Curcuma et cholestérol

Si vous aimez la cuisine épicée, alors le curcuma est peut-être celui que vous devez consommer régulièrement.

Avant de savoir s’il cet aliment est efficace pour lutter contre le cholestérol, nous allons découvrir ce qu’est exactement cette épice, d’où il vient et ses spécificités. Ensuite, nous évoquerons ses vertus médicinales et ses effets sur notre corps.

D’où provient le curcuma ?

Le curcuma est tiré de la plante curcuma longa. Il s’agit d’une plante herbacée rhizomateuse vivace. Les rhizomes de la plante vont alors être récoltés et écrasés en poudre pour en extraire l’épice que nous connaissons.

Cette épice est originaire d’Asie et plus précisément de la partie sud de ce continent. Le pays où il est sûrement le plus utilisé est l’Inde. Là-bas, le curcuma est une épice sacrée. Il a une forte connotation religieuse et les Indiens l’utilisent depuis l’Antiquité. Notamment au sein de leur médecine. En France, on appelle parfois cette épice le safran des Indes.

Si elle est connue en Occident depuis l’Antiquité, il faut tout de même attendre le 18e siècle pour qu’elle soit véritablement importée en grande quantité sur le continent européen. Elle est alors surtout utilisée comme teinture et produit pharmaceutique.

Par la suite, le curcuma va devenir une épice très utilisée dans le domaine culinaire. Elle est notamment l’épice principale du curry, mais on le retrouve également dans le tandoori, la vadouvan, le colombo ou le garam masala. Bien sûr, la cuisine indienne est sûrement celle qui en fait le plus l’usage, mais on le retrouve aussi dans de nombreuses autres cuisines du monde et notamment de l’Asie du Sud-est.

Ses qualités médicinales

Depuis très longtemps, le curcuma est utilisé par la médecine. Plus précisément, on le retrouve dans la médecine traditionnelle indienne. Il est réputé pour ses qualités d’antioxydant et d’anti-inflammatoire. Il est aussi très présent dans la médecine chinoise.

Idem en Europe, où dès le 17e siècle il est utilisé pour soigner ou calmer différentes pathologies (flatulence, scorbut, jaunisse…). Il est aussi recommandé pour réduire les risques cardiovasculaires et réduire les inflammations au niveau des articulations.

De même, plusieurs études se sont intéressées à l’effet du curcuma sur les cancers. Il semblerait qu’il aurait un rôle préventif contre différents cancers et permettrait d’en réduire les risques.

Le curcuma est aussi connu pour ses qualités dans le traitement de l’hypercholestérolémie. Autrement dit, cette épice favorise la réduction du cholestérol et notamment du mauvais cholestérol.

Plus précisément, ce serait la curcumine, présente en quantité différente selon le type de curcuma, qui va réduire le taux de cholestérol. Il semblerait que cette substance va augmenter le niveau de HDL (le bon cholestérol) tout réduisant le cholestérol total, dont le niveau de LDL (mauvais cholestérol).

Le curcuma est-il bon pour le cholestérol ?

Il semblerait, en effet, que le curcuma fait partie de ces aliments qu’il est conseillé de manger régulièrement lorsque l’on a un taux élevé de cholestérol. Sans être le produit miracle, cette épice a tendance à favoriser le bon cholestérol au profit du mauvais.

Curcuma et cholestérol
4.3 (85.71%) 28 votes