Huile d’olive et cholestérol 

Si vous vivez dans le sud de la France, vous devez avoir l’habitude de cuisiner essentiellement à l’huile d’olive. Cette matière grasse est une des bases de la cuisine méditerranéenne. On la retrouve au sein de la plupart des pays du pourtour méditerranéen.

Il faut dire que son goût est particulièrement savoureux. De plus, l’huile d’olive est également riche en différents nutriments essentiels pour notre organisme. Cependant, il s’agit d’une matière grasse, et lorsque l’on a tendance à faire de l’hypercholestérolémie, il faut faire attention à certaines matières grasses.

Dans cet article nous allons donc étudier si l’huile d’olive est mauvaise en cas de cholestérol, ou si vous pouvez continuer d’en consommer.

Déjà utilisée durant l’Antiquité

La Méditerranée est le berceau de la civilisation occidentale contemporaine. Depuis l’Antiquité, cette région n’a cessé de se développer et d’influencer le reste du monde. Aujourd’hui, les cartes sont réparties, et cette zone du monde n’a plus la même influence. Mais c’est de là que tout a commencé. Dès l’Antiquité l’huile d’olive était utilisée dans la cuisine méditerranéenne.

Tirée de l’olive, cette huile est une matière grasse que l’on peut utiliser dans une poêle lorsque l’on fait chauffer des aliments, ou dans une salade.

Au niveau du goût, l’huile d’olive est légèrement amère. Elle est aussi très fruitée au niveau de ses arômes. Cette huile se remarque aussi par son onctuosité.

Une matière grasse

L’olive est déjà en soi un fruit relativement riche en graisses. Logiquement, l’huile que l’on en retire l’est également. En moyenne, une huile d’olive contient environ 14 à 17 % d’acides gras saturés. Ensuite on retrouve aux alentours de 70 à 75 % d’acides gras mono-insaturés et environ 10 à 12 % d’acides gras polyinsaturés.

Les plus mauvais pour la santé sont les acides gras saturés. Ils présentent nettement plus de risques pour notre système cardiovasculaire. Lorsque l’on a un taux de cholestérol élevé, il faut éviter le plus possible les aliments contenant beaucoup d’acides gras saturés.

Peut-on continuer de manger de l’huile d’olive quand on a du cholestérol?

Il est vrai que l’huile d’olive contient des acides gras saturés (15 %). Cela nous rappelle qu’il ne faut pas en abuser. Cependant, la proportion de ces derniers est nettement inférieure à celle des acides gras insaturés (mono et poly) qui représentent plus de 80 % de la composition de l’huile d’olive.

Ces acides gras insaturés ont des effets positifs sur notre système cardiovasculaire et sur le cholestérol. Ils vont réduire la quantité de mauvais cholestérol dans le sang. Et parfois, ils peuvent même favoriser la production de bon cholestérol.

Vous pouvez donc continuer à consommer de l’huile d’olive en cas de cholestérol, au contraire.

Néanmoins, nous vous conseillons de varier les huiles ou de les mélanger. Parmi les meilleures contre le cholestérol, on trouve l’huile de colza ou l’huile de noix. De toute façon il suffit de regarder sur l’étiquette la proportion d’acides gras saturés. Le mieux est qu’ils ne dépassent pas les 17-18 %.

Huile d’olive et cholestérol 
3.8 (76.67%) 6 votes