Natalizumab Solution : posologie, usage, effets secondaires, interactions

Dans quel cas ce médicament est-il prescrit ?

Ce médicament est utilisé pour traiter la sclérose en plaques-MS. Ce n’est pas un remède contre la SP, mais on croit qu’il aide en empêchant votre système immunitaire d’attaquer les nerfs du cerveau et de la moelle épinière. Elle aide à réduire le nombre d’épisodes d’aggravation et peut prévenir ou retarder l’invalidité.

Le natalizumab est également utilisé pour traiter une affection intestinale appelée maladie de Crohn (MC) lorsqu’elle est modérée à grave et/ou qu’elle revient régulièrement. Ce n’est pas un remède contre la maladie coeliaque, mais on croit qu’il agit en empêchant votre système immunitaire de causer une inflammation ou une enflure dans vos intestins.

Le natalizumab est une protéine appelée anticorps monoclonal.

Ingrédients et composition

Mode d’administration et posologie de la solution de natalizumab

Lisez le Guide du médicament fourni par votre pharmacien avant de commencer à utiliser le natalizumab et chaque fois que vous recevez une autre dose. Si vous avez des questions, consultez votre médecin ou votre pharmacien.

Ce médicament est administré par un professionnel de la santé dans un centre de perfusion, habituellement aux 4 semaines ou selon les directives de votre médecin. Ce médicament est mélangé dans une solution et injecté lentement dans une veine, habituellement plus d’une heure. Il ne doit pas être administré sous forme d’injection rapide. On vous surveillera pendant une heure après la fin de votre traitement pour s’assurer que vous n’avez pas de réaction grave au médicament. (Voir aussi la section Effets secondaires.)

Il est important d’utiliser ce médicament régulièrement pour en tirer le meilleur parti. Ne sautez pas de doses sans l’approbation de votre médecin.

Informez votre médecin si votre état s’aggrave. Lorsque vous utilisez ce médicament pour traiter la maladie de Crohn, si votre état ne s’améliore pas après 12 semaines de traitement, votre médecin devra modifier votre plan de traitement.

Précautions d’emploi

Avant d’utiliser ce médicament, informez votre médecin ou votre pharmacien si vous y êtes allergique ou si vous avez d’autres allergies. Ce produit peut contenir des ingrédients inactifs qui peuvent causer des réactions allergiques ou d’autres problèmes. Consultez votre pharmacien pour plus de détails.

Ce médicament ne doit pas être utilisé si vous avez déjà eu une certaine condition médicale. Avant d’utiliser ce médicament, consultez votre médecin ou votre pharmacien si vous avez déjà eu : une certaine infection virale (leucoencéphalopathie multifocale progressive-PML).

Avant d’utiliser ce médicament, informez votre médecin ou votre pharmacien de vos antécédents médicaux, en particulier de : système immunitaire affaibli (leucémie, lymphome, infection au VIH, transplantation d’organe), infections actuelles, antécédents de certaines infections virales qui reviennent régulièrement (herpès, zona), troubles mentaux/mood (comme la dépression).

Pendant la grossesse, ce médicament ne doit être utilisé que lorsqu’il est clairement nécessaire. Discutez des risques et des avantages avec votre médecin.

On ne sait pas si ce médicament passe dans le lait maternel. En raison du risque possible pour le nourrisson, l’allaitement n’est pas recommandé pendant l’utilisation de ce médicament. Consultez votre médecin avant d’allaiter.

Effets secondaires Possibles

Maux de tête, douleurs articulaires, rougeurs/irritations au point d’injection, enflure des mains, des pieds ou des chevilles, ou changements du cycle menstruel peuvent survenir. Si l’un de ces effets persiste ou s’aggrave, parlez-en rapidement à votre médecin ou à votre pharmacien.

Rappelez-vous que votre médecin vous a prescrit ce médicament parce qu’il ou elle a jugé que les avantages pour vous sont plus importants que le risque d’effets secondaires. De nombreuses personnes qui prennent ce médicament n’ont pas d’effets secondaires graves.

Informez immédiatement votre médecin si vous avez des effets secondaires pendant ou peu après l’administration de ce médicament. Des exemples de ces effets secondaires (réaction à la perfusion) peuvent inclure des frissons, de la fièvre, des bouffées de chaleur, des nausées, des étourdissements, de la fatigue et des douleurs thoraciques.

Informez immédiatement votre médecin si l’un de ces effets secondaires peu probables mais graves se produit : maux de tête graves/ persistants, raideur/ douleur au cou, battements cardiaques rapides/intenses, signes d’infection (fièvre, mal de gorge persistant, problèmes respiratoires, écoulement vaginal inhabituel, miction douloureuse/ fréquente), changements d’humeur (dépression, pensées suicidaires), douleur sévère au ventre/abdominal.

Ce médicament augmente le risque d’une infection cérébrale rare, voire mortelle (voir la section Mise en garde pour plus de détails). Cette condition peut survenir pendant le traitement ou, dans certains cas, après l’arrêt du traitement. Chez les personnes atteintes de SP, les symptômes de la LEMP peuvent ressembler à une poussée de SP. Par conséquent, que vous preniez ce médicament ou que vous ayez cessé de l’utiliser au cours des six derniers mois, informez immédiatement votre médecin de tout symptôme nouveau ou aggravé qui dure depuis plusieurs jours, tel que : maladresse, changement soudain dans votre façon de penser (confusion, difficulté à vous concentrer), difficulté à bouger les muscles, convulsions, troubles de la parole, changements dans la vision.

Ce médicament peut rarement causer de graves problèmes hépatiques. Si vous remarquez l’un des effets secondaires rares mais très graves suivants, informez-en immédiatement votre médecin : nausées/vomissements persistants, urine foncée, jaunissement des yeux/de la peau, sensation de fatigue/de faiblesse.

Une réaction allergique très grave à ce médicament est rare. Toutefois, consultez immédiatement un médecin si vous remarquez l’un des symptômes suivants : éruption cutanée, démangeaisons ou enflure (surtout au visage, à la langue ou à la gorge), étourdissements graves, difficultés respiratoires.

Cette liste d’effets secondaires possibles n’est pas exhaustive. Si vous remarquez d’autres effets non énumérés ci-dessus, communiquez avec votre médecin ou votre pharmacien.

Interactions médicamenteuses

Les interactions médicamenteuses peuvent modifier le fonctionnement de vos médicaments ou augmenter votre risque d’effets secondaires graves. Ce document ne contient pas toutes les interactions médicamenteuses possibles. Tenez une liste de tous les produits que vous utilisez (y compris les médicaments d’ordonnance et en vente libre et les produits à base d’herbes médicinales) et partagez-la avec votre médecin et votre pharmacien. Ne commencez pas, n’arrêtez pas ou ne modifiez pas la posologie d’un médicament sans l’approbation de votre médecin.

Parmi les produits qui peuvent interagir avec ce médicament, mentionnons : l’utilisation passée ou actuelle d’autres médicaments qui affaiblissent le système immunitaire ou augmentent le risque d’infection (comme l’azathioprine, la cyclosporine, la 6-mercaptopurine, le méthotrexate, le fingolimod, le TNF bloquant comme l’adalimumab, l’étanercept, l’infliximab) et l’utilisation prolongée des corticoïdes (tels la dexaméthasone et la prédnisone).

Notes

Des examens de laboratoire et/ou médicaux (comme l’IRM, la fonction hépatique, le test de détection des anticorps anti-VHC) peuvent être effectués avant le début du traitement et répétés périodiquement pour surveiller votre progression ou vérifier la présence d’effets secondaires. Consultez votre médecin pour plus de détails.

Parlez à votre médecin ou à votre pharmacien des changements de mode de vie qui pourraient vous être bénéfiques. Les programmes de réduction du stress et le maintien d’une alimentation saine sont des exemples de changements au mode de vie. Un programme d’exercices approuvé par un médecin peut également aider les personnes atteintes de SP à maintenir leur force, leur équilibre et leur tonus musculaire. Consultez votre médecin ou votre pharmacien pour plus de détails.

Dose oubliée

Il est très important d’utiliser ce médicament comme indiqué. Si vous oubliez de prendre une dose, communiquez immédiatement avec votre médecin ou votre pharmacien pour établir un nouveau calendrier posologique.

Stockage

Sans objet. Ce médicament est administré dans un centre de perfusion et ne sera pas conservé à la maison.

AVERTISSEMENTS :

Le natalizumab augmente votre risque de contracter une infection cérébrale rare mais très grave (parfois mortelle) (leucoencéphalopathie multifocale progressive-PML). Ce risque peut être plus élevé si vous prenez du natalizumab depuis longtemps et si vous avez récemment pris ou prenez actuellement d’autres médicaments qui affaiblissent le système immunitaire ou augmentent votre risque d’infection (comme les immunosuppresseurs, la chimiothérapie anticancéreuse) ou d’autres médicaments qui affectent le système immunitaire (immunomodulateurs). Renseignez-vous auprès de votre médecin ou de votre pharmacien. Voir aussi les sections Effets secondaires et Interactions médicamenteuses. Le risque de LEMP peut également être plus élevé si vous avez été infecté par le virus qui cause cette infection (virus JC). Votre médecin pourrait vous faire passer un test pour vérifier si vous avez été infecté par ce virus. Comme ce médicament augmente le risque de LEMP, il est habituellement utilisé seul et seulement lorsque les autres traitements n’ont pas fonctionné ou lorsque vous êtes incapable de les utiliser.

Aux États-Unis, le natalizumab n’est offert qu’aux patients inscrits au TOUCH Prescribing Program. Au Canada, un programme semblable s’appelle le Programme de soins Tysabri. Il existe deux programmes de prescription TOUCH différents : MS TOUCH pour les patients atteints de sclérose en plaques et CD TOUCH pour les patients atteints de la maladie de Crohn. Seuls les médecins, les centres de perfusion et les pharmacies inscrits à ces programmes peuvent prescrire, injecter ou fournir ce médicament aux patients. Discutez avec votre médecin des risques et des bienfaits de ce médicament et d’autres choix de traitement. Si vous et votre médecin décidez que c’est le meilleur traitement pour vous, votre médecin peut vous aider à vous inscrire au programme TOUCH. Votre médecin vous surveillera de très près pendant que vous prenez ce médicament, habituellement au moins 3 fois au cours de la première année et tous les 6 mois à partir de ce moment.

Prix de la solution de natalizumab

Le prix de ce traitement est libre. C’est à dire que chaque pharmacie, physique ou en ligne peut déterminé son propre prix de vente. Comparez les prix de la solution de natalizumab