Éjaculation précoce
5 (100%) 3 votes

Éjaculation précoce : causes, symptômes & traitements pour retarder l’éjaculation

L’éjaculation précoce aussi appelée éjaculation prématurée touche 15 à 30 % des hommes au moins une fois dans leur vie. C’est le trouble sexuel le plus fréquent devant la dysfonction érectile. Elle n’est pas une maladie à proprement parlé mais elle très difficile à vivre pour celui qui la subit.

Seulement 8 % des hommes concernés osent en parler notamment avec leur partenaire. L’éjaculation prématuré n’est pourtant pas une fatalité et il existe aujourd’hui des traitements et des solutions pour retarder l’éjaculation.

Quels sont ses traitements ? Quelles sont les causes de l’éjaculation précoce ? Comment l’éviter ? Qui consulter ? Quelles sont les conséquences pour l’homme ? Quel rôle a la partenaire ? Nous répondons à toutes les questions que vous vous posez dans ce guide consacré à l’éjaculation précoce et ses traitements !

Priligy : le traitement le plus recommandé pour lutter contre l’éjaculation précoce

priligy

Priligy est le traitement médicamenteux le plus prescrit aux hommes souhaitant reprendre le contrôle sur leur éjaculation et mettre fin aux éjaculations précoces.

La principale substance active du Priligy est la dapoxétine. C’est une molécule inhibitrice sélective de la recapture de la sérotonine, principalement utilisée comme antidépresseur.

En maintenant votre sérotonine élevée, vous prenez confiance, vous êtes moins stressé, vous avez moins peur (d’éjaculer trop rapidement par exemple…), et vous êtes donc plus à même de maintenir une activité sexuelle rallongée.

Cliquez pour commander Priligy

L’éjaculation précoce : Définition

Comme son nom l’indique, l’éjaculation précoce est une éjaculation qui arrive trop vite. La notion du temps n’est pas vraiment importante car qu’elle arrive avant la pénétration ou 5 mn après, le souci est le même : il n’y a pas de contrôle.

On parle d’éjaculation précoce lorsqu’elle a lieu comme acte réflexe, c’est-à-dire lorsque celui-ci échappe au contrôle volontaire de l’homme une fois que l’excitation sexuelle a atteint une certaine intensité.

Il existe deux types d’éjaculation :

Dans ce cas, l’éjaculation est très rapide et est présente depuis le début de la vie sexuelle de l’homme. Dans 70 % des cas, l’éjaculation primaire persiste tout au long de la vie de l’homme et peut dans certains cas s’aggraver avec le temps. Ce type d’éjaculation concerne 60 % des hommes qui souffrent d’éjaculation prématurée.

Les causes de l’éjaculation prématurée

On en trouve pas toujours la cause responsable des éjaculations précoces. Mais le plus souvent il s’agit de causes psychologiques ou de causes biologiques. Nous allons donc vous les expliquer en détails :

Les causes psychologiques

La première cause montrée du doigt lorsqu’un homme souffre d’éjaculation précoce est le stress. Le stress au travail, familial, au quotidien, socialement fait que les nerfs de certains hommes sont mis à rude épreuve. Ce stress a malheureusement pour conséquence un impact négatif sur l’éjaculation car le subconscient est affecté par ce stress intense.

Lorsque le stress est le responsable, les éjaculations seront d’abord précoces par intermittence. Mais si rien n’est fait, elles peuvent s’installer pour devenir omniprésentes. L’éjaculation prématurée lorsqu’elle arrive va stresser bien sûr l’homme. Il va perdre confiance en lui et va avoir la crainte de décevoir sa partenaire. Il va donc stresser encore plus au moment du rapport sexuel et donc éjaculer de manière prématurée. Il s’agit dans ce cas d’un cercle vicieux.

Une autre cause des éjaculations prématurées : les habitudes sexuelles de l’homme. Les jeunes sont très touchés par l’éjaculation précoce lors de leurs premiers rapports sexuels. L’excitation qui est nouvelle pour eux l’explique.

Des hommes qui ont peu de rapports sexuels peuvent également en souffrir car ils sont moins habitués à canaliser leur excitation. Les hommes qui pratiquent fréquemment la masturbation sont souvent concernés par l’éjaculation précoce lorsqu’ils ont une partenaire. Ils ont en effet pris l’habitude d’avoir comme seul but d’éjaculer le plus rapidement possible et non de satisfaire une partenaire. Il est alors très fréquent que petit à petit, les éjaculations précoces s’espacent pour ne plus en avoir durablement.

De manière générale, la peur de décevoir sa partenaire, la recherche de performances, une partenaire très excitante ou excitée, sont également des facteurs qui peuvent mener à une perte de contrôle et donc à une éjaculation précoce.

Les causes biologiques

Si les causes psychologiques sont le plus souvent responsables des éjaculations prématurées, les causes biologiques ont également un rôle chez certains hommes. Par exemple, la prise de certains médicaments peut être responsable d’une éjaculation qui arrive trop tôt.

Une inflammation de l’urètre, une difficulté à découvrir le gland (phimosis), un prépuce trop court sont également des causes mises en avant lors d’une éjaculation précoce.

Les conséquences possibles de ce trouble 

La première conséquence de l’éjaculation précoce est bien sûr ce que va ressentir l’homme qui en souffre. Il va d’abord se sentir gêné, frustré, embarrassé puis va manquer de confiance en lui.

Elle peut nuire à la relation qu’il a avec sa partenaire. Il va avoir l’impression de ne plus « assurer » et peut au fil du temps devenir dépressif. L’éjaculation prématurée peut entraîner un conflit dans un couple, des disputes et peut dans certains cas aller jusqu’à la rupture.

Il faut cependant savoir que l’éjaculation précoce est fréquente et que même si elle est encore un sujet tabou, de nombreux hommes y seront confrontés au cours de leur vie. Heureusement, aujourd’hui il existe des traitements, des solutions, des conseils à appliquer pour que tout rentre dans l’ordre très vite.

Les traitements contre l’éjaculation précoce

Si vous souffrez d’éjaculation précoce, il existe aujourd’hui des traitements ou des solutions qui peuvent vous aider à mieux contrôler votre éjaculation pour retrouver une vie sexuelle épanouie !

Les médicaments

Pour traiter l’éjaculation précoce, il existe principalement deux médicaments :

priligyCe médicament contient un agent actif puissant inhibiteur sélectif de la recapture de la sérotonine. Cet agent actif est principalement utilisé comme antidépresseur. Il a pour rôle de garantir un certain bien-être et va éliminer le stress, la peur, l’angoisse et la perte de confiance en soi que l’on ressent lorsque l’on souffre d’éjaculation précoce.

Ce médicament se présente sous la forme de comprimés et doit être pris 1 à 3 heures avant le rapport sexuel. Il a la capacité du multiplié par 3 le temps avant l’éjaculation et il est efficace durant 6 à 8 heures. Priligy est un médicament très prescrit par les médecins pour traiter l’éjaculation prématurée.

EmlaEmla est une crème qui contient des anesthésiques locaux. Ses deux agents actifs (lidocaïne, prilocaïne) vont annuler l’hypersensibilité de la zone et diminuer la transmission des signaux liés au plaisir vers le système nerveux central.

Vous devez appliquer cette crème et attendre (selon le temps de pose indiquée par votre médecin) entre 10 mn et 1 heure. Emla a la capacité de retarder l’éjaculation et son efficacité a été démontrée par de nombreuses études.

Les retardateurs d’éjaculation

Quand on parle de retardateurs, il s’agit :

  • Les lingettes Viaman

Ces lingettes sont composées d’ingrédients comme l’extrait de menthe ou le Millepertuis perforé qui sont bien connus pour leur efficacité à retarder l’éjaculation. Elles sont discrètes et faciles à utiliser. Il vous suffit d’appliquer la lingette sur la zone et d’attendre une vingtaine de minutes pour avoir votre rapport sexuel.

  • Le spray retardant Viaman

Sans parfum, composé d’ingrédients naturels actifs, discret, ce spray peut être la solution pour ceux qui souffrent d’éjaculation précoce. Il vous suffit d’utiliser ce spray environ 20 minutes avant l’acte sexuel pour arriver à contrôler votre éjaculation. Pour l’avoir toujours avec vous et en toute discrétion, ce spray retardateur d’éjaculation se décline en format de poche.

Il remplace avec brio depuis plusieurs mois désormais le Spray Stud100 qui n’est plus vendu en France.

  • Les préservatifs

Toutes les grandes marques de préservatifs proposent aujourd’hui dans leur gamme un préservatif retardateur d’éjaculation. Vous aurez le choix de la forme, de l’épaisseur, avec gel anesthésiant etc.

Ce type de préservatif est une solution simple et discrète, peu onéreuse. Il est conçu pour réduire de moitié la stimulation générée par le contact entre le pénis et le sexe de la femme. Le préservatif dans ce cas contient un gel anesthésique qui est souvent de la bazocaine et qui est situé dans le réservoir. Il entre donc en contact avec les muqueuses du gland lors du rapport sexuel et va permettre ainsi de réduire l’excitation ressentie par l’homme.

Le rôle de la partenaire

Lorsque l’on souffre d’éjaculation précoce, la honte et la perte de confiance s’installent. Il est important que l’homme en parle avec sa partenaire et qu’il lui explique sa souffrance, ce qu’il ressent. Il faut savoir que le silence ou le déni est plus nocif que l’éjaculation précoce en elle-même.

La partenaire doit faire attention aux mots qu’elles prononcent et surtout, elle doit éviter les reproches qui ne feront qu’aggraver la situation. Si votre homme a souvent des éjaculations prématurées, vous ne devez pas le juger mais au contraire le rassurer.

Il faut savoir que si votre partenaire réagit d’emblée de manière négative face à cette situation, avec des disputes à la clé, cela est le signe d’un dysfonctionnement plus profond et un couple qui ne peut pas résoudre une difficulté sexuelle est un couple qui ne durera pas.

Si au contraire votre partenaire se montre disposée à vous aider à surmonter cette difficulté en faisant preuve de compréhension et d’écoute, il est fort possible que vos problèmes de d’éjaculation précoce se règlent assez vite car vous serez tous les deux unis et ensemble.

Qui consulter pour mettre fin à vos troubles de l’éjaculation ?

Ce n’est pas facile de parler de l’éjaculation précoce. Et pourtant il est important de le faire notamment pour en trouver la cause et le bon traitement. Vous pouvez donc prendre un rendez-vous avec votre médecin ou avec un sexologue.

La sexothérapie a fait ses preuves. Cette forme de psychothérapie peut être réalisée seule ou encore en couple. Parler avec un sexologue va éliminer les blocages. Les premières séances ont pour but d’évaluer pourquoi vous souffrez d’éjaculations prématurées. Si vous vous en sentez capable, cette méthode est efficace, sachez-le !

Nos conseils pour vous en sortir

Voici quelques conseils qui peuvent vous aider à contrôler et donc à retarder l’éjaculation :

  • Pensez à autre chose

Ce n’est pas toujours simple mais lorsque vous sentez que vous allez éjaculer mais que vous estimez que c’est trop tôt, essayez de penser à autre chose pour essayer de gagner quelques minutes de plus.

  • Utilisez la technique du squeezing

Cette méthode est simple mais très efficace. Elle consiste à appuyer sur la base de son pénis avant d’éjaculer. Gardez la pression une trentaine de secondes afin que votre envie d’éjaculer se calme et reprenez votre activité sexuelle. Vous pouvez répéter cette technique plusieurs fois lors d’un rapport sexuel jusqu’à que vous décidez d’éjaculer.

  • Pensez à respirer

Cela semble être trop simple pour être efficace et pourtant ! Lorsque vous sentez que vous allez éjaculer, prenez une grande respiration. Cela vous permettra d’oxygéner votre corps et de vous rafraîchir les idées pour retarder l’éjaculation.

  • La masturbation

Pour apprendre à maîtriser votre éjaculation, la masturbation est une solution efficace pour vous y exercer. Au lieu de vouloir éjaculer vite comme c’est le cas lors de la masturbation, essayez dorénavant de prolonger l’expérience en vous arrêtant quand vous sentez que l’éjaculation est proche.

  • Attention à la rapidité des mouvements

Si vous faites des mouvements de va-et-vient trop rapides et trop intenses, vous ne ferez que précipiter l’éjaculation. Temporisez, variez le rythme et prolongez les préliminaires. Vous pouvez également demander à votre partenaire d’arrêter tout mouvement si vous sentez que l’éjaculation va arriver trop tôt. Vous pouvez rester ainsi sa bouger quelques secondes puis reprendre les mouvements avec votre partenaire.

  • Les positions

Faites aussi attention aux positions que vous pratiquez avec votre partenaire. Certaines sont plus sujettes à vous exciter d’avantage et donc à vous faire éjaculer plus tôt que vous ne le souhaitez.

En suivant ces quelques conseils, il vous sera possible de retarder de quelques minutes l’éjaculation !

Conclusion

Pour traiter un trouble de l’éjaculation précoce, il faut de la patience, de la motivation, en parler s’il s’installe dans le temps. Il ne faut pas laisser la gêne et la honte s’installer, ne pas perdre de temps et ne pas se refermer sur soi.

Si vous souffrez d’éjaculation précoce, plusieurs solutions et traitements s’offrent à vous comme les médicaments, la consultation avec un sexologue, des préservatifs adaptés ou encore des lingettes ou un spray retardateur. De nombreux hommes en souffrent, de manière ponctuelle ou plus fréquemment, les médecins sont donc souvent consultés pour ce type de problème. Il ne faut donc pas que vous ayez honte de lui en parler.

L’éjaculation prématurée n’est pas une maladie et à ce titre, il est aujourd’hui possible d’en trouver la cause et de la traiter. Ne tardez pas car plus vous attendrez et plus vous perdrez confiance en vous !

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments