Allergie aux médicaments
4.3 (85%) 12 votes

Allergie aux médicaments : symptômes, causes & conseils pour agir

Ce n’est pas la plus connue des allergies, mais c’est l’une des plus dangereuses…. Il arrive que notre santé soit menacée par cela même qui est censé la protégée. Il s’agit de l’allergie médicamenteuse. Elle n’est pas rare puisque 30 % de la population française a déjà eu une allergie due à un médicament.  

Ce type d’allergie est à prendre au sérieux car une allergie aux médicaments peut avoir de lourdes conséquences pour votre santé et peut même entraîner un décès en cas de choc anaphylactique.

L’allergie médicamenteuse est souvent confondue avec les effets secondaires d’un traitement. Il s’agit pourtant de 2 choses bien différentes.

Quels sont les principaux médicaments responsables d’une allergie ? Comment reconnaître une telle allergie ? Que faut-il faire ? Quelle est la différence entre un effet secondaire et une allergie médicamenteuse ?

Si vous pensez souffrir d’une allergie aux médicaments, rassurez-vous, nous allons répondre à toutes les questions que vous devez vous poser et dont vous ne trouvez pas les réponses !

Qu’est-ce qu’une allergie médicamenteuse ?

Si l’on vous prescrit un médicament, quel qu’il soit, c’est avant tout pour ses effets sur votre organisme. Il a pour rôle de soulager des symptômes, de guérir ou de prévenir une maladie ou une affection. Mais il peut arriver que ce médicament produise des effets inverses sur votre organisme. On parle alors d’allergie médicamenteuse.

Une allergie à un médicament est une intervention du système immunitaire face à la substance à l’origine de l’allergie. Il s’agit de l’allergène. Ce type d’allergie est imprévisible et peut arriver chez n’importe qui, même chez ceux n’ayant aucune allergie connue.

Quels sont les symptômes ?

La plupart des symptômes ont lieu une heure après la prise du traitement et se caractérisent :

  • Par de l’urticaire sous forme de plaques légèrement rouges et enflées
  • Par des démangeaisons au niveau des lèvres, de la langue ou du visage
  • Par des rougeurs
  • Par une réaction respiratoire avec une toux ou des éternuements
  • Par une réaction ophtalmologique comme des yeux rouges, larmoyants ou des paupières gonflées

L’anaphylaxie est une réaction allergique soudaine, grave et qui peut apparaître en seulement quelques secondes ou quelques minutes. Les symptômes de l’anaphylaxie sont :

  • Des difficultés respiratoires
  • Un pouls rapide ou au contraire faible
  • Une respiration sifflante
  • Une perte de conscience, des vertiges
  • Un cœur irrégulier ou des palpitations
  • Un bleuissement de la peau au niveau des lèvres et des ongles
  • Des nausées, des vomissements ou de la diarrhée
  • Des douleurs abdominales
  • Un état de confusion

L’anaphylaxie est bien sûr une urgence médicale et demande une prise en charge immédiate.

Les médicaments responsables d’une telle allergie

La plupart des médicaments peuvent provoquer une allergie mais il est vrai que les antibiotiques et notamment ceux appartenant à la classe des céphalosporines (la pénicilline par exemple) et des sulfamides sont souvent mis en cause.

Il existe également de nombreuses allergies aux traitements prescrits pour soulager les douleurs rhumatologiques comme l’aspirine ou les anti-inflammatoires non stéroïdiens. Moins connue mais présente l’allergie aux anesthésiques locaux comme la xylocaïne peut également arriver.

On trouve aussi des allergies médicamenteuses dues aux traitements prescrits pour les maladies cardiovasculaires. Les antiépileptiques, les traitements anticancéreux, l’insuline, les neuroleptiques, les médicaments contenant de la quinine, les médicaments en vente libre et les préparations homéopathiques peuvent également être responsables d’une allergie médicamenteuse.

Sachez que les produits iodés qui sont utilisés en radiologie peuvent provoquer une allergie.

Allergique aux médicaments : que faire ?

Si vous PENSEZ être allergique

Si vous pensez souffrir d’une allergie médicamenteuse, la première chose à faire est bien sûr d’en parler très rapidement à votre médecin. Il pourra alors proscrire ce médicament et le remplacer par un autre si l’allergie à ce médicament est diagnostiquée.

Pour diagnostiquer une allergie médicamenteuse, un bilan allergologique vous sera prescrit. Il comprend des tests cutanés réalisés avec le médicament suspecté et par un allergologue, des tests sanguins pour certains traitements et des tests de réintroduction orale du médicament afin d’observer les réactions sous surveillance médicale bien sûr.

Lorsqu’une allergie médicamenteuse est diagnostiquée, vous devez bien sûr toujours le signaler à votre médecin, aux spécialistes que vous consulterez au cours de votre vie, quand vous allez aux urgences et ce, même si l’allergie n’a aucun rapport pour vous avec le motif de la consultation.

Si vous êtes allergique

Nous vous conseillons d’avoir toujours sur vous une carte indiquant les médicaments qui vous sont interdits et d’en parler à votre entourage surtout si vous êtes allergique aux anesthésiques.

Si vous avez une allergie reconnue à un traitement, vous devez faire attention à ne pas prendre un médicament de la même famille sans l’avis de votre médecin.

Ne prenez jamais un médicament qui ne vous pas été prescrit personnellement et évitez l’automédication le plus possible même si vous prenez de l’homéopathie. Si l’allergie médicamenteuse est contraignante pour vous, vous pouvez demander à votre médecin si vous pouvez bénéficier d’une désensibilisation.

Allergie médicamenteuse et effets indésirables : quelles différences ?

Beaucoup de personnes confondent les effets indésirables d’un médicament et une allergie. Mais avoir un effet secondaire ou indésirable ne veut pas dire que vous êtes allergique à ce médicament. La plupart des effets secondaires ne vont pas impliquer votre système immunitaire.

Il est vrai que les symptômes sont assez proches notamment les réactions cutanées. Un effet secondaire est souvent dû à un mauvais dosage d’un médicament. Une allergie médicamenteuse arrive quant à elle quelle que soit la posologie ou la durée du traitement.

Si vous hésitez entre les deux après avoir pris un médicament, la seule chose à faire est de consulter rapidement votre médecin. Lui seul peut définir s’il s’agit d’une allergie au médicament !

Comment traiter une allergie médicamenteuse ?

Si l’allergie médicamenteuse est légère ou modérée, dans la majorité des cas, il suffit de stopper la prise du médicament concerné et de prendre un traitement adapté. Dans ce cas, l’allergie disparaîtra dans les 48 à 72 heures.

Les symptômes comme des rougeurs, de l’urticaire ou des démangeaisons pourront être soulagés avec des antihistaminiques ou des corticoïdes locaux. Dans le cas d’une toux sou d’une respiration sifflante, votre médecin peut vous prescrire un bronchodilatateur.

Pour soulager des réactions cutanées, vous pouvez prendre des douches froides ou appliquer des compresses froides. Nous vous conseillons de porter des vêtements amples qui ne vont pas irriter votre peau et d’appliquer une pommade calmante sur la zone.

Il est également possible d’être désensibilisé à un médicament comme on peut l’être lors d’une allergie respiratoire.

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments