couple au lit après sexe

Préjugés et idées reçues sur la sodomie, rions un peu !

Charlie Tantra
L'expert.e : Charlie Tantra
Modifié le
Relu par Sarah Mallier

 

On conclue cette série d’articles dédiés à la sodomie par un petit tour des préjugés et des idées reçues sur cette pratique.

Y en a beaucoup, et ils se contredisent en plus !

Alors rions un peu, et achevons de démonter les préjugés qui entourent une pratique sexuelle vieille comme la bible ! Et oui, le mot Sodomie vient de la ville biblique de Sodome… C’est dire si ça date !

Allez, c’est parti, plongeons au coeur des préjugés !

Retrouvez dans cet article tous les conseils de Charlie pour réussir sa première sodomie, et dans cet article, tous ses conseils pour dépasser ce tabou trop largement répandu !

La sodomie c’est pour les putes ou les pédés !

On attaque fort, les pieds dans le plat de l’ignorance et des préjugés !

La sodomie, c’est pour les putes.

Et bien en fait, contrairement aux idées reçues, la plupart des prostituées refusent la sodomie car c’est une pratique qui implique de s’abandonner et de faire confiance.

Ça demande beaucoup plus d’implications physiques et émotionnelles qu’un rapport vaginal.

baiser gays

Ensuite, pour ce qui est des pédés… J’emploie volontairement des mots bien connotés, car c’est ce qu’on entend en règle générale.

Je rappelle que la sodomie est une pratique sexuelle, ce qui n’a rien à voir avec l’orientation sexuelle !

D’ailleurs, la pratique sexuelle la plus répandue chez les gays, bien avant la sodomie, c’est la fellation. Du coup, se faire sucer, c’est aussi un truc de pédé ? Ça va vachement limiter le plaisir, quand même. Et puis, les gays se branlent beaucoup également, faudrait songer à arrêter aussi peut-être…

L’anus est un organe neutre, tout le monde en a un, sans différenciation de sexe. La sodomie est donc pour tout le monde, du moins tous ceux qui en ont envie, hommes, femmes, hétéros, gays, lesbiennes, etc..

La sodomie c’est sale !

Alors oui et non. C’est clair que si vous venez de manger un cassoulet et que vous vous sentez ballonnés, c’est pas forcément une grande idée de tester la sodomie à ce moment là.

Mais la plupart du temps, quand on a un transit normal, au pire il pourra y avoir quelques traces de fèces. Et alors ? Ce n’est pas la fin du monde.

Pour rappel, tout rapport sexuel implique un échange de fluide.

On mélange nos salives, nos sécrétions corporelles, sueur, mouille, sperme…

baiser couple

En temps normal on trouve ça sale, mais pendant un rapport sexuel, la salive de l’autre n’est pas sale, on aime sentir sa peau trempée de sueur glisser contre la nôtre.

Si jamais il devait y avoir un accident, pas d’affolement. Déjà, c’est sympa si l’actif, celui qui pénètre, gère le truc discretos, histoire de pas mettre celui qui reçoit la sodomie mal à l’aise.

Ensuite, c’est une occasion génial de s’approprier son corps et de sortir de la honte.

C’est pas super glamour, certes, mais ça n’a rien de sale, et surtout rien de honteux !

Et puis, si vous flippez, faites un petit lavement avant, histoire de vous détendre.

La sodomie, c’est contre nature !

Alors en fait, non. La sodomie existe dans le règne animal, et oui !

On a observé la pratique de la sodomie notamment chez des primates comme les chimpanzés ou les bonobos, mais aussi chez les chiens, les rats, les taureaux

sodomie cerfs
http://headbangingscience.fr

Du coup, non, l’humain n’est pas complètement décalé de la « nature », si je puis dire !

La sodomie c’est bestial !

Ah, ce coup-ci, on associe sodomie et retour à notre côté animal ! Faudrait savoir, quand même !

En plus, la sodomie n’ayant pour but que le plaisir, et absolument pas la procréation, elle s’éloigne, de ce point de vue là, d’instincts non contrôlés. Car les instincts, c’est ce qui pousse à la reproduction, pas au plaisir pour le plaisir !

Donc la sodomie ne nous transforme pas en bête sauvage, la bave écumant aux babilles.

La sodomie, c’est humiliant !

Mais pourquoi donc ? Ça ne l’est que si vous, vous mettez un jugement de valeur sur une position.

Si vous croyez que se faire pénétrer c’est moins bien que pénétrer, si vous ne voyez le sexe que sous l’angle d’un simili rapport de force, alors oui, peut-être que pour vous, c’est humiliant.

sexualité et sodomie

Comme toute pénétration, d’ailleurs !

Du coup, la pénétration vaginal, c’est humiliant, la pénétration buccale, c’est humiliant aussi. Et la pénétration avec des doigts, c’est humiliant. Faut tout arrêter, même se doigter, car on va quand même pas se faire humilier par nos doigts !

Relisez l’article sur Sodomie et tabou.

Revoyez votre vision du monde, car se faire pénétrer, c’est accueillir, c’est la position yin de la réceptivité.

Vous trouvez ça humiliant ? Ben faudra m’expliquer pourquoi alors…

Comment je fais pour convaincre ma femme de se faire sodomiser ?

Ah, la question à cent balles ! Et bien y a pas de recette miracle.

sexe sodomie

Je dirais même mieux : on ne peut pas !

On peut lui faire partager son désir, son envie, éveiller sa curiosité et son désir mais on ne peut pas la forcer, ni la convaincre à tout prix.

Car la sodomie, comme tout acte sexuel, est basée sur le consentement !

Et essayer la sodomie pour faire plaisir à l’autre, sans en avoir soi-même envie, c’est le meilleur moyen pour que ça se passe mal !

homme-femme-lit-sexualité

Sinon, vous pouvez commencer par expérimenter vous-même la sodomie, messieurs !

Comme ça, vous saurez comment ça se passe, et vous saurez accompagner au mieux votre compagne dans la découverte de cette pratique, si elle en a envie.

Et oui, rappelez-vous, la sodomie est unisexe, donc testez le premier, vous saurez de quoi vous parlez !

La sodomie, ça fait mal au cul !

Et bien si c’est bien fait, non.

Car l’anus est un muscle, donc un muscle, ça se détend !

D’ailleurs, petite anecdote rigolote que j’ai lu dans Osez la sodomie : Une actrice X redoutait une scène avec un partenaire très bien membré car il y avait de l’anal. Et bien au final, le lendemain elle avait mal à la chatte, mais pas du tout au cul !

livre osez la sodomie

Car le vagin est beaucoup moins extensible que l’anus, qui est un muscle, et pas une « poche ». Et plus on pratique, plus on se détend ! 🙂

Après je vais faire caca partout !

Non non et non, la sodomie ne déforme pas l’anus, on ne reste pas avec un trou béant qui nous oblige à vivre avec une couche !

Encore une fois, je le redis, l’anus est un muscle.

homme-toilette-papier

Même après une séance de sodomie très sportive, avec dilatation anale intensive (c’est une autre histoire, une autre pratique), l’anus reprend naturellement sa forme d’origine.

Donc non, la sodomie ne déforme pas l’anus et on ne fait pas caca partout !

Si c’est le cas, c’est que vous avez un autre problème, pas du tout lié à la sodomie, auquel cas, allez voir votre proctologue !

Ça provoque des hémorroïdes

Alors ça fait pas mal d’années que je pratique la sodomie, et je n’ai jamais eu d’hémorroïde (enfin si, une fois, y a longtemps, quand je ne pratiquais pas le sexe anal 🙂 ) !

Si vous êtes sujet aux hémorroïdes, évidemment, pas de sodomie pendant que vous en avez !

Par contre, revoyez peut-être votre alimentation, votre état de stress et votre gestion émotionnelle… Car ça, ce sont des facteurs qui favorisent les hémorroïdes.

Quelques règles d’hygiène et de sécurité de base

Allez, on finit avec quelques règles d’hygiène de base !

Déjà, pratiquez le safe sex.

Donc protégez vous, capote, capote, capote !

Sauf si c’est avec votre partenaire habituel en qui vous avez toute confiance.

femme-homme-préservatif

Car on ne tombe pas enceinte avec la sodomie, mais les IST existent !

Et vu qu’il y a 1 million de personnes qui contractent une IST par jour (chiffres de l’OMS), pensez à la capote !!!

En plus, en cas « d’accident », de petites traces de fèces, hop ni vu ni connu, on jette la capote et voilà !

Ensuite, ne faites pas d’aller et venue entre vaginal et anal.

La flore n’est pas du tout la même, et c’est le meilleur moyen de se faire une infection vaginale !

Donc c’est D’ABORD pénétration vaginale ET APRÈS anale, jamais l’inverse.

Si on veut passer de l’anal au vaginal, on change de capote, ou si on en met pas, hop un petit coup de lingette (ou une mini douche) sur le sexe ou le gode avant d’aller dans le vagin.

Enfin, si vous utilisez des sextoys et/ou des objets, prenez toujours des sextoys faits pour l’anal, donc avec un arrêt comme sur un plug, par exemple.

sextoys sodomie

Si vous utilisez une courgette, par exemple, ne l’enfoncez jamais complètement ! Tenez toujours l’extrémité car sinon, vous risquez « d’avaler » l’objet !

Et là, c’est direction les urgences, pour vous faire enlever ce qui est coincé dans votre cul ! Gênant, très gênant, et dangereux en plus !

Donc on évite de s’enfoncer des trucs bizarres dans le cul : une bouteille de coca, une carotte en entier, ce genre de chose.

Et côté sextoy, privilégiez vraiment les jouets faits pour, donc tout ce qui est chapelet anal ou plugs.

Mais évitez les boules de geisha, l’oeuf vaginal, etc… car il n’y a rien pour arrêter le sextoy, et c’est le meilleur moyen de se retrouver avec un sextoy bloqué dans l’intestin !

Contrairement au vagin qui est fermé car rien ne passe le col de l’utérus, par l’anus on a accès aux intestins !

On y trouve un deuxième sphincter qui agit de manière réflexe, et si ce sphincter se contracte d’un coup, on peut aspirer l’objet ou le sextoy non adapté, et ça peut vraiment être problématique !

Étant donné que l’intestin est immense, on ne peut pas forcément récupérer l’objet, comme dans le vagin. Il y a donc des risques médicaux, comme une obstruction intestinale, et cela peut vraiment devenir dangereux.

Donc faites gaffe, s’il vous plait !

 

Et bien voilà, vous savez tout !

Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à les laisser en commentaires, je tâcherais d’y répondre !

Et bonne sodomie à toutes et tous, j’ai envie de dire !

Charlie