Moins en Moins de Désirs Sexuel ? Avez-Vous Entendu Parler de l’Anhédonie Sexuelle ??

Moins en Moins de Désirs Sexuel ? Avez-Vous Entendu Parler de l’Anhédonie Sexuelle ??
4.8 (95.56%) 9 votes

Votre envie de faire l’amour est en baisse, vous n’êtes plus (ou de moins en moins) attiré.e par votre partenaire, et même la masturbation commence à ne plus « fonctionner » quand il s’agit de vous procurer du plaisir ?

Vous souffrez peut-être d’anhédonie sexuelle sans savoir qu’il s’agit d’une réalité médicale. Cette absence de plaisir et de désir sexuel est un trouble sexologique réel, qui peut exister aussi bien chez l’homme que chez la femme, et a des chances d’être liée à la dépression, l’anxiété, la prise de certaines drogues, ou encore un dérèglement hormonal.

Les symptômes permettant de détecter une anhédonie sexuelle

Cette baisse de désir sexuel peut être passagère ou durer quelques années. Pour savoir si vous souffrez d’anhédonie sexuelle vous avez dû remarquer l’un de ces symptômes :

  • Une perte de désir sexuel

Vous ne ressentez plus ou peu de désir sexuel et votre libido est en chute libre ou inexistante, vous avez perdu intérêt pour toutes relations sexuelles et fantasmes. Ce sentiment est parfois occasionnel ou général. Les causes varient mais sont souvent dues à une baisse de production d’œstrogène ou de testostérone.

On parle alors de dérèglement hormonal. Un dérèglement hormonal est causé par l’âge, la grossesse, la fatigue, des médicaments, une pilule contraceptive mal adaptée, une condition psychiatrique, la dépression, l’anxiété.

Un traitement médicamenteux, un rééquilibrage alimentaire, la pratique régulière d’un exercice (la corde à sauter ?), et une hygiène de vie saine vous permettra de retrouver votre envie de faire l’amour.

  • Vous ne ressentez pas ou peu de plaisir sexuel

Si vous ressentez une perte d’excitation sexuelle, de la frigidité et de l’impuissance, vous souffrez d’un dysfonctionnement sexuel. Cette réaction physique est médicalement due à la réduction du flux sanguin dans le pénis, ou un manque de sécrétion vaginale (on parle alors d’impuissance féminine).

La perte de plaisir peut être liée à des maladies chroniques, des prises de médicaments antidépresseurs ou antipsychotiques, et d’autres drogues comme la cocaïne et la MDMA.

La neurotoxicité de ces produits à long terme, endommage les transmetteurs de la dopamine, vous n’êtes donc plus sensible à ressentir du plaisir et un sentiment de satisfaction.

  • Un désintérêt pour les relations sexuelles

Vous avez perdu tout intérêt pour les relations sexuelles, le sexe ne vous intéresse plus, vous ne ressentez aucun désire d’avoir une relation sexuelle et vous vous sentez parfois asexué, fatigué, inquiet, triste, coupable.

Vous souffrez peut-être de dépression, d’un dérèglement hormonal, d’anxiété, et/ou du syndrome de stress post-traumatique (SSPT).

anhedonie sexuelle homme femme

Quelles sont les causes possibles de cette baisse d’envies sexuelles ?

L’Anhédonie sexuelle peut-être liée à des raisons psychologiques ou physiques comme des problèmes cardiovasculaires, une incapacité psychique, du stress, de l’hypertension, du diabète, de l’anxiété, un manque de confiance en soi, une relation malsaine etc…

Voici ci-dessous les causes les plus courantes de cette condition:

  • La dépression :

L’Anhédonie sexuelle peut être lié à la dépression qui est un trouble de l’humeur qui touche votre capacité à ressentir la joie et la tristesse, elle se manifeste par 3 groupes de symptômes :

  • Émotionnel (tristesse, émoussement affectif, Anhédonie)
  • Ralentissement Psychomoteur (Tout fonctionne au ralenti, trouble de l’attention, concentration, pensées négative, ralentissement des mouvements et paroles, et fatigue)
  • Symptôme Physique (Trouble de l’appétit, perte ou augmentation de l’appétit, trouble de la libido, Anhédonie, trouble du sommeil)
  • La prise de drogue :

Les antidépresseurs, les antipsychotiques, la cocaïne et la MDMA consommé à long terme, peuvent endommager les transmetteurs dopaminergiques et engendrer une incapacité à ressentir le contentement, le sentiment de satisfaction, et le plaisir tout en développant de l’addiction.

  • Un dérèglement hormonal :

Un dérèglement hormonal peut être lié à une pilule contraceptive mal adaptée, la ménopause, la grossesse, l’allaitement, une alimentation mal équilibré, un mode de vie déséquilibré, qui  encourage le dérèglement de votre taux d’œstrogène ou de testostérone. Le stresse la dépression, l’anxiété peuvent aussi amener au dérèglement hormonal.

  • Le trouble de stress post-traumatique ou TSPT:

Le Syndrome de stress post-traumatique, SSPT, ou État de stress post-traumatique influence votre état psychologique et votre sexualité quand vous avez subit des abus sexuels.

Comment soigner l’anhédonie sexuelle ?

Pour qu’un traitement comportemental et médicamenteux ait un impact positif sur votre condition, il est primordial d’identifier les causes de celle-ci par une approche compréhensive, par exemple les antécédents psychologiques et médicamenteux, l’anxiété, le niveau de stress et de culpabilité du patient.

Une fois ces causes identifiés et comprises, un traitement peut être mis en place par un spécialiste.

  • Une sexothérapie analytique peut permettre au patient de retrouver une sexualité plaisante et agréable.
  • Une psychothérapie psychanalytique permet de résoudre les causes psychiques qui retiennent le patient d’avoir du plaisir.
  • Une prise de médicaments adaptés permet de résoudre les symptômes physiques.

Quoi qu’il en soit, consulter un médecin traitant et / ou un psychologue / sexologue s’avèrera être la meilleure option pour remonter la pente et retrouver votre appétit sexuel passé.

Car vous n’êtes pas seul.e (40% de la population reconnaît avoir déjà souffert, ou souffrir de dysfonctionnements sexuels), et c’est en étant accompagné.e que vous aurez le plus de chance de vous en sortir !

L'équipe My-Pharma
 

Une équipe pluridisciplinaire qui décortique l’actualité santé en France et en Europe.

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments