Pilule Méliane Avis, Prix, Description, Effets Secondaires & Interactions

Dans quels cas la pilule Méliane est-elle prescrite ?

La Méliane (aussi appelée Femodette ailleurs en Europe, ainsi que sur notre pharmacie partenaire) est une pilule contraceptive de troisième génération commercialisée par les laboratoires Bayer. Elle est prescrite aux femmes qui ne désirent pas une grossesse et qui recherchent une contraception orale.

Avant de vous prescrire la pilule Méliane, votre médecin tiendra compte de vos facteurs de risque notamment de vos facteurs de risque de thrombo-embolie veineuse ainsi que du risque de thrombo-embolie veineuse associé à la pilule Méliane en comparaison aux autres contraceptifs hormonaux combinés.

Pilule Méliane avis
Produit
Méliane / Femodette
Marque
Bayer
Principe Actif
Ethinylestradiol/Gestodene
Indications
Contraceptif Oral.
Dosage
1 pilule par jour à heure régulière.
Voie d'administration
Voie orale.
Generation
3ème génération
Intake
Sur 21 jours
Type
Pilule combinée
Disponibilité
En stock
Taux de remboursement
Non remboursée.
Où l'acheter ?

Comparer les prix.

Présentation détaillée de Méliane

Méliane est une pilule contraceptive combinée. Elle possède donc un estrogène et un progestatif. C’est une pilule minidosée car elle est contient moins de 0,04 mg d’estrogène et monophasique, c’est-à-dire que tous les comprimés contiennent la même quantité d’hormones et sont donc de la même couleur. Méliane est une pilule commercialisée par le laboratoire Bayer.

Présentation des plaquettes

Chaque plaquette comprend 21 comprimés, ce qui correspond à un traitement contraceptif d’un mois. Sur la plaquette se trouve des flèches et sous chaque comprimé Méliane est indiqué le jour de la semaine. Cela vous permet de savoir quel comprimé prendre, de bien suivre l’ordre indiqué afin de vérifier que vous n’avez pas oublié de prendre un comprimé Méliane.

Aspect et forme

Méliane se présente sous la forme de comprimés enrobés. Ils sont blancs et de forme ronde.

Ingrédients et composition de Méliane

Principes actifs Gestodène, Ethinylestradiol
Autres ingrédients Lactose monohydraté, amidon de maïs, polyvidone, stéarate de magnésium, saccharose, macrogol 6000, carbonate de calcium, talc, cire de lignite.

Mode d’administration et composition de Méliane

Vous devez prendre chaque jour et à la même un comprimé Méliane, pendant ou en dehors des repas. Vous devez suivre l’ordre indiquée sur la plaquette afin de vérifier que vous n’avez pas oublié de prendre un comprimé Méliane. Vous devez prendre un comprimé par jour pendant 21 jours puis respecter un arrêt de 7 jours et commencer ensuite une nouvelle plaquette.

Vos règles, aussi appelées hémorragies de privation commencent dans la majorité des cas dans les 2 à 3 jours qui suivent la prise du dernier comprimé de la plaquette. Après les 7 jours d’interruption, vous devez donc commencer chaque plaquette au 8ième jour et à chaque fois le même jour de la semaine. Il arrive que lorsque vous commencez la plaquette suivante que vos règles ne soient pas terminées.

Voici maintenant en détails comment commencer la prise de la pilule contraceptive Méliane selon votre situation :

Si vous n’avez pas pris de contraception hormonale le mois précédent

Si vous n’avez pas utilisé de contraception hormonale le mois qui précède la prise de Méliane, prenez le premier comprimé de la plaquette le 1er jour de vos règles.

En relais d’une autre méthode contraceptive estroprogestative, d’un anneau vaginal ou d’un patch

Vous devez prendre de préférence le 1er comprimé de la pilule Méliane le jour qui suit la prise du dernier comprimé actif du contraceptif précédent ou, au plus tard le jour suivant la période d’arrêt des comprimés.

En relais d’un anneau vaginal ou d’un système transdermique (patch), vous devez prendre le 1er comprimé Méliane le jour du retrait ou, au plus tard le jour qui était prévu pour sa nouvelle pose.

En relais d’une contraception progestative seule ou d’un SIU contenant un progestatif

Vous pouvez faire le relais d’une contraception microdosée avec Méliane à tout moment du cycle et vous devez prendre le premier comprimé le lendemain de l’arrêt.

En relais d’un implant ou d’un système intra-utérin (SIU), vous devez prendre le premier comprimé de cette pilule contraceptive le jour du retrait ou le jour qui été prévu pour la nouvelle injection s’il s’agit du relais d’un contraceptif injectable.

Dans tous les cas, pour ce type de relais, il est recommandé d’utiliser une méthode contraceptive complémentaire non hormonale durant les 7 premiers jours de traitement.

Après une interruption de grossesse du 1er trimestre

Vous pouvez dans ce cas commencer la prise de la pilule Méliane immédiatement. Il n’est pas nécessaire d’utiliser une méthode contraceptive complémentaire.

Après un accouchement ou une interruption de grossesse de 2ème trimestre

Le post-partum immédiat est associé à une augmentation du risque de développer une thrombo-embolie. Un contraceptif oral estroprogestatif ne doit pas être commencé moins de 21 à 28 jours après un accouchement ou une interruption de grossesse du 2ème trimestre.

Si la prise de Méliane est débutée au-delà de 28 jours après un accouchement ou une interruption de grossesse du 2ème trimestre, il vous sera conseillé d’utiliser une méthode contraceptive mécanique complémentaire pendant les 7 premiers jours de la prise de Méliane. Si vous avez eu des rapports sexuels, il est important de vous assurer de l’absence d’une grossesse avant de commencer à prendre la pilule Méliane ou d’attendre les premières règles.

Mécanisme d’action : comment fonctionne Méliane ?

Méliane agit en contrecarrant chaque étape qui amène à une potentielle fécondation et nidation d’un ovule dans l’utérus. Elle prévient donc le risque de grossesse grâce à ses 3 actions complémentaires.

Les agents actifs de la pilule Méliane vont d’abord duper le corps de la femme en lui faisant tout simplement croire qu’il a déjà ovulé. Chaque mois, lorsque la patiente ne prend pas de contraceptif hormonal, l’un de ses ovaires va libérer un ovule. On parle alors d’ovulation. Cette libération est due à la baisse du taux d’estrogènes et de progestérone dans le corps. Méliane, en maintenant ces taux constants va donc endormir la fonction ovulatoires des ovaires. Avec une absence d’ovule à féconder, une grossesse est par conséquent impossible.

Les agents actifs vont ensuite modifier la consistance de l’endomètre et plus précisément, vont l’épaissir. L’endomètre devient alors impropre à la nidation. Et enfin, ils sont rendre la glaire cervicale imperméable à la migration des spermatozoïdes.

Les études & les actualités sur cette pilule

Etudes menées sur l’efficacité de cette pilule

L’efficacité d’une pilule contraceptive est calculée avec l’indice de PEARL. C’est un outil statistique qui est utilisé dans les essais cliniques et est mesuré en divisant le nombre moyen de grossesses non planifiées par le nombre de mois d’utilisation de la pilule concernée. Le chiffre indiqué est donc le nombre de grossesse pour 100 femmes qui ont utilisé la pilule contraceptive durant 1 an. Pour la pilule Méliane, l’indice de PEARL est de 0,07. Il s’agit donc d’une pilule dont l’efficacité est indéniable.

Actualités sur la pilule Méliane

Méliane, comme toutes les pilules contraceptives de 3ème génération a fait parler d’elle (1) il y a quelques années suite à une plainte d’une patiente ayant fait un AVC qu’elle impute à la prise de cette pilule. Pour le parquet, l’enquête n’a pas permis de mettre en avant avec certitude un lien entre ce type de pathologies et la prise de la pilule Méliane. Cependant, la Haute Autorité de Santé a démontre que les femmes qui sont sous pilules de 3ème génération présentent 2 à 3 fois plus de risque de thromboses. L’agence nationale de sécurité du médicament (2) estime que les patientes ne doivent pourtant pas arrêter de prendre ce type de pilules mais qu’elles doivent en parler avec leur médecin afin de connaître leurs facteurs de risque.

Que faire en cas d’oubli ?

L’oubli d’un ou de plusieurs comprimés réduit l’efficacité de la pilule Méliane et vous expose à un risque de grossesse. Le risque est d’autant plus grand si l’oubli de comprimé est proche de l’arrêt entre deux plaquettes. Si vous oubliez de prendre un comprimé Méliane, voici la marche à suivre :

  • Lorsque l’oubli est constaté dans les 12 heures

Si vous vous apercevez de l’oubli dans les 12 heures qui suivent la prise habituelle du comprimé, vous devez prendre immédiatement le comprimé oublié et poursuivre la prise du comprimé suivant à l’heure habituelle.

  • Lorsque l’oubli est constaté au-delà de 12 heures

Si vous constatez l’oubli d’un comprimé au-delà des 12 heures qui suivent la prise habituelle, il faut savoir que la sécurité contraceptive de Méliane n’est plus assurée. Dans ce cas, les 2 règles suivantes doivent être connues car indispensables pour choisir la conduite à tenir : L’intervalle entre les deux plaquettes ne doit jamais dépasser 7 jours OU 7 jours de prise ininterrompue du traitement sont nécessaires pour avoir une inhibition correcte de l’axe hypothalamo-hypophyso-ovarien.

En conséquence, les conseils suivants vous seront indiqués selon la semaine pendant laquelle l’oubli est constaté :

En semaine 1

Si vous oubliez de prendre un comprimé pendant la semaine, il vous est conseillé de prendre le dernier comprimé oublié dès que vous vous en apercevez même si cela implique de prendre 2 comprimés Méliane en même temps. Vous devez ensuite prendre les comprimés suivants à l’heure habituelle. Vous devez utiliser une méthode contraceptive complémentaire tel qu’un préservatif par exemple pendant les 7 jours qui suivent l’oubli du comprimé. Si vous avez eu des rapports sexuels au cours des 7 jours qui précédent l’oubli, il y a un risque de grossesse.

En semaine 2

Si vous avez oublié de prendre un comprimé pendant la semaine 2 de la plaquette, vous devez prendre le comprimé oublié dès que vous vous apercevez de l’oubli même si cela implique de prendre 2 comprimés en même temps. Le comprimé suivant doit être pris à l’heure habituelle.

Si vous avez pris correctement les comprimés au cours des 7 jours qui précédent l’oubli, vous n’avez pas besoin d’utiliser une méthode contraceptive complémentaire. Si vous avez oublié plusieurs comprimés, vous devez dans ce cas utiliser une méthode contraceptive complémentaire pendant 7 jours.

En semaine 3 

Dans le cas d’un oubli de comprimé en semaine 3, l’efficacité de la pilule Méliane est réduite à son maximum car il est proche de l’arrêt des 7 jours entre 2 plaquettes. Vous pouvez cependant empêcher la diminution de l’effet contraceptif de Méliane en ajustant ainsi les modalités de prise des comprimés : Si vous avez pris correctement tous les comprimés pendant les 7 jours qui précédent l’oubli, vous n’avez pas besoin d’utiliser une méthode contraceptive supplémentaire (vous pouvez suivre l’un des deux schémas de prise indiqués ci-dessous), dans le cas contraire, il est recommandé de suivre le premier schéma ci-dessous et d’utiliser une méthode contraceptive complémentaire :

Schéma 1

Il est recommandé aux patientes de prendre le dernier comprimé oublié dès que vous vous en apercevez même si cela implique de prendre 2 comprimés en même temps et de continuer la prise du comprimé suivant à l’heure habituelle. La plaquette suivante doit être commencer dès que la plaquette actuelle est terminée. Vous ne devez donc pas respecter l’arrêt des 7 jours.

Schéma 2 

Il peut vous êtres conseillé un arrêt de la prise des comprimés de la plaquette en cours. Dans ce cas, un arrêt de 7 jours maximum incluant le nombre de jours où les comprimés ont été oubliés devra être respecté avant de commencer la prochaine plaquette.

Conduite à tenir en cas de perte ou rejet de la pilule

Si vous avez vomi ou avez eu une diarrhée sévère dans les 3 à 4 heures qui suivent la prise d’un comprimé Méliane, il se peut que son absorption ne soit pas complète. Dans ce cas, la situation est proche pour votre organisme d’un oubli. Il faut donc appliquer les consignes que nous vous avons indiquées au-dessus. Voici toutefois quelques recommandations :

Si vos vomissements ou vos diarrhées se calment dans les 12 heures, il est conseillé de prendre toutefois un comprimé équivalent dans une plaquette de réserve. Continuez ensuite la prise habituelle de vos comprimés Méliane.

Si vous avez toujours des vomissements ou des diarrhées au-delà de 12 heures après la prise du dernier comprimé, l’efficacité contraceptive de Méliane peut être réduite. Reportez aux consignes d’un oubli de plus de 12 heures ou consultez votre médecin qui vous indiquera la marche à suivre.

Comment réagir en cas de surdosage ?

Vous avez pris plus de comprimés que vous n’auriez dû ? Sachez qu’à ce jour, aucune conséquence grave lors d’un surdosage de Méliane n’a été rapportée. Il se peut cependant que le surdosage provoque des troubles digestifs et notamment des nausées ou des vomissements. Des saignements vaginaux peuvent également apparaître chez les jeunes filles. En cas de surdosage, consultez votre médecin pour qu’il traite principalement les symptômes.

Précautions d’emploi

Effets indésirables possibles

Comme c’est le cas avec tous les médicaments, des effets indésirables ont été rapportés lors de la prise de la pilule Méliane :

  • Accident thrombo-embolique artériel
  • Accident thrombo-embolique veineux
  • Infarctus du myocarde
  • Accident vasculaire cérébral
  • Accident ischémique transitoire
  • Thrombose veineuse
  • Embolie pulmonaire
  • Céphalée
  • Migraine
  • Saignement
  • Spotting
  • Carcinome hépatocellulaire
  • Tumeur hépatique bénigne
  • Hyperplasie nodulaire hépatique focale
  • Adénome hépatique
  • Vaginite
  • Candidose vaginale
  • Réaction anaphylactique
  • Urticaire allergique
  • Angioedème
  • Trouble circulatoire
  • Trouble respiratoire
  • Exacerbation d’un lupus érythémateux disséminé
  • Augmentation de l’appétit
  • Diminution de l’appétit
  • Intolérance au glucose
  • Exacerbation d’une porphyrie
  • Modification de l’humeur
  • Dépression
  • Modification de la libido
  • Nervosité
  • Etourdissement
  • Exacerbation d’une chorée
  • Irritation par les lentilles de contact
  • Névrite optique
  • Hypertension artérielle
  • Thrombose artérielle
  • Nausée
  • Vomissement
  • Douleur abdominale
  • Crampe abdominale
  • Ballonnement
  • Pancréatite
  • Colite ischémique
  • Ictère cholestatique
  • Lithiase biliaire
  • Cholestase
  • Acné
  • Rash cutané
  • Chloasma
  • Hirsutisme
  • Alopécie
  • Erythème noueux
  • Erythème multiforme
  • Syndrome hémolytique urémique
  • Douleur mammaire
  • Tension mammaire
  • Dysménorrhée
  • Modification des sécrétions vaginales
  • Modification des règles
  • Rétention hydrique
  • Oedème
  • Augmentation du poids
  • Diminution du poids
  • Modification des lipides plasmatiques
  • Hypertriglycéridémie
  • Cancer du sein
  • Herpès gravidique
  • Aggravation d’herpès gravidique
  • Hypoacousie
  • Epilepsie
  • Maladie de Crohn
  • Rectocolite hémorragique
  • Altération de la fonction hépatique
  • Prurit de cholestase
  • Aggravation d’ictère cholestatique
  • Aggravation de lithiase biliaire
  • Porphyrie
  • Lupus érythémateux disséminé
  • Aggravation d’un syndrome urémique hémolytique
  • Chorée de Sydenham
  • Exacerbation d’une chorée de Sydenham
  • Otosclérose
  • Aggravation de l’otosclérose
  • Aggravation d’angioedème
  • Aggravation d’une dépression
  • Aggravation d’épilepsie
  • Aggravation de maladie de Crohn
  • Exacerbation de rectocolite hémorragique

Si vous ressentez l’un de ces effets indésirables ou un effet secondaire qui n’est pas dans cette liste, n’hésitez pas à consulter immédiatement votre médecin ou votre pharmacien.

Contre-indications

Méliane est contre-indiquée dans les cas suivants :

  • Une hypersensibilité à l’un des agents actifs ou à l’un des composants de cette pilule contraceptive
  • Si vous avez ou avez eu un caillot dans un vaisseau sanguin d’une jambe, d’un poumon ou dans un autre organe
  • Si vous souffrez d’un trouble de la coagulation sanguine
  • Si vous devez être opérée
  • Si vous devez être alitée pendant une longue période
  • Si vous avez déjà eu une crise cardiaque ou un AVC
  • Si vous avez ou avez eu une angine de poitrine ou un accident ischémique transitoire
  • Si vous souffrez de diabète sévère
  • Si votre pression artérielle est trop élevée
  • Si votre taux de graisses dans le sang est trop élevé
  • Si vous souffrez d’hyperhomocystéinémie
  • Si vous avez déjà eu des migraines avec aura
  • Si vous avez ou avez eu une affection du foie
  • Si vous avez ou avez eu une tumeur du foie
  • Si vous avez des antécédents ou une suspicion de cancer du sein ou des organes génitaux
  • Si vous avez des saignements vaginaux qui ne sont pas expliqués
  • En association avec du millepertuis
  • Si vous souffrez de dépression
  • Si vous êtes atteinte de la maladie de Crohn
  • Si vous souffrez d’épilespie
  • Si vous avez un lupus érythémateux
  • En cas d’antécédent de chloasma
  • Intolérance au galactose, un déficit en lactase de Lapp, un syndrome de malabsorption du glucose ou du galactose
  • Intolérance au fructose, syndrome de malabsorption du glucose et du galactose, déficit en sucrase/isomaltase

Vous devez indiqué à votre médecin si un problème apparaît ou s’aggrave.

Interactions médicamenteuses

Méliane ne doit pas être utilisée avec les médicaments et les traitements suivants :

  • Millepertuis
  • Les médicaments prescrits pour traiter l’épilepsie ( primidone, phénytoïne, fosphénytoïne, phénobarbital, carbamazépine, oxcarbazépine, topiramate, rufinamide, pérampanel)
  • Les traitements de la tuberculose (rifampicine, rifabutine)
  • Les traitements des infections par le VIH ou le virus de l’hépatite C (ritonavir, névirapine, efavirenz, nelfnavir, elvitégravir)
  • Les médicaments pour les infections dues à des champignons comme griséofulvine
  • Bosentan (traitement de l’hypertension artérielle)
  • Modafinil (narcoleptique)
  • Vémurafénib, dabrafénib
  • Enzalutamide
  • Etoricoxib (traitement symptomatique de l’arthrose)
  • Vérapimil, diltiazem
  • Les antibiotiques de la famille des macrolides (clarithromycine, érythromycine)
  • Itraconazole, voriconazole, fluconazole

Il est important de prévenir votre médecin si vous prenez des médicaments ou des traitements, même sans ordonnance, afin d’éviter une interaction médicamenteuse.

Fertilité, grossesse & allaitement

Méliane est une pilule contraceptive. Elle n’est donc pas indiquée pendant la grossesse. Si vous découvrez que vous êtes enceinte pendant le traitement, arrêtez de le prendre immédiatement. Il faut cependant savoir qu’aucun effet tératogène n’a été observé lorsque Méliane a été prise en début de grossesse.

Méliane est déconseillée pendant l’allaitement car les estroprogestatifs passent dans le lait maternel. Si vous souhaitez allaiter votre enfant, consultez votre médecin qui vous proposera un autre moyen contraceptif.

La fertilité revient dès l’arrêt de Méliane et après les premières règles qui suivent son arrêt.

Informations supplémentaires concernant les populations particulières :

Méliane est une pilule déconseillée chez les patientes atteintes d’affections hépatiques sévères, chez les patientes atteintes d’insuffisance rénale.

Conduite d’un véhicule en utilisant Méliane

Il n’y a pas de contre-indication à la conduite d’un véhicule lors de la prise de ce traitement contraceptif.

Mises en garde

Comme c’est le cas avec les pilules contraceptives de 3ème génération, il y a des risques et notamment de thrombo-embolie veineuse (TEV) et de thrombo-embolie artérielle (TEA). C’est pourquoi votre médecin vous prescrira la pilule Méliane après vous avoir questionner et après avoir recherché vos facteurs de risque. Voici les mises en garde en détails lors de l’utilisation de la pilule contraceptive Méliane :

Caillot sanguin

Utiliser un contraception hormonal telle que la pilule Méliane augmente le risque de développer un caillot sanguin en comparaison à une non-utilisation. Dans de rares cas, un caillot sanguin peut en effet bloquer les vaisseaux sanguins et avoir de graves conséquences. Un caillot sanguin peut se former dans les veines (TEV) ou dans les artères (TEA). Vous devez consulter votre médecin si vous avez l’un des symptômes suivants (symptômes d’une TEV ou d’une TEA) :

  • Gonflement d’une jambe ou le long d’une veine de la jambe ou du pied
  • Une douleur ou une sensibilité dans la jambe pouvant être ressentie qu’en position debout ou en marchant
  • Une chaleur dans la jambe
  • Une changement de couleur de la peau de la jambe
  • Un essoufflement soudain et inexpliqué ou une respiration rapide
  • Une toux soudaine inexpliquée avec possibilité de crachats avec du sang
  • Une douleur aiguë dans la poitrine
  • Des étourdissements ou des vertiges sévères
  • Des battements rapides ou irréguliers
  • Une douleur intense dans l’estomac
  • Une perte de la vision ou une vision trouble
  • Une douleur ou une gêne dans la poitrine
  • Une faiblesse, une anxiété, une transpiration, des nausées ou des vomissements
  • Une faiblesse ou un engourdissement au niveau du visage, d’un bras ou d’une jambe
  • Des difficultés à marcher
  • Une perte de conscience

Le risque d’apparition d’une caillot sanguin dans une jambe ou un poumon est assez faible (3) :

Sur 10 000 femmes qui n’utilisent aucun contraceptif hormonal combiné et qui ne sont pas enceintes, environ 2 développeront un caillot sanguin sur une période d’un an.

Sur 10 000 femmes qui utilisent un contraceptif hormonal combiné contenant du lévonorgestrel, de la noréthistérone ou du norgestimate, environ 5 à 7 développeront un caillot sanguin sur une période d’un an.

Sur 10 000 femmes qui utilisent un contraceptif hormonal combiné contenant du gestodène, comme Méliane, environ 9 à 12 développeront un caillot sanguin sur une période d’un an.

Les facteurs de risque de développer un caillot sanguin dans les veines sont les suivants :

  • Si vous souffrez d’obésité (IMC supérieur à 30)
  • Si l’un des membres de votre famille proche a déjà eu un caillot sanguin à un âge relativement jeune
  • Si vous devez être opérée ou alitée pendant une longue période
  • Si vous avez plus de 35 ans
  • Si vous avez accouché dans les semaines précédentes

Les facteurs de risque de développer un caillot sanguin dans les artères sont les suivants :

  • Si vous avez plus de 35 ans
  • Si vous fumez
  • Si vous êtes en surpoids
  • Si vous avez une pression artérielle élevée
  • Si un membre de votre famille proche a eu une crise cardiaque ou un AV
  • Si vous ou un membre de votre famille proche avez un taux de graisses dans le sang élevé
  • Si vous avez des migraines avec aura
  • Si vous souffrez de problèmes cardiaques
  • Si vous avez du diabète

Les autres pathologies

Chez les femmes atteintes d’hypertriglycéridémie ou ayant des antécédents familiaux d’hypertriglycéridémie, un risque accru de pancréatite peut survenir en cas d’utilisation d’une contraception orale combinée.

Une augmentation modérée de la pression artérielle a été observée chez de nombreuses femmes sous contraception orale combinée : rarement cliniquement significative. Une interruption immédiate de la contraception orale n’est justifiée que dans ces rares cas.

La persistance de chiffres tensionnels élevés ou le non contrôle des chiffres tensionnels par un traitement antihypertenseur chez une femme hypertendue prenant une contraception orale combinée doit faire interrompre celle-ci. Cette contraception pourra éventuellement être reprise après normalisation des chiffres tensionnels par un traitement antihypertenseur.

La survenue ou l’aggravation des pathologies suivantes a été observée au cours de la grossesse ou chez des femmes prenant des contraceptifs oraux combinés, bien que la responsabilité des estroprogestatifs n’ait pu être établie : ictère et/ou prurit dû à une cholestase, lithiase biliaire, porphyrie, lupus érythémateux disséminé, syndrome hémolytico-urémique, chorée de Sydenham, herpès gravidique, hypoacousie par otosclérose.

Les femmes diabétiques doivent cependant être étroitement surveillées, en particulier lors de l’instauration d’une contraception orale combinée.

Des cas d’aggravations de dépression endogène, d’épilepsie, de maladie de Crohn et de rectocolite hémorragique ont été observés sous contraceptifs oraux combinés.

L’état dépressif et la dépression sont des effets indésirables bien connus liés à l’utilisation de contraceptifs hormonaux. La dépression peut être grave et constitue un facteur de risque bien connu de comportement suicidaire et de suicide. Il convient de conseiller aux femmes de contacter leur médecin en cas de changements d’humeur et de symptômes dépressifs, y compris peu de temps après le début du traitement.

Des troubles du cycle

Il faut savoir que des saignements irréguliers peuvent survenir lors de la prise de Méliane notamment lors des premiers mois de l’utilisation de ce contraceptif oral. Ils sont considérés comme significatifs s’ils durent après 3 cycles environ.

S’ils persistent ou surviennent après des cycles réguliers, il faut réaliser une recherche étiologique non hormonale. Des examens diagnostiques doivent être faits afin d’exclure une tumeur maligne ou une grossesse.

Chez certaines patientes, les règles peuvent ne pas survenir au cours de l’arrêt des 7 jours entre 2 plaquettes. Si Méliane a été prise correctement, il est peu probable que la patiente soit enceinte. Si la contraception n’a pas été suivie correctement et si deux fois les règles n’apparaissent pas, il vous faut vous assurer de l’absence d’une grossesse avant de continuer ce traitement contraceptif.

Prix de Méliane

Le prix de la pilule Méliane varie selon l’endroit où vous l’achetez. Elle n’est pas remboursée par la Sécurité Sociale. Son prix est donc libre. Voici à titre indicatif le prix de Méliane (ordonnance incluse) sur notre pharmacie partenaire.

Quantité Prix
3 mois 66,05 €
6 mois 95,79 €
9 mois 134,29 €
12 mois 156,29 €

Mises en garde concernant l’achat de votre pilule Méliane sur Internet

Il est aujourd’hui de plus en plus fréquent d’acheter ses médicaments sur Internet. Si vous souhaitez acheter la pilule Méliane sur Internet parce que c’est une solution pratique notamment lors d’un renouvellement d’ordonnance, nous tenons à vous mettre en garde. En effet, certains sites peu scrupuleux n’hésitent pas à envoyer une contrefaçon. Celle-ci en plus de ne pas être efficace comme méthode contraceptive peut mettre votre santé en danger.

N’hésitez pas à consulter notre tableau en haut de cet article pour acheter la pilule Méliane sur Internet en toute sécurité et confiance auprès de l’un de nos sites partenaires.

En quête d’autres solutions ? Visitez notre page d’accueil.

Questions fréquentes posées

Méliane est-elle remboursée par la Sécurité Sociale ?

Non, elle ne fait pas partie des pilules contraceptives remboursées par la sécurité sociale.

Peut-on prendre Méliane pendant l'allaitement ?

Non car les agents actifs de cette pilule contraceptive passent par le lait maternel.

Je fume. Est-ce que je peux utiliser Méliane ?

Méliane est déconseillée aux femmes qui fument car fumer augmente le risque de TEA.