Carbidopa-Levodopa : posologie, usage, effets secondaires, interactions

Dans quel cas ce médicament est-il prescrit ?

Cette association médicamenteuse est utilisée pour traiter les symptômes de la maladie de Parkinson ou des symptômes semblables (tels que tremblements, raideur, difficulté à bouger). On pense que la maladie de Parkinson est causée par une trop faible quantité d’une substance naturelle (dopamine) dans le cerveau. La lévodopa se transforme en dopamine dans le cerveau, aidant à contrôler les mouvements. La carbidopa prévient la dégradation de la lévodopa dans la circulation sanguine, de sorte qu’une plus grande quantité de lévodopa peut pénétrer dans le cerveau. La carbidopa peut également réduire certains des effets secondaires de la lévodopa, comme les nausées et les vomissements.

Ingrédients et composition

Mode d’administration et posologie du Carbidopa-Levodopa

Prenez ce médicament par voie orale avec ou sans nourriture selon les directives de votre médecin, habituellement 3 à 4 fois par jour.

La prise de ce médicament avec de la nourriture peut aider à diminuer les nausées. Il est préférable d’éviter un régime riche en protéines (il diminue la quantité de lévodopa absorbée par l’organisme) pendant le traitement, sauf indication contraire de votre médecin. Séparez votre dose de ce médicament du plus grand nombre d’heures possible de tout supplément de fer ou produit contenant du fer (comme les multivitamines avec minéraux) que vous pourriez prendre. Le fer peut réduire la quantité de ce médicament absorbée par l’organisme. Consultez votre médecin ou votre pharmacien pour plus de détails.

La posologie est basée sur votre état de santé et votre réponse au traitement. Afin de réduire le risque d’effets secondaires, votre médecin peut vous conseiller de commencer ce médicament à faible dose et d’augmenter graduellement votre dose. Suivez attentivement les instructions de votre médecin. Cette association médicamenteuse est offerte en différentes concentrations avec différentes quantités de carbidopa et de lévodopa dans chaque comprimé. Assurez-vous d’avoir la bonne dose des deux médicaments. Votre médecin peut également vous prescrire de la carbidopa seule avec cette combinaison.

Utilisez ce médicament régulièrement pour en tirer le meilleur parti. Pour vous aider à vous souvenir, prenez-le aux mêmes heures chaque jour.

Certains patients peuvent ressentir une « usure » (aggravation des symptômes) avant l’administration de la dose suivante. Un effet de marche-arrêt peut également se produire, au cours duquel de courtes périodes soudaines de raideur peuvent survenir. Si ces effets surviennent, communiquez avec votre médecin pour obtenir des ajustements posologiques qui pourraient aider à les atténuer.

Ne cessez pas de prendre ce médicament sans consulter votre médecin. Certaines conditions peuvent s’aggraver lorsque ce médicament est rapidement réduit ou soudainement arrêté. Il se peut que votre dose doive être réduite graduellement. (Voir aussi la section Effets secondaires.)

Informez votre médecin si votre état ne s’améliore pas ou s’il s’aggrave.

Précautions d’emploi

Avant de prendre ce médicament, informez votre médecin ou votre pharmacien si vous êtes allergique à la carbidopa ou à la lévodopa ; ou si vous avez d’autres allergies. Ce produit peut contenir des ingrédients inactifs qui peuvent causer des réactions allergiques ou d’autres problèmes. Consultez votre pharmacien pour plus de détails.

Avant d’utiliser ce médicament, informez votre médecin ou votre pharmacien de vos antécédents médicaux, en particulier de : maladie du foie, glaucome, problèmes respiratoires (comme l’asthme), maladie cardiaque (comme une crise cardiaque, un rythme cardiaque irrégulier), maladie rénale, ulcère gastro-intestinal, troubles mentaux/moodaux (comme la dépression, la schizophrénie), troubles du sang, convulsions, troubles du sommeil.

Ce médicament peut vous rendre étourdi ou somnolent. L’alcool ou la marijuana (cannabis) peut vous rendre plus étourdi ou somnolent. Ne conduisez pas, n’utilisez pas de machines et ne faites rien qui nécessite de la vigilance jusqu’à ce que vous puissiez le faire en toute sécurité. Limitez votre consommation de boissons alcoolisées. Consultez votre médecin si vous consommez de la marijuana (cannabis). Voir aussi la section Effets secondaires.

Avant de subir une chirurgie, informez votre médecin ou votre dentiste de tous les produits que vous utilisez (y compris les médicaments d’ordonnance, les médicaments en vente libre et les produits à base de plantes).

Pendant la grossesse, ce médicament ne doit être utilisé que lorsqu’il est clairement nécessaire. Discutez des risques et des avantages avec votre médecin.

La lévodopa passe dans le lait maternel. On ne sait pas si la carbidopa passe dans le lait maternel. Consultez votre médecin avant d’allaiter.

Effets secondaires Possibles

Étourdissements, étourdissements, étourdissements, nausées, vomissements, perte d’appétit, troubles du sommeil, rêves inhabituels ou maux de tête peuvent survenir. Si l’un de ces effets persiste ou s’aggrave, parlez-en rapidement à votre médecin ou à votre pharmacien.

Ce médicament peut causer une coloration foncée de la salive, de l’urine ou de la sueur. Cet effet est inoffensif, mais vos vêtements peuvent être tachés.

Pour réduire les risques d’étourdissements et de vertiges, se lever lentement en position assise ou couchée.

Rappelez-vous que votre médecin vous a prescrit ce médicament parce qu’il ou elle a jugé que les avantages pour vous sont plus importants que le risque d’effets secondaires. De nombreuses personnes qui prennent ce médicament n’ont pas d’effets secondaires graves.

Certaines personnes prenant ce médicament se sont endormies soudainement pendant leurs activités quotidiennes habituelles (comme parler au téléphone, conduire). Dans certains cas, le sommeil s’est déroulé sans aucune sensation de somnolence au préalable. Cet effet sur le sommeil peut survenir n’importe quand pendant le traitement par carbidopa/lévodopa, même si vous prenez ce médicament depuis longtemps. Si vous ressentez une somnolence accrue ou si vous vous endormez pendant la journée, ne conduisez pas et ne faites pas d’autres activités potentiellement dangereuses avant d’en avoir discuté avec votre médecin. Le risque de cet effet du sommeil est accru par la consommation d’alcool ou d’autres médicaments qui peuvent vous rendre somnolent. Voir aussi la section Précautions.

Informez immédiatement votre médecin si vous avez des effets secondaires graves, notamment : Mouvements nouveaux ou aggravants que vous ne pouvez pas contrôler ou spasmes, clignotements ou spasmes oculaires considérablement accrus, évanouissements, changements de vision (comme une vision floue ou une vision double), douleurs oculaires, douleurs intenses à l’estomac ou à l’abdomen, selles noires ou de goudron, vomissements qui ressemblent au marc de café, troubles mentaux ou de la mobilité (comme de l’agitation, hallucinations, dépression, pensées suicidaires), signes d’infection (comme des maux de gorge qui ne disparaissent pas), saignements ou saignements faciles, fatigue inhabituelle, fourmillements des mains ou des pieds, pulsions fortes inhabituelles (comme une augmentation du jeu, des pulsions sexuelles accrues).

Obtenir de l’aide médicale immédiatement si vous avez des effets secondaires très graves, y compris des douleurs thoraciques.

L’arrêt brusque ou la réduction de la dose de ce médicament peut rarement causer une affection très grave appelée syndrome malin des neuroleptiques (SMN). Consulter immédiatement un médecin si vous présentez l’un des symptômes suivants : fièvre, raideur musculaire inhabituelle, confusion grave, transpiration, rythme cardiaque rapide ou irrégulier, respiration rapide.

Une réaction allergique très grave à ce médicament est rare. Toutefois, consultez immédiatement un médecin si vous remarquez des symptômes d’une réaction allergique grave, notamment : éruption cutanée, démangeaisons ou enflure (surtout au visage, à la langue ou à la gorge), étourdissements graves, difficultés respiratoires.

Cette liste d’effets secondaires possibles n’est pas exhaustive. Si vous remarquez d’autres effets non énumérés ci-dessus, communiquez avec votre médecin ou votre pharmacien.

Interactions médicamenteuses

Voir aussi la section Mode d’emploi.

Les interactions médicamenteuses peuvent modifier l’action de vos médicaments ou augmenter votre risque d’effets secondaires graves. Ce document ne contient pas toutes les interactions médicamenteuses possibles. Tenez une liste de tous les produits que vous utilisez (y compris les médicaments d’ordonnance et en vente libre et les produits à base d’herbes médicinales) et partagez-la avec votre médecin et votre pharmacien. Ne commencez pas, n’arrêtez pas ou ne modifiez pas la posologie d’un médicament sans l’approbation de votre médecin.

Certains produits qui peuvent interagir avec ce médicament comprennent : les antipsychotiques (comme la chlorpromazine, l’halopéridol, la thioridazine), certains médicaments utilisés pour traiter l’hypertension (comme la méthyldopa).

La prise d’inhibiteurs de la MAO avec ce médicament peut causer une interaction médicamenteuse grave (possiblement mortelle). Évitez de prendre des inhibiteurs de la MAO (isocarboxazide, linézolide, bleu de méthylène, moclobémide, phénelzine, procarbazine, tranylcypromine) pendant le traitement avec ce médicament. La plupart des inhibiteurs de la MAO ne doivent pas non plus être pris pendant les deux semaines précédant le traitement par ce médicament. Cependant, certains inhibiteurs de la MAO (rasagiline, safinamide, sélégiline) peuvent être utilisés sous surveillance étroite par votre médecin. Demandez à votre médecin quand vous devez commencer ou cesser de prendre ce médicament.

Ce médicament peut interférer avec certains tests de laboratoire (y compris les tests de catécholamine/glucose/cétone dans l’urine), pouvant causer de faux résultats. Assurez-vous que le personnel du laboratoire et tous vos médecins savent que vous prenez ce médicament.

Notes

Ne partagez pas ce médicament avec d’autres personnes.

Des tests de laboratoire et/ou médicaux (tels que la fonction cardiaque, rénale et hépatique, la numération globulaire complète) doivent être effectués périodiquement pour surveiller vos progrès ou vérifier les effets secondaires. Consultez votre médecin pour plus de détails.

Les personnes atteintes de la maladie de Parkinson peuvent présenter un risque accru de développer un cancer de la peau (mélanome). Informez rapidement votre médecin si vous avez une taupe qui grossit ou qui semble différente, ou si vous avez d’autres changements cutanés inhabituels. Demandez à votre médecin si vous devriez passer régulièrement des examens de la peau.

Dose oubliée

Si vous oubliez de prendre une dose, prenez-la dès que vous vous en souvenez. Si l’heure de la dose suivante est proche, sautez la dose oubliée. Prenez votre prochaine dose à l’heure habituelle. Ne doublez pas la dose pour rattraper votre retard.

Stockage

Stockage à température ambiante à l’abri de la lumière et de l’humidité. Ne pas entreposer dans la salle de bain. Gardez tous les médicaments hors de portée des enfants et des animaux de compagnie.

Ne jetez pas les médicaments dans les toilettes ou ne les versez pas dans un drain à moins qu’on vous le demande. Jetez correctement ce produit lorsqu’il est périmé ou dont vous n’avez plus besoin. Consultez votre pharmacien ou votre entreprise locale d’élimination des déchets.

Prix du Carbidopa-Levodopa

Le prix de ce traitement est libre. C’est à dire que chaque pharmacie, physique ou en ligne peut déterminé son propre prix de vente. Comparez les prix du Carbidopa-Levodopa