1

Pilule Diane 35 : quels sont les dangers ?

Pilule Diane 35 : quels sont les dangers ?
4 (80%) 8 votes

La pilule Diane 35 est un traitement contre l’acné et la pilosité excessive ; mais c’est également une pilule contraceptive hormonale, qui entre dans la catégorie des pilules de 3ème génération. De ce fait, son histoire est riche en rebondissements !

Si vous suivez régulièrement les actualités, vous devez vous souvenir du débat qui a eu lieu assez récemment sur les pilules de 3ème génération et leurs effets secondaires, notamment les risques accrus de thrombose veineuse, d’embolie pulmonaire, et plus généralement de problèmes cardiovasculaires.

OBTENIR MA PILULE OU UNE ORDONNANCE EN LIGNE

Vous souhaitez simplement obtenir / renouveler votre ordonnance 
et commander votre pilule directement en ligne ?

Cliquez sur le bouton qui correspond à votre situation pour obtenir le service adapté à vos besoins auprès de nos pharmacies partenaires 100% agréées.

Pourquoi a-t-elle été interdite ?

Bien qu’il s’agisse en priorité d’un traitement destiné aux jeunes filles souffrant d’acné, la Diane 35 a beaucoup été prescrite comme simple contraceptif. De plus, les jeunes filles continuaient à la prendre sur le long terme, toujours comme contraceptif, même une fois leur acné disparue.

En plein milieu des débats sur les pilules de 3ème génération, et de leurs effets secondaires graves tels que la thrombose veineuse pour ne citer qu’elle, la Diane 35 est apparue comme l’une des plus dangereuses. Jusqu’en 2013, l’ANSM (Agence nationale de sécurité des médicaments et des produits de santé) a recensé 125 cas de thromboses veineuses, dont 4 mortels, liés à la prise de la Diane 35 et de ses génériques.

L’Agence européenne du médicament a quant à elle donné un avis favorable concernant la pilule Diane 35, rapportant, après étude, que le rapport bénéfices/risques restait positif. Malgré cet avis, l’ANSM a décidé en mai 2013 de suspendre la vente de la Diane 35 et de ses génériques, par mesure de précaution, et très certainement aussi pour calmer les débats.

En juillet 2013, la Commission européenne réexamine le dossier, et Bruxelles ordonne la remise sur le marché de la Diane 35 et de ses génériques, avec toutefois une condition : qu’elle ne soit prescrite que dans les cas de traitement de l’acné après échec des traitements classiques. Elle est également légèrement plus coûteuse que plusieurs de ses concurrentes.

Sa remise sur le marché

L’ANSM, qui doit suivre les directives de la Commission européenne, a donc annoncé une remise sur le marché de la Diane 35 et de certaines de ses pilules génériques à compter de janvier 2014. Cependant, ce retour s’est effectué sous certaines conditions.

Désormais, sa seule indication est le traitement contre l’acné. Les médecins ne doivent donc plus la prescrire en tant que contraceptif hormonal. De plus, une prescription pour traiter l’acné ne doit être faite que si d’autres traitements ont été pris auparavant, et que ceux-ci se sont avérés inefficaces. Quant aux génériques, seules 2 d’entre elles ont été remises sur le marché, contre 14 auparavant.

Les laboratoires ont eu pour consigne de mettre en place un plan de gestion du risque renforcé, et les informations et mises en gardes ont elles-aussi été consolidées. Les notices d’utilisation destinées aux utilisatrices et aux professionnels de santé ont été revues, afin que les risques inhérents à ce traitement soient bien connus et compris de tous.

Rappels utiles sur la pilule Diane 35

Les effets secondaires de la Diane 35 sont, dans de rares cas mais qui nécessitent une interruption immédiate du traitement : accident thromboembolique tel que phlébite, embolie pulmonaire, accident vasculaire cérébral, hypertension artérielle, augmentation importante des lipides dans le sang, diabète, nodule ou tension douloureuse des seins, tumeur bénigne du foie, jaunisse, vertiges, troubles de la vision, taches sombres sur le visage, migraine, écoulement de lait.

Click Here to Leave a Comment Below 1 comments