Tasmar : posologie, usage, effets secondaires, interactions

Dans quel cas ce médicament est-il prescrit ?

Ce médicament est utilisé avec d’autres médicaments (lévodopa/carbidopa) pour traiter la maladie de Parkinson. Le tolcapone appartient à une classe de médicaments connus sous le nom d’inhibiteurs COMT. De nombreuses personnes qui prennent de la lévodopa pour la maladie de Parkinson ont des problèmes avec les effets de l’épuisement de la lévodopa entre les doses prévues, ce qui provoque le retour ou l’aggravation des symptômes. La tolcapone bloque une certaine substance naturelle (enzyme COMT) qui décompose la lévodopa dans le corps. Cet effet permet à la lévodopa de durer plus longtemps dans l’organisme afin qu’elle ne disparaisse pas avant la dose suivante.

Ingrédients et composition

Mode d’administration et posologie du Tasmar

Prenez ce médicament par voie orale avec ou sans nourriture, habituellement 3 fois par jour ou selon les directives de votre médecin. Vous commencerez avec une faible dose. Votre médecin peut augmenter votre dose après 3 semaines s’il pense que vous bénéficierez d’une dose plus élevée.

La posologie est basée sur votre état de santé et votre réponse au traitement.

Utilisez ce médicament régulièrement pour en tirer le meilleur parti. Pour vous aider à vous souvenir, prenez-le aux mêmes heures chaque jour. Ne cessez pas subitement de prendre ce médicament sauf sur avis contraire de votre médecin. Cela pourrait aggraver les symptômes de la maladie de Parkinson.

Informez votre médecin si votre état persiste ou s’aggrave (comme les symptômes de la maladie de Parkinson ne sont pas contrôlés).

Précautions d’emploi

Avant de prendre le tolcapone, informez votre médecin ou votre pharmacien si vous y êtes allergique ou si vous avez d’autres allergies. Ce produit peut contenir des ingrédients inactifs qui peuvent causer des réactions allergiques ou d’autres problèmes. Consultez votre pharmacien pour plus de détails.

Avant d’utiliser ce médicament, informez votre médecin ou votre pharmacien de vos antécédents médicaux, en particulier : alcoolisme, hypotension artérielle, maladie de Parkinson avec de graves problèmes de mouvement, problèmes hépatiques, troubles mentaux/moods (tels que psychose, schizophrénie), problèmes musculaires (rhabdomyolyse), fièvre et confusion causés par un médicament.

Ce médicament peut vous rendre étourdi ou somnolent. L’alcool ou la marijuana (cannabis) peut vous rendre plus étourdi ou somnolent. Ne conduisez pas, n’utilisez pas de machines et ne faites rien qui nécessite de la vigilance jusqu’à ce que vous puissiez le faire en toute sécurité. Limitez votre consommation de boissons alcoolisées. Consultez votre médecin si vous consommez de la marijuana (cannabis). Voir aussi la section Effets secondaires.

Avant de subir une chirurgie, informez votre médecin ou votre dentiste de tous les produits que vous utilisez (y compris les médicaments d’ordonnance, les médicaments en vente libre et les produits à base de plantes).

Les personnes âgées peuvent être plus sensibles aux effets secondaires de ce médicament, notamment la somnolence, la confusion et les hallucinations.

Pendant la grossesse, ce médicament ne doit être utilisé que lorsqu’il est clairement nécessaire. Discutez des risques et des avantages avec votre médecin.

On ne sait pas si ce médicament passe dans le lait maternel. Consultez votre médecin avant d’allaiter.

Effets secondaires Possibles

Nausées/vomissements, mouvements non désirés/non contrôlés, diarrhée, maux de tête, somnolence, troubles du sommeil, augmentation du nombre de rêves, transpiration accrue, sécheresse de la bouche, gaz et douleur abdominale peuvent survenir. Si l’un de ces effets persiste ou s’aggrave, parlez-en rapidement à votre médecin ou à votre pharmacien.

Pour éviter les étourdissements et les étourdissements, se lever lentement en se levant d’une position assise ou couchée.

Rappelez-vous que votre médecin vous a prescrit ce médicament parce qu’il ou elle a jugé que les avantages pour vous sont plus importants que le risque d’effets secondaires. De nombreuses personnes qui prennent ce médicament peuvent développer des effets secondaires graves, mais avec des visites fréquentes chez votre médecin, ce risque peut être réduit au minimum.

Certaines personnes prenant du tolcapone se sont endormies soudainement pendant leurs activités quotidiennes habituelles (comme parler au téléphone, conduire). Dans certains cas, le sommeil s’est déroulé sans aucune sensation de somnolence au préalable. Cet effet sur le sommeil peut survenir n’importe quand pendant le traitement au tolcapone, même si vous prenez ce médicament depuis longtemps. Si vous ressentez une somnolence accrue ou si vous vous endormez pendant la journée, ne conduisez pas et ne prenez pas part à d’autres activités potentiellement dangereuses avant d’en avoir discuté avec votre médecin. Le risque de cet effet du sommeil est accru par la consommation d’alcool ou d’autres médicaments qui peuvent vous rendre somnolent. Voir aussi la section Précautions.

Votre urine peut changer de couleur (comme une augmentation de la couleur jaune). Cet effet est inoffensif.

Informez immédiatement votre médecin si vous avez des effets secondaires graves, notamment : saignement/brûlures faciles, douleurs thoraciques, battements cardiaques rapides/irréguliers, fièvre, changements mentaux/moodaux (agitation, confusion, hallucinations), envies inhabituelles (augmentation du jeu, envie sexuelle), douleurs/souffrance/rigidité/fatigue musculaire, douleurs respiratoires.

Une réaction allergique très grave à ce médicament est rare. Toutefois, consultez immédiatement un médecin si vous remarquez des symptômes d’une réaction allergique grave, notamment : éruption cutanée, démangeaisons ou enflure (surtout au visage, à la langue ou à la gorge), étourdissements graves, difficultés respiratoires.

Cette liste d’effets secondaires possibles n’est pas exhaustive. Si vous remarquez d’autres effets non énumérés ci-dessus, communiquez avec votre médecin ou votre pharmacien.

Interactions médicamenteuses

Les effets de certains médicaments peuvent changer si vous prenez d’autres médicaments ou produits à base de plantes en même temps. Cela peut augmenter votre risque d’effets secondaires graves ou peut faire en sorte que vos médicaments ne fonctionnent pas correctement. Ces interactions médicamenteuses sont possibles, mais ne se produisent pas toujours. Votre médecin ou votre pharmacien peut souvent prévenir ou gérer les interactions en modifiant la façon dont vous prenez vos médicaments ou en surveillant étroitement leur utilisation.

Pour aider votre médecin ou votre pharmacien à vous prodiguer les meilleurs soins possibles, assurez-vous d’informer votre médecin ou votre pharmacien de tous les produits que vous utilisez (y compris les médicaments d’ordonnance, les médicaments en vente libre et les produits à base de plantes médicinales) avant de commencer le traitement avec ce produit. Pendant que vous utilisez ce produit, ne commencez pas, n’arrêtez pas ou ne modifiez pas la posologie de tout autre médicament que vous utilisez sans l’approbation de votre médecin.

Certains des produits qui peuvent interagir avec ce médicament comprennent : certains inhibiteurs de la MAO (isocarboxazide, linézolide, bleu de méthylène, moclobémide, phénelzine, procarbazine, tranylcypromine).

D’autres inhibiteurs de la MAO (safinamide, sélégiline, rasagiline) peuvent être utilisés avec prudence sous surveillance étroite par votre médecin. Si vous prenez de la rasagiline ou de la sélégiline pour la maladie de Parkinson, demandez à votre médecin si vous devriez continuer à en prendre.

Le tolcapone peut ralentir l’élimination d’autres médicaments de votre corps, ce qui affecte leur fonctionnement. Ces médicaments touchés comprennent l’apomorphine, la dobutamine et la méthyldopa. Cette liste n’est pas exhaustive.

Informez votre médecin ou votre pharmacien si vous prenez d’autres produits qui causent la somnolence, y compris l’alcool, la marijuana (cannabis), les antihistaminiques (comme la cétirizine, la diphenhydramine), les médicaments pour dormir ou l’anxiété (comme l’alprazolam, le diazépam et le zolpidem), les myorelaxants et les narcotiques (comme la codéine).

Vérifiez les étiquettes de tous vos médicaments (tels que les produits contre les allergies ou la toux et le rhume), car ils peuvent contenir des ingrédients qui causent la somnolence. Demandez à votre pharmacien comment utiliser ces produits en toute sécurité.

Ce document ne contient pas toutes les interactions possibles. Tenez une liste de tous les produits que vous utilisez. Partagez cette liste avec votre médecin et votre pharmacien afin de réduire votre risque de problèmes de médication graves.

Notes

Ne partagez pas ce médicament avec d’autres personnes.

Des tests de laboratoire et/ou médicaux (tels que des tests de la fonction hépatique) doivent être effectués avant de commencer le traitement par la tolcapone et périodiquement pendant le traitement pour surveiller votre progression ou vérifier les effets secondaires. Consultez votre médecin pour plus de détails.

Les personnes atteintes de la maladie de Parkinson peuvent présenter un risque accru de développer un cancer de la peau (mélanome). Avertissez rapidement votre médecin si vous remarquez un changement dans l’apparence ou la taille des grains de beauté ou d’autres changements cutanés inhabituels. Demandez à votre médecin si vous devriez passer régulièrement des examens de la peau.

Dose oubliée

Si vous oubliez de prendre une dose, prenez-la dès que vous vous en souvenez. Si l’heure de la dose suivante est proche, sautez la dose oubliée. Prenez votre prochaine dose à l’heure habituelle. Ne doublez pas la dose pour rattraper votre retard.

Entreposage

Entreposer à la température ambiante entre 20-25 degrés C (68-77 degrés F) à l’abri de la lumière et de l’humidité. Ne pas entreposer dans la salle de bain. Gardez tous les médicaments hors de portée des enfants et des animaux domestiques.

Ne jetez pas les médicaments dans les toilettes ou ne les versez pas dans un drain à moins qu’on vous le demande. Jetez correctement ce produit lorsqu’il est périmé ou dont vous n’avez plus besoin. Consultez votre pharmacien ou votre entreprise locale d’élimination des déchets pour plus de détails sur la façon de jeter votre produit en toute sécurité.

AVERTISSEMENTS :

Rarement, la tolcapone a causé un problème hépatique grave (parfois mortel) (insuffisance hépatique). Tolcapone ne devrait pas être utilisé si vous avez même une maladie hépatique légère. Vous ne devriez utiliser la tolcapone que si vous éprouvez des problèmes de perte de lévodopa entre les doses. Si vous ne montrez aucun bénéfice du tolcapone après 3 semaines d’utilisation, votre médecin peut choisir de l’arrêter.

Avant et pendant le traitement au tolcapone, vous devrez subir certaines analyses sanguines (tests de la fonction hépatique) à intervalles de quelques semaines pour déceler les problèmes hépatiques. Respectez tous les rendez-vous chez le médecin et pour les tests de laboratoire. Informez immédiatement votre médecin si vous éprouvez des symptômes de problèmes hépatiques (nausées/vomissements persistants, douleurs abdominales, urine foncée, fatigue intense, perte d’appétit, démangeaisons). Si vous éprouvez des problèmes de foie en prenant du tolcapone, vous ne devriez pas le reprendre.

Votre médecin peut vous demander de signer un formulaire de consentement après vous avoir informé des effets secondaires possibles de ce médicament.

Prix du Tasmar

Le prix de ce traitement est libre. C’est à dire que chaque pharmacie, physique ou en ligne peut déterminé son propre prix de vente. Comparez les prix du Tasmar