Infection Dentaire : Causes, Symptômes & Traitements avec ou sans Antibiotiques

L’infection dentaire est notre pire ennemie. Lorsqu’apparaissent les symptômes, notre cauchemar commence. Que l’on souffre d’une carie, d’un abcès dentaire ou d’une maladie parodontale, les douleurs peuvent vite être intenses et difficilement supportables.

On dit d’ailleurs qu’il n’y a rien de pire que le mal aux dents. Le meilleur traitement ? Une bonne hygiène bucco-dentaire. Mais lorsque l’infection dentaire est là, votre dentiste sera votre meilleur allié.

Vous ressentez une forte douleur au niveau de la gencive ? Vous avez un mauvais goût dans la bouche ? Vous ne supportez pas le chaud et le froid ? Il est fort probable que vous souffriez d’une infection dentaire.

Laquelle ? Comment la soigner ? Quels sont les risques d’une infection dentaire non soignée ? Les symptômes ? Nous répondons à toutes les questions que vous vous posez et nous vous donnons quelques conseils efficaces pour prévenir une infection dentaire !

Une infection dentaire c’est quoi ?

Notre bouche héberge tout un tas de levure, de virus et de bactéries. Parmi tous les micro-organismes présents dans notre bouche, beaucoup de souches bactériennes sont inoffensives. Mais il faut savoir que certains pathogènes peuvent favoriser la prolifération de bactéries qui à leur tour vont entraîner des infections dentaires.

La diversité des agents pathogènes présents dans notre bouche explique la variété d’infections dentaires dont on peut souffrir. Il faut savoir que vous pouvez passer des mois et mêmes des années avant qu’une infection dentaire ne se manifeste et provoque des douleurs.

Ce type d’infection peut donc être sournoise et se réveiller du jour au lendemain. C’est pourquoi il est conseillé de voir régulièrement son dentiste même si vous n’avez pas mal car une infection non déclarée et qui n’est donc pas douloureuse peut très vite se transforme en urgence dentaire !

Symptôme et traitement d’une carie dentaire : l’infection la plus fréquente

Les caries ne sont pas simplement réservées aux enfants qui mangent trop de bonbons et de sucreries en général. Les adultes ne sont en effet pas épargnés par les caries. Il faut être vigilant et ne pas prendre une carie à la légère car si elle n’est pas soignée, elle peut vite se transformer en abcès dentaire.

La plaque dentaire est la partie qui se forme à la surface de la dent à chaque fois que vous mangez quelque chose. Elle est constituée de salive mais également de dépôts alimentaires et de bactéries. Ces dernières vont transformer les sucres de votre alimentation en acide lactique.

L’acide lactique va alors ronger l’émail. Le résultat ? Le début d’une carie ! Vous l’aurez compris, pour éviter les caries, il est essentiel d’éliminer cette plaque avec un brossage des dents réguliers et d’éviter de consommer des sucres, de grignoter ou de boire des consommations sucrées telles que des jus de fruits.

Symptôme et traitement d’un abcès dentaire : une infection très douloureuse !

Si vous avez une gencive gonflée et rouge, des saignements, des douleurs intenses, de la fièvre, du mal à mastiquer et une grande fatigue, il est fort possible que cela soit les premiers symptômes d’un abcès dentaire. En réaction à l’infection, du pus va se former.

Il existe 2 types d’abcès dentaires :

  • L’abcès dentaire parodontal concerne la gencive. Il fait souvent son apparition si vous avez un déchaussement dentaire ou avant/après l’extraction d’une dent de sagesse.
  • L’abcès apical est le plus souvent causé dû à une fracture de la dent, à une carie profonde ou lorsqu’une dent n’a pas été soignée. Son principal symptôme est une douleur lors de la mastication.

Il est important de consulter votre dentiste dès les premiers symptômes. Pour vous soulager bien sûr mais également pour éviter des complications qui peuvent être très graves. Dans la plupart des cas, le dentiste va drainer l’infection soit par l’ouverture de la dent soit par l’extraction de la dent.

Lorsque l’abcès vient de la gencive, le dentiste va plutôt procéder à un drainage ou à un curetage. Il va donc ouvrir la poche de pus lorsque celle-ci est présente et drainer le pus afin de diminuer la pression. Le patient est alors soulagé immédiatement.

Pour prévenir un abcès dentaire, il faut bien sûr avoir une très bonne hygiène bucco-dentaire avec un brossage des dents deux fois par jour, faire des visites régulières chez votre dentiste pour des détartrages, éviter de fumer et proscrire les aliments et les boissons trop sucrés ou acides.

Symptôme et traitement d’une gingivite : une gencive qui saigne

La gingivite est une infection dentaire très courante car elle concerne plus de 80 % des personnes ayant entre 35 et 44 ans et 5 % des adolescents de 15 ans. C’est la plaque dentaire qui en est responsable.

Les symptôme d’une gingivite sont des saignements de la gencive mais également un gonflement ou une rougeur de la gencive. Il faut savoir que dans la plupart des cas, les symptômes ne sont pas toujours visibles ou ne provoquent pas toujours de douleurs. Un contrôle régulier chez le dentiste peut permettre de déterminer l’apparition d’une gingivite.

Symptôme et traitement d’une parodontite : une infection des plus sérieuses

La parodontite est l’étape suivante après la gingivite. C’est une maladie parodontale dont l’origine est infectieuse. Elle peut toucher une dent mais également plusieurs dents. La parodontite est en fait la destruction du parodonte. Ce dernier est le tissu qui soutien la dent.

Dans le cas d’une parodontite, la destruction est due à des bactéries qui vont s’accumuler sur la surface de la dent mais également de la gencive.

Dans la plupart des cas, la parodontite va évoluer lentement et sans se faire remarquer. Son premier symptôme est un saignement de la gencive. Si vous ne faites rien quand votre gencive saigne, celle-ci va descendre le long de la dent et l’espace entre les dents va s’agrandir. La dent va alors devenir mobile pour ensuite se déplacer. A cette étape, il est fort possible que vous yaez une mauvaise haleine et un mauvais goût dans la bouche.

La dernière « étape » de la parodontite est le déchaussement de la dent et dans les cas les plus importants, il peut y avoir une perte de la dent.

Le traitement de la parodontite consiste à avoir une excellente hygiène bucco-dentaire. Des bains de bouche et des dentifrices spéciaux peuvent être prescrits. Votre dentiste peut procéder à un surfaçage. Ce soin réalisé sous anesthésie locale consiste à éliminer le tartre sous-gingival au niveau de la zone où le tissu osseux a été détruit.

Si le surfaçage est insuffisant, la chirurgie peut être envisagée. Elle a pour rôle de nettoyer en profondeur la racine de la dent et de recréer du tissu de soutien. Pour cela, le chirurgien-dentiste va ouvrir la gencive et nettoyer les endroits difficiles d’accès et il peut rajouter de l’os si la perte importante.

Symptôme et traitement d’une infection au niveau de la dent de sagesse

Les dents de sagesse peuvent également être touchées par les infections. C’est notamment le cas si la dent de sagesse est incluse dans la gencive ou si elle est semi incluse c’est-à-dire partiellement sortie.

Dans ce dernier cas, elle est particulièrement sujette aux infections. Les douleurs peuvent être intenses et se situées au niveau de la gencive, de la dent mais également au niveau de la joue, de l’oreille ou de la mâchoire. Il est donc important de ne pas oublier cette partie là lorsque vous vous brossez les dents même si cette zone est difficile d’accès.

abces dentaire douloureux

Symptômes : comment reconnaître une infection dentaire ?

Ils peuvent varier selon l’infection (voir explications par type d’infection plus haut), mais voici ceux qui devraient vous alarmer et vous pousser à consulter un dentiste :

  • dents hyper sensibles au chaud ou froid
  • douleur lors de la mastication
  • bouche gonflée
  • fièvre
  • saignements au niveau de la gencive
  • pus qui s’échappe des dents
  • perte d’appétit…

Si vous constatez un ou plusieurs de ces symptômes, ne tardez pas. Plus vous attendrez, plus le risque de généralisation de l’infection sera grand. Et plus la douleur, ainsi que le traitement, seront lourds…

Les risques et les complications d’une infection dentaire

Quelle que soit l’infection dentaire dont vous souffrez, il ne faut surtout pas la prendre à la légère car une infection mal ou pas traitée peut entraîner de graves conséquences :

  • L’endocardite bactérienne

L’endocardite bactérienne est une complication grave de l’infection cardiaque. Il s’agit d’une infection qui va toucher l’endocarde qui la paroi interne du cœur incluant les valves. Lors d’une endocardite bactérienne, les valvules ne peuvent plus assurer la contraction cardiaque ce qui bien sûr peut être très grave.

L’endocardite bactérienne est le plus souvent due à un abcès dentaire et ses bactéries qui se sont développées jusqu’à atteindre le cœur. Le traitement consiste à la prise d’antibiotiques et dans le cas les plus graves, à une intervention chirurgicale.

  • L’angine de Ludwig

Si vous avez un gonflement au niveau de la gencive et du cou, di vous ressentez des douleurs au niveau de la langue, si vous avez de la fièvre et une difficulté à avaler, il est fort probable que vous souffriez d’une angine de Ludwig.

Le traitement consiste à la prise d’antibiotiques. Il peut également arriver que l’extraction des dents infectées soit nécessaire.

  • Une infection des sinus

Il peut arriver que si vous avez un abcès dentaire situé à la racine d’une dent de la mâchoire supérieure, qu’il remplisse les sinus. Cela arrive notamment lorsque l’abcès n’est pas soigné à temps.

Comment prévenir une infection dentaire ?

La meilleure prévention d’une infection dentaire est bien sûr d’avoir une hygiène bucco-dentaire irréprochable. Vous devez donc vous brosser les dents deux fois par jour afin d’éliminer toutes les bactéries.

Optez de préférence pour une brosse à dents avec les poils souples afin qu’elle aille dans les espaces inter-dentaires et qu’elle n’abîme pas l’émail de vos dents. La brosse à dent électrique est une solution recommandée par la plupart des dentistes mais là-aussi, veillez à ce que la brosse soit souple. Pour un nettoyage optimal, vous pouvez également utiliser du fil dentaire ou des brossettes inter-dentaires à condition que celles-ci soient adaptées à la forme et au volume de votre dentition.

Vous devez consulter votre dentiste au moins une fois par an même si vous n’avez aucune douleur particulière. Si vous ressentez un symptôme d’une infection dentaire, n’attendez pas et consultez votre dentiste le plus tôt possible afin de ne pas avoir de complications et surtout, pour soulager vos douleurs.

Evitez les aliments trop sucrés et acides, les boissons sucrés et dinimuez si possible la cigarette.

Que faire lorsque les douleurs sont fortes ?

Votre dentiste n’est pas disponible et les douleurs sont intenses ? Voici quelques conseils qui pourront vous soulager en attendant votre rendez-vous :

  • Faites un bain de bouche antiseptique (demandez conseil à votre pharmacien)
  • Vous pouvez appliquer un gel anesthésiant
  • Les huiles essentielles peuvent soulager les symptômes d’une infection dentaire. Mettez par exemple quelques gouttes de giroflier sur un coton-tige et appliquez-le sur la zone douloureuse
  • Faites un gargarisme avec du bicarbonate de soude dilué dans un peau d’eau tiède
  • Le clou de girofle est un remède de grand-mère mais une valeur sûre. L’eugénol qu’il contient est en effet très efficace contre les douleurs dentaires. Il suffit de placer un clou de girofle à proximité de la dent douloureuse

Ces quelques conseils ne doivent pas vous abstenir d’aller voir un dentiste. Ils vous permettent juste de soulager les douleurs en attendant son rendez-vous.

Infection sous une couronne dentaire : symptômes précis et traitement

L’infection dentaire sous couronne se caractérise en général par du pus au niveau de la racine de la dent, en dessous de la couronne dentaire implantée, et une mauvaise haleine. Les différentes complications suite à une implantation de couronne dentaire peuvent être des infections dentaires bien connues des dentistes, soit un kyste qui est en fait une tumeur bénigne soit à un abcès dentaire.

Qu’il s’agisse d’un kyste ou d’un abcès dentaire, les symptômes sont généralement les mêmes, une douleur dentaire isolée ou une douleur dentaire avec rougeur de la gencive/gonflement de la gencive, mais ces signes sont souvent moins fréquents au détriment de signes beaucoup plus graves qui apparaissent sur le tard, lorsque l’infection est déjà à un stade avancé : douleur lancinante voire insupportable, mauvaise haleine, maux de tête et fièvre.

La douleur lancinante provient du fait qu’au moment de l’inflammation (localisée sous la couronne) non traitée, les microbes ont attaqué et détruit la pulpe qui cause l’inflammation, et ont continué leur progression jusqu’aux os de la mâchoire.

Traitement de l’infection dentaire sous couronne

Pour traiter une infection dentaire sous couronne à ses débuts (stade inflammatoire), on peut se rendre chez le dentiste qui va traiter la cause directe de l’infection sous la couronne et prescrira des antibiotiques pour une durée de 6 jours à 8 jours (qui permettront de refroidir l’infection), surtout s’il craint une évolution de l’infection.

Mais si l’infection est à un stade avancé, le seul traitement consistera à la prise d’antibiotiques durant 6 jours à 8 jours et des anti-inflammatoires durant 3 jours à 4 jours. La prise de ces médicaments aura pour but d’éviter l’amas de pus, avant l’incision de l’abcès ou du kyste sous anesthésie locale par le praticien.

C’est uniquement lorsque le canal dentaire sera assaini et comblé par pâte d’obturation, que le praticien pourra remettre en place la couronne dentaire. Dans certains cas, le patient devra subir une opération chirurgicale dont le but est d’enlever la poche kystique.

En définitive, quel que soit le traitement que subira le patient, il lui faudra ensuite suivre une hygiène bucco-dentaire rigoureuse.

Faut-il forcément prendre des antibiotiques pour traiter efficacement une infection dentaire ?

Le meilleur moyen de savoir quel traitement médicamenteux suivre est … de consulter un spécialiste ! Il est impératif, même si cette perspective vous rebute au plus haut point, de prendre rendez-vous au plus vite auprès de votre dentiste agrée qui saura mieux que quiconque vous soulager et vous guérir.

Car la prise d’antibiotique n’est pas une nécessité absolue et dépend réellement du mal dont vous souffrez. Elle n’est recommandée que dans les cas très sévères de détérioration de vos dents. Lorsque du pus s’échappe de votre bouche, lorsque l’abcès est devenu trop purulent et peut infecter votre mâchoire et vos gencives.

C’est pourquoi il est toujours souhaitable dès que les premiers symptômes d’un mal aux dents apparaissent de consulter au plus vite votre dentiste. Il ne sert à rien d’attendre, votre mal ne partira pas de lui-même.

Votre dentiste commencera donc par se livrer à un examen rapide de votre bouche afin de localiser la source de votre mal. À l’aide d’une radiographie, il localisera avec précision la dent malade et pourra agir en conséquence.

Rassurez-vous, le premier geste que votre dentiste entreprendra sera de vous endormir la dent et la bouche de telle manière que vous ne ressentiez plus rien. Certes le bruit de la roulette ou de la fraise a de quoi impressionner et peut perturber, mais ces appareils ne sont en rien douloureux à partir du moment où vous êtes sous anesthésie.

  • Si vous souffrez d’une simple carie, il ne vous prescrira pas d’antibiotiques. Cela s’avérait contre-productif. Une carie peut être guérie en une seule séance et ne demande pas de traitements lourds. Une fois que la dent sera plombée, votre douleur s’estompera.
  • Si vous souffrez d’un abcès (qui plus est purulent), il est alors possible qu’après le nettoyage complet de celui-ci votre dentiste vous prescrive un antibiotique at des antalgiques pour éliminer tout risque d’infection suivi et calmer la douleur le temps que le tout se résorbe.

En tout état de cause, quel que soit le mal dont vous souffrez, votre dentiste, après sa séance de travail vous donnera une ordonnance pour prendre des médicaments anti douleurs. De telle manière que lorsque la substance anesthésiante aura cessé d’agir, ils prendront le relais et vous permettront de recommencer à mener une vie normale. Il vous suffira juste de prendre des repas légers sous la forme de soupe ou de purée.

Le recours à un antibiotique pour une infection dentaire ne s’impose donc que comme un ultime recours. Avant d’en arriver à de telles extrémités, votre dentiste possède une large marge de manœuvre pour vous guérir sans avoir à vous administrer de telles gélules. Ceci à la condition que vous alliez lui rendre visite dès qu’apparaissent les premières douleurs dentaires.

Infections dentaires et remboursements

Les soins dentaires sont très mal remboursés par la sécurité sociale et c’est pour cela que de nombreux français ne vont pas voir leur dentiste. Mais lorsqu’une infection dentaire pointe le bout de son nez, vous n’aurez pas d’autre choix que de vous faire soigner.

Il est donc important de prendre une bonne mutuelle complémentaire qui complètera le remboursement de la sécurité sociale. Lors d’une complication d’une infection dentaire, il peut arriver que votre dentiste soit obligé d’extraire la dent. Il vous faudra donc un implant dentaire mais celui-ci n’est pas remboursé par la sécurité sociale mais par certaines mutuelles oui.

Il peut être tentant de se dire que puisqu’on a pas mal, une mutuelle complémentaire qui rembourse bien les soins dentaires soit inutile. Mais les infections dentaires peuvent faire leur apparition du jour au lendemain. Il faut donc être prévoyant et anticiper en prenant une bonne mutuelle.

Etes-vous bien assuré.e en cas d’infection dentaire ? Comparez les mutuelles !

Conclusion

Les infections dentaires sont courantes, peuvent être très douloureuses et avoir de lourdes conséquences pour vos dents mais également pour votre santé. Tout ce qui concerne les dents ne doit donc pas être pris à la légère.

Une bonne hygiène bucco-dentaire, des rendez-vous réguliers chez le dentiste, une alimentation sans aliments sucrés peut les prévenir mais ce n’est pas toujours possible. Il faut donc au moindre symptôme (douleurs, réaction au chaud et au froid, saignements de la gencive, gonflement de la joue, mauvaise haleine), consultez son dentiste !

Infection Dentaire
4.5 (90.48%) 21 votes