Anorgasmie
3.8 (75%) 4 votes

Anorgasmie : causes, symptômes & traitements de ce trouble sexuel

Certaines femmes n’ont jamais connu l’orgasme ou ont arrêté d’en avoir. Ces femmes souffrent de ce que l’on appelle anorgasmie. Ce trouble sexuel peut également toucher les hommes mais ils sont moins nombreux que les femmes, il faut le reconnaître.

Cette pathologie qui peut être très mal vécue par celles qui en souffrent peut avoir différentes causes. Quelles sont ces causes ? Quelles sont les conséquences de l’anorgasmie ? Quelles sont les solutions ?

Si vous souffrez d’anorgasmie, il y a très certainement tout un tas de questions que vous vous posez et qui restent sans réponses. Nous avons donc décider d’y répondre dans ce guide complet sur l’anorgasmie !

L’anorgasmie, c’est quoi ?

L’anorgasmie est la difficulté à atteindre et à obtenir un orgasme lors d’une stimulation sexuelle. Cette pathologie qui touche une majorité de femmes mais également des hommes peut avoir plusieurs causes psychologiques notamment.

Il y a 3 types d’anorgasmie.

  • L’anorgasmie dite primaire si la personne n’a jamais eu d’orgasme de sa vie,
  • L’anorgasmie dite secondaire si la personne a déjà eu des orgasmes mais n’en a plus
  • Et enfin, l’anorgasmie situationnelle qui apparaît avec certains partenaires ou dans certaines situations comme une période de deuil ou de stress.

Quelles en sont les causes ?

Cette pathologie, qu’elle soit féminine ou masculine peut avoir plusieurs causes mais dans la plupart des cas, elles sont d’origines psychologiques. Ce blocage de l’extase est expliqué par de nombreux sexologues par un manque de lâcher-prise. Une peur, une image ou un ressenti par exemple peuvent en effet à un moment donné vous empêcher de vous laisser aller et donc d’avoir un orgasme.

Une grande volonté de garder le contrôle, une éducation stricte, une honte née de l’image du plaisir sont également des raisons qui expliquent que certaines personnes n’arrivent pas à se laisser aller.

Parmi les causes, il peut y avoir des troubles qui peuvent perturber l’acte sexuel comme l’apparition d’une image mentale négative, la peur d’avoir mal, la timidité ou le fait d’être complexé par son physique. La relation dans le couple peut avoir également un rôle dans l’anorgasmie comme une infidélité ou des disputes fréquentes. De nombreux sexologues ont observé que les abus sexuels peuvent être une cause justifiant une anorgasmie.

Les causes de l’anorgasmie peuvent donc être :

  • Une mauvaise image de soi, de son corps, des complexes
  • Une peur de s’abandonner au plaisir et de lâcher prise
  • Un manque de confiance en soi, la timidité
  • Une éducation rigide
  • Un évènement traumatisant (viol, abus sexuel)
  • Un évènement marquant (un deuil, un licenciement, un divorce)
  • Des problèmes au sein du couple (conflits, découverte d’une infidélité)
  • Des doutes sur les sentiments à l’égard de son partenaire
  • Des rapports douloureux

Des solutions existent contre l’anorgasmie

Il n’y a pas de traitements médicamenteux pour soigner l’anorgasmie mais plutôt des solutions. Celles-ci dépendent bien sûr de la cause qui fait que vous n’arrivez pas ou plus à avoir un orgasme. Il faut savoir que lorsque l’anorgasmie est passagère, la plupart des personnes la surmontent sans aide extérieure.

Mais dès qu’il y a une souffrance ou lorsque le couple en pâtit, il est important de consulter. Pour cela, vous pouvez consulter un psychothérapeute ou un sexologue. Vous pouvez également d’abord consulter votre médecin traitant, votre gynécologue ou un urologue pour éliminer d’autres troubles possibles comme un déséquilibre hormonal par exemple.

Si l’anorgasmie est causée par un abus sexuel, il est conseillé de consulter un psychothérapeute. C’est en effet la personne la mieux placée pour traiter ce problème psychologique dans son ensemble.

Le sexologue peut également être consulté dans certains cas, en couple ou seul. Dans la plupart des cas, il va proposer une réflexion sur la sexualité, sur la connaissance de votre propre corps, sur les mécanismes de votre excitation. Il est fréquent qu’il propose des solutions à réaliser seul comme la masturbation ou à deux dans le but de redonner au sexe son aspect léger notamment lorsque le sexe est devenu pour vous une source d’angoisses.

La sophrologie et la méditation peuvent être des solutions si votre anorgasmie est due à une anxiété importante ou à des images mentales négatives qui peuvent être trop envahissantes. Ces solutions sont connues et reconnues pour donner de bons résultats.

L’hypnose, le yoga et toutes les techniques qui relaxent ou apaisent sont des solutions complémentaires aux précédentes et qui peuvent s’avérer très efficaces surtout quand il est nécessaire de travailler sur l’abandon et l’appropriation du corps.

Très rare chez l’homme mais pas absente

Bien qu’elle concerne surtout les femmes, l’anorgasmie peut également être une pathologie qui touchent les hommes. Comme c’est le cas pour les femmes, ils vont éprouver une sensation de blocage qui va les empêcher d’aller au bout de leur plaisir et donc d’atteindre l’orgasme.

L’anorgasmie chez les hommes peut se manifester de différentes façons. Ils peuvent par exemple avoir une difficulté à avoir une érection ou plutôt avoir une difficulté à éjaculer. Ils peuvent également éjaculer mais sans avoir un orgasme.

Il faut savoir que souvent, on pense qu’une éjaculation équivaut à un orgasme. Ce n’est pourtant pas le cas. L’éjaculation est en effet une réponse physiologique du corps humain mais elle n’est pas nécessairement provoquée par un orgasme. Un homme peut donc éjaculer sans avoir éprouvé le moindre plaisir.

Dans 80 % des cas, les causes psychologiques sont responsables de l’anorgasmie chez les hommes. Le stress, l’angoisse, une situation particulière sont souvent responsables. Elle peut également se produire suite à des troubles neurologiques comme c’est le cas lorsqu’un homme souffre d’une sclérose en plaques. Certains médicaments ou drogues sont aussi responsables d’une anorgasmie.

Si vous en souffrez, il est important de consulter votre médecin afin qu’il en détermine l’origine. Il vous dirigera ensuite vers le spécialiste qui pourra vous aider à traiter votre anorgasmie.

Absence d’orgasme donc absence de plaisir ?

On confond souvent anorgasmie et frigidité. Une femme qui n’arrive pas à avoir un orgasme va tout de même éprouver du désir et même du plaisir alors que la femme qui souffre de frigidité ne va ressentir aucun désir sexuel.

La personne qui est atteinte d’anorgasmie ressent donc du plaisir, de l’excitation sexuelle mais elle ne parviendra pas cependant à dépasser ce que les sexologues ont l’habitude d’appeler la phase de plateau. Celle-ci correspond à l’étape qui suit l’excitation sexuelle et qui précède immédiatement l’orgasme.

Quelles sont les conséquences de l’anorgasmie ?

Les conséquences de l’anorgasmie sont bien sûr différentes d’une personne à l’autre. Si elle se produit par exemple chez une femme qui n’a pas de troubles particuliers ou après un accouchement et que le couple est solide, l’anorgasmie ne sera que passagère et passera rapidement.

Certaines personnes qui n’ont jamais eu d’orgasme aux cours de leur vie affirment le vivre très bien car elles ressentent tout de même du plaisir, de l’excitation et du désir.

Mais pour certaines femmes, ne pas atteindre l’orgasme est une véritable souffrance. Cette incapacité à avoir un orgasme est souvent ressentie comme une injustice et même un manque. Elle peut provoquer une manque de confiance, une mauvaise image de soi-même, un sentiment de honte et peut gâcher les rapports sexuels par le peur de ne pas arriver à avoir un orgasme.

Elle peut bien sûr créer des tensions au sein du couple car le conjoint ou le partenaire peut se sentir fautif et frustré de ne pas « réussir » à amener sa partenaire jusqu’à l’orgasme. Il peut également penser que sa partenaire a un désintérêt pour le sexe.

Si vous n’arrivez pas à avoir des orgasmes et que vous en souffrez, il est important de consulter afin de ne pas laisser la situation s’éterniser.

Faut-il en parler à son partenaire ?

Si vous vivez mal votre anorgasmie et que vous n’êtes pas à l’aise vis-à-vis de votre partenaire, si elle est liée à la relation que vous avez avec votre partenaire (infidélité, routine, baisse des sentiments, son attitude), il est conseillé d’en parler avec lui.

Vous pouvez suivre une thérapie à 2 afin de définir les malaises et de les dépasser. Elle consistera à accepter les différences d’attente dans le couple et à relativiser les a priori. Comme tous les troubles sexuels, le dialogue est important pour vous comme pour votre partenaire ! Certaines femmes vont préférer simuler l’orgasme afin de ne pas décevoir, vexer ou frustrer leur partenaire. Tous les sexothérapeutes vont diront que ce n’est pas une bonne idée pour personne.

Conclusion

L’anorgasmie est plus fréquente qu’on ne le croit, surtout chez les femmes. Mais ce n’est pas une fatalité. Certaines la vivent bien et pour d’autres, ne pas atteindre l’orgasme est un véritable cauchemar. Si vous êtes dans ce dernier cas, n’hésitez pas à consulter votre médecin ou un sexothérapeute.

La priorité est d’en trouver la cause. Une fois que c’est le cas, vous serez aidée, conseillée et guidée pour que tout redevienne normal, si c’est votre souhait !

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments