Aurolate Solution : posologie, usage, effets secondaires, interactions

Dans quel cas ce médicament est-il prescrit ?

Ce médicament est utilisé dans le cadre d’un programme de traitement complet de la polyarthrite rhumatoïde active, y compris les traitements non médicamenteux (p. ex. repos, physiothérapie). Il est utilisé pour traiter les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde grave qui n’ont pas répondu ou qui ne peuvent prendre d’autres médicaments.

Le thiomalate de sodium et d’or n’est pas un véritable analgésique, mais on pense qu’il diminue la douleur qui survient avec l’arthrite en diminuant l’inflammation. Il s’agit d’un médicament antirhumatismal modificateur de la maladie (ARMM). Il diminue la raideur matinale et la douleur ou l’enflure dans les articulations et peut augmenter la force de préhension.

Ingrédients et composition

Mode d’administration et posologie du Aurolate Solution

Ce médicament est injecté dans un muscle par un professionnel de la santé, habituellement dans les fesses. Vous devrez vous allonger pendant l’injection et pendant 10 minutes par la suite pour réduire le risque d’effets secondaires tels que des étourdissements. Vous serez surveillé pendant 15 minutes après votre injection. Lorsque vous commencez le traitement, les injections sont habituellement administrées une fois par semaine ou selon les directives de votre médecin.

La posologie est basée sur votre état de santé et votre réponse au traitement. Les injections sont habituellement données une fois par semaine jusqu’à ce que l’amélioration se produise ou que vous ayez reçu un total de 1 gramme. Une fois que l’amélioration se produit, votre médecin peut réduire vos injections à une fois toutes les 2 à 3 semaines ou moins. Si votre arthrite s’aggrave, votre médecin pourrait vous prescrire des injections hebdomadaires.

Utilisez ce médicament régulièrement afin d’en tirer le meilleur parti. Prenez tous les rendez-vous chez le médecin.

Si vous passez de la pénicillamine à la pénicillamine, vous devrez généralement attendre 1 mois après avoir arrêté la pénicillamine avant de commencer les injections d’or. Demandez plus de détails à votre médecin.

Une certaine diminution de la raideur matinale est habituellement observée après 6 à 8 semaines. Cela peut prendre plusieurs mois de traitement avant que vous ne ressentiez tous les bienfaits de ce médicament.

Informez votre médecin si votre état persiste ou s’aggrave.

Précautions d’emploi

Avant d’utiliser le thiomalate d’or sodique injectable, informez votre médecin ou votre pharmacien si vous y êtes allergique, ou à tout autre composé d’or ou de métal lourd ; ou si vous avez d’autres allergies. Ce produit peut contenir des ingrédients inactifs qui peuvent causer des réactions allergiques ou d’autres problèmes. Consultez votre pharmacien pour plus de détails.

Ce médicament ne doit pas être utilisé si vous avez certaines conditions médicales. Avant d’utiliser ce médicament, consultez votre médecin ou votre pharmacien si vous avez des antécédents de réaction au composé d’or (p. ex. troubles sanguins, problèmes rénaux, problèmes pulmonaires, éruptions cutanées graves, problèmes gastriques et intestinaux), lupus érythémateux disséminé (LED).

Avant d’utiliser ce médicament, informez votre médecin ou votre pharmacien de vos antécédents médicaux, en particulier de : problèmes de circulation sanguine (p. ex. douleurs thoraciques, crise cardiaque, accident vasculaire cérébral), troubles sanguins (p. ex. problèmes de saignement, dépression médullaire), colite ou maladie inflammatoire intestinale, diabète, eczéma, problèmes cardiaques (p. ex. insuffisance cardiaque globale), certains problèmes respiratoires (fibrose), très haute pression, maladie rénale, maladie du foie, radiothérapie récente.

Ce médicament peut augmenter votre sensibilité au soleil. Limitez votre temps d’exposition au soleil. Évitez les cabines de bronzage et les lampes solaires. Utilisez un écran solaire et portez des vêtements protecteurs lorsque vous êtes à l’extérieur. Avertissez immédiatement votre médecin si vous avez des coups de soleil ou si vous avez des ampoules ou des rougeurs cutanées.

Ce médicament n’est pas recommandé pendant la grossesse. Il peut nuire à l’enfant à naître. Si vous tombez enceinte ou pensez l’être, informez-en immédiatement votre médecin. Consultez votre médecin pour plus de détails.

Ce médicament passe dans le lait maternel et peut avoir des effets indésirables sur le nourrisson. Consultez votre médecin avant d’allaiter.

Effets secondaires Possibles

Voir aussi la section Mode d’emploi.

Des bouffées vasomotrices, des étourdissements, des maux de tête, des nausées, des vomissements, de la faiblesse et de la transpiration peuvent survenir peu après l’injection. Une douleur articulaire accrue peut survenir 1 à 2 jours après l’injection. Si l’un de ces effets persiste ou s’aggrave, parlez-en rapidement à votre médecin ou à votre pharmacien.

Rappelez-vous que votre médecin vous a prescrit ce médicament parce qu’il ou elle a jugé que les avantages pour vous sont plus importants que le risque d’effets secondaires. De nombreuses personnes qui prennent ce médicament n’ont pas d’effets secondaires graves.

Informez immédiatement votre médecin si l’un des effets secondaires peu probables mais graves suivants se produit : rougeur/douleur aux yeux, évanouissement, perte de cheveux, changements mentaux/moodaux (p. ex. confusion, hallucinations), engourdissement ou picotements des bras ou des jambes, convulsions.

Ce médicament peut causer des aphtes (stomatites). Avertissez votre médecin si vous remarquez un goût métallique dans votre bouche. Ce pourrait être le premier signe de stomatite.

Informez immédiatement votre médecin si l’un de ces effets secondaires rares mais très graves se produit : respiration difficile ou douloureuse, signes d’hémogramme faible (p. ex. battements cardiaques rapides ou rapides, peau pâle, fatigue inhabituelle), hémorragie ou saignement facile, selles noires ou sanguines, toux persistante, diarrhée grave, signe d’infection (p. ex, fièvre, maux de gorge persistants), couleur de peau grise/bleue, douleurs intenses à l’estomac et à l’abdomen, fatigue inhabituelle, changement de la quantité ou de la couleur de l’urine, démangeaisons ou plaies vaginales, vomissements ressemblant au marc de café, yeux/peau jaunâtres.

Une réaction allergique très grave à ce médicament est rare. Toutefois, consultez immédiatement un médecin si vous remarquez des symptômes d’une réaction allergique grave, notamment : démangeaisons ou enflure (surtout au visage, à la langue ou à la gorge), éruption cutanée, étourdissements graves, difficultés respiratoires.

Une éruption cutanée est courante avec ce médicament et peut être grave. Les démangeaisons sont souvent le premier signe d’une réaction allergique grave. Par conséquent, consultez immédiatement un médecin si vous présentez une éruption cutanée ou des démangeaisons.

Cette liste d’effets secondaires possibles n’est pas exhaustive. Si vous remarquez d’autres effets non énumérés ci-dessus, communiquez avec votre médecin ou votre pharmacien.

Interactions médicamenteuses

Votre médecin ou votre pharmacien est peut-être déjà au courant de toute interaction médicamenteuse possible et vous surveille peut-être en conséquence. Ne commencez pas, n’arrêtez pas ou ne modifiez pas la posologie d’un médicament avant d’avoir consulté votre médecin ou votre pharmacien.

Ce médicament ne doit pas être utilisé avec les médicaments suivants, car une interaction très grave peut survenir : pénicillamine.

Si vous prenez actuellement les médicaments énumérés ci-dessus, informez-en votre médecin ou votre pharmacien avant de commencer les injections d’or.

Avant d’utiliser ce médicament, informez votre médecin ou votre pharmacien de tous les produits sur ordonnance et en vente libre que vous pouvez utiliser, en particulier de : inhibiteurs de l’ECA (p. ex. lisinopril), médicaments qui suppriment le système immunitaire (p. ex. azathioprine, chimiothérapie anticancéreuse), antipaludiques (p. ex. chloroquine, primaquine), phénylbutazone, phénytoïne.

Ce médicament peut interférer avec certains tests de laboratoire (y compris le test cutané à la tuberculine), ce qui peut entraîner de faux résultats. Assurez-vous que le personnel du laboratoire et tous vos médecins savent que vous prenez ce médicament.

Ce document ne contient pas toutes les interactions possibles. Par conséquent, avant d’utiliser ce produit, informez votre médecin ou votre pharmacien de tous les produits que vous utilisez. Conservez une liste de tous vos médicaments avec vous et partagez-la avec votre médecin et votre pharmacien.

Notes

Des analyses de laboratoire et/ou médicales (p. ex. numération globulaire complète, tests hépatiques/rénaux, tests d’urine) devraient être effectuées périodiquement pour surveiller vos progrès ou vérifier la présence d’effets secondaires. Consultez votre médecin pour plus de détails.

Dose oubliée

Si vous manquez un rendez-vous, communiquez avec le cabinet de votre médecin pour le reporter.

Stockage

Sans objet. Ce médicament est administré dans un cabinet médical et ne sera pas entreposé à la maison.

AVERTISSEMENTS :

Ce médicament peut causer des effets secondaires graves (parfois mortels), y compris des problèmes de globules sanguins (p. ex. anémie, insuffisance de globules blancs ou de plaquettes), des problèmes rénaux, des éruptions cutanées, des démangeaisons ou des plaies/irritations à la bouche (stomatites). Un faible taux de globules blancs peut augmenter le risque d’infection. Voir la section Effets secondaires pour plus de détails. Avertissez immédiatement votre médecin si vous présentez l’un de ces effets secondaires.

Votre médecin surveillera de près certains tests de laboratoire (p. ex. globules blancs, plaquettes) avant le début du traitement et avant chaque injection. Il est important que vous respectiez tous les rendez-vous chez le médecin/laboratoire.

Prix du Aurolate Solution

Le prix de ce traitement est libre. C’est à dire que chaque pharmacie, physique ou en ligne peut déterminé son propre prix de vente. Comparez les prix du Aurolate Solution