Pilule Minidril : description, prix, effets secondaires, ordonnance

My-Pharma.info
L'expert.e : My-Pharma.info
Modifié le
acheter minidril

Minidril aussi connue sous le nom d’Ovranette est une pilule contraceptive de 2ème génération disponible uniquement sur prescription médicale.

  • Génération : 2ème
  • Type : combinée
  • Prise : sur 21 jours
  • Fabricant : Laboratoire Pfizer
  • Prix moyen : 56,29 euros pour 3 mois
  • Génériques : Optidril, Ludéal Gé
  • Ordonnance obligatoire : Oui

Si vous souhaitez renouveler votre ordonnance ou obtenir une prescription médicale pour acheter Minidril, vous pouvez en faire la demande auprès du médecin de Treated.com.

Dans quel cas la pilule Minidril est-elle prescrite ?

Minidril est un contraceptif hormonal oral qui est prescrit aux femmes ne désirant pas une grossesse. La prescription de Minidril doit être réalisée en tenant compte des facteurs de risque de la patiente et plus précisément de ses facteurs de risque de thrombo-embolie veineuse et du risque de thrombo-embolie veineuse associé à Minidril en comparaison aux autres contraceptifs hormonaux combinés.

Présentation détaillée

Minidril est un contraceptif oral qui contient un estrogène, l’Ethinylestradiol dosé à 0,03 mg et un progestatif, le Lévonorgestrel dosé à 0,15 mg. Cette pilule contraceptive contient également : Lactose monohydraté, Povidone, Magnésium stéarate, amidon de maïs, Talc, Macrogol 6000, Calcium carbonate, Povidone, Cire d’abeille blanche, cire de carnauba.

Chaque comprimé de Minidril contient la même quantité d’hormones. Tous les comprimés sont donc de la même couleur et Minidril est dite monophasique. Il s’agit également d’une pilule minidosée puisqu’elle contient moins de 0,04 mg d’estrogène.

Ce contraceptif oral est vendu par le laboratoire Pfizer. Chaque boîte contient 3 plaquettes de 21 comprimés, ce qui correspond à un traitement de 3 mois consécutifs.

Posologie

Pour que Minidril soit efficace, il est important de bien respecter sa posologie :

Lors de l’absence d’une contraception hormonale le mois précédent

En l’absence d’une contraception hormonale le mois qui précède la prise de Minidril, vous devez prendre le 1er comprimé le premier jour des règles. Commencez la plaquette selon le jour de la prise et suivez les flèches. Cela vous permet de vérifier que vous n’avez pas oublié de prendre un comprimé.

A la fin de la première plaquette, arrêtez la prise de Minidril pendant 7 jours et commencez la plaquette suivante le 8ème jour. Veillez à prendre chaque comprimé à la même heure chaque jour.

En relais d’un autre contraceptif hormonal estroprogestatif, anneau vaginal ou patch

Prenez le premier comprimé Minidril le jour qui suit la prise du dernier comprimé du contraceptif précédent ou le jour qui suit la période d’arrêt des comprimés au plus tard.

Si vous aviez un anneau vaginal ou un patch, vous devez prendre le 1er comprimé le jour du retrait du patch ou de l’anneau ou le jour prévu pour la mise en place du nouveau dispositif transdermique ou de l’anneau.

En relais d’une contraception progestative de type pilule microdosée, implant, injectable ou DIU contenant un progestatif

En relais d’une pilule microdosée, vous devez prendre Minidril le lendemain de l’arrêt et à tout moment du cycle.

En relais d’un DIU ou d’un implant, vous devez commencer la prise de Minidril le jour du retrait. En relais à un contraceptif injectable, le relais se fait le jour prévu de la nouvelle injection. Il est conseillé dans ce type de relais de prévoir une méthode contraceptive complémentaire pendant les 7 premiers jours de la prise de Minidril.

Après une interruption de grossesse du premier trimestre

Vous pouvez commencer à prendre le 1er comprimé de Minidril en suivant. Vous n’avez pas besoin d’une méthode contraceptive complémentaire.

Après un accouchement ou après une interruption de grossesse du 2ème trimestre

Le risque de thrombo-embolie est important lors d’un post-partum. Vous ne devez donc pas prendre un contraceptif oral estroprogestatif avant 21 à 28 jours après votre accouchement ou une interruption de grossesse de 2ème trimestre.

Si vous débutez le traitement contraceptif au-delà de 28 jours après l’accouchement ou une interruption de grossesse, il est conseillé d’utiliser une méthode contraceptive complémentaire pendant les 7 premiers jours.

Lors d’un allaitement

Il est déconseillé de prendre Minidril pendant l’allaitement car les estroprogestatifs et/ou leurs métabolites passent dans le lait maternel. Votre médecin vous proposera donc un contraceptif alternatif si vous allaitez votre bébé.

Que faire en cas d’oubli

Oublier de prendre un comprimé n’est pas sans conséquences. Cela peut en effet diminuer l’efficacité de Minidril et vous risquez donc une grossesse. Nous allons donc vous expliquer quoi faire si vous oubliez de prendre un comprimé :

Lorsque l’oubli est constaté dans les 12 heures

Si vous vous rendez compte que vous avez oublié de prendre votre comprimé dans les 12 heures qui suivent sa prise habituelle, prenez-le immédiatement et continuez le traitement comme d’habitude.

Lorsque l’oubli est constaté après plus de 12 heures

Si vous vous apercevez de l’oubli plus de 12 heures après l’heure habituelle, sachez que la sécurité contraceptive n’est plus assurée.

Il y a 2 règles de base qui s’appliquent dans ce cas :

  1. La prise des comprimés ne doit pas être interrompue pendant plus de 7 jours,
  2. La prise ininterrompue de comprimés Minidril durant 7 jours est nécessaire afin d’obtenir une inhibition correcte de l’axe hypothalamo-hypophyso-ovarien.

Voici les conseils qui vous seront donnés :

  • Semaine 1

Vous devez prendre le dernier comprimé que vous avez oublié dès que vous vous en apercevez même si cela implique de prendre deux comprimés Minidril en même temps. Vus devez ensuite continuer le traitement comme d’habitude.

Il est également conseillé d’utiliser en simultané une méthode contraceptive mécanique complémentaire pendant les 7 jours suivants. Si vous avez eu des rapports sexuels durant les 7 jours avant l’oubli, il est possible que vous soyez enceinte. Ce risque est encore plus important si vous avez oublié plusieurs comprimés ou si l’oubli est proche du début de la plaquette.

  • Semaine 2

Vous devez prendre le comprimé oublié dès que vous vous en apercevez, même si cela implique la prise de 2 comprimés en même temps. Vous n’avez pas besoin d’utiliser une méthode contraceptive supplémentaire sauf si vous avez oublié plusieurs comprimés. Dans ce cas, il est conseillé d’opter pour une méthode contraceptive complémentaire pendant 7 jours.

  • Semaine 3

Dans ce cas, l’efficacité de Minidril est très réduite car l’oubli est proche de l’arrêt des 7 jours. Pour réduire les risques, vous devez moduler la prise des comprimés et il ne sera pas nécessaire d’opter pour une méthode contraceptive complémentaires si vous suivez l’un des deux schémas expliqués plus bas.

Mais à condition d’avoir pris tous les comprimés dans les 7 jours avant l’oubli. Si ce n’est pas le cas, vous devez suivre le schéma 1 expliqué en-dessous et utiliser une méthode contraceptive complémentaire.

Schéma 1 : vous devez prendre le dernier comprimé que vous avez oublié dès que vous y pensez. Vous devez continuer de prendre les comprimés suivants comme d’habitude. Vous commencerez la plaquette suivant sans arrêt des 7 jours.

Schéma 2 : il peut vous être conseillé d’arrêter de prendre les comprimés de la plaquette en cours. Vous devez observer un arrêt de la prise des comprimés pendant 7 jours et continuer la plaquette suivante.

Effets indésirables possibles

Comme c’est le cas de tous les médicaments, Minidril peut entraîner les effets secondaires suivants :

  • Nausées, vomissements
  • Inflammation ou candidose vaginale
  • Tension des seins
  • Jambes lourdes
  • Saignements entre les règles
  • Prise de poids
  • Acné
  • Modification de l’humeur
  • Trouble de la libido
  • Maux de tête, migraine
  • Modification de l’appétit
  • Ballonnements
  • Augmentation de la pilosité
  • Hypertension artérielle
  • Accident thromboembolique veineux ou artériel
  • Troubles de la vision
  • Jaunisse
  • Calcul de la vésicule biliaire

Si vous avez l’un de ses effets indésirables ou un effet secondaire qui n’est pas dans cette liste, consultez votre médecin.

Contre-indications

Minidril est contre-indiqué dans les cas suivants :

  • Hypersensibilité à l’un des agents actifs ou à l’un des composants de ce médicament
  • Si vous avez déjà eu un caillot dans une vaisseau d’une jambe ou d’un poumon
  • Si vous avez un trouble de la coagulation sanguine
  • Si vous êtes opérée ou si vous être alitée pendant une longue période
  • Si vous avez ou avez déjà eu une angine de poitrine
  • Si vous souffrez d’un diabète sévère
  • Si vous avez une pression artérielle élevée
  • Si vous souffrez d’hyperhomocystéinémie
  • Si vous souffrez de migraines
  • Si vous souffrez d’une pancréatite
  • Si vous avez des antécédents ou une suspicion de cancer du sein ou des organes génitaux
  • Intolérance au lactose

Interactions médicamenteuses

Ce médicament peut interagir avec les médicaments et les traitements suivants :

  • Millepertuis
  • Médicaments contenant de l’ombitasvir/paritaprévir/ritonavir et du dissabuvir
  • Les traitements contre l’épilepsie : primidone, phénytoïne, fosphénytoïne, phénobarbital, carbamazépine, oxcarbazépine, topiramate, rufinamide, pérampanel, eslicarbazépine
  • Les traitements contre la tuberculose : rifampicine, rifabutine
  • Les traitements du VIH
  • Bossetan
  • Modafinil
  • Aprépitant
  • Vémurafénib, dabrafénib
  • Enzalutamide
  • Ulipristal
  • Etoricoxib

Questions fréquentes à propose de Minidril

Minidril comme de nombreuses pilules est sujette à de nombreuses questions de la part des femmes qui n’ont jamais pris ce contraceptif oral. Nous avons donc noté les principales questions que nous avons pu lire dans différents forums à propos de Minidril et nous allons y répondre :

Minidril fait-il prendre du poids ?

La pris de poids n’est pas systématique mais elle fait toutefois partie des effets secondaires.

Peut-on prendre Minidril lorsque l’on fume ?

Il est déconseillé de prendre cette pilule contraceptive si vous fumez.

Cette pilule est-elle remboursée par la sécurité sociale ?

Oui à hauteur de 65 %. La partie restante est normalement remboursée par votre mutuelle complémentaire.

Avis d’utilisatrices

Les femmes qui ont pris Minidril sont les mieux placées pour parler de cette pilule contraceptive. Nous avons donc relevé les avis positifs mais également les avis négatifs des utilisatrices de Minidril.

Avis positifs

Les femmes qui prennent Minidril depuis des années et qui ont des avis positifs concernant cette pilule contraceptive mettent en avant le fait de ne plus avoir de douleurs abdominales pendant les règles, d’avoir moins d’acné ou encore d’avoir des règles moins abondantes.

Avis négatifs

Parmi les avis négatifs que nous avons noté, il revient souvent certains effets secondaires tel qu’une prise de poids due à une augmentation de l’appétit, une sécheresse vaginale ou encore des maux de ventre et une irritabilité.

Ordonnance et achat de Minidril : en ligne ou parapharmacie ?

Minidril est soumis à prescription médicale. Vous devez donc obligatoirement avoir une ordonnance pour pouvoir l’acheter. Si vous ne pouvez pas vous rendre chez votre médecin, pour le renouvellement d’une ordonnance, vous avez la possibilité d’acheter cette pilule contraceptive en ligne.

Mais vous devez être prudente car de nombreuses contrefaçons circulent sur internet. Nous vous conseillons donc de l’acheter auprès de notre site partenaire Treated.com. Pour obtenir une ordonnance, vous allez devoir remplir un questionnaire de santé qui sera étudié par un médecin qualifié.

Votre ordonnance sera ensuite envoyée à une pharmacie homologuée qui se chargera de l’envoi de Minidril à votre domicile sous 24 heures.

Cliquez ici pour commander votre pilule en ligne en toute sécurité.

Sources

  • http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/affichageDoc.php?specid=64558256&typedoc=N
  • https://eurekasante.vidal.fr/medicaments/vidal-famille/medicament-bminid01-MINIDRIL.html
  • https://sante.journaldesfemmes.fr/medicaments/minidril/medicament-64558256

4 réflexions au sujet de « Pilule Minidril : description, prix, effets secondaires, ordonnance »

  1. […] effets secondaires. Elles présentent cependant toujours un risque de Thrombose veineuse. Ex :  Minidril, Adepal, Trinordiol. Remboursée à hauteur de 65% par la sécurité […]

  2. Mais qu’est-ce qu’il ne faut pas lire…
    “L’élimination des règles reste quelque chose de “sain””
    Les règles sous pilule ne sont pas de vrais règles mais des règles de privation. De plus, d’autres moyens de contraception stoppent les règles sans que cela ne soit dangereux (implant).
    Donc, si une femme désire enchaîner les plaquettes de pilules, elle peut le faire, il faut arrêter de véhiculer cette image moyenâgeuse des règles qui sont sensées “purifier” et “nettoyer” le corps !
    Un site qu’il serait vraiment temps de visiter : http://martinwinckler.com/spip.php?article69

  3. Bonjour Hélène, vous avez entièrement raison sur le fond. Le mot sain n’est probablement pas le mot le plus précis pour exprimer l’idée qui était la notre ici. Nous entendions par là que la prise de pilule ayant déjà des effets secondaires plus ou moins importants, le fait d’en plus la continuer tout le temps quand ce n’est pas “nécessaire” n’était pas forcément la chose la plus recommandée.

    Cependant, il n’y a en effet aucune contre-indication majeure à le faire. Et Martin l’explique en effet très bien 🙂

  4. Est ce que vous savez si la pillule Minidril arrête l’acné? merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.