Vanaclear PD : posologie, usage, effets secondaires, interactions

Dans quel cas ce médicament est-il prescrit ?

La triprolidine est un antihistaminique utilisé pour soulager les symptômes d’allergie, le rhume des foins et le rhume. Ces symptômes comprennent des éruptions cutanées, des larmoiements, des démangeaisons aux yeux, au nez, à la gorge et à la peau, une toux, un écoulement nasal et des éternuements.

Ce médicament agit en bloquant une certaine substance naturelle (histamine) que votre corps fabrique pendant une réaction allergique. En bloquant une autre substance naturelle produite par votre corps (acétylcholine), il aide à assécher certains liquides corporels pour soulager les symptômes comme les yeux larmoyants et le nez qui coule.

Les produits contre la toux et le rhume ne se sont pas avérés sûrs ou efficaces chez les enfants de moins de 6 ans. Par conséquent, n’utilisez pas ce produit pour traiter les symptômes du rhume chez les enfants de moins de 6 ans à moins d’avis contraire du médecin. Certains produits (comme les comprimés/capsules à action prolongée) ne sont pas recommandés pour les enfants de moins de 12 ans. Demandez à votre médecin ou à votre pharmacien plus de détails sur l’utilisation sécuritaire de votre produit.

Ces produits ne guérissent pas ou ne raccourcissent pas la durée du rhume et peuvent causer des effets secondaires graves. Pour diminuer le risque d’effets secondaires graves, suivez attentivement toutes les directives posologiques. N’utilisez pas ce produit pour endormir un enfant. Ne donnez pas d’autres médicaments contre la toux et le rhume qui pourraient contenir les mêmes ingrédients ou des ingrédients similaires (voir aussi la section Interactions médicamenteuses). Demandez au médecin ou au pharmacien s’il existe d’autres moyens de soulager les symptômes de la toux et du rhume (comme boire suffisamment de liquides, utiliser un humidificateur ou des gouttes nasales ou un vaporisateur salin).

Ingrédients et composition

Mode d’administration et posologie du Vanaclear PD

Prenez ce médicament par voie orale avec ou sans nourriture selon les directives de votre médecin, habituellement toutes les 6 heures. Ne prenez pas plus de 4 doses par période de 24 heures. Suivez toutes les instructions sur l’emballage du produit. Ce médicament peut être pris avec de la nourriture ou du lait si des maux d’estomac surviennent.

Si vous utilisez la forme liquide de ce médicament, mesurez soigneusement la dose à l’aide d’un appareil de mesure spécial. N’utilisez pas de cuillère domestique, car il est possible que vous n’obteniez pas la bonne dose.

Si vous utilisez les comprimés à croquer, mâchez bien chaque comprimé et avalez-le.

La posologie est basée sur votre âge, votre état de santé et votre réponse au traitement. N’augmentez pas votre dose et ne prenez pas ce médicament plus souvent que prescrit. Ne prenez pas plus de ce médicament que ce qui est recommandé pour votre âge. Utilisez ce médicament régulièrement pour en tirer le maximum d’avantages. Pour vous aider à vous souvenir, prenez-le aux mêmes heures chaque jour.

Si vos symptômes ne s’améliorent pas après 7 jours, s’ils s’aggravent, si vous avez de la fièvre ou des frissons, ou si vous pensez avoir un problème médical grave, consultez immédiatement un médecin.

Précautions d’emploi

Avant de prendre la triprolidine, informez votre médecin ou votre pharmacien si vous y êtes allergique ou si vous avez d’autres allergies. Ce produit peut contenir des ingrédients inactifs qui peuvent causer des réactions allergiques ou d’autres problèmes. Consultez votre pharmacien pour plus de détails.

Avant d’utiliser ce médicament, informez votre médecin ou votre pharmacien de vos antécédents médicaux, en particulier de : problèmes respiratoires (asthme, emphysème), certains problèmes oculaires (glaucome), problèmes cardiaques, hypertension artérielle, maladie du foie, convulsions, problèmes gastriques (ulcères, blocage), hyperthyroïdie, hyperactivité de la thyroïde, problèmes urinaires (comme des troubles urinaires causés par une prostate élargie, rétention urinaire).

Ce médicament peut vous rendre étourdi, somnolent ou trouble de la vision. L’alcool ou la marijuana (cannabis) peut vous rendre plus étourdi ou somnolent. Ne conduisez pas, n’utilisez pas de machines et ne faites rien qui nécessite de la vigilance ou une vision claire jusqu’à ce que vous puissiez le faire en toute sécurité. Évitez les boissons alcoolisées. Consultez votre médecin si vous consommez de la marijuana (cannabis).

Les produits liquides et les comprimés à croquer peuvent contenir du sucre et/ou de l’aspartame. Les produits liquides peuvent également contenir de l’alcool. La prudence est de mise si vous souffrez de diabète, de maladie du foie, de phénylcétonurie (PCU) ou de toute autre condition qui vous oblige à limiter ou à éviter ces substances dans votre alimentation. Demandez à votre médecin ou à votre pharmacien comment utiliser ce produit en toute sécurité.

Avant de subir une chirurgie, informez votre médecin ou votre dentiste de tous les produits que vous utilisez (y compris les médicaments d’ordonnance, les médicaments en vente libre et les produits à base de plantes).

Les personnes âgées peuvent être plus sensibles aux effets secondaires de ce médicament, notamment les étourdissements, la somnolence et l’hypotension.

Les enfants peuvent être plus sensibles aux effets secondaires des antihistaminiques. Chez les jeunes enfants, ce médicament peut provoquer de l’agitation/excitation au lieu de la somnolence.

Pendant la grossesse, ce médicament ne doit être utilisé que lorsqu’il est clairement nécessaire. Discutez des risques et des avantages avec votre médecin.

Ce médicament passe dans le lait maternel. Consultez votre médecin avant d’allaiter.

Effets secondaires Possibles

La somnolence, les étourdissements, les maux de tête, les nausées, les vomissements, la perte d’appétit, la constipation, les maux d’estomac, la vision brouillée, la perte de coordination, la bouche, le nez et la gorge secs peuvent apparaître. Ces effets peuvent diminuer à mesure que votre corps s’adapte au médicament. Si l’un de ces effets persiste ou s’aggrave, communiquez rapidement avec votre médecin ou votre pharmacien.

Pour réduire les risques d’étourdissements et de vertiges, se lever lentement en position assise ou couchée.

Pour soulager la bouche sèche, sucer (sans sucre) des bonbons durs ou des morceaux de glace, mâcher de la gomme à mâcher (sans sucre), boire de l’eau ou utiliser un substitut salivaire. La triprolidine peut assécher et épaissir le mucus dans vos poumons, ce qui rend la respiration et l’évacuation pulmonaire plus difficiles. Pour aider à prévenir cet effet, buvez beaucoup de liquides, sauf indication contraire de votre médecin.

Si votre médecin vous a demandé d’utiliser ce médicament, n’oubliez pas qu’il ou elle a jugé que les bienfaits pour vous sont supérieurs au risque d’effets secondaires. De nombreuses personnes qui prennent ce médicament n’ont pas d’effets secondaires graves.

Informez immédiatement votre médecin si vous avez des effets secondaires graves, y compris : changements mentaux/moodaux (tels que hallucinations, irritabilité, nervosité), bourdonnements d’oreilles, difficulté à uriner, contusions ou saignements faciles, rythme cardiaque rapide ou irrégulier, convulsions.

Une réaction allergique très grave à ce médicament est rare. Toutefois, consultez immédiatement un médecin si vous remarquez des symptômes d’une réaction allergique grave, notamment : éruption cutanée, démangeaisons ou enflure (surtout au visage, à la langue ou à la gorge), étourdissements graves, difficultés respiratoires.

Cette liste d’effets secondaires possibles n’est pas exhaustive. Si vous remarquez d’autres effets non énumérés ci-dessus, communiquez avec votre médecin ou votre pharmacien.

Interactions médicamenteuses

Les interactions médicamenteuses peuvent modifier le fonctionnement de vos médicaments ou augmenter votre risque d’effets secondaires graves. Ce document ne contient pas toutes les interactions médicamenteuses possibles. Tenez une liste de tous les produits que vous utilisez (y compris les médicaments d’ordonnance et en vente libre et les produits à base d’herbes médicinales) et partagez-la avec votre médecin et votre pharmacien. Ne commencez pas, n’arrêtez pas ou ne modifiez pas la posologie d’un médicament sans l’approbation de votre médecin.

Ne pas utiliser avec des antihistaminiques appliqués sur la peau (comme la crème de diphenhydramine, la pommade, le spray) car des effets secondaires peuvent survenir.

Informez votre médecin ou votre pharmacien si vous prenez d’autres produits qui causent de la somnolence comme des analgésiques opioïdes ou des antitussifs (codéine, hydrocodone), de l’alcool, de la marijuana (cannabis), des médicaments pour dormir ou l’anxiété (alprazolam, lorazépam, zolpidem), des relaxants musculaires (carisoprodol, cyclobenzaprine) ou autres antihistaminiques (tels que cetirizine, diphénhydramine).

Vérifiez les étiquettes de tous vos médicaments (tels que les produits contre les allergies ou la toux et le rhume), car ils peuvent contenir des ingrédients qui causent la somnolence. Demandez à votre pharmacien comment utiliser ces produits en toute sécurité.

Ce médicament peut interférer avec certains tests de laboratoire (y compris les tests d’allergie cutanée), ce qui peut causer de faux résultats. Assurez-vous que le personnel du laboratoire et tous vos médecins savent que vous prenez ce médicament.

Notes

Tenir tous les rendez-vous médicaux et de laboratoire réguliers.

Dose oubliée

Si vous oubliez de prendre une dose, prenez-la dès que vous vous en souvenez. Si l’heure de la dose suivante est proche, sautez la dose oubliée. Prenez votre prochaine dose à l’heure habituelle. Ne doublez pas la dose pour rattraper votre retard.

Stockage

Stockage à température ambiante à l’abri de la lumière et de l’humidité. Ne pas entreposer dans la salle de bain. Ne pas congeler. Gardez tous les médicaments hors de portée des enfants et des animaux de compagnie.

Ne jetez pas les médicaments dans les toilettes ou ne les versez pas dans un drain à moins qu’on vous le demande. Jetez correctement ce produit lorsqu’il est périmé ou dont vous n’avez plus besoin. Consultez votre pharmacien ou votre entreprise locale d’élimination des déchets.

Prix du Vanaclear PD

Le prix de ce traitement est libre. C’est à dire que chaque pharmacie, physique ou en ligne peut déterminé son propre prix de vente. Comparez les prix du Vanaclear PD