Assurance décès / obsèques : l’importance d’être préparé pour ne pas faire retomber le prix sur la famille restante.

Préparer ses funérailles…

L’idée peut sembler fort peu réjouissante pour la plupart des personnes, mais pour tout ceux qui ont été confrontés, enterrer un proche n’est pas plus agréable surtout si on mêle démarches administratives et deuil.

Prévoir sa fin n’est pas morbide, c’est tout simplement penser à soi et aux autres lorsqu’arrive le moment fatidique. Penser à soi, c’est s’assurer du respect de nos dernières volontés en les prévoyant tout ce qui nous parait nécessaire pour garantir notre dignité dans le passage vers l’au-delà. Il ne faut pas y voir une démarche égoïste.

Des événements peuvent malheureusement amener une personne à se retrouver isolée, et par conséquent qui sera présent pour l’accompagner ?

Sans être théâtral, c’est l’une des raisons pour laquelle les prévoyances obsèques existent. Penser aux autres, c’est leur ôter un poids, une lourdeur (souvent administrative), voir une froideur dans les démarches. On ne leur laisse que les souvenir de l’être aimé. Pourquoi se priver d’enlever tout tracas, dans un moment qui peut s’avérer douloureux ?

Avez-vous vraiment la meilleure assurance possible ?

Vérifiez cela en 1 minute en comparant tout simplement les offres du moment ! Comparer ne coûte rien, payer trop cher, si !

Voici l’autre raison de prévoir ses obsèques : s’assurer d’avoir ce qui nous semble essentiel pour ce rite et ne pas laisser notre famille subir le coût que représente cet épisode « douloureux ». Qui plus est, si le défunt ne possède pas le capital nécessaire à son enterrement, il faut savoir que par l’obligation alimentaire (eh oui !) l’ensemble des frais sont à partager entre les membres de la famille.

Dans cet article, nous vous guidons sur le choix de l’assurance obsèques / décès la plus adaptée à vos besoins

Combien ça coûte d’organiser des funérailles ?

Avant d’aller plus loin, il me parait nécessaire d’insister le coût des funérailles pour faire comprendre son importance. Il faut savoir que les frais funéraire moyen en France sont de l’ordre de 4500€. Ces dépense incluent :

  • Le type de sépulture
  • Le cercueil et son ornement
  • Le transfert avant la mise en bière
  • La conservation de la corp
  • Les faire parts
  • Le service funèbre
  • Etc….

Comme vous le constater, enterrer quelqu’un comporte plusieurs paramètres auxquels nous ne pensons pas avant. De plus, mise à part les choix et les goûts du défunts, les décisions de la famille peuvent s’avérer difficiles, voire impardonnable si elles vont à l’encontre des valeurs morales de l’ensemble.

La dimension psychologique est d’une grande importance pour l’organisation. Face à la multitude de détails, la gestion du stress dans cette épreuve peut être un facteur de discorde et de tensions inutiles.

Vous comprenez donc l’utilité des assurances obsèques pour ne pas se retrouver dépourvu le moment venu.

Comment ça fonctionne une assurance décès, qu’est-ce que ça apporte, et qui en bénéficie ?

L’assurance décès est une forme d’assurance-vie, souvent contracté lors d’un emprunt. Elle permet le versement d’un capital ou d’une rente à un ou plusieurs bénéficiaires à la mort du souscripteur. Ce type de contrat comporte des options pouvant prendre en chargé une invalidité, incapacité ainsi que des clauses en cas d’accidents mortels.

Il existe deux types de contrat, l’assurance décès temporaire ou l’assurance-vie entière.

  • L’assurance décès temporaire est limité dans le temps et se souscrit dans deux cas : l’obtention d’un prêt afin de le rembourser en cas de mort du souscripteur (dans cas elle couvre la durée du prêt) ou bien le financement des études des enfants (vous êtes libre de choisir la durée).
  • L’assurance-vie entière prendra fin au décès de l’assuré et sert principalement à compenser une baisse de revenu. Tout à fait utilisable pour le financement de ses obsèques.

Pour la souscription de cette assurance, voici quelques conseils à prendre en compte :

  • L’assurance temporaire est à fond perdu. Pas de décès, pas de restitution du capital, ou en partie
  • A souscrire jeune, les cotisations sont moins lourdes
  • Lisez bien les risques couverts par votre contrat, les conditions peuvent variées (exclusion du suicide, de métiers à risques, de sport extrêmes etc…)
  • Ne pas confondre assurance-vie et assurance décès. Le premier est un placement financier, pas le second. Il ne rapporte rien, c’est une réserve.

Comment choisir son contrat obsèques : capital ou prestations, les critères à prendre en compte pour ne pas se faire arnaquer ?

A présent intéressons-nous à ce qu’est une assurance obsèques. C’est un système mis en place pour garantir et assurer aux proches d’un défunt le service funéraire en fonction des volontés de ce dernier et du capital disponible selon ses prédispositions.

Cette assurance n’est pas vraiment différente des autres : il y a un souscripteur, bénéficiaire (personne qui recevra le montant et qui en disposera pour les funérailles), des cotisations et le choix dans le versement du capital.

Sa finalité est comme expliqué ci-dessus d’offrir une solution « sérénité » à la famille de défunt. Outre l’assistance dans un moment particulier, voir tragique, ce service apporte une réponse pragmatique à des personnes pouvant habitées loin et ne pouvant pas s’en occuper dans l’immédiat.

Avant d’entamer toute démarche, prenez le temps de bien choisir et surtout de faire la distinction entre l’assurance décès et l’assurance obsèques. Ne vous faites pas proposer l’un à la place de l’autre. L’assurance décès ne sert qu’à constituer un capital ou une rente envers une personne et ne prend pas systématiquement en compte les obsèques et leur règlement.

Maintenant que l’idée est plus précise, comment faut-il choisir son assurance obsèques ?

C’est une question simple à laquelle deux réponses sont possible : soit en fonction du capital, soit en fonction des prestations.

Assurance décès : contrat par capital

La première solution, le contrat par capital met à disposition la somme contractée par le souscripteur. A sa mort cette somme est mise à disposition d’une personne bénéficiaire pour organiser les funérailles. Il s’agit bien d’un montant remis, l’organisation du service funéraire et des prestations reviennent à la famille.

L’argent est disponible, à vous de l’utiliser à votre guise. Afin de s’assurer que ce montant sera bien utilisé pour vos funérailles, vous pouvez choisir une compagnie d’assurance ou une société de pompes funèbres à vous avez laissé des consignes.

Ce type de contrat est très libre, peu contraignant, mais laisse tout le soin au bénéficiaire (hors personne morale) de dépenser ou non tout le capital. Bien réfléchir sur le choix du bénéficiaire… de votre confiance avant tout !!

Assurance décès : contrat de prestations

La seconde solution est le contrat de prestations, ou plus connu sous le nom de convention obsèques.  Elle vous permet de prévoir le financement et surtout l’organisation les prestations et les détails de votre inhumation.

Dans ce cas précis il y a donc une prestation complète qui est définie. Le souscripteur se met en relation alors avec un operateur funéraire pour définir les services. Vous pouvez opter soit pour un service standard, soit pour un service personnalisé.

Bien évidemment la personnalisation peut demander un surcoût par rapport à une offre standard. Comme toute demande de service, vous pouvez alors étudier différentes propositions auprès de multiples entreprises par des devis.

Cette formule est considérée comme la meilleur car elle tient compte de vos souhaits en tout points. Vous choisissez la dernière image qu’on retiendra de vous tout en évitant les tracasseries d’organisations à vos proches.

Très important, il ne faut surtout pas croire qu’une fois le choix défini sur le déroulement de la cérémonie, celui-ci est définitif. En effet, par la loi n° 2004-1343 du 10 décembre 2004, par un avenant, vous avez le droit de modifier le contenu des prestations.

Quel que soit l’option que vous prenez, il est non négligeable de prévenir un membre de votre entourage de vos dernières dispositions. Dans le feu de l’action, après avoir régler tous les détails, ça peut arriver…

Pour éviter les arnaques, rien de plus simple que se faire détailler les prestations aussi en contrat de capital qu’en contrat de prestations.

Les prestations obligatoires de la part des pompes funèbres et quels sont vos droits ?

Voici les possibilités qui s’offrent à vous. Néanmoins soyez vigilants, les pompes funèbres ont malgré tout des obligations qui ne sont pas forcement mis en avant. Voici les obligations auxquels sont soumis chaque opérateur funéraire par l’arrêté du 23 Août 2010 :

  • L’organisation des obsèques : demandes d’autorisation auprès de la mairie, de la police, des représentants du culte, frais de dossier…
  • Le transport du défunt : véhicule funéraire, personnel, housse mortuaire, forfait de transport (ou kilométrage)
  • Le cercueil et les accessoires : cercueil de 22 mm d’épaisseur avec cuvette étanche et quatre poignées, plaque d’identité apposée sur le cercueil et capiton
  • Le personnel de mise en bière et de fermeture du cercueil
  • La cérémonie funéraire : véhicule funéraire agréé, porteurs et autre personnel
  • L’inhumation : personnel, creusement et comblement de fosse, le cas échéant ouverture/fermeture du caveau ou démontage/montage du monument funéraire
  • Ou la crémation : frais de crémation, personnel, urne (18 mm d’épaisseur) et plaque, le cas échéant scellement sur un monument funéraire, dépôt de l’urne dans un columbarium ou inhumation de l’urne.
  • À noter que les soins de thanatopraxie (c’est-à-dire de conservation du corps) ne sont obligatoires que dans le cas d’un transfert du défunt vers un pays étranger les exigeant.

Comparatif et choix de la meilleur assurance obsèques

Dès lors que vous avez opter pour l’une ou l’autre solution, vers qui se tourner pour préparer au mieux ?

Les pompes funèbres vous seront d’excellent conseils car ils sont le service historique de ce genre de prestations. Au plus simple, vouez avec votre assureur ou votre banquier avec l’avantage de traiter avec un interlocuteur privilégié qui vous connait et adaptera plus facilement vos désirs avec votre capacité de financement.

A ce niveau, comme toute assurance, vous pouvez utiliser les comparateurs d’assurance pour dégrossir et vous permettre d’y voir plus clair.

Une autre façon d’obtenir immédiatement un premier avis, et un premier devis est de passer par un comparateur d’assurance en ligne.

Cela ne vous oblige en rien à opter pour une assurance via Internet ,mais cela vous permet au moins d’avoir une première idée de ce dont vous pourrez bénéficier et à quel prix, et d’utiliser ces informations par la suite pour négocier le meilleur contrat !

Comment ça se passe au niveau des cotisations ?

A ce propos, il existe 3 manières de financer ce projet :

  • Versement intégrale. Le financement comme les détails sont réglés à l’avance. Plus besoin de revenir dessus, sauf si vous l’envie vous en prend.
  • Comme toutes autres assurances, vous pouvez arranger un versement periodique : mensuel, trimestriel ou annuel. Elle se limite généralement à 5 ou 10 ans et est garantie même après l’arrêt des versements.
  • En viager. Cette solution n’est pas la plus fréquente car il s’agit d’un pari sur votre espérance de vie (même s’il est souhaité de voir l’échéance retardé au maximum). Vous avez le risque de payer plus que nécessaire. Mais elle a le bénéfice d’alléger et d’étaler encore plus longtemps la capitalisation.

Comment être sûr que tout soit bien reversé / utilisé correctement après le décès ?

Si vous optez pour la convention, comment s’assurer que le prix des prestations a bien changé sans pour autant être influencé par le bon vouloir du prestataire ???

Pour cela, 2 précautions s’imposent :

  • Vérifier ce que couvre le contrat pour ne pas avoir de mauvaises surprises et des surfacturations au moment venu.
  • Le contrat doit clairement faire apparaitre si le capital couvre la totalité des prestations, même aux vues des changements de pris des services funéraires. Si un changement de tarif de quelques centaines d’euro peut se justifier, libre à vous d’y souscrire. Après tout il s’agit d’un dernier geste envers l’être aimé.

Pour le contrat de capital, vérifier au moment de la souscription le montant qui se reverser.

Assurance décès et obsèques
5 (100%) 1 vote