Huile de colza et cholestérol

Conçue à partir de la graine de colza, l’huile de colza également appelée huile de canola est souvent mise en avant pour ces effets bénéfiques pour la santé. Est-elle si avantageuse ou faut-il au contraire ne pas en consommer ?

Ce qui nous intéresse particulièrement ce sont les effets de l’huile de colza sur le cholestérol. Est-elle une huile qu’il faut privilégier en cas d’hypercholestérolémie ou, au contraire, faut-il en limiter sa consommation ?

Toutes les réponses sont présentes au fur et à mesure de cet article.

Qu’est-ce que c’est que le colza ?

Avant toute chose, découvrons de plus près ce qu’est le colza, cette graine dont est tirée l’huile. Il s’agit d’une plante à fleurs jaunes. Elle est présente sur tous les 5 grands continents. De sa graine on en extrait une huile grâce à la trituration. Cette huile est, avec l’huile de tournesol et d’olive, l’une des trois huiles alimentaires les plus consommées en Europe.

Le premier producteur de colza au monde est le Canada. Il est suivi de la Chine et de l’Inde. En quatrième place on retrouve la France.

Outre pour notre alimentation (huile alimentaire et margarine), l’huile de colza est également utilisée pour la fabrication de biocarburant, mais aussi comme lubrifiant, dans la composition d’insecticides bio et dans certains thermomètres.

De quoi est composée l’huile de colza

Pour savoir si cette huile est véritablement bénéfique pour notre organisme, il faut s’intéresser à sa composition.

On découvre que l’huile de colza est essentiellement composée d’acides gras insaturés. Au total, ils représentent plus de 90 % de la composition de cette huile. Plus précisément, ce produit est composé d’environ 60 % d’acides gras mono-insaturés et 30 % d’acides gras polyinsaturés. Ensuite, on retrouve seulement 7 % d’acides gras saturés. Le reste est composé des vitamines E et des vitamines K.

Les acides gras saturés sont de l’acide palmitique et stéarique. Les mono-insaturés sont de l’oléique et du gadoléique. Et les polyinsaturés sont de l’alpha-linolénique (un oméga-3) et du linoléique (un oméga-6).

Ses effets sur notre santé

Ce qu’il faut éviter le plus possible ce sont les acides gras saturés. L’huile de colza en contient très peu, ce qui est déjà un avantage. En plus de cela, elle contient énormément d’acides gras insaturés. Ces derniers, et plus précisément les oméga-3, sont bénéfiques pour notre santé. Ils réduisent les accidents cardiovasculaires.

De même, ils sont également efficaces contre le mauvais cholestérol qu’ils vont contribuer à diminuer. Ils peuvent également favoriser la production de bon cholestérol.

Alors, faut-il manger de l’huile de colza en cas de cholestérol ?

L’huile de colza est assurément l’une des meilleures huiles, voire la meilleure, pour notre organisme et notamment lorsque l’on a tendance à faire de l’hypercholestérolémie. Bien sûr, comme toute matière grasse il ne faut pas tomber dans l’excès.

Mais il est vrai que l’huile de colza est particulièrement efficace contre le cholestérol et pour réduire les risques de maladies cardiovasculaires. Essayez de varier les huiles (colza, olive, noix, arachide, soja), pour une alimentation plus variée ou n’hésitez pas à faire des mélanges.

Huile de colza et cholestérol
3.3 (65%) 4 votes