Comment faire baisser le mauvais cholestérol ? 8 astuces pour réussir !

diminuer son cholesterol

Le cholestérol est un sujet qui suscite toujours l’intérêt de beaucoup d’homme et de femme. Baisser le cholestérol est un objectif que bon nombre de personnes se fixent en vue des vacances d’été. Il est en effet important de bien se sentir dans sa peau, mais la lutte contre le cholestérol est essentielle surtout pour préserver une meilleure santé cardio-vasculaire.

Pour réguler son profil lipidique, il convient de diminuer le mauvais cholestérol et d’augmenter le bon cholestérol. Cela implique une modification du mode de vie et de l’hygiène alimentaire.

Souvent, on a tendance à croire que la prise de médicament est la meilleure solution pour baisser le cholestérol alors qu’il ne doit être pris sous prescription médicale que si les astuces naturelles n’ont pas donné l’effet escompté.

Voici 8 astuces qui vous seront indispensables pour atteindre cet objectif.

  1. Prise de médicament anti cholestérol, pas automatiquement !

Pour réguler la cholestérolémie dans le sang, il est important de modifier son alimentation. En adoptant un régime anti cholestérol bien adapté, il est possible de diminuer le mauvais cholestérol et d’augmenter le bon cholestérol de façon naturelle.

Ainsi, la prise de médicament ne doit pas constituer une première intention. En effet, la prise de médicaments n’est pas automatique pour baisser le mauvais cholestérol. Il est avant tout primordial d’adopter une toute nouvelle hygiène de vie et ce n’est qu’après que le médecin pourra introduire un traitement thérapeutique en fonction de l’évolution de l’état du patient.

Une bonne hygiène de vie permet d’éviter la médication. Les deux sont par ailleurs indissociables en cas d’hypercholestérolémie liée à des maladies héréditaires (coronaire précoce ou artériopathie patente), hypertension artérielle, diabète, tabagisme, etc. La médication est surtout nécessaire chez les hommes de plus de 45 ans et les femmes de plus de 55 ans.

  1. Suivre un régime anti cholestérol

La diététique est la première thérapeutique pour baisser le mauvais cholestérol et augmenter dans la même occasion le bon cholestérol. Il est donc important d’avoir une bonne hygiène alimentaire. Quand on parle de régime anti cholestérol, on a tendance à éliminer toutes les matières grasses dans son alimentation. Ce qui est totalement faux étant donné que l’organisme a besoin de lipides pour son bon fonctionnement.

Cependant, il est nécessaire de faire la distinction entre les acides gras insaturés et saturés, et les aliments qui sont en cause. Il convient donc de privilégier les gras insaturés qui sont reconnus pour leur rôle dans la prévention des maladies cardio-vasculaires.

Il faut manger équilibré et privilégier d’un côté la consommation de margarine et d’huiles végétales, de viandes blanches, de poissons gras riches en omega-3 (saumon, thon, maquereau), de légumes et fruits, et limiter de l’autre côté l’apport en sel et la consommation de viande rouge, de fritures, de produits laitiers entiers. Des études ont aussi démontré le bienfait d’un verre de vin rouge dans un régime anti cholestérol en augmentant le taux de bon cholestérol.

  1. Diminuer le stress

Le stress peut augmenter le taux de cholestérol. Il est donc primordial de se relaxer pour évacuer le stress. Partir en vacances est l’idéal, mais sortir de temps à autre pour rester loin des tracas peut aider à diminuer la pression qu’on subit au quotidien.

  1. Arrêter de fumer

Le tabagisme favorise la montée du mauvais cholestérol et tend à diminuer le taux de bon cholestérol. Le monoxyde de carbone que l’on retrouve dans la cigarette peut obstruer ou épaissir les artères en favorisant la formation de caillots de sang. Ces derniers augmentent le risque d’infarctus et d’AVC. De plus, la nicotine entraîne une augmentation des triglycérides.

Pour arrêter de fumer, on peut consulter un tabacologue. Les patchs et les thérapies comme l’hypnose sont efficaces contre le tabagisme.

  1. Prendre des phytostérols

Les phytostérols sont des substances naturelles produites par les plantes. La consommation des aliments enrichis de stérols végétaux permet à l’organisme d’éviter l’absorption du mauvais cholestérol. En effet, cette substance naturelle rend le cholestérol moins soluble et empêche son absorption dans l’intestin. La baisse de mauvais cholestérol est garantie, car le foie produit de la bile à partir du reste de mauvais cholestérol dans le sang.

Certains produits alimentaires en vente dans les supermarchés sont enrichis de phytostérols, mais on les trouve surtout dans des aliments comme les huiles végétales, les fruits secs, les lentilles et haricots secs, noix et noisettes.

  1. Pratiquer du sport

Le sport et l’activité physique en général sont indispensables pour baisser le mauvais cholestérol, et éviter d’autres maladies comme le diabète et l’hypertension. Le fait de bouger pendant au moins 30 minutes par jour permet d’augmenter le bon cholestérol et éliminer le mauvais.

En effet, la sédentarité favorise la montée du taux de mauvais cholestérol dans le sang et le risque de problème cardio-vasculaire. L’activité physique est aussi excellente pour favoriser le sommeil et évacuer le stress. Il est conseillé de pratiquer les sports ou les activités physiques adaptées à ses capacités et privilégier la durée plus que l’intensité.

Le mieux est de pratiquer 3 fois par semaine du sport d’endurance d’une activité physique soutenue d’une heure : marche, vélo, natation, danse, gym douce, yoga, footing, jardinage …

  1. Surveiller son poids

Réguler le bilan lipidique nécessite de surveiller le poids. Le surpoids favorise le risque d’hypercholestérolémie et par conséquent la montée du mauvais cholestérol. Le régime alimentaire anti cholestérol et l’activité physique sont les meilleurs moyens pour surveiller son poids de manière naturelle.

On trouve aussi des compléments nutritionnels qui aident à chasser les kilos en trop. Il est cependant conseillé de privilégier les produits naturels.

  1. Limiter la prise de certains médicaments favorisant le mauvais cholestérol

Le traitement avec certains médicaments antiépileptiques, stéroïdes anabolisants, corticoïdes, contraceptifs oraux et traitements pour l’acné sont à éviter si possible. Ces médicaments tendent à accroitre le taux de mauvais cholestérol dans le sang sans qu’on le sache.

Certes, la prise de ces médicaments est nécessaire dans certains cas, mais le mieux de trouver des alternatives ou des substituts pour éviter que le traitement entraine une augmentation de cholestérol. Si la médication est indispensable, il est recommandé d’en parler à son médecin traitant pour qu’on surveille le taux de cholestérol.

Un régime particulier pourrait être mis en place pour éliminer le mauvais cholestérol apporté par les médicaments précités et assurer un meilleur équilibre avec le bon cholestérol.

Comment faire baisser le mauvais cholestérol ? 8 astuces pour réussir !
3.3 (65.71%) 7 votes