Injection

Contraception locale : tout savoir sur l’injection contraceptive

Les progestatifs injectables constituent une alternative aux méthodes contraceptives locales à usage unique et intra-utérines. Ils sont uniquement prescrits sur ordonnance après une consultation médicale. Et pour cause, s’ils présentent des avantages, ils ne sont pas indiqués aux femmes présentant certains problèmes de santé.

L’injection contraceptive : fonctionnement

Les progestatifs injectables comportent une substance de synthèse appelée médroxyprogestérone ; ils agissent à trois niveaux afin d’empêcher la grossesse. En effet, ils permettent de bloquer l’ovulation, d’empêcher le passage des spermatozoïdes, ainsi que la nidation.

Chaque piqûre faite en intramusculaire (bras ou fesse) est efficace pendant douze semaines. Après cette période, le processus doit être renouvelé. L’intervention doit être réalisée par un professionnel de la santé.

injection contraceptiveLa praticité est un des avantages de l’injection, puisqu’elle n’exige ni de programmation quotidienne ni d’insertion de dispositif moins fiable dans la cavité utérine.

La piqûre se fait en quelques secondes et vous pouvez être sereine pour trois mois. Cependant, s’agissant d’une substance hormonale, l’injection peut entraîner le dérèglement du cycle menstruel, voire l’absence totale de règles.

Pour la même raison, la prise de poids est également possible. Elle ne convient pas aux adolescentes, aux femmes en surpoids, aux diabétiques, aux femmes souffrant de cancer, d’hypertension artérielle, de fibrome, d’hépatite, de phlébite ni aux femmes présentant des risques d’ostéoporose.

Son efficacité théorique est de 99,7 %, mais son efficacité pratique n’est que de 94 % ; cet écart s’explique par une interaction médicamenteuse ou un oubli. L’injection s’achète en pharmacie et elle coûte moins de 4 €. Elle est remboursée à hauteur de 65 % par la Sécurité Sociale.

Injection
Notez cette page :