fille qui tient la main de son père

Confiance et estime de Soi chez les enfants

Dr Anne Raynaud-Postel
Modifié le

« Docteur, je viens vous voir, car je suis la maman d’Enzo, qui est un petit garçon qui semble très sensible et qui n’a pas confiance en lui.

Il a maintenant quatre ans ½ et il doute de tout ce qu’il fait.

Il hésite, et par exemple ne répond pas à la maitresse quand elle lui parle. Comme si il avait toujours l’impression qu’il va mal faire… ».

La confiance est une qualité qui se construit dès les premières années de vie.

Elle va constituer un vrai trésor face aux évènements de la vie, pour trouver en soi, les ressources de croire en ses compétences mais aussi dans sa capacité à pouvoir demander de l’aide.

Dans cet article, vous trouverez des clés vous permettant de comprendre les causes et conséquences psychologiques d’un manque de confiance en soi chez votre enfant, et ainsi de l’aider à retrouver de l’estime dans ce qu’il fait et cette confiance perdue.

Docteur, mon petit garçon n’a pas confiance en lui…

Véritable clé de résilience, elle va ouvrir de nombreuses portes.

Certains pensent qu’elle va aussi pouvoir nous décevoir, si une personne à qui on « confie » sa confiance, ne semble pas à la « hauteur » de nos espoirs.

Pourtant, cette capacité, qui se définit par le sentiment de sécurité ou la foi (la sûreté) que l’on peut avoir vis-à-vis de quelqu’un ou de quelque chose et en soi même, va nous permettre d’entreprendre, de découvrir, d’explorer tant de domaines.

C’est aussi la confiance qui rend possible le développement de la socialité, mais également tous les engagements en termes de coopération.

Sensible aux difficultés de son fils Enzo, sa maman réalise bien que cette réserve et cette difficulté à répondre à la maitresse, va petit à petit le paralyser dans son évolution.

enfant triste et seul

Elle avait déjà observé quand il était petit ses difficultés d’adaptation lors de son arrivée à la crèche, mais aussi ses craintes de rentrer en relation avec les autres.

Il avait peut-être un tempérament un peu timide, mais il exprimait maintenant clairement qu’il se sentait nul et qu’il n’arrive pas à faire, par exemple, ce que lui demande sa maitresse.  

« Bonjour Enzo, je m’appelle le Dr Anne et, si tu veux bien, nous allons jouer tous les deux.

Enzo ne me regarde pas et reste un peu figé sur sa chaise.

Je lui propose une feuille et quelques feutres, en lui demandant s’il savait dessiner un bonhomme. Il hoche la tête pour me dire non.

Je commence en traçant un rond. Timidement, en me disant qu’il ne sait pas faire, Enzo, rajoute deux bâtons, en guise de bras puis deux autres pour les jambes. Son trait est peu appuyé et approximatif.

Nous passons à d’autres propositions de jeux et à chaque fois, la réponse d’Enzo est la même : J’sais pas faire ou j’y arriverai pas… ».

Sur quoi repose l’estime de soi

L’estime de Soi repose sur deux fondations principales :

  • le sentiment d’être efficace sur un plan personnel,
  • et le sentiment d’avoir de bonnes relations avec les autres.

Ces deux notions se construisent dans le regard que l’enfant va recevoir de ceux qui prennent soin de lui pendant les premières années de sa vie.

mère et fille qui s'enlacent

C’est pendant cette période particulièrement sensible, que l’enfant va ressentir, si son parent va être en capacité de répondre à ses besoins de réconfort.

Bébé pleure dans son berceau et sa maman, épuisée par un état de tristesse qui suit son accouchement, ne parvient pas à répondre à son enfant.

Papa rentre de son travail et les soucis ont envahi ses pensées. Il ne peut pas être assez disponible psychologiquement pour réaliser que bébé a besoin de ses bras.

enfant qui pleure

Alors le bébé va, petit à petit, « penser » que ce qui, au fond, lui fait peur et le fait pleurer, est peut-être assez anodin et que ce qu’il ressent n’est finalement pas très légitime.

Il va alors, au fil des semaines, construire la « croyance » que ses sentiments ne sont pas fiables et que donc il ne peut pas avoir confiance en eux.

Et puis, il éprouve que cet Autre, qui doit prendre soin de lui, ne répond pas à ses besoins de réconfort. Alors comment lui faire confiance ?

Si ces expériences sont répétées de nombreuses fois, sur les premières années, l’enfant va se forger cette impression qu’il n’est pas à la hauteur, que ce qu’il ressent n’est pas important et qu’il ne peut pas demander de l’aide.

Et le manque de confiance s’installe pas à pas.

Ainsi, la base de sécurité que constitue le parent ou l’adulte qui va prendre soin de l’enfant, va constituer un socle essentiel dans la construction de l’enfant, dans plusieurs domaines, et en particulier celui de croire en lui, en l’autre et de manière plus large de pouvoir accueillir les expériences de vie comme des défis et non comme des épreuves.

Je retrouve Enzo et ses parents quelques semaines plus tard..

J’avais expliqué à sa maman, que la confiance ne pouvait se reconstruire qu’avec de nouvelles expériences réconfortantes et beaucoup d’encouragement, en particulier des personnes qui sont affectivement proches de lui.

mère et fille complicité

En effet, c’est le regard de ses mêmes personnes, qui va être en capacité de restaurer petit à petit l’estime d’Enzo.

Son papa m’explique alors, qu’il a vécu dans un milieu très sévère, qu’il n’avait jamais eu le droit à l’erreur et que finalement cela lui avait forgé un tempérament de gagnant et qu’il parvenait seul à mener son entreprise. Il savait qu’il ne pouvait compter sur personne d’autre que lui et sa détermination.

Il a construit ses bases éducatives sur le même modèle et régulièrement il utilise la « provocation » pour stimuler Enzo. Tu vas pas être aussi nul que ton copain Thibaut quand même, montre-moi de quoi tu es capable…

enfant qui tient la main de son père

Quand notre éducation a un impact sur la confiance en soi de nos enfants

Autant de phrases qui peuvent sembler, pour certains, inoffensives et banales, mais qui sont aujourd’hui considérer comme de la maltraitance émotionnelle par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé).

En effet, ces humiliations répétées viennent souligner à l’enfant, qu’il n’est pas reconnu dans ce qu’il ressent.

La maman d’Enzo se doutait que sa tristesse et son manque d’estime d’elle-même pouvaient avoir des conséquences sur son enfant.

Mais elle ne savait pas que cela pouvait aussi avoir un rôle sur la construction de la confiance de son fils.

Elle comprend maintenant que la sécurité qu’elle peut offrir à Enzo, quand il a besoin de consolation, par les réponses adaptées et réconfortantes qu’elle va lui apporter, vont être déterminantes pour son avenir.

Quant à son papa, il pensait que ce cadre très strict était fondateur pour Enzo et qu’il lui donnerai la force d’avancer au milieu de l’adversité.

deux mains qui se tiennent

Il est important que l’enfant puisse percevoir la cohérence et la stabilité d’un cadre, mais aussi les règles qui régissent la vie au quotidien, mais elles doivent être posées, dans le respect des besoins de sécurité de l’enfant et non à l’encontre de ses ressentis.

Il est donc très important pour l’enfant d’être compris plutôt que puni

Mais aussi de pouvoir exprimer sa colère sans être rejeté, de partager ses peurs sans qu’elles ne soient banalisées, de se plaindre et d’avoir le sentiment d’être pris au sérieux.

Mais aussi de s’autoriser à se sentir triste et de recevoir du réconfort ou d’exprimer un doute sur soi et d’être entendu et non jugé, de rater, d’échouer et d’être encouragé et rassuré…

Autant d’attitudes qui engagent la responsabilité du parent ou des personnes qui entourent l’enfant dans son développement : les assistantes maternelles, les personnels de crèche, les enseignants…

 

Si vous souhaitez en savoir plus sur la construction des liens d’attachement entre l’enfant et les personnes qui s’occupent de lui, l’Institut de la Parentalité, dirigée par le Dr Anne Raynaud-Postel propose un colloque en octobre 2019 sur le sujet.

Retrouvez toutes les informations ici.

 

Vous souhaitez partager votre avis sur cet article avec les autres lecteurs ? Alors n’hésitez pas à nous le laisser en commentaire ci-dessous !

Vous pensez que cet article peut intéresser des personnes de votre entourage ? Alors partagez leur sur vos réseaux sociaux préférés !