Ail et Cholestérol

Le postulat de départ est le suivant : avoir un taux de cholestérol élevé est mauvais pour la santé. Il augmente notamment le risque de maladies cardiovasculaires. Plus précisément c’est ce que l’on appelle le mauvais cholestérol, c’est-à-dire les lipoprotéines de basse densité (LDL), qui présentent un risque pour notre santé.

Pour réduire cette menace, le mieux est de faire attention à ce que nous mangeons.

En effet, ce sont certains aliments qui vont augmenter ce taux. A l’inverse d’autres aliments ont pour vertu de réduire le mauvais cholestérol ou du moins d’empêcher qu’il ne s’accumule dans les veines. Parmi ces aliments nous allons dans cet article nous intéresser à l’ail.

Pour accompagner vos plats

L’ail est une plante très utilisée dans le domaine culinaire depuis des siècles. Il présente une odeur et un goût forts qui permettent d’ajouter de la saveur à de nombreux plats. A ce titre, nous le classons parmi les « condiments ». L’ail peut être utilisé dans une viande, une sauce, pour réaliser de l’aïoli, du beurre d’escargot, de la rouille et bien d’autres possibilités culinaires.

L’ail relève nos plats et il est même temps à la base de certaines préparations. N’hésitez pas à avoir toujours à portée de main une gousse d’ail. Elle se conserve relativement longtemps et vous trouverez toujours une façon de l’utiliser. Sinon, vous pouvez acheter un petit pot d’ail émincé qui se conservera nettement plus longtemps.

Des propriétés médicinales

Outre ses valeurs nutritives, l’ail présente également de nombreuses propriétés médicinales. D’ailleurs, de par le monde, l’ail est très utilisé pour ses vertus médicales. Il renferme différentes vitamines : A, B1, B2, et C. De plus, cette plante est réputée pour contenir des antibiotiques naturels. Le plus connu étant l’ajoène. Ce dernier est également un antioxydant et un anticoagulant (double avantage pour votre corps).

Déjà dans les anciennes civilisations l’ail était reconnu pour ses valeurs médicinales. Si bien qu’il était également conseillé pour éloigner les forces maléfiques : sorcières, diables, vampires, zombies, malchance, tempêtes ou encore les monstres marins.

L’ail est aussi un pré-biotique grâce à l’inuline qu’il contient. Cela signifie qu’il favorise le développement des bactéries bénéfiques à la flore intestinale. Il est également utilisé pour lutter contre le rhume.

Nous vous conseillons donc de manger régulièrement de l’ail. S’il ne vous empêche pas forcément de tomber malade, il est un atout pour votre corps. Ne le considérez pas comme un produit miracle, mais comme un aliment qui outre son goût est bénéfique pour la santé, un véritable allié.

Ail et cholestérol : j’en mange ou pas ?

Maintenant que nous avons évoqué les propriétés médicinales de l’ail, qu’en est-il de son efficacité contre le cholestérol? Nous tenons tout d’abord à vous préciser que manger de l’ail ne vous empêchera pas forcément d’accumuler du mauvais cholestérol.

Cependant, il posséde des agents anti-cholestérolémiants donc, OUI, vous pouvez en manger sans aucun souci.

Selon de nombreuses études l’ail se révèle plutôt efficace dans le traitement de l’hypercholestérolémie, c’est-à-dire l’excès de cholestérol. Il va réduire la concentration de mauvais cholestérol dans le sang.

Néanmoins, se baser uniquement sur l’ail pour lutter contre le cholestérol n’est pas suffisant. Il a été démontré qu’avoir un régime alimentaire d’excellente qualité, équilibré et varié est nettement plus efficace. Pour résumé, en accompagnant de temps en temps vos plats d’un peu d’ail, vous mettez toutes les chances de votre côté pour lutter contre le mauvais cholestérol.

Ail et Cholestérol
4.2 (84%) 20 votes