8

Malbouffe : classement des pires villes de France (Janvier 2018)

Pour la 3ème année consécutive, l’équipe du site My-Pharma.info, spécialiste de l’information santé / pharma depuis 2013, a élaboré son classement des villes les plus « frappées » par la malbouffe en France (voir l’étude 2016 et l’étude 2017) !

L’an dernier, le podium était composé (dans l’ordre) de Bordeaux, Nîmes (surprenant 2nd) et Paris. Et pour la 3ème année consécutive, la ville grande gagnante est … BORDEAUX !

Préambule : les dangers réels et potentiels de la restauration rapide (malbouffe…)

Il ne faut pas se voiler la face, un casse-croûte chez le fast-food du coin permet certainement d’économiser du temps, mais le prix à payer sur le court et le moyen terme est loin d’être insignifiant.

sandwich fastfood

La particularité de ces aliments servis en restauration rapide est qu’ils sont pauvres en sources nutritives comme les fibres végétales et les vitamines, mais riche en gras, en sel, en sucre et autres produits chimiques.

Les habitués de ces endroits à l’heure du dîner ou du souper ne sont pas toujours conscients des effets à court terme de ces repas prêt-à-manger. Leur faible apport en protéines essentiels à la production d’énergie cause quelques effets presque immédiats comme la léthargie et l’avidité.

Mais ce sont les effets de la restauration rapide sur le long terme qui préoccupent le plus grand nombre de spécialistes. Le surpoids est inévitable avec ce genre d’alimentation et tous les problèmes de santé comme l’hypertension artérielle, le diabète, le cholestérol, les maladies cardiaques, les cancers et autres maladies chroniques vont avec.

Mais en plus des problèmes physiques, le surpoids est également source de nombreux malaises psychologiques. La plupart des rondeurs liées à un mauvais équilibre alimentaire sont difficilement assumés.

C’est pour cette raison que certaines personnes vivant avec un problème de surpoids tombent dans une mésestime de soi. Nombreux vivent d’ailleurs un sentiment d’exclusion lié au regard de la société par rapport aux problèmes de l’obésité.

Un mot sur le classement de cette année

L’étude

Pour cette nouvelle édition, nous avons décidé d’aller encore plus loin dans notre analyse, en incluant non plus 10 mais les 16 chaînes de restauration rapide les plus présentes en France*, et d’ouvrir ce classement à non pas 20 mais les 30 plus grandes villes Françaises.

Figurent donc dans notre liste de chaînes les marques suivantes : McDonald’s, Quick et Burger King (toujours séparés pour cette année), KFC, Paul, La Brioche Dorée, Domino’s Pizza, Subway, La Mie Câline, Starbucks, La Croissanterie, Pizza Hut, Pomme de pain, O’tacos, Bagelstein, et Speed Burger.

Précisions :

  • Seules les chaînes considérées comme « malbouffe » par la rédaction ont été intégrées au classement
  • Ce classement porte sur la présence de ces chaînes au sein de nos villes, et nous avons par conséquent volontairement exclu les chaînes principalement présentes sur les aires d’autoroute de ce classement « par ville ».

Les résultats :

L’an dernier, c’était donc Bordeaux qui montait pour la 2ème fois consécutive sur la plus haute marche du podium. Malgré un écart immense en nombre d’enseignes avec une ville comme Paris par exemple (35 vs 294), Bordeaux remportait la palme en termes de la densité la plus élevée de restaurants de restauration rapide pour 1000 habitants.

Et pour le classement de cette année, c’est une nouvelle fois Bordeaux qui figure 1er au classement avec 59 enseignes. L’ajout des nouvelles enseignes ne change donc pas la donne, au contraire, renforçant même la position de la ville (ratio de 0,2422) devant son Dauphin … Angers !

Angers, qui poursuit donc sa remontée (est-ce vraiment une croissance positive ??). 4ème lors des 2 précédentes éditions, Angers remplace cette année Nîmes derrière Bordeaux avec (seulement) 27 enseignes, mais une densité de 0,1799. Une différence infime avec Lyon et son ratio de 0,1797, mais qui suffit à impacter le classement !

Paris, en haut du classement lors des 2 dernières années glisse au 5ème rang, désormais dépassé par Aix-en-Provence, nouvelle ville prise en compte dans nos calculs, et qui vient donc directement se positionner en 4ème position avec 25 enseignes, et une densité de 0,1767.

Le podium Français

Classement complet (2018)

Le détail des données

Détails des données – Cliquez pour agrandir

À Bordeaux : 

Gagnante en 2016, et 2017, et donc à nouveau en 2018, l’un de nos fleurons de la gastronomie Française offre donc à ses habitants la plus forte densité de chaînes de restauration rapides pour 1000 habitants.

McDonald’s (10 enseignes) y est également la chaîne la plus représentée, juste devant Paul (9) et La Brioche Dorée + Domino’s Pizza (7 enseignes chacune) qui dépassent désormais Quick qui continue la fermeture de ses restaurants suite à la fusion avec Burger King.

À Angers :

Second pas si surprenant quand on observe l’évolution des dernières années, Angers doit sa place sur le podium à son ratio très élevé, compte tenu de la population « réduite » de l’agglomération !

Malgré la fermeture d’un McDonald’s et de plusieurs restaurants Quick, la prise en compte des nouvelles enseignes maintient Angers très haut dans ce classement (27 enseignes pour une densité de 0.1799 pour 1000 habitants).

À Lyon :

La ville fait le Yoyo, après une 3ème place en 2016, et un recul (5ème) en 2017, Lyon revient sur le podium en 3ème position avec ses 90 enseignes et son ratio de 0,1797 restaurants pour 1000 habitants.

C’est l’une des rares villes en France où McDonald’s (12 restaurants) n’est pas l’enseigne la plus présente, battue par Subway (16).

À Aix-en-Provence :

Nouvelle ville dans notre classement, non prise en compte lors des 2 précédentes éditions, et qui fait donc directement son entrée en 4ème position en 2018 avec, certes, seulement 25 enseignes, mais une densité de 0,1767 restaurants pour 1000 habitants.

Paul y est la chaîne la plus représentée, avec 8 restaurants, loin devant Subway (3), La Croissanterie (3) et McDonald’s (2).

À Paris : 

Qui sort donc du TOP 3 (et c’est tant mieux pour les Parisiens, non ?), malgré ses 385 enseignes de restaurations rapide. McDonald’s y est toujours SUR-représenté avec pas moins de 69 enseignes, devant Subway (52) et Starbucks (50).

Les chaînes de restauration rapide les plus représentées en France

McDonald’s domine toujours largement le podium avec 229 enseignes, devant Subway (174) et … Paul (123) qui dépasse désormais Domino’s Pizza (111) !

classement malbouffe chaines 2018

Suite à son rachat par Burger King, la chaîne Quick continue de fermer des restaurants, tandis que le nombre de Burger King continue par conséquent de progresser. Mises ensemble, les 2 chaînes regroupent 129 restaurants.

Un (nouveau) mot sur les kebabs

C’était le sujet de débat l’an dernier : faut-il inclure les Kebabs dans un classement Malbouffe ?

La réponse est bien entendu OUI. Et en 2017, nous avions donc ajouté cette donnée de manière séparée. C’est de nouveau le cas en 2018, car il n’existe toujours pas de listing consolidé, et nous devons donc faire avec les chiffres disponibles (notamment sur le site Kebab-Frites.com, qui recense cette année environ 7 500 enseignes dans l’Hexagone), pour établir un sous-classement 100% kebab !

En 2017, le podium était occupé par Lille, Saint-Etienne et Le Havre. 3 villes où pourtant positionnées en bas de classement dans notre analyse sur les grandes enseignes, mais du coup particulièrement loties quand il s’agit de Kebabs !

Pour 2018, ce sont 3 nouvelles villes qui grimpent sur le podium : Metz, Clermont-Ferrand et Amiens. Avec la même singularité d’être mal (ou bien ?) classées concernant la densité de grandes enseignes, et en haut sur la partie purement Kebabs.

Les sushis doivent-ils être inclus dans notre classement 2019 ?

Chaque année apporte son lot de question, et cette année, c’est celle de la présence des sushis qui nous a été régulièrement proposée par nos lecteurs et nos contacts lors de la création du classement.

Pour 2018, nous avons décidé de ne PAS inclure les chaînes de Sushis dans notre classement, car nous considérons qu’il y a un écart entre les produits qui peuvent être proposés dans un sushi shop (surtout si de qualité) et un chaîne de fast-food comme MacDonald’s ou Domino’s…

Mais nous sommes en droit de nous poser la question ! La consommation de sushis augmente année après année, et de plus en plus d’études se penchent sur les effets de la consommation (en trop grande quantité) de poisson crû ou du dosage parfois bien trop élevé dans les plats proposés en sodium.

Alors qu’en pensez-vous ? Considérez-vous les sushis comme une forme de malbouffe ? Donnez-nous votre avis dans les commentaires !

=====

*Données fournies par le site France Snacking Magazine.

 

Malbouffe : classement des pires villes de France (Janvier 2018)
3.9 (78.26%) 23 votes

Click Here to Leave a Comment Below 8 comments
Robin - janvier 11, 2018

Pour info il n’y a qu’un seul Quick a Rennes. Ville blindée de Mc Do, Brioche Dorée et Subway mais qui peine a se diversifier vers d’autres chaines comme Starbucks ou Burger King….

Je trouve que le classement est tronqué car basé sur les populations communale et une ville comme Lyon grimpe au classement contrairement a Marseille par exemple (plutôt se baser sur les aires urbaines).

PS : plutôt que d’inclure les sushis il faut prendre en compte les enseignes de french tacos qui représentent la malbouffe par excellence. Ex : Otacos.

Reply
    My-Pharma - janvier 12, 2018

    Merci Robin ! Otacos est inclut. Nous avons inclus uniquement les plus GROSSES chaînes de restauration rapide, et les villes (population site INSEE).

    Reply
Allyie - janvier 12, 2018

Si l’on inclut les kebabs on peut alors ajouter toutes les brasseries et routiers qui fonctionnent au steak frites et pizza surgelées. Pourquoi pas toutes les autres pizzeria? Pourquoi pas les autres chaînes de hamburger? Idée intéressante mais réalisation trop partiale et partielle.

Reply
    My-Pharma - janvier 12, 2018

    Vous avez raison, on pourrait continuer à ajouter beaucoup de choses !
    Nous nous sommes arrêté aux plus grandes enseignes de restauration rapide.
    Il fallait bien faire un choix 😉 On prend note pour l’an prochain !

    Reply
FRANRENET - janvier 19, 2018

Bonjour

Je ne comprends pas : Paris recule dans le classement mais le ratio a augmenté depuis 2016. Pouvez-vous m’éclairer ?
Merci

Reply
    My-Pharma - janvier 20, 2018

    Le ratio reste inférieur aux autres villes, d’où la baisse au classement face à d’autres villes soit nouvelles (par rapport à 2017) soit qui ont elles aussi connu une hausse !

    Reply
TIIRAN - janvier 22, 2018

Il y a un starbuck a l’hopital d’Angers depuis mai 2017..

Reply
Gastronomie: Metz est-elle vraiment la capitale du kebab? – Information - février 15, 2018

[…] Selon le site My-Pharma.info, qui publie depuis deux ans un classement des kebabs en marge de celui plus global sur la malbouffe (d’ailleurs, le titre de la «pire ville» revient à Bordeaux), c’est bien Metz qui compte le plus de restauration kebab pour 1.000 habitants, avec 50 établissements répertoriés, devant Clermont-Ferrand et Amiens. […]

Reply

Leave a Reply: