Caverject / Alprostadil : posologie, effets secondaires, interactions

My-Pharma.info
L'expert.e : My-Pharma.info
Modifié le
acheter caverject
Disponibilité du produit
En stock
Prise en charge
30%
Indications
Caverject est prescrit dans le cadre de l'induction pharmacologique de l'érection (troubles érectiles, impuissance).
Nom
Caverject
Fabriquant
Pfizer
Ingrédient actif
Alprostadil
Dosage
Entre 5 et 20 microgrammes selon le patient.
Voie d’administration
Injection.
Où l'acheter ?

Dans quel cas ce médicament est-il prescrit ?

Caverject est prescrit dans le cadre de l’induction pharmacologique de l’érection (troubles érectiles, impuissance). Il traiter les problèmes de fonction sexuelle masculine (dysfonction érectile). Il agit en aidant le flux sanguin dans le pénis à atteindre et à maintenir une érection.

 

Présentation du médicament

Le CAVERJECT  est délivré sous ordonnance (Liste I). Les prix varient en fonction des honoraires de dispensation des pharmaciens.

  • CAVERJECT 10 μg/ml, préparation injectable en flacon de lyophilisat et seringue de solvant avec 2 aiguilles
  • CAVERJECT 20 μg/ml, préparation injectable en flacon de lyophilisat et seringue de solvant avec 2 aiguilles

 

Ingrédients et composition

Principe actifAlprostadil.
ExcipientsLactose, sodium citrate, alpha-cyclodextrine, benzylique alcool, eau pour solutions injectables.

Mécanisme d’action 

Le principe actif de Caverject, l’Alprostadil, appartient à la famille des prostaglandines. Ils ont pour rôle d’augmenter le débit sanguin dans certaines parties du corps en relâchant les vaisseaux sanguins des zones ciblées.

Dans le cas de troubles de l’érection, l’injection de Caverject va augmenter le débit sanguin dans le pénis. Cela aura pour conséquences de permettre au sang d’irriguer davantage le pénis et de provoquer une érection. L’alprostadil (ou Prostaglandine E1) appartient à une famille d’acides gras naturels ayant des effets pharmacologiques variés. La vasodilatation, l’inhibition de l’agrégation plaquettaire et la stimulation des muscles lisses de l’intestin et de l’utérus sont parmi les effets les plus notables.

L’objectif de Caverject est d’obtenir une érection qui dure jusqu’à une heure.

Pharmacocinétique

Administré par voie intraveineuse, l’alprostadil disparaît rapidement de la circulation générale avec une demi-vie de l’ordre de 5 minutes.

L’alprostadil est fixé à plus de 95 % aux protéines plasmatiques mais cette fixation protéique à relativement faible affinité ne semble pas limiter le captage tissulaire puisqu’au premier passage les poumons captent 70 % de l’alprostadil.

L’alprostadil est éliminé en totalité par biotransformation au niveau de différents organes dont les poumons. Les métabolites sont pharmacologiquement inactifs et excrétés en majorité par voie rénale.

Après injection intra-caverneuse, les concentrations dans les sinus d’alprostadil et de son métabolite primaire (15-oxo-13, 14,-dihydro-PGE1) sont élevées.

Le principe actif n’est pas retrouvé dans la circulation périphérique, et le taux de 15-oxo-13,14,-dihydro-PGE1 n’est pas significativement élevé après administration intra-caverneuse.

Pharmacodynamie

L’alprostadil (ou Prostaglandine E1) appartient à une famille d’acides gras naturels ayant des effets pharmacologiques variés. La vasodilatation, l’inhibition de l’agrégation plaquettaire et la stimulation des muscles lisses de l’intestin et de l’utérus sont parmi les effets les plus notables.

Des études in vitro et chez de nombreuses espèces animales ont permis de conclure aux propriétés relaxantes de l’alprostadil au niveau des corps caverneux.

Chez le singe, l’administration d’alprostadil augmente le flux de sang de l’artère caverneuse, le degré et la durée de relaxation du muscle lisse caverneux chez ce type d’animal étant dose-dépendant.

Chez l’homme, une injection intra-caverneuse d’alprostadil produit une érection.

Mode d’administration et posologie du Caverject 

La posologie de Caverject est strictement personnelle et doit d’abord être déterminée par un test. La posologie d’essai est comprise entre 5 et 20 microgrammes. Elle sera ajustée afin que le patient puisse être en érection complète dans les 5 à 10 minutes après l’injection.

Dans le cas d’une érection insuffisante lors de la dose initiale, la posologie peut être augmentée par paliers de 5 microgrammes sans ne jamais dépasser les 20 microgrammes.

Il est conseillé que la première injection soit réalisée par le médecin afin que le patient apprenne la technique d’injection. Si ce n’est pas possible, suivez la notice explicative de Caverject.

Chaque boîte contient un flacon perforable contenant la poudre stérile, 1 seringue  contenant 1 ml de solvant stérile, une aiguille longue pour la préparation, 1 aiguille courte pour l’injection et deux compresses imprégnées d’alcool.

description caverject

Suivez ces étapes pour la réalisation de l’injection :

  • Lavez-vous les mains avec de l’eau savonneuse
  • Otez le capuchon en plastique du flacon perforable
  • Nettoyez le bouchon en caoutchouc avec l’une des deux compresses
  • Retirez la partie en plastique blanc qui protège la seringue en la tournant
  • Retirez maintenant le bouchon en caoutchouc gris de la seringue
  • Otez l’enveloppe d’aluminium qui protège l’aiguille longue. Laissez celle-ci dans sa gaine protectrice
  • Montez l’aiguille sur la seringue et faites tourner l’embout pour bien la fixer
  • Retirez avec prudence la gaine protectrice de l’aiguille
  • Vous devez maintenir l’aiguille dressée vers e haut et pressez jusqu’à la marque 1 ml dans le but d’expulser l’excédent de solvant
  • Perforez le bouchon en caoutchouc en son centre en enfonçant l’aiguille dans le flacon
  • Pressez le piston pour injecter le solvant dans le flacon
  • Secouez le flacon jusqu’à que la substance soit dissoute entièrement
  • Remplissez la seringue jusqu’à la quantité recommandée par le médecin
  • Sortez l’aiguille courte de son emballage avec sa gaine protectrice
  • Enlevez la longue aiguille de la seringue
  • Montez l’aiguille courte sur la seringue
  • Retirez la gaine protectrice
  • Tapotez légèrement la seringue afin d’enlever les bulles d’air
  • Pour l’injection, sachez qu’elle doit être réalisée sur l’un des deux corps caverneux du pénis, à droite ou à gauche
  • Mettez-vous debout
  • Prenez votre pénis entre le pouce et l’index et tendez-le
  • Pressez-le fortement contre votre cuisse afin qu’il ne glisse pas lors de l’injection
  • Nettoyez la zone avec la deuxième compresse
  • Enfoncez la seringue perpendiculairement à travers la peau
  • Pressez le piston de la seringue pour injecter le traitement
  • Retirez l’aiguille de votre pénis
  • Appliquez une compresse sur le point d’injection
  • Massez légèrement pour bien répartir Caverject

L’érection survient dans les 5 à 10 mn après l’injection. L’érection dure entre 30 mn et deux heures. Si l’érection dure plus longtemps, consultez votre médecin afin qu’il diminue la posologie. Si une érection n’a pas lieu, il pourra également augmenter la dose par paliers.

Vous ne devez pas injecter Caverject plus d’une fois par jour et pas plus de deux fois par semaine en prenant soin de respecter un délai de 24 heures entre 2 injections de Caverject.

La solution reconstituée est destinée à un usage unique et ne doit pas être conservée ni utilisée pour une autre injection.

Surdosage

Les signes de toxicité sont un état dépressif, des selles molles ou une diarrhée et une respiration rapide.

Le traitement d’un priapisme (érection prolongée) devra avoir débuté au plus tard dans les 6 heures. Le traitement initial devra faire appel à une aspiration pénienne. En respectant les conditions d’asepsie, insérer une aiguille à ailettes de calibre 19 à 21 G dans le corps caverneux et aspirer 20 à 50 ml de sang. Il peut en résulter une détumescence du pénis. Si nécessaire, la manoeuvre pourra être répétée de l’autre côté du pénis jusqu’à aspirer une quantité totale de 100 ml de sang. Si cette manoeuvre reste inefficace, il est recommandé de pratiquer une injection intra-caverneuse d’un médicament alpha-adrénergique. Bien que la contre-indication habituelle de l’administration intra-caverneuse d’un vasoconstricteur ne s’applique pas au traitement du  priapisme, la prudence est conseillée quand on opte pour cette solution. La pression artérielle et le pouls devront faire l’objet d’une surveillance continue tout au long de la procédure.

Une prudence extrême est nécessaire chez les patients atteints de coronaropathie, d’une hypertension non contrôlée, d’une ischémie cérébrale et chez les patients traités par inhibiteurs de la monoamine oxydase. Dans ce dernier cas, les moyens nécessaires à la prise en charge d’une poussée hypertensive devront être disponibles. Une solution de phényléphrine à 200 microgrammes/ml sera préparée; 0,5 à 1,0 ml de cette solution seront injectés toutes les 5 à 10 minutes. De façon alternative, il est possible d’utiliser une solution d’adrénaline à 20 microgrammes/ml, l’injection pourra être suivie d’une nouvelle aspiration de sang à l’aide de la même aiguille à ailettes. Les doses maximales sont de 1 mg pour la phényléphrine et de 100 microgrammes pour l’adrénaline (5 ml de la solution). Il est également possible d’administrer du métaraminol ; il convient cependant de noter que des poussées hypertensives mortelles ont été signalées.

Espace de conservation

N’utilisez pas ce médicament après la date de péremption indiquée sur l’emballage.

Avant reconstitution : A conserver à une température inférieure à 25°C.

Après reconstitution : La solution doit être utilisée immédiatement.

Ne jetez aucun médicament au tout-à-l’égout ou avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien d’éliminer les médicaments que vous n’utilisez plus. Ces mesures contribueront à protéger l’environnement.

Différentes marques de ce médicament ont des besoins différents en termes de stockage. Consultez l’emballage du produit pour savoir comment conserver votre marque ou demandez à votre pharmacien. Gardez tous les médicaments hors de la portée des enfants et des animaux domestiques.

Ne jetez pas vos médicaments dans les toilettes et ne les jetez pas dans une canalisation, à moins d’y être invité. Jeter correctement ce produit quand il est expiré ou n’est plus nécessaire.

 

 

Précautions d’emploi

Avant d’utiliser l’alprostadil, informez votre médecin ou votre pharmacien si vous y êtes allergique; ou si vous avez d’autres allergies. Ce produit peut contenir des ingrédients inactifs pouvant causer des réactions allergiques ou d’autres problèmes. Parlez à votre pharmacien pour plus de détails.

Avant d’utiliser ce médicament, informez votre médecin ou votre pharmacien de vos antécédents médicaux, en particulier: états du pénis (angulation, fibrose / cicatrisation, maladie de Peyronie, par exemple), cancers du système sanguin (leucémie, myélome multiple), drépanocytose.

L’utilisation de ce médicament ne protège pas contre les maladies sexuellement transmissibles (par exemple, le VIH, l’hépatite B, la gonorrhée, la syphilis). Pour réduire votre risque d’infection, utilisez toujours une méthode de barrière efficace telle qu’un condom en latex ou en polyuréthane lors de toute activité sexuelle. Consultez votre médecin ou votre pharmacien pour plus de détails.

L’aiguille utilisée pour l’administration de CAVERJECT est très fine. Comme avec toutes les aiguilles très fines, l’aiguille peut se casser. Des cas d’aiguilles se cassant, avec une partie de l’aiguille restant dans le pénis ont été rapportés, et dans certains cas, ont nécessité une hospitalisation et une opération chirurgicale pour la retirer.

Des instructions précises données au patient sur les techniques de manipulation appropriée et d’injection peuvent permettre de diminuer le risque de casser l’aiguille.

Les patients doivent être informés que si l’aiguille est tordue, elle ne doit pas être utilisée. Ils ne doivent pas non plus essayer de redresser une aiguille tordue. Ils doivent enlever l’aiguille de la seringue, la jeter, et fixer une nouvelle aiguille inutilisée et stérile à la seringue.

 

Mises en garde spécifiques

Caverject doit être utilisé avec précaution chez les patients présentant des facteurs de risque cardiovasculaire et cérébro-vasculaire.

L’alprostadil peut provoquer une érection prolongée voire un priapisme, une fibrose des corps caverneux, des douleurs.

Afin de minimiser le risque, la dose efficace la plus faible devra être déterminée.

Un priapisme (érection de plus de six heures) peut survenir à la suite de l’administration intra-caverneuse d’alprostadil. Le traitement d’un priapisme devra être initié dans les 6 heures au plus tard (voir rubrique 4.9).

Le patient sera prévenu qu’en cas d’érection rigide prolongée de plus de 4 heures, il est indispensable de contacter immédiatement un médecin traitant, ou avoir recours à une assistance médicale afin qu’un traitement adapté puisse être mis en place. La prise en charge du priapisme devra se faire en accord avec les pratiques médicales établies.

Il sera vivement recommandé au patient :

  • de conserver sur lui le numéro de téléphone du praticien en charge de ce traitement
  • de faire un apprentissage dans un centre spécialisé en cas d’utilisation en auto-injection

Une érection douloureuse est davantage susceptible de se produire chez les patients présentant des déformations anatomiques du pénis, telles qu’une angulation pénienne, un phimosis, une fibrose des corps caverneux, une maladie de La Peyronie ou des plaques.

Une fibrose pénienne, y compris une angulation, une fibrose des corps caverneux, des nodules fibreux et une maladie de La Peyronie, peuvent survenir à la suite de l’administration intra-caverneuse d’alprostadil. L’incidence de la fibrose peut augmenter avec la durée d’utilisation.

Un suivi régulier des patients, comprenant un examen minutieux du pénis, à la recherche de signes de fibrose pénienne ou de maladie de La Peyronie est fortement recommandé.

L’alprostadil n’est pas destiné à être associé à un autre traitement de l’insuffisance érectile (voir également rubrique 4.5).

Le traitement par alprostadil devra être interrompu en cas d’apparition chez les patients d’angulation pénienne, d’une fibrose des corps caverneux ou de maladie de La Peyronie.

Chez certains patients, l’injection d’alprostadil peut provoquer un léger saignement au site d’injection. Celui-ci pourrait favoriser la transmission à leur partenaire d’une maladie à diffusion hématogène.

Il est conseillé d’éviter l’utilisation de l’alprostadil chez les patients ayant présenté un accident cardiovasculaire dans les trois mois précédents et dont l’état cardiovasculaire n’est pas stabilisé.

Contre-indications médicales

Caverject est contre-indiqué dans les cas suivants :

  • Chez les patients ayant une hypersensibilité au principe actif ou à l’un des excipients de Caverject
  • Chez les patients prédisposés au priapisme
  • Chez les patients ayant une déformation du pénis
  • Chez les patients ayant un implant pénien
  • Chez les patients dont l‘activité sexuelle est contre-indiquée
  • Chez les patients dont la partenaire est enceinte (passage de l’Alprostadil par le sperme)
  • Chez les patients présentant des lésions cicatricielles du corps caverneux, une angulation pénienne ou la maladie de La Peyronnie
  • Les patients ayant des troubles de la coagulation

Interactions médicamenteuses

Les patients traités par un anticoagulant de type warfarine ou héparine peuvent présenter une tendance accrue au saignement après l’injection intra-caverneuse en raison de l’activité anti agrégante plaquettaire de l’alprostadil.

Les effets de l’association de l’alprostadil à d’autres traitements de l’insuffisance érectile (par exemple : sildénafil) ou à d’autres médicaments inducteurs de l’érection (par exemple : papavérine) n’ont pas fait l’objet d’études formelles. De telles substances ne devront pas être utilisées en association avec l’alprostadil en raison du risque d’induction d’érections prolongées.

Les produits sympathomimétiques peuvent diminuer l’effet de l’aprostadil.

L’alprostadil peut augmenter les effets des agents anti-hypertenseurs, des vasodilatateurs, des anticoagulants et des antiagrégants plaquettaires.

Effets secondaires possibles

Des effets secondaires ont été constatés après l’injection de Caverject

Effets secondaires COURANTS :

  • Douleurs dans le pénis (brûlure et tension durant l’érection)
  • Maux de tête
  • Vertiges

Effets secondaires PEU FREQUENTS :

  • Hématome au site d’injection, ecchymose au site d’injection, ecchymose
  • Fibrose pénienne dont maladie de La Peyronie, angulation, et nodules fibrotiques, érection prolongée, trouble pénien
  • Spasmes musculaires
  • Elévation de la pression artérielle
  • Erection prolongée
  • Hématomes au point d’injection, modifications du pénis
  • Douleurs dorsales
  • Ejaculation anormale, érections douloureuses, troubles au moment d’uriner, réactions locales, démangeaisons
  • Douleurs et gonflements au niveau des testicules
  • Crampes au niveau du mollet
  • Nausée
  • Sécheresse buccales
  • Douleurs du bassin, faiblesses au niveau du fessier
  • Palpitation cardiaques

Effets secondaire RARES :

  • Accident vasculaire cérébral
  • Ischémie myocardique
  • Hémorragie urétrale
  • Hématurie
  • Injection dans l’urètre résultant d’une mauvaise technique d’injection
  • Etourdissements, céphalées
  • Collapsus pouvant être plus en rapport avec l’injection qu’avec les effets pharmacologiques de l’alprostadil
  • Dépôts d’hémosidérine dans le pénis

Déclaration des effets indésirables suspectés

Si vous observez des effets indésirables il est important de les faire remonter aux organismes responsables du suivi de ce type d’événements afin de contribuer au processus de surveillance du rapport bénéfice/risque du médicament. Vous pouvez le faire via le système national de déclaration de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) : www.ansm.sante.fr.

Grossesse et fertilité

Le traitement est à éviter chez un patient dont la partenaire est enceinte ou susceptible de l’être.

Comment être remboursé pour ce médicament ?

Caverject nécessite d’être délivré sous ordonnance avec le modèle d’un médicament d’exception pour se faire rembourser. Le patient doit être traité pour dysérection en rapport avec une des affections suivantes : paraplégie et tétraplégie quelle que soit l’origine, séquelles de prostatectomie radicale, cystectomie totale et exérèse colorectale, séquelles de radiothérapie abdomino-pelvienne, neuropathie diabétique avérée, sclérose en plaques.

Que disent les études menées sur le Caverject ?

L’Alprostadil est une molécule bien connue qui a démontré son efficacité en permettant la dilatation des vaisseaux des corps caverneux. Son efficacité a été testée sur plus de 3 000 patients et notamment sur des populations dites difficiles (diabète, sclérose en plaques) et le taux d’efficacité avoisinait les 60%.

Les patients qui se sont vus prescrire Caverject ont décrit une efficacité avec une érection rapide et durable.

 

Prix du Caverject

Le prix de ce traitement est libre. C’est à dire que chaque pharmacie, physique ou en ligne peut déterminé son propre prix de vente. Comparez les prix du Caverject.

Caverject : questions fréquentes

Est-ce que Caverject est remboursé par la sécurité sociale ?

Oui Caverject est remboursé par la sécurité sociale à hauteur de 30%.

Peut-on obtenir ce traitement sans ordonnance ?

Non. Caverject ne vous sera délivré que sur prescription médicale. Vous devez donc obligatoirement consulter un médecin afin d’obtenir une ordonnance. Vous pouvez passer par notre site partenaire en cliquant sur l’un des boutons oranges de cet article pour obtenir une consultation et ordonnance gratuite avec un médecin agréé.

Quels sont les effets secondaires de Caverject ?

Comme pour tous les traitements, Caverject peut provoquer des effets secondaires. Le plus fréquemment, il a été constaté des douleurs au niveau du pénis. Consultez la liste des effets indésirables que nous vous avons donnés plus haut.

Comment conserver Caverject ?

Vous devez conserver Caverject dans un endroit à l’abri de la lumière, à une température inférieure à 25 °C et hors de portée des enfants.

Que dois-je faire si l’érection n’a pas lieu ou si elle est trop longue ?

Si cela vous arrive, ne faites pas d’autres injections et consultez votre médecin pour qu’il adapte la posologie.

Puis-je injecter Caverject tous les jours ?

Non. Vous ne pouvez faire que 2 injections de Caverject par semaine espacées de 24 heures.

Est-ce un traitement qui me convient ?

Seul le médecin est capable de dire si Caverject est le traitement qui peut vous aider à résoudre votre dysfonction érectile. Si après examen de votre dossier il vous le prescrit, c’est que les injections de Caverject peuvent vous aider.

Sources

  • Résumé des Caractéristiques Produits (RCP) des autorisations de mise sur le marché (AMM) françaises et européennes
  • Livret des interactions médicamenteuses de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM)
  • https://www.doctissimo.fr
  • https://eurekasante.vidal.fr