Olives et cholestérol

Un surplus de cholestérol et plus précisément de LDL (mauvais cholestérol) est mauvais pour la santé. Il peut provoquer des problèmes cardiovasculaires. Tout le monde n’a pas la même sensibilité et certains aliments produisent plus facilement ce mauvais cholestérol.

Quoi qu’il en soit, ce que nous mangeons est la principale cause. Il est conseillé d’éviter au maximum les aliments riches en matières grasses d’originale animale et surtout les acides gras saturés.

Les olives sont des fruits oléagineux ce qui signifie qu’ils sont riches en graisses. Cependant, il s’agit de graisses végétales. Celle-ci ont-elles des effets négatifs sur notre taux de cholestérol, ou peut continuer d’en manger ?

Un fruit oléagineux

L’olive fait partie de ces aliments dits oléagineux, c’est-à-dire riches en graisses végétales et dont on peut extraire de l’huile. D’ailleurs, l’huile d’olive est l’une des plus consommées en France et surtout dans le sud du pays. Ce que l’on retrouve naturellement dans l’huile d’olive est bien évidemment présent dans le fruit.

En moyenne, une olive est composée à 18,5 % d’huile, puis on retrouve environ 55 % d’eau, et 26 % de matières sèches non grasses. Les olives noires sont plus riches en lipides que les vertes.

L’huile d’olive

Pour savoir si l’olive est bonne ou mauvaise en cas de cholestérol il faut s’intéresser à l’huile d’olive. Elle contient l’essentiel des matières grasses du fruit.

Il faut savoir que cette huile possède des acides gras saturés à hauteur de 17 % maximum. Ces derniers ont tendance à augmenter la quantité de mauvais cholestérol dans le sang lorsque l’on ingère en trop grande quantité.

Avec l’huile d’olive, leur teneur est encore raisonnable. D’autant plus que cette huile contient plus de 80 % d’acides gras insaturés et notamment plus de 10 % de polyinsaturés. Ils ont un effet positif sur le cholestérol, car ils vont réduire les LDL tout en favorisant le développement de HDL (bon cholestérol).

Cholestérol : alors, faut-il continuer de manger des olives ?

Quand on fait de l’hypercholestérolémie, on peut continuer à manger des olives. Au contraire, elles vont avoir des effets positifs sur le cholestérol. Les acides gras insaturés qu’elles contiennent permettent une meilleure régulation du cholestérol.

De plus, les olives contiennent des antioxydants qui vont éviter que les LDL ne s’oxydent et ainsi réduire les risques d’athérosclérose.

Vous pouvez en manger régulièrement à condition de ne pas en abuser, car il ne faut pas oublier que les olives renferment également des acides gras saturés nettement plus mauvais pour la santé. Évitez les olives en conserves et privilégiez plutôt celles qui sont conservées de façon plus naturelle. Elles sont plus riches en antioxydant et meilleures pour la santé. De même, concernant l’huile d’olive, optez pour de l’huile vierge plutôt que raffinée.

Finalement, pour limiter au maximum le mauvais cholestérol, essayez d’avoir une bonne alimentation, équilibrée et variée. De cette façon, vous pouvez continuer à vous faire plaisir tout en restant raisonnable.

Olives et cholestérol
4.8 (95%) 4 votes