Attention Asthmatiques : Avez-Vous Nettoyé Correctement Votre VMC ?

Attention Asthmatiques : Avez-Vous Nettoyé Correctement Votre VMC ?
5 (100%) 2 votes

L’hiver approche et les factures de chauffage ont bien souvent tendance à grimper à cette période de l’année ! Sauf si … vous avez anticipé tout cela et avez déjà opté pour un système moins gourmand en énergie. Comme la VMC. La fameuse (et de plus en plus tendance) Ventilation Motorisée Contrôlée.

Un système innovant et jugé comme très efficace, mais qui semble désormais montrer quelques aspects bien plus « dark », notamment en termes d’effets sur la santé des habitants de logements dits « étanches ». Séniors et asthmatiques sont, comme souvent, les premières victimes dès que la qualité de l’air d’un logement baisse.

Alors, à l’aube d’une utilisation « massive » de votre système de chauffage, si vous utilisez une VMC, avez-vous pensé à là faire nettoyé de fond en comble ? Si la réponse est non, vous êtes peut-être « en danger » !

La qualité de l’air en question…

Les rapports sont unanimes : 49,1% des logements construits après 2009 ne respectent PAS les normes établies en termes de débit d’air (source). Un taux considérable, et alarmant quand on sait que nous passons près de 80% de notre temps à l’intérieur de bureaux ou de logements … mal aérés !

Mauvaise aération = qualité de l’air impactée. Et si c’est déjà gênant pour des personnes en bonne santé, imaginez l’impact que cela peut avoir sur des personnes déjà affaiblies comme les asthmathiques, les personnes âgées ou celles souffrant de maladies respiratoires et allergies en général ?

Face à cette situation, l’entretien annuel et complet des systèmes d’aération, et donc des VMC devient un véritable enjeu sanitaire…

asthme VMC

Pourquoi est-il si important de renouveler l’air de votre intérieur (logement ou bureau) ?

Car vous produisez (trop) de CO2 (et autres poisons) !

C’est naturel. A chaque inspiration, vous remplissez votre corps d’oxygène (O2). Et à chaque expiration … vous rejetez du CO2.

Faites cela un nombre de fois suffisant dans un environnement étanche, et sous peu, l’air que vous respirez contiendra plus de l’un que de l’autre ! Si vous ne ventilez pas votre intérieur, vous finissez donc par vous intoxiquer vous-même dans un air vicié et propice au développement de virus et autres bactéries peu sympathiques…

Vous n’êtes d’ailleurs pas seul.e à produire de l’air empoisonné. Tous vos accessoires de cuisine générant du monoxyde de carbone par exemple contribuent à l’empoisonnement de l’air que vous respirez. Vous comprenez mieux l’intérêt d’aérer ?

Pour réduire l’humidité ambiante

Au delà du CO2, respirer provoque aussi de l’humidité ! Enfin, pas que votre respiration. Toutes les pièces d’eau contribuent naturellement à cette création d’humidité. Et le seul moyen d’éliminer celle-ci est … d’aérer ;-). En ouvrant les fenêtres de préférence, mais aussi grâce au système de ventilation (source).

Parce que les polluants entrent plus facilement qu’il ne sortent de chez vous…

Saviez-vous que l’air intérieur est souvent bien plus pollué que celui que vous respirez hors de chez vous ?

La faute à « l’emprisonnement » des polluants émis à l’extérieur par les véhicules, les usines, la fumée de cigarette, particules de peinture, etc… qui une fois entrés chez vous ont du « mal » à ressortir.

Des polluants parfois cancérigènes qui contribuent – est-ce vraiment nécessaire de le dire ? – à la pollution de l’air que vous respirez une fois installé dans le confort de votre domicile, et ce sans même le savoir ou vous en rendre compte ! Des polluants qui, si votre VMC ne fonctionne pas correctement, ou est encrassée, seront encore plus difficiles à évacuer….

interieur VMC sale

VMC non entretenue : quels sont les « vrais » dangers sur votre santé ?

Mauvais entretien = air malsain !

L’objectif d’une VMC, au delà de vous proposer un système de chauffage plus efficace, et plus économique, est aussi de vous proposer un « meilleur air ». Sauf que c’est justement là que le bât blesse. Si une VMC peut en effet aider à faire mieux circuler l’air dans votre logement, cela n’est vrai qu’avec quelques conditions qui peuvent vite rendre l’idée … bien moins efficace !

  1. Les logements étanches finissent par devenir des nids à bactéries : c’est l’analyse faite sur ce forum et qui dénonce le fait que trop de VMC sont installées dans des conditions contribuant déjà à leur futur mauvais entretien, ou dans des habitations pas adaptées pour être aérées sur ce modèle. En résulte la création d’un nid à bactérie très difficile à nettoyer, et des comportements d’utilisateurs contribuant à empirer la situation au fil du temps…
  2. Zéro impact sur les acariens : pour les asthmatiques, la chasse aux acariens est un casse-tête continu, et la VMC semblait être une option intéressante. Oui mais… des études menées en Ecosse (source) démontrent que la VMC n’a absolument aucun impact positif sur ce point. L’étude démontre cependant une amélioration de la qualité de l’air sur le groupe de patients disposant d’une VMC. Mais ce résultat n’est valable que si votre VMC est parfaitement propre…
  3. VMC mal nettoyée = vrais soucis respiratoires : sans revenir sur la question des logements étanches, tout logement, quel qu’il soit sera impacté en cas de mauvais entretien de votre système de ventilation ! En absence de nettoyage complet, une VMC utilisée de manière intense (comme c’est le cas en hiver, surtout dans les régions froides) devient une véritable couveuse de bactéries installées dans un nid chaud et humide, et disposant de toute l’aération pour aller et venir dans votre logement.

Attention aux départs de feu !

Mais comme l’explique ce site, au delà de l’impact sur la qualité de l’air respiré, une VMC non ou mal entretenue est aussi susceptible de causer le déclenchement d’incendies. L’accumulation de graisse dans les conduits d’aération pouvant à terme forcer le moteur à tourner de façon plus intense, jusqu’à provoquer un court-circuit et le déclenchement d’un feu.

Un scénario catastrophe rare, mais impossible à nier…

Faut-il parler « argent » pour vous convaincre ?

Nous le glissons ici car nous savons que pour certains, l’aspect économique prime parfois sur l’aspect sanitaire… Ainsi, saviez-vous qu’une VMC mal entretenue va simplement … aussi vous coûter plus cher ?

Alors si vous ne le faites pas pour votre santé, faites-le pour votre portefeuille 😉 .

VMC sale

Il n’est pas trop tard : faites entretenir votre VMC dès maintenant !

Sauf si vous habitez dans un logement où les accès à la VMC sont compliqués (logement étanche par exemple…), le nettoyage d’une VMC peut-être fait régulièrement par vous-même (quelques astuces ici) ! L’appel à un professionnel peut cependant être recommandé, surtout si vous êtes dans une situation respiratoire à risque afin que tout ceci soit BIEN fait.

Vous l’aurez compris, ne négligez pas cette étape importante avant l’hiver (il en va de même avant l’été avec votre système de climatisation, quel qu’il soit). Il en va de votre santé…

L'équipe My-Pharma
 

Une équipe pluridisciplinaire qui décortique l’actualité santé en France et en Europe.

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments