Cilostazol : posologie, usage, effets secondaires, interactions

Dans quel cas ce médicament est-il prescrit ?

Le cilostazol est utilisé pour améliorer les symptômes d’un certain problème de circulation sanguine dans les jambes (claudication intermittente). Le cilostazol peut diminuer les douleurs musculaires et les crampes qui surviennent pendant l’exercice ou la marche. La douleur de claudication est causée par un manque d’oxygène dans les muscles. Le cilostazol peut augmenter la circulation sanguine et la quantité d’oxygène qui atteint les muscles.

Le cilostazol est un antiplaquettaire et un vasodilatateur. Il agit en empêchant les cellules sanguines appelées plaquettes de coller ensemble et en les empêchant de former des caillots nocifs. Il élargit également les vaisseaux sanguins dans les jambes. Le cilostazol aide le sang à se déplacer plus facilement et maintient la circulation sanguine dans votre corps.

Ingrédients et composition

Mode d’administration et posologie du cilostazol

Lisez le feuillet d’information à l’intention des patients, s’il est disponible auprès de votre pharmacien avant de commencer à prendre le cilostazol et chaque fois que vous en prenez un autre. Si vous avez des questions, consultez votre médecin ou votre pharmacien.

Prenez ce médicament par voie orale, sans nourriture, selon les directives de votre médecin, habituellement deux fois par jour, au moins 30 minutes avant ou 2 heures après le déjeuner et le dîner. La posologie dépend de votre état de santé, de votre réponse au traitement et des autres médicaments que vous prenez. Assurez-vous d’informer votre médecin et votre pharmacien de tous les produits que vous utilisez (y compris les médicaments d’ordonnance, les médicaments en vente libre et les produits à base de plantes).

Utilisez ce médicament régulièrement pour en tirer le meilleur parti. N’oubliez pas de l’utiliser aux mêmes heures chaque jour.

Vos symptômes peuvent s’améliorer en 2 à 4 semaines, mais il peut s’écouler jusqu’à 12 semaines avant que vous ne tiriez pleinement profit de ce médicament.

Informez votre médecin si votre état persiste ou s’aggrave.

Précautions d’emploi

Avant de prendre le cilostazol, informez votre médecin ou votre pharmacien si vous y êtes allergique ou si vous avez d’autres allergies. Ce produit peut contenir des ingrédients inactifs qui peuvent causer des réactions allergiques ou d’autres problèmes. Consultez votre pharmacien pour plus de détails.

Avant d’utiliser ce médicament, informez votre médecin ou votre pharmacien de vos antécédents médicaux, en particulier de saignements graves ou actifs (tels que des ulcères hémorragiques, des saignements dans les yeux ou le cerveau), de troubles sanguins (comme l’hémophilie, un faible nombre de plaquettes), de maladies cardiaques (comme une crise cardiaque, une douleur thoracique ou un rythme cardiaque rapide ou irrégulier), d’accidents cérébraux et d’insuffisance rénale.

Ce médicament peut causer des étourdissements. L’alcool ou la marijuana (cannabis) peut vous rendre plus étourdi. Ne conduisez pas, n’utilisez pas de machines et ne faites rien qui nécessite de la vigilance jusqu’à ce que vous puissiez le faire en toute sécurité. Limitez votre consommation de boissons alcoolisées. Consultez votre médecin si vous consommez de la marijuana (cannabis).

Pour réduire les risques de coupure, d’ecchymose ou de blessure, soyez prudent avec les objets tranchants comme les rasoirs et les coupe-ongles, et évitez les activités comme les sports de contact.

Ce médicament peut causer des saignements d’estomac. La consommation quotidienne d’alcool pendant que vous prenez ce médicament peut augmenter votre risque de saignement d’estomac. Limitez votre consommation de boissons alcoolisées. Demandez à votre médecin ou à votre pharmacien quelle quantité d’alcool vous pouvez boire en toute sécurité.

Le cilostazol peut causer une condition qui affecte le rythme cardiaque (prolongation de l’intervalle QT). L’allongement de l’intervalle QT peut rarement causer des battements cardiaques rapides/irréguliers graves (rarement mortels) et d’autres symptômes (tels que des étourdissements graves, des évanouissements) qui nécessitent des soins médicaux immédiats.

Le risque d’allongement de l’intervalle QT peut être accru si vous souffrez de certains troubles médicaux ou si vous prenez d’autres médicaments qui peuvent entraîner un allongement de l’intervalle QT. Avant d’utiliser le cilostazol, informez votre médecin ou votre pharmacien de tous les médicaments que vous prenez et si vous souffrez de l’une des conditions suivantes : certains problèmes cardiaques (insuffisance cardiaque, rythme cardiaque lent, allongement de l’intervalle QT dans l’ECG), antécédents familiaux de certains problèmes cardiaques (allongement QT dans l’ECG, mort cardiaque subite).

De faibles niveaux de potassium ou de magnésium dans le sang peuvent également augmenter votre risque d’allongement de l’intervalle QT. Ce risque peut augmenter si vous prenez certains médicaments (comme des diurétiques ou des  » pilules d’eau « ) ou si vous souffrez de conditions telles qu’une transpiration excessive, la diarrhée ou des vomissements. Parlez à votre médecin de l’utilisation sécuritaire du cilostazol.

Avant de subir une chirurgie, informez votre médecin ou votre dentiste de tous les produits que vous utilisez (y compris les médicaments d’ordonnance, les médicaments en vente libre et les produits à base de plantes).

Les personnes âgées peuvent être plus sensibles aux effets secondaires de ce médicament, en particulier l’enflure des mains et des pieds (rétention d’eau) ou le prolongement de l’intervalle QT (voir ci-dessus).

Pendant la grossesse, ce médicament ne doit être utilisé que lorsqu’il est clairement nécessaire. Discutez des risques et des avantages avec votre médecin.

On ne sait pas si ce médicament passe dans le lait maternel. Consultez votre médecin avant d’allaiter.

Effets secondaires Possibles

Céphalées, diarrhée, écoulement nasal et étourdissements peuvent survenir. Si l’un de ces effets persiste ou s’aggrave, parlez-en rapidement à votre médecin ou à votre pharmacien.

Rappelez-vous que votre médecin vous a prescrit ce médicament parce qu’il ou elle a jugé que les avantages pour vous sont plus importants que le risque d’effets secondaires. De nombreuses personnes qui prennent ce médicament n’ont pas d’effets secondaires graves.

Informez immédiatement votre médecin si vous avez des effets secondaires graves, notamment : enflure des mains ou des pieds, ecchymoses ou saignements faciles, selles noires ou sanguinolentes, vomissements ressemblant au marc de café, signes d’infection (tels que fièvre, mal de gorge persistant).

Obtenir de l’aide médicale immédiatement si vous avez des effets secondaires très graves, y compris : douleur à la poitrine/à la mâchoire/au bras gauche, évanouissements, battements cardiaques rapides/irréguliers, étourdissements graves, changements de vision, faiblesse sur un côté du corps, troubles du langage, confusion.

Une réaction allergique très grave à ce médicament est rare. Toutefois, consultez immédiatement un médecin si vous remarquez des symptômes d’une réaction allergique grave, notamment : éruption cutanée, démangeaisons ou enflure (surtout au visage, à la langue ou à la gorge), étourdissements graves, difficultés respiratoires.

Cette liste d’effets secondaires possibles n’est pas exhaustive. Si vous remarquez d’autres effets non énumérés ci-dessus, communiquez avec votre médecin ou votre pharmacien.

Interactions médicamenteuses

Les interactions médicamenteuses peuvent modifier le fonctionnement de vos médicaments ou augmenter votre risque d’effets secondaires graves. Ce document ne contient pas toutes les interactions médicamenteuses possibles. Tenez une liste de tous les produits que vous utilisez (y compris les médicaments d’ordonnance et en vente libre et les produits à base d’herbes médicinales) et partagez-la avec votre médecin et votre pharmacien. Ne commencez pas, n’arrêtez pas ou ne modifiez pas la posologie d’un médicament sans l’approbation de votre médecin.

Certains produits qui peuvent interagir avec ce médicament incluent : « anticoagulants  » (comme l’héparine, la warfarine), certains autres antiplaquettaires (comme le dipyridamole), tipranavir.

Ce médicament est parfois utilisé avec d’autres médicaments qui peuvent augmenter votre risque de saignement. Certains antiplaquettaires (comme l’aspirine ou le clopidogrel) en sont des exemples. Suivez attentivement les instructions de votre médecin et continuez de prendre vos médicaments tel qu’indiqué. Avertissez votre médecin si vous remarquez des saignements inhabituels. Consultez votre médecin ou votre pharmacien pour plus de détails.

Vérifiez soigneusement toutes les étiquettes des médicaments d’ordonnance et des médicaments en vente libre, car de nombreux médicaments contiennent des analgésiques/réducteurs de fièvre (aspirine, AINS comme l’ibuprofène/naproxène) qui peuvent augmenter le risque de saignement ou d’effet antiplaquettaire lorsqu’ils sont utilisés avec le cilostazol. Toutefois, si votre médecin vous a prescrit de prendre de l’aspirine à faible dose pour prévenir une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral (habituellement à des doses de 81 à 325 milligrammes par jour), vous devriez continuer à prendre l’aspirine à moins que votre médecin ne vous donne d’autres directives. Renseignez-vous auprès de votre médecin ou de votre pharmacien pour plus de détails.

Notes

Ne partagez pas ce médicament avec d’autres personnes.

Discutez avec votre médecin d’un programme d’exercices pour améliorer la marche et diminuer la douleur.

Des analyses de laboratoire et/ou médicales (telles qu’une formule sanguine complète) doivent être effectuées périodiquement pour surveiller votre progrès ou vérifier la présence d’effets secondaires. Consultez votre médecin pour plus de détails.

Dose oubliée

Si vous oubliez une dose, prenez-la dès que vous vous en apercevez. Si l’heure de la dose suivante est proche, sautez la dose oubliée. Prenez votre prochaine dose à l’heure habituelle. Ne doublez pas la dose pour rattraper votre retard.

Stockage

Stockage à température ambiante à l’abri de la lumière et de l’humidité. Ne pas entreposer dans la salle de bain. Gardez tous les médicaments hors de portée des enfants et des animaux de compagnie.

Ne jetez pas les médicaments dans les toilettes ou ne les versez pas dans un drain à moins qu’on vous le demande. Jetez correctement ce produit lorsqu’il est périmé ou dont vous n’avez plus besoin. Consultez votre pharmacien ou votre entreprise locale d’élimination des déchets.

MISES EN GARDE :

Des médicaments similaires au cilostazol ont causé de graves problèmes (peut-être mortels) chez des personnes atteintes d’un certain type de maladie cardiaque (insuffisance cardiaque). Par conséquent, n’utilisez pas le cilostazol si vous souffrez d’insuffisance cardiaque.

Prix du cilostazol

Le prix de ce traitement est libre. C’est à dire que chaque pharmacie, physique ou en ligne peut déterminé son propre prix de vente. Comparez les prix du cilostazol