Soigner la Goutte
5 (100%) 2 votes

Comment Reconnaître & Agir Efficacement sur la Goutte ?

La goutte est une inflammation des articulations en forte augmentation depuis la fin du XXème siècle. C’est pourtant l’une des plus vieilles maladies en France. Quand on parle de crises de goutte, elles sont souvent associées à tort à une mauvaise hygiène de vie et notamment à une grande consommation d’alcool.

Mais les causes de cette maladie sont beaucoup plus complexes et cette maladie inflammatoire se développe souvent sur un terrain prédisposé. Comme le montre l’enquête CACTUS réalisée auprès de plus de 2800 patients, en 2010/2011, seule une personne sur cinq était traitée efficacement contre la goutte.

Ce n’est plus le cas aujourd’hui, rassurez-vous. C’est en effet une maladie traitée rapidement et efficacement.

Vous pensez avoir les symptômes de la goutte ? Vous souhaitez en savoir plus sur cette maladie ? Alors nous allons vous aider à y voir plus clair sur cette maladie inflammatoire et répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la goutte et ses traitements !

La goutte : une maladie très fréquente

La goutte est une maladie inflammatoire et plus précisément une forme assez particulière d’arthrite. Elle provoque des crises récurrentes avec de fortes douleurs qui durent quelques jours, qui disparaissent pendant plusieurs semaines et qui reviennent.

Lors d’une crise, toutes les articulations peuvent être touchées mais le plus souvent, c’est une douleur à la base du gros orteil qui donne l’alerte. C’est une maladie qui résulte d’un déséquilibre métabolique des purines. Ces dernières qui sont présentes dans notre alimentation vont se dégrader en ce que l’on appelle l’acide urique.

Lorsque l’acide urique est présent en quantité excessive dans notre organisme, il peut s’accumuler et former des cristaux au niveau de certaines articulations. Des crises peuvent faire leur apparition, il s’agit des crises de goutte !

Qui est concerné par cette maladie ?

Ce sont plus de 600 personnes qui souffrent en France de la goutte. Parmi elles, une grande majorité d’hommes (90 %) dont l’âge moyen est de 64 ans. Leur première crise arrive quant à elle entre leur 30 et 45 ans. Mais les femmes ne sont pas épargnées. C’est lors de la ménopause que la goutte se manifeste le plus souvent.

crise de goutte main

Les causes de la goutte

Comme nous l’avons vu un peu plus haut, la goutte est due à un taux trop élevé d’acide urique dans le sang. On parle alors d’hyperuricémie. Qu’est-ce qui provoque cette hyperuricémie ? Deux causes sont principalement mises en avant. Il s’agit d’une alimentation trop riche ou des reins qui ne fonctionnent pas.

Mais la goutte est une maladie inflammatoire que l’obésité, des problèmes d’hypertension artérielle, la prise de médicaments comme les diurétiques ou l’aspirine, une consommation importante d’alcool, une maladie du sang ou une transplantation d’organes favorisent. Et enfin, la goutte peut avoir une cause héréditaire.

Les symptômes de la goutte

Le premier symptôme est en fait la première crise de goutte. Elle provoque des douleurs intenses et touche principalement les articulations du pied, surtout le gros orteil. Les douleurs sont tellement fortes lors d’une crise qu’elles réveillent le patient dans la nuit. Il se peut que la crise intervienne également le matin tôt. Certaines douleurs sont telles que le seul frôlement d’un drap peut être insupportable.

Ceux qui souffrent de la goutte ont leurs articulations gonflées, rouges et chaudes si vous posez la main dessus. Une crise de goutte peut durer entre 3 à 10 jours si elle n’est pas traitée et peut être accompagnée d’une fièvre.

Les traitements existants contre la goutte

La goutte est une maladie qui est impressionnante parce qu’elle provoque des douleurs intenses mais c’est une maladie qui peut se soigner relativement facilement si vous ne tardez pas pour consulter votre médecin.

Il faut savoir qu’il n’y a pas à ce jour de traitement curatif de la goutte mais des médicaments permettent de soulager les douleurs provoquées par une crise aiguë, d’interrompre cette crise et des traitements  qui préviennent les récidives et les complications à long terme.

Lors d’une crise, votre médecin peut vous prescrire des anti-inflammatoires non stéroïdiens oraux comme l’ibuprofène ou le naproxène. Ceux-ci agissent rapidement pour certains mais pour d’autres, ils ne sont pas suffisants pour soulager les douleurs ou pour arrêter la crise.

Dans ce dernier cas, il peut vous être prescrit :

Ce médicament est très souvent prescrit pour ses bienfaits anti-inflammatoires et parce que c’est un anti-douleur efficace. C’est d’ailleurs l’un des premiers médicaments prescrits dans le traitement de la goutte. Il prévient également les crises et les espace s’il est prescrit sur une longue période.

L’allopurinol est un traitement dont l’agent actif du même nom limite considérablement et efficacement les dommages articulaires que provoque la goutte sur le long terme.

Seulement 24 heures après la prise de ce traitement, une baisse significative du taux d’acide urique est observée. Le taux redeviendra normal après deux semaines de traitement. Il faut éviter de prendre ce traitement contre la goutte avant la fin complète d’une crise.

Adunéric est un traitement prescrit dans la prévention des crises de goutte. Une prise quotidienne permet en effet d’arrêter la formation des cristaux d’urate de sodium. C’est un traitement qui permet également de réduire les symptômes d’une crise de goutte.

goutte pied

Le diagnostic de la goutte

Dès le premier symptôme, vous devez consulter votre médecin. Pour qu’il diagnostique la goutte et pour écarter une autre maladie, il va d’abord vous prescrire une prise de sang. Celle-ci a pour but de mesurer le taux d’acide urique dans le sang.

Une analyse de sang permettra quant à elle d’évaluer la quantité d’acide urique sécrétée par vos reins. Et enfin, une ponction du liquide synovial de l’articulation peut être pratiquée pour rechercher des cristaux d’acide urique afin de confirmer le diagnostic du médecin.

Comment prévenir cette maladie ?

Il y a encore quelques années, surveiller les aliments que l’on consommait était le seul moyen de traiter cette maladie inflammatoire. Mais aujourd’hui, des médicaments diminuent la concentration d’acide urique dans le sang. Les médecins n’imposent plus ou que rarement à leur patient de faire une diète stricte.

Il y a toutefois des consignes à respecter ou des aliments à réduire entre les crises de goutte ou dans le cas d’une goutte chronique. Les voici :

  • Vous devez ajuster votre apport énergétique selon vos besoins. Si vous décidez par exemple de perdre du poids, il faut que cette perte se fasse de manière lente et graduelle.
  • Veillez à bien répartir vos apports en protéines, en lipides et en glucides
  • Consommez suffisamment de fruits et de légumes
  • Evitez l’alcool et notamment la bière
  • Buvez au moins deux litres d’eau
  • Evitez de consommer du gibier, des fruits de mer ou encore du poisson qui sont riches en purines lors d’une crise

Ces quelques conseils peuvent suffire à prévenir les crises de goutte.

Quelles sont les complications de la goutte ?

Aujourd’hui, les traitements pour la goutte sont efficaces et les complications sont donc très rares. Mais cela peut arriver si cette maladie inflammatoire n’est pas traitée rapidement. La complication est dans ce cas une arthrite qui peut s’installer de manière chronique dans les genoux, les chevilles, les coudes ou encore les poignets et d’autres articulations.

Il peut y avoir des dépôts de cristaux qui vont se loger sous la peau. Ils se nomment tophi ou tophus. Ils sont leur apparition au niveau de l’oreille, sur les doigts ou les coudes mais également sur les orteils et près du tendon d’Achille.

Il arrive également si la goutte n’est pas traitée que l’excès d’acide urique se dépose dans les reins, bloque les fins canaux et provoque des calculs rénaux ou une insuffisance rénale. Mais il faut savoir que cela reste rare.

La goutte et ses crises peuvent être soulagées. Il est donc important de consulter son médecin dès le premier symptôme. C’est le seul moyen pour éviter des complications.

Questions fréquentes postées dans les forums à propose de la goutte

La goutte est une maladie très fréquente mais encore mal connue par ceux qui n’en ont jamais souffert. Vous avez donc très certainement tout un tas de questions qui restent sans réponses.

C’est pour cela que nous avons noté les principales questions que nous avons lues sur différents forums consacrés à la goutte et ses traitements et nous allez bien sûr y répondre. Si vous avez une autre question, n’hésitez pas à nous la poser ou à en parler à votre médecin.

La consommation d’alcool provoque-t-elle la goutte ?

Il est vrai qu’une grande consommation d’alcool peut être mise en cause. L’éthanol augmente en effet la production d’acide urique. Il est notamment déconseillé de boire à outrance de la bière car c’est la boisson qui augmente le plus le taux d’acide urique.

Peut-on guérir de la goutte ?

Il n’y a à ce jour aucun traitement curatif de la goutte. Mais si vous souffrez de la goutte, il vous sera prescrit des traitements qui vont réduire les douleurs, espacer et prévenir les crises.

Mon père souffre de goutte. Est-ce que je vais moi aussi avoir cette maladie ?

Ce n’est pas systématique mais effectivement, il y a des risques à ce qu’un jour vous souffriez de la goutte. Vous pouvez toutefois prévenir la goutte en suivant nos conseils plus haut.

Combien de temps dure une crise ?

Cela dépend. Si vous prenez un traitement, elle peut disparaître en quelques jours. Si vous ne prenez pas de médicaments, les crises peuvent durer plus d’une semaine.

Conclusion

La goutte est une maladie fréquente mais surtout très douloureuse. Heureusement, les traitements sont efficaces et leur action est rapide. En seulement 24 heures, les symptômes seront diminués fortement.

Il existe également des traitements pour prévenir les crises. Il est donc essentiel dès les premiers symptômes de consulter votre médecin pour mettre un traitement en place afin de diminuer rapidement les douleurs.

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments