tous les objets qui sont utilisés par une personne ayant la rougeole
  • Evitez d’embrasser la personne malade
  • Si votre enfant à la rougeole, aérez votre intérieur au moins une fois par jour pendant 20 mn

Si votre enfant a la rougeole, vous devez en informer l’école et ne pas l’amener à l’école ou à la crèche pendant 5 jours après l’apparition des premiers boutons.

Les complications possibles de la rougeole

Les complications de la rougeole dont certaines peuvent être graves peuvent provoquer un décès. Il faut savoir que certaines complications peuvent apparaître des années après les premiers symptômes de la rougeole. Voici les principales complications de la rougeole :

  • Des otites
  • Des laryngites
  • Des bronchiques
  • Des pneumopathies
  • Des insuffisances cardiaques
  • Une encéphalite aiguë
  • Une méningo-encéphalite de rougeole
rougeole alerte

Crédit image : https://www.sante-sur-le-net.com/sante-enfant/maladies-infantiles/rougeole/

Conclusion

Elle est le sujet de nombreuses conversations, de nombreux reportages et de nombreux avertissements de la part de la Ministre de la Santé. L’épidémie de rougeole est de toutes les préoccupations.

La seule solution est de vous faire vacciner, quel que soit votre âge et de faire vacciner vos enfants. Cela peut enrailler l’épidémie et cela vous évitera bien sûr d’être contaminé par ce virus. Si vous ne savez pas si vous avez été vacciné, consultez votre médecin. Une simple prise de sang permet de le savoir. Il faut également être certain d’avoir bien fait les deux injections du vaccin. Mais heureusement, dans la majorité des cas, la rougeole est bégnine !

Epidémie de rougeole : ce qu’il faut savoir sur cette maladie rare
4.7 (93.33%) 3 votes

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: