Déroulement, Diagnostic, Conseils : Tout Savoir sur l’EFR

Déroulement, Diagnostic, Conseils : Tout Savoir sur l’EFR
5 (100%) 2 votes

L’EFR (Exploration Fonctionnelle Respiratoire) est une série d’examens qui visent à étudier votre respiration. C’est notamment un examen très fréquent dans le diagnostic de l’asthme, maladie qui touche plus de 4 millions de personnes en France.

Il vous a été prescrit une EFR et vous souhaitez en savoir plus sur cet examen ? Nous allons donc tout vous dire et répondre à toutes les questions que vous vous posez dans ce guide complet sur l’EFR.

L’EFR en quelques mots

L’EFR regroupe plusieurs examens qui permettent d’évaluer la capacité respiratoire c’est-à-dire le souffle d’un patient. L’exploration fonctionnelle respiratoire est prescrit à des fins diagnostiques lors de symptômes respiratoires mais également pour le suivi et la surveillance d’une maladie pulmonaire connue.

Il existe donc plusieurs types d’exploration fonctionnelle respiratoire :

La spirométrie est l’examen de base et est incontournable. Elle consiste à souffler dans un embout qui est relié à un appareil. Celui-ci va mesurer les volumes d’air inspiré et expiré en fonction des exercices réalisés.

Les mesures d’intérêts sont le VEMS (volume expiratoire maximal seconde) et la capacité vitale. La spirométrie peut être associée à la prise d’un bronchodilatateur afin de vérifier l’efficacité que peut avoir ce type de traitement pour le patient. Elle mesure également le rapport VEMS/CV et le débit expiratoire de pointe.

  • La polysomnographie

Il s’agit de l’étude de la respiration la nuit. Elle est prescrite aux patients qui font des pauses respiratoires pendant leur sommeil.

  • La gazométrie artérielle

Elle consiste à une prise de sang dans un artère pendant l’examen afin d’évaluer la qualité des échanges gazeux.

  • L’oxymétrie

L’oxymétrie est la mesure de la saturation en oxygène du sang en pourcentage par port d’un saturomètre. Elle est souvent réalisée après un test de marche et chez les patients qui souffrent d’insuffisance respiratoire chronique. L’oxymétrie permet de savoir si le patient a besoin d’oxygène dans sa vie quotidienne.

Pourquoi réaliser une exploration fonctionnelle respiratoire ?

Les raisons de prescrire une EFR sont nombreuses. Elle permet en effet de :

  • Evaluer la capacité respiratoire des patients qui présentent des symptômes comme un essoufflement, une toux chronique ou encore une insuffisance respiratoire
  • Evaluer la gravité d’une maladie respiratoire ou dépister l’asthme ou une maladie obstructive bronchique du fumeur
  • Dépister certaines pathologies respiratoires qui sont en lien avec une exposition professionnelle ou de s’assurer de l’aptitude au travail d’un salarié
  • Surveiller l’évolution de personnes qui souffrent d’asthme, de maladies pulmonaires, de bronchique chronique et de vérifier de l’efficacité du traitement
  • Surveiller l’évolution d’un patient atteint d’une affection neurodégénérative ou musculaire qui peut altérer le fonctionnement des muscles respiratoires comme lors d’une sclérose en plaques
  • Réaliser un bilan pré-opératoire avant une chirurgie thoracique

Les préparatifs à l’examen

Il n’y a pas de préparation particulière à cet examen mais plutôt des précautions à prendre. Vous devez notamment ne pas fumer dans l’heure qui précède l’EFR. Prévenez également le personnel médical si vous avez eu dans les 3 dernières semaines une infection ORL.

Prévenez également le médecin praticien si vous avez un antécédent d’AVC, d’anévrisme, de pneumothorax ou encore d’infarctus. Il vous sera très certainement demandé de ne pas prendre de bronchodilatateur le jour de l’examen.

Comment se déroule une EFR ?

Pour des résultats fiables, il est important que la collaboration entre le médecin et le patient soit optimale. Il vous expliquera donc le déroulement de l’EFR et vous donnera quelques consignes. Lors du test, vous serez assis et vous ne devrez pas respirer par le nez. Il vous sera donc posé un pince-nez.

spirometrie

On vous placera un embout dans la bouche et le médecin vous demandera de retenir votre souffle puis d’expirer à plusieurs reprises dans l’embout. Pendant l’examen, un prélèvement sanguin est effectué au niveau de votre poignet.

Pendant le test, l’appareil va enregistrer les données puis il va les reproduire sous forme de chiffres et de courbes. Selon les résultats, le médecin pourra juger de la gravité de l’atteinte pulmonaire mais également de l’efficacité du traitement mis en place ou de l’évolution d’une maladie.

Il pourra également prescrire des examens complémentaires ou ajuster un traitement comme c’est souvent le cas lorsque le patient souffre d’asthme.

Le pneumologue vous donnera les premiers résultats. Il enverra ensuite son compte rendu final à votre médecin.

Cet examen est-il douloureux et risqué ?

Cet examen n’est absolument pas douloureux ni risqué. Il faut cependant bien préciser au pneumologue si vous souffrez d’une infection ORL le jour du test. L’EFR est toutefois un test qui peut être fatigant. Il peut donc arriver que certaines personnes ressentent des vertiges. Si cela vous arrive, n’hésitez pas à le dire au médecin.

L’EFR : un examen des plus importants pour connaître la sévérité de l’asthme

L’EFR est très connu de tous les asthmatiques. En effet, pour mettre en place un traitement adapté, il faut d’abord connaître la sévérité de la maladie. Pour cela, l’interrogatoire et l’examen clinique sont nécessaires mais c’est l’EFR qui est essentielle.

Pourquoi ? Tout simplement parce que la perception d’une obstruction bronchique par un patient ou par le médecin et la réalité sont très différentes.

Environ 15 % des patients asthmatiques ne perçoivent pas en effet une obstruction des bronches de 50 %. Il est donc important et nécessaire de faire une exploration fonctionnelle respiratoire afin de connaître la sévérité de l’asthme dont souffre chaque patient.

Questions fréquentes posées dans les forums à propos de l’EFR

L’EFR est un examen connu par les asthmatiques mais beaucoup moins par les autres patients et notamment par ceux bien sûr qui n’en n’ont jamais passé un. Nous avons donc remarqué que de nombreux patients se posent des questions au sujet de l’EFR.

Nous avons donc décidé de noter les principales questions que nous avons pu lire sur des forums à propos de l’exploration fonctionnelle respiratoire et nous allons bien sûr y répondre.

Qui pratique une EFR ?

C’est un pneumologue qui pratique cet examen. Il peut être pratiqué dans un cabinet privé ou à l’hôpital.

Faut-il être à jeun pour passer cet examen ?

Non vous n’avez pas besoin d’être à jeun pour une EFR.

Combien de temps dure l’examen ?

Cela dépend mais il peut durer entre 10 mn et plus d’une heure.

L’EFR est-elle remboursée ?

Oui elle est remboursée à 100 % par la sécurité sociale et par la mutuelle complémentaire.

Conclusion & Commentaires

L’exploration fonctionnelle respiratoire est un examen très fréquent, non douloureux ni risqué. Il est essentiel pour diagnostiquer certaines pathologies et pour mettre en place un traitement. Il est donc important de le faire s’il vous a été prescrit.

Avez-vous déjà passé une EFR ? Comment cela s’est-il passé ? Avez-vous des conseils à donner et à partager pour guider nos lecteurs et nos lectrices avant leur examen ? Partagez votre expérience. A vous la parole !



My-Pharma.info
 

« Le courage de se soigner seul n’appartient qu’à l’homme qui a le courage de faire face à la mort » (La...

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments