Huile de palme et cholestérol

Il s’agit d’une huile végétale extraite des fruits du palmier à huile. Elle est l’huile la plus consommée à travers le monde. Cela en fait-il l’huile la plus saine ? Cette question nous allons y répondre à travers les différentes parties de cet article.

Ce qui nous intéresse particulièrement c’est l’effet de l’huile de palme sur le cholestérol et plus précisément sur ce que l’on appelle le mauvais cholestérol, c’est-à-dire les lipoprotéines de basse densité (LDL). Fait-elle partie de ces aliments qu’on devrait arrêter de consommer lorsque l’on a un taux trop élevé de LDL ?

Le palmier à huile

Il existe différentes espèces de palmiers à travers le monde. Le palmier à huile ou éléis de Guinée n’est pas le plus esthétique, ce n’est pas celui que l’on retrouve sur les grandes avenues méditerranéennes. Cela n’en reste pas moins l’un des plus cultivés.

Comme le précise si bien son nom, ce palmier est essentiellement cultivé pour son huile. Celle-ci est extraite par pression à chaud de la pulpe du fruit.

Il faut savoir qu’elle est l’huile végétale la plus consommée à travers le monde. Elle représente environ 25 % de la consommation d’huile végétale. Devant des huiles comme celles tirées de l’olive, du tournesol ou du colza.

Le plus grand producteur est l’Indonésie, suivie par la Malaisie et le Nigéria. En consommation, c’est l’Inde qui est le plus gros consommateur, devant, l’Indonésie et la Chine.

Riche en acides gras saturés

Maintenant que nous avons vu d’où provenait cette huile, intéressons-nous davantage à sa composition. Ce que l’on remarque immédiatement, c’est qu’elle contient plus d’acides gras saturés que d’acides gras insaturés. Les premiers représentent environ 49 % de la composition de l’huile, contre 46 % pour les seconds, dont 37 % d’acides gras mono-insaturés et 9 % d’acides gras polyinsaturés.

L’avantage de cette forte proportion d’acides gras saturés, c’est qu’elle s’oxyde moins rapidement. Il est tout à fait possible de la faire chauffer sans qu’elle ne soit dangereuse pour la santé. Elle est donc très utilisée dans la cuisson d’aliments.

Par contre, ces acides gras saturés sont également ceux qui présentent le plus de risques pour la santé et plus précisément pour le système cardiovasculaire. Il est conseillé de privilégier les huiles à faible taux d’acides gras saturés (inférieur à 18 %) et fort taux d’acides gras insaturés.

Doit-on en consommer en cas de cholestérol ?

Vous l’aurez compris, l’huile de palme n’est pas vraiment à privilégier par rapport aux autres huiles, surtout si vous souffrez d’hypercholestérolémie. Elle a tendance à augmenter le taux de cholestérol, que ce soit le bon cholestérol, mais aussi le mauvais cholestérol. Il vaut mieux privilégier d’autres huiles comme celle de colza, de noix, d’olive ou d’arachide.

Cependant, cela ne veut pas dire que vous devez totalement éliminer l’huile de palme de votre régime alimentaire. Le plus important étant de savoir équilibrer votre alimentation. Si vous utilisez de l’huile de palme, veillez à ne pas consommer un autre aliment riche en acides gras saturés.

Huile de palme et cholestérol
3.3 (66.67%) 3 votes