Noix de macadamia et cholestérol

Noix de macadamia et cholestérol
5 (100%) 4 votes

Certes chez nous ce n’est pas la plus connue des noix et plus largement des fruits à coque, et pourtant son goût est plutôt fin et délicat. Dans des pays comme l’Australie ou la Nouvelle-Zélande, elle est très appréciée.

En tant que fruit oléagineux est-elle efficace pour réduire le mauvais cholestérol ou faut-il l’éviter. Pour le savoir, nous allons d’abord découvrir d’où vient ce fruit, puis de quoi il est composé, pour finalement comprendre les effets de cet aliment sur le taux de cholestérol.

Le noyer du Queensland

Le Queensland est une région du nord-est de l’Australie. C’est de cette région qu’est originaire le noyer du Queensland. Et de cet arbre provient la noix de macadamia qui en est le fruit. Aujourd’hui, d’autres pays la cultivent : Nouvelle-Zélande, Thaïlande, Costa Rica, Afrique du Sud, la ville de San Francisco, Hawaï et plus marginalement l’Espagne et quelques pays du nord de l’Afrique.

Il s’agit d’un fruit oléagineux et qui est donc riche en graisses, et dont on en extrait une huile. Elle est surtout utilisée dans le cosmétique comme huile de massage.

Décortiquons la noix de macadamia

Maintenant que nous avons vu d’où elle provenait, nous pouvons analyser plus en détail les différents composants de cette noix.

Comme tous les fruits oléagineux, elle est riche en lipides, en protéines, et elle contient également des minéraux et des vitamines.

Ce qui nous intéresse particulièrement ce sont ses lipides. Ils contiennent en moyenne 15 % à 20 % d’acides gras saturés et entre 70 % et 85 % d’acides gras insaturés. Sur l’ensemble du fruit, ces acides gras représentent environ 50 %.

Acides gras et cholestérol

Il faut savoir que le cholestérol peut être influencé positivement ou négativement par les acides gras. Le taux lipoprotéines de basse densité (LDL) est généralement augmenté par une grande quantité d’acides gras saturés, et diminué par une grande quantité d’acides gras insaturés.

Les LDL sont que l’on appelle couramment le mauvais cholestérol. Autrement dit, il vaut mieux privilégier les graisses riches en acides gras insaturés.

Ces acides gras insaturés peuvent même augmenter le taux de HDL, c’est-à-dire de bon cholestérol.

Que retenir de la noix de macadamia et du cholestérol ?

Si vous avez bien suivi nos explications dans les paragraphes précédents, vous aurez compris que la noix de macadamia est conseillée quand fait de l’hypercholestérolémie.

Elle contient nettement plus d’acides gras insaturés que d’acides gras saturés. Une alimentation régulière de noix de macadamia va favoriser le bon cholestérol au détriment du mauvais.

Mangez les natures, sans ajout de sel ou autre élément. N’hésitez pas à alterner avec d’autres types de noix : cajou, noix, noisettes, pécan… En règle générale, les noix sont saines et sont efficaces contre le cholestérol. Par contre, ce sont des aliments souvent riches en calories, ne tombez pas dans l’excès.

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments