Concrètement, à QUOI Sert Vraiment le Clitoris (Rappels Très Utiles)

Concrètement, à QUOI Sert Vraiment le Clitoris (Rappels Très Utiles)
4.6 (92%) 5 votes

Le clitoris est un organe du corps de la femme bien souvent incompris, il fait partie de l’appareil reproducteur féminin et seule une extrémité est visible depuis l’extérieur. Comme un iceberg, la partie la plus importante du clitoris se situe sous la peau et n’est pas visible à l’œil nu.

L’Histoire de Clitoris

Le nom Clitoris est utilisé depuis l’Antiquité, dans la mythologie grecque ou latine, il s’agit d’une amante de Jupiter (en latin) ou Zeus (en Grec), selon les versions, elle était si petite qu’il devait se transformer en fourmi pour avoir des rapports avec elle. Elle est d’ailleurs la fille de Myrmidon qui signifie fourmis.

Clitoris signifie également clé en Grec, d’ailleurs le mot français a la même étymologie. En anatomie, stimuler le clitoris permet « d’ouvrir » c’est-à-dire de préparer le vagin au rapport sexuel.

En histoire le clitoris a été interprété de différentes manières, se contredisant les unes avec les autres.

Au moyen Age, le clitoris était associé à la procréation, alors qu’au 16éme siècle, André Vésale, anatomiste belge considéré comme un des plus grands anatomistes de la Renaissance, et même le plus important de l’histoire de la médecine, déclare que le clitoris est une malformation féminine d’un pénis atrophié. Au 17éme  siècle, l’idée que le clitoris serait lié à la reproduction revient.

En 1900 Freud, le célèbre neurologue autrichien fondateur de la psychanalyse, amène la théorie qu’une sexualité clitoridienne est soit immature soit déviante, il associe la sexualité de la femme essentiellement au vagin.

Les scientifiques se mettent d’accord en 1930 pour affirmer que le clitoris n’est pas lié à la reproduction, ni à la sexualité féminine et le retire du dictionnaire et même des manuels d’anatomie jusqu’en 1960 ! Il aura donc fallu 30 ans pour que les féministes obtiennent leur droit de discuter du plaisir sexuel.

L’excision du plaisir féminin…

Encore de nos jours, le clitoris reste un sujet tabou dans certains pays, associé au plaisir incontrôlable et déshonorable de la femme, pour elle et toute sa famille.

En 2016, 200 millions de jeunes femmes et de filles encore en vie ont subi une mutilation génitale féminine, dans la plupart des cas il s’agit de sectionner le clitoris, 30 pays sont concernés par ces actes de barbarie. Le but étant de préserver la virginité de la femme jusqu’à son mariage et l’honneur de sa famille, car le clitoris rendrait le désir sexuel incontrôlable.

L’Éthiopie, l’Indonésie et l’Égypte sont les pays les plus concernés par l’excision féminine, à eux seuls ces trois pays représentent 50% des mutilations. 44 millions de ces femmes auraient moins de 14 ans en Mauritanie, Indonésie et Gambie. La Somalie, l’Éthiopie et la Guinée battent aussi des records en excisions de femmes de 15 à 50 ans. Au total ces chiffres représentent 6000 clitoris sectionnés par jour.

L’UNICEF et le FNUAP travaillent sans relâche pour l’abolition de cette pratique en collaboration avec les communautés, les gouvernements, les responsables religieux et autres partenaires.

Le clitoris, le bouton du plaisir féminin

En 2002 l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), reconnaît finalement le lien entre les notions de plaisir et de santé. Il est actuellement prouvé que médicalement, le plaisir vaginal est directement lié à la stimulation indirecte des bulbes du clitoris.

Après une vingtaine de minutes de stimulation, ces bulbes se gonflent et permettent la dilatation du vagin afin d’accueillir le pénis de l’homme.

Le clitoris est le membre le plus érogène de la femme, il comprend entre 7000 et 8000 terminaisons nerveuses contre 3000 pour le bout du doigt, ce qui explique comment il entre en jeu dans la stimulation du plaisir de la femme. Lorsqu’il est stimulé, le clitoris devient dur et gonfle.

Apprenez à « jouer » avec le clitoris de votre partenaire, et vous n’aurez pas besoin de boules de geishas ou autres accessoires pour stimuler son plaisir (quoi que… cela peut toujours être fun) et qui sait, peut-être la transformer en femme fontaine ? 😉

a quoi sert le clitoris

4 idées reçues sur le clitoris 

1. Les femmes sont soit clitoridiennes soit vaginales

Toutes les femmes sont clitoridiennes et vaginales, l’idée reçue qu’une femme est soit clitoridienne soit vaginale est médicalement complètement fausse. La meilleure manière d’obtenir du plaisir  pour la femme est donc la stimulation de son clitoris, cela peut-être fait par caresses, cunnilingus, ou encore stimulation directe ou indirecte par le bassin de l’homme pendant un rapport sexuel.

2. Le clitoris est un pénis miniature

Définir le clitoris comme un pénis miniature est réduire la femme à un homme inachevé comme dans la théorie de Freud, hors dire que le clitoris est pénis inachevé en revient à comparer le pénis à un clitoris surdimensionné. Certes le clitoris est formé de tubercule génital mais cela n’en fait pas un pénis pour autant.

3. Le clitoris ne sert à rien

Bien que le clitoris n’entre pas en compte dans la reproduction, il a l’unique rôle d’être voué au plaisir de la femme. Ce qui n’est pas rien ! Il est le seul organe de l’anatomie féminine à avoir uniquement ce rôle, avec ses 8000 terminaisons nerveuses et totalement dénué de muscle il est en fait le bouton magique du plaisir féminin.

Si vous pensez que votre partenaire n’a plus d’envies sexuelles, essayez d’abord de comprendre comment là stimuler, à commencer par son clitoris, vous pourriez être étonné.e !

4. Seules les femmes ont un clitoris

Tous les mammifères ont un clitoris, et il est plutôt facile à trouver dans le corps de la femme. Chercher le clitoris sur une baleine par exemple revient à chercher une aiguille dans une botte de foin avec ses 8 centimètres seulement pour 1,40 mètre de vulve.

Maintenant que vous savez tout sur le clitoris soyez vigilant, attentif et patient au plaisir de votre partenaire et au vôtre. La stimulation de cet organe fait réellement la différence durant un rapport sexuel, que ce soit par pression et caresses avec la main, la langue ou le bassin, tous les moyens sont bons pour donner un plaisir maximal à votre partenaire.

Explorer et connaître son corps et celui de son ou sa partenaire est l’élément essentiel d’une vie sexuelle épanouie. Si votre amoureux ou amoureuse ne connaît pas l’emplacement du clitoris, n’hésitez pas à lui faire découvrir. Et invitez-le ou la, à regarder cette vidéo explicative et amusante qui vous apprendra toutes les théories sur l’histoire du clitoris.

L'équipe My-Pharma
 

Une équipe pluridisciplinaire qui décortique l’actualité santé en France et en Europe.

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments