Dalacine : prix, posologie, effets secondaires, ordonnance

Démangeaisons, inflammations et pertes à l’odeur désagréables peuvent toucher les femmes provenant de tous milieus et à n’importe quel moment de leurs vies.

Pourquoi ces signes apparaissent-ils ? Sont-ils contagieux ? Comment s’en débarrasser ? La crème vaginale Dalacine est un traitement de choix afin de vous aider à retrouver une flore vaginale équilibrée et saine.

Qu’est-ce qu’une vaginose bactérienne ?

Les vaginoses et les mycoses sont toutes provoquées par un déséquilibre de la flore vaginale, causant ainsi des troubles et inflammations du vagin. Ce déséquilibre peut être causé par :

  • des partenaires sexuels multiples avec rapports non protégés ;
  • un changement de partenaire avec rapports non protégés ;
  • la pose d’un stérilet ;
  • des changements hormonaux ;
  • la prise de certains antibiotiques ;
  • le tabagisme ;
  • le stress chronique.

Les mycoses sont généralement déclenchées par la prolifération de champignons microscopiques naturellement présents dans l’organisme mais se multipliant lorsque le Ph est modifié et touchant tout l’appareil génital intérieur et extérieur.

Les vaginoses, elles, se définissent par l’augmentation du nombre de bactéries naturellement présentes elles-aussi dans le vagin. Cette augmentation est également liée à un déséquilibre causant la réduction de nombre de lactobacilles ayant normalement pour rôle de combattre les infections.

Les symptômes

Contrairement à la mycose, la vaginose bactérienne peut être asymptomatique. Toutefois, les symptômes les plus courants incluent :

  • des pertes de couleur grisâtre ou blanchâtre de consistance fluide contrairement à l’aspect plus compact et granuleux des pertes causées par les mycoses ;
  • une odeur désagréable, accrue lors des rapports sexuels ou encore des règles (rappelant l’odeur du poisson) ;
  • un pH vaginal supérieur à 4,5

L’inconvénient majeur de la vaginose bactérienne réside dans le fait qu’elle rend la femme plus sensible à d’autres infections telles que les IST (Sida…) et peut avoir de graves conséquences sur la femme enceinte et son fœtus si elle n’est pas correctement traitée.

Comment se fait le diagnostic ?

Le médecin traitant ou le gynécologue pratique un toucher vaginal puis observe la consistance des pertes. Il peut également demander une étude microbiologique de la flore vaginale en laboratoire afin de confirmer le diagnostic.

En général, les germes mis en cause sont anaérobies, c’est-à-dire qu’ils ne vivent pas à l’air libre :

  • gardnerella vaginalis ;
  • gardelerella mobiluncus ;
  • prevotella chlamydia phacomatosis ;
  • mycoplasma hominis ;
  • petostreptococcus species ;
  • ureaplasma urealyticum.

En cas de grossesse

Une vaginose peut survenir en cours de grossesse. Afin d’éviter au maximum les complications susceptibles de se produire (risque accru de prématurité, faible poids de naissance…), il faut immédiatement consulter son médecin traitant qui saura comment procéder.

Si vous avez souffert de vaginose avant d’être enceinte ou avez subi des accouchements prématurés à répétition, votre médecin pourra demander des examens complémentaires afin de dépister une éventuelle vaginose en début de grossesse.

Complications

La vaginose bactérienne doit être diagnostiquée et traitée rapidement afin d’éviter les éventuelles complications parmi lesquelles on retrouve :

  • la salpingite aigüe pouvant mener à la stérilité, voire l’hystérectomie ;
  • le développement de maladies inflammatoires pelviennes responsables de complications obstétricales le risque de développer des infections suite à certaines opérations comme l’IVG, l’hystérectomie ou encore la césarienne (risque d’abcès et d’endométrite) ;
  • les avortements spontanés ; les saignements durement la grossesse ;
  • les infections du liquide amniotique les retards de croissance du fœtus la contraction d’IST (herpès, chlamydia, gonorrhée, VIH…)

Recommandations

La vaginose bactérienne ne fait pas partie des Infections Sexuellement Transmissibles. Par conséquent, elle n’est pas contagieuse.

En revanche, il convient de se protéger à chaque rapport sexuel par le port d’un préservatif et ceci, pendant toute la durée du traitement. En effet, un rapport sexuel non protégé pourrait empirer la vaginose.

Afin de limiter le déséquilibre de la flore vaginale au maximum, pensez à utiliser des produits doux et adaptés à la toilette intime. Contrairement à ce que l’on peut parfois entendre ou lire sur des forums, les vaginoses ne sont pas dues à un manque d’hygiène. Bien au contraire, des toilettes trop excessives ne feraient qu’aggraver les symptômes.

De même, les douches vaginales sont à proscrire. Il est recommandé de porter des sous-vêtements en coton et de toujours s’essuyer de l’avant vers l’arrière lors des passages à la selle.

Toutefois, la muqueuse féminine ayant besoin de respirer, il faut bien veiller à faire attention au port de protège-slips qui, par l’humidité qu’ils engendrent, encouragent souvent la prolifération de champignons responsables de mycoses. Tout symptôme gynécologique doit être mentionné au médecin rapidement afin d’éviter des complications pouvant aller jusqu’à la salpingite aigüe.

Qu’est-ce que Dalacine ?

Dalacine est une crème vaginale dont le principe actif est la clindamycine. Celle-ci est un antibiotique antibactérien de la famille des lincosanides, destinés à combattre les bactéries responsables de certaines infections comme la vaginose bactérienne. Il est également possible de la prendre sous forme de comprimés.

Afin de combattre encore plus efficacement la vaginose bactérienne, votre médecin traitant et/ou gynécologue peut également être amené à vous prescrire des probiotiques riches en lactobacilles en complément de Dalacin. Ces lactobacilles aideront à combattre les bactéries responsables de la vaginose plus efficacement.

Comment utiliser Dalacine ?

Dalacine se présente sous la forme d’un tube de crème fourni avec 7 applicateurs à usage unique. Au coucher et pendant une semaine, il faut déposer une dose de crème à l’intérieur du vagin.

Afin de remplir l’applicateur, vissez celui-ci sur le tube de crème et remplissez-le jusqu’à ce que le piston arrête d’être repoussé vers l’extérieur, signifiant ainsi que l’applicateur est plein. Puis, insérez délicatement l’applicateur dans le vagin et poussez sur le piston. Lorsque celui-ci a dispensé l’intégralité de la dose, jetez l’applicateur dans une poubelle.

En cas d’oubli

Il ne faut jamais appliquer une double dose pour « compenser ». Si vous avez oublié de prendre votre dose, attendez la prochaine prise pour reprendre le cours habituel de votre traitement.

Quels sont les avantages de ce traitement?

Dalacine présente l’avantage de pouvoir traiter de nombreuses maladies infectieuses graves. De plus, il agit en une semaine et les symptômes peuvent être soulagés dès le 3ème jour d’application.

Précautions d’emploi

Effets indésirables possibles

Peu d’effets secondaires ont été rapportés. Cependant, la sensibilité de chacun étant différente, vous pourriez ressentir :

  • des troubles génitaux : démangeaisons, rougeurs, sensation de brûlure à la miction, pertes blanches, sécheresse ;
  • des troubles gastro-intestinaux : nausées, vomissements, diarrhées ;
  • des céphalées (maux de tête).

Contre-indications Médicales

Dalacine ne convient pas aux personnes allergiques :

  • à l’un des composants ;
  • à la lincomycine.

De même, ne prenez pas Dalacine si vous souffrez de :

  • colites suite à une prise d’antibiotiques ;
  • de maladies inflammatoires chroniques de l’intestin : maladie de Crohn, rectolite hémorragique…

Si vous allaitez, le principe actif de Dalacine pouvant passer dans le lait maternel, ne prenez pas ce traitement. En cas de signes de réaction allergique ou de douleurs abdominales, arrêtez immédiatement votre traitement et contactez votre médecin traitant.

Dalacine contenant des huiles pouvant endommager les contraceptifs dits « mécaniques » (préservatifs), il vaut mieux ne pas l’utiliser dans les 72h qui suivent le début du traitement.

Si vous êtes en période de règles, vous devez attendre la fin de celles-ci afin de pouvoir commencer à prendre Dalacine. Même si les symptômes disparaissent, il est indispensable de suivre le traitement jusqu’à la fin afin d’éviter les complications et les récidives.

Interactions médicamenteuses possibles

La prise de tout autre traitement doit obligatoirement être déclarée au médecin traitant et/ou au gynécologue prescrivant Dalacin. En effet, ce médicament ne doit pas être pris si vous êtes déjà sous :

  • agents bloquants neuromusculaires : curare (atracurium, succinylcholine), pancuronium (Pavulon…) ;
  • d’autres médicaments à application intra-vaginale : ovules…
  • l’érythromycine : antibiotique de la famille des macrolides le vaccin anti-tuberculeux : BCG

Conservation du traitement

La crème vaginale Dalacine doit se conserver hors de la vue et de la portée des enfants dans un endroit sec et à l’abri de la lumière. La température de conservation ne doit pas descendre en-dessous de 15°C ou monter au-dessus de 30°C. Veillez également à bien respecter la date de péremption figurant sur l’emballage.

Comme tout médicament, il ne faut pas jeter Dalacine dans les ordures ménagères ordinaires. Amenez vos médicaments usagés à votre pharmacien qui saura comment en disposer.

Où acheter Dalacine au meilleur prix ?

Dalacine crème vaginale est remboursée à 80% par la Sécurité Sociale.

On peut se la procurer en pharmacie, sur ordonnance.

Dalacine
4.5 (90%) 30 votes