Le cancer du sein chez l’homme

Le cancer du sein chez l’homme
5 (100%) 1 vote

Comme beaucoup, vous pensez sans doute que le cancer du sein est une maladie exclusivement féminine. Détrompez-vous : bien qu’assez rare, le cancer du sein chez l’homme existe bel et bien.

Les hommes possèdent un tissu mammaire, tout comme les femmes.

Ces tumeurs malignes sont généralement diagnostiquées tardivement, en raison de la méconnaissance de la maladie chez les individus.

Le malade est donc pris en charge plus tardivement, à un stade bien plus avancé de la maladie.

Le cancer du sein chez l’homme est semblable à son homonyme féminin, bien qu’il existe quelques différences entre ces deux maladies.

Comment se manifeste le cancer du sein de l’homme ? Quels sont les symptômes de la maladie ? Est-il possible de le soigner, et comment ? Quelles sont ses conséquences sur la santé ?

Dans cet article, nous vous disons tout ce qu’il faut savoir sur le cancer du sein chez l’homme.

Et n’hésitez pas à aller lire nos autres articles sur les thèmes connexes ici.

médecin écrit cancer

Un homme peut-il avoir un cancer du sein ?

Le cancer du sein chez l’homme est une maladie très rare, mal connue, même chez les professionnels de la santé.

En effet, le cancer du sein est spontanément associé à la femme, ce qui est une erreur. Car, oui, le cancer du sein est bien présent chez la gente masculine, bien que seulement 300 cas par an environ soient recensés en France. Plus de 99 % des cancers du sein en France sont féminins.

Malheureusement, cette méconnaissance de la maladie à un prix.

Les hommes atteints de ce cancer sont généralement diagnostiqués très tardivement ; la maladie atteint donc un stade avancé avant d’être décelée.

De ce fait, le taux de survie chez l’homme est inférieur à celui de la femme : 69 % contre 80 % sur une période de 5 ans.

Le risque de métastase, propagation de la maladie sur d’autres zones du corps, est lui aussi accru.

Contrairement aux apparences, les seins féminins et masculins sont assez semblable, la seule vraie différence étant la taille.

En effet, le sein d’une femme est plus gros, car constitué de graisse, de muscles et de canaux galactophores, permettant l’allaitement des nouveaux-nés. La glande mammaire de l’homme, quant à elle, ressemble à celle d’une femme avant la puberté et est bien moins développée.

Presque tous les cancers du sein de l’homme sont des carcinomes canalaires, tumeurs malignes.

Ces tumeurs peuvent être “infiltrantes” ou “non infiltrantes”. Une “tumeur infiltrante” est une tumeur dont les cellules cancéreuses ont commencé à se propager au tissu voisin, tandis que les cellules des « tumeurs non infiltrantes” sont restées à l’endroit où elles ont pris naissance.

Il existe un certain nombre de symptômes du cancer du sein, qui doivent alarmer et donner lieu à une consultation rapide chez le médecin.

douleur poitrine cancer du sein

Les symptômes du cancer du sein de l’homme

Les symptômes du cancer du sein chez l’homme sont quasiment similaires aux symptômes observés chez la femme.

Ils se manifestent par plusieurs signes, qui doivent alerter, à commencer par une grosseur au niveau d’un sein, bien souvent non douloureuse. Cette grosseur est généralement repérée par auto-palpation.

auto palpation du cancer du sein

Il existe de nombreux autres symptômes comme :

  • la déviation ou la rétractation d’un mamelon,
  • une forte douleur localisée,
  • une rougeur, un œdème et une sensation de chaleur dans la zone du sein,
  • des ganglions palpables au niveau des aisselles,
  • des écoulements verdâtres ou parfois colorés de sang ou un encroûtement au niveau du mamelon,
  • une ou plusieurs lésions ouvertes sur la peau du sein qui ne cicatrise pas,
  • une importante perte de poids,
  • des douleurs osseuses,
  • une toux persistante,
  • et même parfois la jaunisse.

Tous ces symptômes doivent être pris très au sérieux.

Si vous en constatez un ou plusieurs, prenez rendez-vous avec votre médecin traitant sans attendre. Connaissant vos antécédents médicaux et votre état de santé actuel, il sera en mesure d’établir un diagnostic ou de vous orienter vers un praticien spécialisé.

consultation médecin poitrine

Le diagnostic du cancer du sein de l’homme

Le patient consulte généralement son médecin habituel après la découverte d’une grosseur dans le sein ou après avoir constaté un ou plusieurs des symptômes cités ci-dessus. Le professionnel de santé commence par questionner le patient sur les symptômes ressentis, et prescrit souvent un examen physique.

S’il y a la moindre suspicion de cancer du sein, le médecin oriente le patient vers un spécialiste qui pourra prescrire des examens plus poussés (bilan sanguin avec dosage des marqueurs tumoraux, mammographie, scanner, biopsie, bilan cardiaque…).

mammographie cancer du sein

In fine, la biopsie du sein reste l’examen de référence pour poser le diagnostic de cancer du sein et déterminer avec certitude si la zone suspecte est cancéreuse.

On distingue 3 types de biopsies :

  • Biopsie à aiguille fine (BAF)La plus fréquemment utilisée pour diagnostiquer le cancer du sein chez l’homme. Une aiguille très fine est introduite dans le sein pour prélever un échantillon de tissu qui permettra de déterminer si il s’agit d’un simple kyste ou d’une tumeur.
  • Biopsie mammaire assistée par le vide – Elle utilise une aiguille creuse via laquelle sera ponctionnée -par aspiration- une série d’échantillons dont l’analyse permettra de poser le diagnostic.
  • Biopsie chirurgicale (ou ouverte) –  Cette biopsie est effectuée en milieu hospitalier. Le chirurgien pratique une incision sur le sein, guidé par échographie il procède à une ponction de tout ou partie de la masse suspecte ainsi qu’une petite quantité de tissu d’apparence normale représentant une marge de sécurité.

consultation médecin cancer du sein

Les traitements du cancer sein de l’homme

Le traitement mis en place pour le cancer du sein de l’homme est le même que celui proposé aux femmes atteintes de ce même cancer.

En premier lieu, le patient se fait généralement opérer pour retirer la tumeur. Il subira également un curage ganglionnaire, destiné à limiter la propagation de la maladie dans l’organisme.

Ensuite, il doit suivre une cure de chimiothérapie et de radiothérapie.

Pour finir, pendant 5 ans, le patient devra suivre une hormonothérapie par anti-œstrogènes. Les effets secondaires ressentis pendant cette phase du traitement sont les mêmes que pour les femmes, à savoir fatigue intense, crampes et bouffées de chaleur.

 

Les causes du cancer du sein chez l’homme

La plupart des cancers du sein chez l’homme sont souvent attribués à de nombreux facteurs à risques.

Le premier d’entre eux est la présence d’antécédents au sein de la famille. Plus le nombre de parents proches, qu’il s’agisse d’hommes ou de femmes, ayant subi la maladie augmente, plus le risque d’en être atteint est élevé.

Le syndrome de Klinefelter est également un facteur à risque connu. Il s’agit d’un trouble héréditaire ou génétique, qui a pour conséquence un taux d’œstrogènes plus élevé que la normale. Ce changement hormonal particulier peut également être responsable du cancer du sein de l’homme.

La cirrhose peut aussi entraîner, dans de rares cas, un cancer du sein. Dans ce cas précis, le foie ne fabrique pas suffisamment de protéines, responsables de la bonne circulation des hormones dans le sang. Il en résulte donc un taux d’œstrogènes élevé, qui comme dans le cas précédent, peut augmenter le risque de cancer du sein.

La gynécomastie est un trouble rare chez l’homme. Il s’agit d’un développement excessif de la poitrine chez l’homme. Les malades en étant atteint présente fréquemment un taux d’œstrogènes élevé, parfois responsable de ce même cancer chez l’homme.

gynecomastie-anatomie

drderhy.com

Il est également possible que l’obésité augmente le risque de cancer du sein. En effet, les cellules graisseuses transforment les androgènes en œstrogènes, présents de manière importante et parfois responsable de la tumeur maligne du sein chez l’homme.

Les troubles testiculaires peuvent également accroître le risque de cancer du sein de l’homme, dans le cas d’une ablation d’un ou des deux testicules, ou encore dans le cas où un testicule n’est pas descendu dans le scrotum.

Pourtant, il arrive bien souvent que les malades atteints du cancer du sein ne présentent aucun de ses facteurs.

Cancer du sein de l’homme et troubles sexuels

Le cancer du sein chez l’homme peut, comme de nombreux cancers, affecter sa vie sexuelle.

Dans le cas précis du cancer du sein, l’homme peut être incapable d’avoir ou de maintenir une érection ou d’éjaculer, soucis consécutifs à l’hormonothérapie. Il arrive parfois que ce traitement engendre une diminution ou une perte d’intérêt pour le sexe chez l’homme. Ces effets durent généralement pendant la durée du traitement hormonal, et peuvent dans de rares cas être des effets à long terme.

Le dysfonctionnement érectile est également un effet temporaire ou à long terme de l’hormonothérapie. Généralement, 3 à 12 mois sont nécessaires après le traitement pour retrouver une capacité érectile. Si elle ne revient pas d’elle-même, il est possible d’avoir recours à plusieurs traitements.

Certains agents chimiothérapeutiques administrer peuvent avoir des conséquences plus lourdes chez l’homme, comme l’infertilité.

Il arrive également que les troubles sexuels soient d’origine psychologique. En effet, cette maladie est particulièrement difficile à surmonter chez l’homme, car il est délicat pour eux de parler de leur maladie, considérée par beaucoup comme exclusivement féminine, et d’être soutenus psychologiquement.

Heureusement, il existe maintenant de nombreuses associations destinées à soutenir l’homme dans sa lutte contre le cancer du sein.

reconstruction mammaire

crédit photo : www.monreseau-cancerdusein.com

Le suivi après un cancer du sein chez l’homme

Le suivi médical et psychologique après un cancer du sein de l’homme est un aspect important des soins apportés au malade, et fait partie intégrante de son processus de guérison. Il devra avoir des visites de suivi de façon régulière, au cours de 5 années suivant le traitement.

Il est parfois nécessaire d’avoir recours à une chirurgie reconstructrice, moins lourde que chez la femme, du mamelon et de l’aréole. En effet, l’opération laisse une importante cicatrice sur le sein. Libre à l’homme de demander une reconstruction mammaire ou non.

reconstruction mammaire et tatouage mamelon

www.society-magazine.fr

S’il décide de se faire opérer, l’homme subit une chirurgie reconstructrice. Le procédé le plus fréquemment utilisé pour masquer la cicatrice laissée par l’opération est de combler la cicatrice avec une greffe, puis de redessiner une aréole en tatouage.

N’hésitez pas à nous poser toutes vos questions dans les commentaires et à partager cet article sur vos réseaux préférés 🙂



Dr Eric Sebban
 

Le Docteur Eric Sebban est chirurgien cancérologue et gynécologue, spécialisé dans le traitement du cancer du sein. Il consulte dans son...

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments