acheter pilule

Pilule contraceptive : le guide complet pour tout comprendre

My-Pharma.info
L'expert.e : My-Pharma.info
Modifié le

Quand il s’agit de choisir sa contraception, la pilule, apparue en 1956, est aujourd’hui utilisée par 2 femmes sur 3 en France, âgées de 18 à 50 ans, ce qui en fait l’un des contraceptifs les plus utilisés pour contrôler à la fois l’ovulation et le cycle menstruel.

Il existe des centaines de marques différentes sur le marché, toutes plus ou moins validées par des études scientifiques et différents types de pilules contraceptives.

Les plus prescrites en France et les plus prises sont toutefois les minidosées ou micro dosées.

Elle agissent de la façon suivante : blocage de la libération des ovules afin de rendre l’ovulation impossible et épaississement de la glaire cervicale visant à empêcher le passage des spermatozoïdes. Ces 2 éléments viennent empêcher la fixation de l’œuf et donc la possibilité de tomber enceinte.

Les générations de pilules :

Chaque nouvelle génération (il en existe 4 aujourd’hui) apporte son lot d’améliorations et / ou de problématiques nouvelles. Consultez notre dossier complet sur les différentes générations de pilules.

Les grandes familles de pilules contraceptives :

Il existe différents types de pilules : la pilule oestroprogestative (minidosée / combinée, ces pilules contiennent 2 hormones), les pilules progestatives (microdosées) et les pilules séquentielles. Vous pouvez en savoir plus sur chaque type de pilule en cliquant ici : les différents types de pilules contraceptives.

La liste complète des pilules disponibles en France

Le guide ci-dessous vous permet de comparer et obtenir plus d’informations sur les pilules les plus connues. Elles sont classées selon leur génération. Vous pouvez accéder à la fiche complète de certaines pilules en cliquant sur leur nom.

Toutes les pilules de 1ère génération

Triella
Loestrin
Noriday
Binovum (plus en vente)

Toutes les pilules de 2ème génération

TronordiolTrirégol (TriNordiol)
AmaranceZikial
Daily GéAdepal
EvaneciaPacilia
PerleaneOptilova
MinidrilStediril
MicrovalLovavulo
LudealLeeloo
Ovranette Microgynon

Toutes les pilules de 3ème génération

CarlinDiane 35Getdone/Eth. ArwMinulet
CerazetteEdenelleHarmonetMoneva
CilestEfezialMarvelonOptinesse
Co-CyprindiolEffiprevMelianePerleane C
CycleaneFelixitaMelodiaPhaeva
DesobelFémodèneMercilonSylvian
Desogest. Ethin. BGAGestodene/Eth. ActavisMicronorTriafemi
DesogesterelGestodene/Eth. ActavisMinesse Tricilest
Tri-Minulet Varnoline C Varnoline continu

Toutes les pilules de 4ème génération

BelanetteJasminelle
BelaraJasminelle continu
ConvulineQlaira
DrospibelRimendia
Ethinyl/Drosp. BgaoYaz
Jasmine Zoely

Posologie : comment prendre la pilule ?

Le mode de prise varie selon les marques, le type de pilule ou selon que votre plaquette contienne 21 ou 28 comprimés. Et forcément, surtout la première fois, tout cela peut paraître un peu compliqué !

Pour les plaquettes de 21 comprimés :

Seules pilules mini-dosées se présentent sous la forme de plaquettes de 21 comprimés.

  • Prenez la première pilule le 1er jour de vos règles. Un conseil : notez ce jour dans votre téléphone ou dans un carnet, car c’est ce jour là que toutes vos futures plaquettes devront démarrer !
  • Prenez votre comprimé tous les jours durant 21 jours, à heure fixe si possible, pour éviter tout oubli. Un rappel sur votre téléphone, ou l’association « prise de pilule – action quotidienne » peut vous aider (exemple : là prendre juste après s’être brossé les dents, au moment du coucher, etc…).
  • Arrêtez tout le 22ème jour, et observez une pause de 7 jours durant lesquels vos règles se manifesteront.
  • Dès le 8ème jour, redémarrez une plaquette, et répétez le tout !

Vous serez protégée tout au long de la prise, mais également durant la semaine de « pause ». Il convient de bien reprendre la prochaine plaquette dès le 8eme jour. En cas d’oubli supérieur à quelques heures, vous ne serez plus protégée correctement.

Pour les plaquettes de 28 comprimés :

Selon les marques, il se peut que votre pilule, qu’elle soit mini-dosée ou micro-dosée se présente en plaquette de 28 comprimés.

  • Prenez la première le 1er jour de vos règles. Un conseil : notez ce jour dans votre téléphone ou dans un carnet, car c’est ce jour là que toutes vos futures plaquettes devront démarrer !
  • Prenez votre comprimé tous les jours durant 28 jours, à heure fixe si possible, pour éviter tout oubli. Un rappel sur votre téléphone, ou l’association « prise de pilule – action quotidienne » peut vous aider (exemple : prendre la pilule juste après s’être brossé les dents, au moment du coucher, etc…).
  • A la fin de la plaquette, enchaînez directement le 29ème jour avec une nouvelle plaquette, sans observer de pause entre les 2.

Ici aussi, vous serez protégée tout du long. Notez cependant q’en cas d’oubli de pilule supérieur à quelques heures, vous ne serez plus protégée correctement et devrez adopter une contraception alternative jusqu’au prochain cycle.

Prescription, ordonnance et remboursement de la pilule

Sauf cas précis (femme mineure) il est obligatoire d’avoir une ordonnance pour obtenir cette contraception. Celle-ci peut-être obtenue auprès d’un médecin traitant, mais aussi auprès d’une sage-femme ou de votre gynécologue. Notez cependant que quel que soit le choix, il convient, pour bénéficier d’un remboursement maximal sur cette méthode de contraception, d’avoir déclaré un médecin traitant.

Sans prescription, aucune pharmacie ne pourra vous délivrer votre pilule contraceptive.

La plupart des pilules sont aujourd’hui remboursées à hauteur de 65% par la sécurité sociale. Cependant, depuis 2001, et les différents scandales liés à la prise de pilules de 3ème et 4ème génération, celles-ci ne sont plus (ou presque) remboursées. Seules celles de 1ère et onde génération sont quasiment toutes couvertes.

Cas spécifique : depuis janvier 2014, les jeunes filles mineures de plus de 15 ans peuvent obtenir une contraception orale gratuite, mais également bénéficier du tiers payant sur la part obligatoire lors d’une consultation ou d’examens médicaux liés à l’obtention de leur moyen de contraception.

Ce mode de contraception est-il efficace ?

Quoi qu’on en pense, et sans nier les effets secondaires inhérent à ce mode de contraception, l’utilisation de celui-ci demeure extrêmement efficace.

En effet, lorsque qu’elle est prise de façon optimale, on estime que le taux d’efficacité atteint 99%, réduisant les risques de tomber enceinte même si vous avez une « belle » fertilité » !

Avec un petit avantage pour les pilules minidosées (œstro-progestatives) par rapport aux pilules microdosées (pilules progestatives) notées « seulement » à 96%.

Ce qui signifie que la quasi totalité des accidents de contraception liés à la contraception orale ne sont pas issus de la pilule elle-même… Mais du respect de son mode d’utilisation. L’oubli de prise étant ainsi la raison numéro 1 de grossesse non voulue sous cette méthode contraceptive !

Attention aux idées reçues

Il existe de nombreuses idées reçues sur l’utilisation de la pilule contraceptive (impact sur la libido, la fertilité, l’humeur…), alors penchons-nous sur les plus « connues » et tâchons d’y apporter une réponse construite et précise.

  • La pilule fait grossir :

C’est faux. L’utilisation de la pilule n’impacte pas directement la prise de poids. Elle peut cependant impacter votre appétit, et augmenter celui-ci, vous poussant à avoir des craquages alimentaire, ou simplement à manger plus lors des repas, ce qui entraîne alors une possible prise de poids. Cet effet secondaire est cependant généralement limité dans le temps, et de plus en plus rare avec les pilules de dernières générations.

  • La pilule diminue la libido :

C’est à la fois vrai, et faux… 20 à 40 % des femmes prenant la pilule affirment ressentir une baisse de leur désir sexuel selon une étude menée sur le sujet en 2007. Il est vrai que certaines marques de contraceptifs oraux, selon leur dosage, peuvent diminuer la sécrétion de testostérone, l’hormone du désir, et donc impacter l’apparition « régulière » de celui-ci.

D’un autre côté, la sécurité apportée par la pilule permet aussi à certaines femmes de décupler leur désir par élimination du « risque » de tomber enceinte. Ce qui est certain donc, c’est que tout est une question de choix de la bonne pilule. Car la mauvaise pilule pourra en effet diminuer votre libido, mais avoir des conséquences bien plus sérieuses au global. D’où l’importance de consulter AVANT de choisir !

  • On ne peut pas fumer en prenant la pilule

Vous pouvez fumer en prenant la pilule. Mais uniquement tant que vous avez MOINS de 35 ans et seulement si vous ne prenez PAS une pilule combinée. Le risque est de souffrir d’un du myocarde. Mais ce type de maladie ne survient QUE chez des femmes de plus de 35 ans ET prenant une pilule combinée.

Donc… si vous pouvez éviter de fumer, c’est mieux (pour votre santé en général). Mais si vous avez moins de 35 ans et prenez la pilule, ou avez plus de 35 ans et prenez une pilule non combinée, vous ne risquez rien.

  • Elle fait déprimer

Il n’y a pas d’étude démontrant la relation de CAUSE à EFFET de cette méthode contraceptive sur la dépression. Cependant, sur des patientes déjà sensibles, il est démontré que l’utilisation de la pilule peut avoir un effet amplificateur (étude Danoise sur le sujet, datée de 2016). D’où l’importance de consulter afin d’avoir un profil médical complet et de pouvoir choisir la BONNE pilule à utiliser pour vous !

  • Elle provoque de l’acné

Chez les adolescentes (et plus tard chez une femme de manière générale), les pics hormonaux associés à une pilule mal dosée peuvent en effet accentuer les crises d’acné. En revanche, certaines pilules sont plutôt connues pour DIMINUER les crises d’acné (notamment la marque Diane 35).

Elle ne va pas soigner l’acné, mais « cacher » son effet en mettant votre système endocrinien au repos. Cela veut dire que tant que vous prenez la pilule tout sera « sous contrôle », mais que le jour où vous arrêtez, si vous avez toujours des problèmes hormonaux, vos crises pourraient revenir.

Il est donc important dès le début de valider votre situation hormonale et de ne pas là voir comme une solution miracle. Si vous souffrez de crises d’acné, tâchez de traiter cela en parallèle de votre contraception.

  • La pilule augmente les risques de thrombose

C’est vrai notamment avec les pilules de 3eme et 4eme génération, mais encore une fois, principalement pour une femme présentant un risque initial. D’où l’importance de consulter AVANT d’utiliser une nouvelle marque afin d’évaluer votre profil médical et de pouvoir choisir une formule adaptée au niveau dosage.

Le risque est donc présent, comme avec chaque médicament, d’avoir des effets secondaires et complications, dont celui de thrombose. Les différents scandales à propos des pilules de 3eme et 4eme génération le prouvent, il faut faire attention quand on choisit sa contraception orale. Ne prenez pas cela à la légère et consultez notre article sur tous les risques et contre-indications !

Que faire en cas d’oubli d’un comprimé ?

La réponse varie fortement selon le type, la marque et la famille de la contraception orale choisir. Pour obtenir la réponse dans votre cas précis, consultez cet article : « Perte, oubli de pilule : que faire« .