Déroulement, Diagnostic, Conseils : Tout Savoir sur la Coloscopie

Déroulement, Diagnostic, Conseils : Tout Savoir sur la Coloscopie
4.7 (93.33%) 3 votes

Elle est souvent redoutée parce qu’elle explore une des parties les plus intimes de notre corps mais c’est un examen médical redoutable pour détecter de nombreuses pathologies. Vous devez faire une coloscopie prochainement mais vous vous posez tout un tas de questions sur cet examen ?

Est-il douloureux ? Comment se passe-t-il ? Comment le préparer ? Pour quel motif est-il prescrit ? La première information importante à savoir est que la coloscopie n’est pas douloureuse.

Pour les autres questions que vous vous posez sans doute, nous y répondons dans ce guide complet sur la coloscopie !

Qu’est-ce qu’une coloscopie ?

La coloscopie est un examen d’imagerie médicale dont le but est d’observer de l’intérieur le gros intestin et l’extrémité de l’intestin grêle. Pour réaliser cet examen, un endoscope est introduit par l’anus.

Ce tube est très fin et très souple et est relié à des fibres optiques ou à une caméra miniature et à une source lumineuse. L’ensemble est relié à un moniteur qui va permettre d’avoir une vision directe pendant l’examen. L’endoscope peut être équipé de pinces enfin de réaliser des prélèvements pendant l’examen.

La coloscopie est un examen redouté par les patients et c’est pour cela qu’il est le plus souvent réalisé sous anesthésie générale. Il est pratiqué par un gastro-entérologue.

rdv docteur colloscopie

Dans quels cas une coloscopie est-elle prescrite ?

La coloscopie peut être prescrite pour différentes raisons. C’est bien sûr l’examen de référence dans le dépistage du cancer du côlon. Selon une étude récente 40 % des cancers seraient évités grâce à cet examen réalisé tous les 10 ans chez les patients âgés de 50 ans et plus.

Mais la coloscopie peut également être prescrit lors de saignements dont l’origine est digestive, dans le cas d’une diarrhée chronique, lorsqu’un patient souffre de douleurs abdominales inexpliquées, pour rechercher des polypes, des diverticules ou pour rechercher une infection ou une inflammation.

La coloscopie permet donc d’explorer le côlon afin d’avoir des informations des plus précises. Il est d’ailleurs très fréquent que pendant l’examen, le gastro-entérologue réalise une ablation de polypes ou qu’il procède à la coagulation de lésions de petites tailles de vaisseaux sanguins.

La préparation à l’examen

Pendant l’examen, il est important que le praticien puisse avoir une observation des plus claires de la paroi intestinale. Les intestins doivent dont être parfaitement propres et notamment sans matières fécales. Pour cela, une préparation est essentielle. Elle consiste à :

  • Suivre un régime strict les 3 jours qui précèdent l’examen. Ce régime impose de ne pas consommer de fibres et de résidus comme les fruits et les légumes ou encore les céréales complètes. Il permet de réduire la quantité des matières fécales. Rassurez-vous, une liste des aliments à proscrire vous sera remise au préalable
  • La veille de la coloscopie, vous allez devoir boire 2 litres d’une préparation qui vous sera prescrite. Elle a pour bu d’évacuer toutes les matières fécales. Elle provoque donc des diarrhées pendant plusieurs heures. Cette préparation a un assez mauvais goût mais il est très important de la boire. Dans le cas contraire, l’examen ne pourra avoir lieu
  • Le jour de la coloscopie, vous devez être à jeun. Vous ne devez donc pas boire depuis minuit, ni manger et vous ne devez pas fumer. Vous devez également vous doucher en utilisant un antiseptique qui vous sera prescrit.

Le jour J, pensez à prendre vos examens, vos résultats, vos ordonnances et votre carte de sécurité sociale.

prelevement polype

Source image : https://www.onmeda.fr/maladies/polypes-intestinaux.html

Le déroulement de la coloscopie

Dans la majorité des cas, la coloscopie se fait en ambulatoire. Il est donc fort probable que vous soyez hospitalisé le matin et que vous ressortiez dans la journée. Si elle est réalisée sous anesthésie générale, il vous faudra consulter un anesthésiste quelques jours au préalable.

Avant l’examen, on vous demandera de passer au vestiaire. Il est également possible si vous êtes stressés par l’examen que l’on vous donne un tranquillisant. Une fois dans le bloc opératoire, l’anesthésie sera effectuée. L’examen peut alors avoir lieu.

Le praticien via l’endoscope va progresser dans votre gros intestin, le regarder dans sa totalité tout en progressant lentement. Il peut prélever une lésion qui lui paraît suspecte. La coloscopie dure en moyenne 30 minutes. Grâce à l’anesthésie, vous ne ressentirez rien. Lorsque vous vous réveillerez, l’examen sera bien sûr terminé.

Une fois bien réveillé et après une surveillance de quelques heures vous pourrez vous habiller. Une collation vous sera servie. Une personne de votre entourage devra venir vous chercher. En effet, comme vous avez eu une anesthésie générale, vous ne pouvez pas conduire pendant 24 ou 48 heures.

C’est le médecin qui vous a prescrit la coloscopie qui recevra les résultats de l’examen.

colloscopie

Quels sont les risques possibles d’une coloscopie ?

Il est important de savoir que les risques lors d’une coloscopie sont très rares mais également peu nombreux. L’endoscope peut par exemple irriter les parois digestives. Une perforation digestive reste très rare. Lorsque le praticien fait des prélèvements, ceux-ci peuvent entraîner des petits saignements.

Il peut également arriver dans les jours qui suivent que vous ressentiez des douleurs, que vous ayez de la fièvre ou des vomissements. Si cela vous arrive, vous devez consulter votre médecin rapidement.

Une anesthésie, quel que soit l’examen, présente des risques. Il est donc important lors de votre rendez-vous avec l’anesthésiste de le prévenir de vos pathologies et des traitements que vous prenez.

La coloscopie virtuelle : ce qu’il faut savoir

La coloscopie classique dont nous venons de vous parler a pour rôle de poser un diagnostic et quelques fois est à visée curative. La coloscopie virtuelle est une technique de dépistage exclusivement. Cela veut dire que si lors d’une coloscopie virtuelle des polypes sont identifiés, il faudra faire une coloscopie classique pour les retirer.

La coloscopie virtuelle est une alternative qui est prescrite dans ces situations particulières. Elle peut être conseillée pour dépister un patient à risque élevé, aux patients qui ne veulent pas une coloscopie classique, lors d’une contre-indication médicale à la coloscopie classique ou lorsque le patient ne veut pas réaliser une anesthésie.

Comme pour la coloscopie classique, il vous faudra boire une préparation la veille afin de nettoyer les parois du côlon. L’examen consiste à une insufflation de gaz par le rectum pour distendre le côlon. Pour cela, le praticien va utiliser un appareil qui envoie des ondes pour reconstituer une image en 3D.

Les images obtenues vont simuler celles d’une coloscopie classique. La durée de la coloscopie virtuelle est de 30 mn environ. Son principal avantage est qu’elle ne nécessite pas d’anesthésie.

coloscopie schema

Crédit image : http://www.tourdefrancedesalternatives.fr/

Questions fréquentes postées dans les forums à propos de cet examen

La coloscopie est un examen qui suscite beaucoup de questions et il n’est pas toujours facile de les poser à son médecin ou au gastro-entérologue. Nous avons donc noté les principales questions que nous avons pu lire sur les forums à propos de la coloscopie.

Si vous avez une autre question, n’hésitez pas à nous la poser ou à en parler à votre médecin.

Est-ce que la coloscopie fait mal pendant et après l’examen ?

C’est la bonne nouvelle. Vous ne ressentirez aucune douleur ni pendant (puisque vous aurez une anesthésie) ni après. Vous ne vous rendrez compte de rien.

Doit-on faire souvent une coloscopie ?

Cela dépend de nombreux facteurs. Par exemple si vous êtes une personne à risque ou si vous avez plus de 50 ans, votre médecin peut vous prescrire une coloscopie tous les 5 ans. Si lors d’une coloscopie il n’y a rien d’anormal, vous devrez en faire une autre 10 ans après la première.

Une coloscopie nécessite-t-elle un arrêt de travail ?

Pour le jour de l’examen oui bien sûr mais dès le lendemain, vous pouvez reprendre vos activités. Vous aurez cependant une anesthésie donc seul votre médecin peut vous indiquer si vous pouvez reprendre votre travail dès le lendemain de l’examen.

Conclusion & Commentaires

La coloscopie est un examen auquel tout le monde va en reculant. Même s’il n’est pas douloureux, il touche à l’une des parties intimes de notre corps et cela peut être un frein pour certains. Mais il faut bien prendre en compte qu’elle est souvent indispensable et nécessaire.

C’est bien sûr un examen très pratiqué en prévention du cancer du côlon mais également et il ne faut pas l’oublier suite à des douleurs abdominales ou à des diarrhées chroniques. Il est donc important de réaliser cet examen si votre médecin vous l’a conseillé.

Être informé sur la coloscopie vous permet de moins l’appréhender. Si vous avez une question sur l’examen ou sa préparation, n’hésitez pas à nous en parler dans les commentaires ci-dessous ! Si vous avez déjà fait cet examen dans le passé, partagez-nous votre expérience pour rassurer ou guider les lecteurs de cet articles !

L'équipe My-Pharma
 

Une équipe pluridisciplinaire qui décortique l’actualité santé en France et en Europe.

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments