Homéopathie et cholestérol

Bien qu’indispensable à notre organisme, quand il est en excès, le cholestérol peut se révéler mauvais pour notre santé. Il serait l’un des facteurs de l’athérosclérose. Il s’agit d’une accumulation de lipides, de glucides et divers autres micro-éléments qui va venir gêner la circulation sanguine au sein d’une artère. Parmi les lipides on retrouve souvent du cholestérol.

Le plus souvent, cela est dû à un taux trop élevé de mauvais cholestérol (LDL), mais un taux trop faible de bon cholestérol (HDL) peut aussi poser problème. Que ce soit de l’hypercholestérolémie ou de l’hypohdlémie, il est nécessaire de réguler le taux de cholestérol pour retrouver des valeurs plus proches de la normale.

Pour les cas les plus sérieux telle que l’hypercholestérolémie familiale, la personne doit suivre un traitement médical adapté. Pour les autres, il est possible de retrouver un taux normal grâce à des produits naturels. Mais dans les deux, il faut également adapter son régime alimentaire et pratiquer une activité physique régulière.

Ici, nous allons nous intéresser à l’homéopathie et si elle se révèle efficace contre le cholestérol.

Qu’est-ce que l’homéopathie ?

Vous connaissez sûrement déjà ce mot. Peut-être que vous avez déjà suivi un traitement homéopathique. Il ne s’agit pas d’une médecine reconnue en tant que telle.

Elle consiste à soigner un trouble en ingurgitant à petite dose une substance qui, en grande quantité, produirait les mêmes symptômes que ceux dont souffre la personne. Le but est en quelque sorte de soigner le mal par le mal. Dans son procédé, cela ressemble un peu à un vaccin. L’homéopathie n’utilise aucun principe actif.

Elle se base selon trois principes : similitude, individualisation et infinitésimal. La similitude consiste à ce que la substance produise chez un sujet sain, les mêmes symptômes que ceux dont souffre la personne. L’individualisation consiste à proposer un traitement personnalisé pour chaque patient. Cependant, aujourd’hui ce principe n’est pas vraiment respecté avec les médicaments homéopathiques présents dans le commerce. Enfin, l’infinitésimal désigne le fait que la substance a été fortement diluée pour diminuer sa toxicité et qu’elle doit être prise en très faible quantité.

L’efficacité de l’homéopathie

Les différentes études scientifiques qui se sont intéressées à l’efficacité de l’homéopathie ont en grande majorité conclu qu’elle ne serait pas plus efficace qu’un placebo. Elle pourrait même être dangereuse dans certains cas. La forte dilution des solutions homéopathique fait que la substance ne contient pas de principe actif et ne peut donc réagir chimiquement.

Homéopathie et cholestérol

Il est recommandé de ne pas soigner le cholestérol par l’homéopathie. Il n’existe aucun remède homéopathique reconnu contre le cholestérol. Pour les cas d’hypercholestérolémie les plus sérieux, un traitement médical classique est indispensable. Pour les autres cas, il est possible de se tourner vers des produits naturels tels que la phytothérapie ou les huiles essentielles. Mais en aucun cas l’homéopathie ne semble adaptée.

De plus, il ne faut pas oublier que pour réduire son cholestérol il faut également adapter son régime alimentaire et pratiquer une activité physique régulière. Ces deux solutions semblent être les plus efficaces.

Homéopathie et cholestérol
3.2 (63.75%) 16 votes