Soigner Une Otite
4.3 (86.67%) 9 votes

Détecter & Soigner rapidement une otite chez le bébé, l’enfant ou l’adulte

Une otite est une infection ou une inflammation d’une des cavités de l’oreille externe ou moyenne. C’est une pathologie très fréquente chez les enfants de moins 5 ans, surtout les enfants sujets aux allergies et infections des voies respiratoires.

Dans ce guide, nous vous aidons à détecter une otite, à comprendre de quel type il s’agit et la marche à suivre pour soigner votre otite ou celle d’un proche efficacement.

Comprendre l’otite

L’oreille externe est composée du pavillon de l’oreille et du conduit auditif qui va jusqu’au tympan, qui peut facilement être infecté suite à un bouchon. L’oreille moyenne est située derrière le tympan il s’agit alors d’otite aigue, sous aigue ou chronique. Certaines otites sont plus graves que d’autres et peuvent surtout se compliquer. Il est donc important de bien les diagnostiquer pour ensuite bien les traiter.

Les otites sont les infections les plus courantes de l’oreille. Elles sont plus fréquentes chez l’enfant que chez l’adulte, entre 6 mois et 2 ans, un enfant sur trois en a au moins une.

L’oreille se divise en trois parties :

  • Le conduit auditif externe (ou vous mettez les cotons tiges)
  • Le tympan, (membrane tympanique)
  • L’oreille interne (marteau, attique, enclume, osselets)

Il faut savoir qu’une otite peut toucher les trois parties de l’oreille.

Il existe 3 types d’otites :

  • L’otite externe qui est une inflammation du conduit auditif externe.
  • L’otite moyenne aigue qui est une inflammation de l’oreille moyenne
  • L’otite de l’oreille interne qui est une complication d’une otite moyenne.

Comment reconnaître une otite et d’où viennent-elles ?

Les otites peuvent être de cause virale ou bactérienne.
Une otite est d’origine virale dans 90% des cas elle est due à une rhume.

Une otite d’origine bactérienne peut provenir d’une angine.

comment soigner une otite

Les symptômes d’une otite

En général Il est assez facile de reconnaître une otite :

  • la douleur est brutale, battante, violente, et pulsatile.
  • les douleurs au niveau des oreilles sont vives,
  • une sensation d’oreilles bouchées se fait ressentir,
  • diarrhées et vomissements chez l’enfant
  • douleur quand on touche l’oreille
  • bourdonnements
  • votre enfant se touche souvent l’oreille
  • votre enfant rencontre une baisse de l’audition, vous pouvez le remarquer quand il ne répond pas quand vous l’appelez, il parle plus fort que d’habitude, il ne vous entend pas si vous lui parlez quand il a le dos tourné.
  • pleurs
  • maux de tête
  • mal de gorge
  • fièvre

L’otite est souvent associée à un rhume, elle commence par un écoulement du nez mal soigné qui remonte jusque dans l’oreille. Si votre enfant a souvent le nez qui coule et pendant plusieurs jours, soyez vigilant, une otite arrive souvent après une rhinopharyngite.

Attention si vous observez un écoulement de pus ou de sang il s’agit d’une perforation du tympan. Il faut intervenir en urgence.

  • Otite externe (inflammation du conduit auditif externe)

Si le microbe se développe dans le conduit auditif, la paroi va devenir douloureuse surtout si on fait pression sur le lobe de l’oreille. On parle alors de l’otite externe.

L’otite externe est fréquente chez le baigneur et les personnes utilisant des cotons tiges pour se laver trop profondément et trop fort. Il faut savoir que la cire humaine est acide et joue un rôle de protection contre la prolifération des bactéries.

  • Otite moyenne aigue (inflammation de l’oreille moyenne)

Les otites à répétitions, aussi appelées otite chroniques évoluent en silence, il s’agit d’otite moyenne aiguë. Ces otites sont des inflammations de l’oreille moyenne et elles se développent sans fièvre ni douleur, elles demandent une vigilance de taille car  elles se développent sans que nous nous en rendions compte.

Chez certains enfants elles reviennent régulièrement, surtout chez les tout petits, on parle d’otite à répétition, il est extrêmement important d’être vigilant car certaines otites peuvent entrainer une infection secondaire beaucoup plus grave, telle qu’une méningite.

Les enfants vivants en collectivité sont les plus touchés, ils sont en contact permanent avec tous les virus et tous les microbes qui circulent dans le groupe. Les enfants se passent leurs microbes par leur proximité les uns avec les autres et leurs habitudes de tout porter à leur bouche.

Malheureusement même en étant très attentif, ce genre de contamination est inévitable. Quand les enfants sont très enrhumés, le conduit qui relie le nez à l’oreille est complètement obstrué, le tympan est alors mal aéré ce qui favorise les otites. Les otites à répétition sont très fréquentes chez les enfants qui sont souvent enrhumé, et qui ont souvent le nez bouché.

  • Otite purulente

L’otite purulente est une maladie bénigne de l’oreille très courante.  Cette inflammation de l’oreille moyenne est très courante notamment chez l’enfant, les premiers symptômes sont :

  • une fièvre importante,
  • une douleur à l’oreille mais pas toujours selon le germe situé dans l’otite,

C’est pour cela qu’il est important et impératif de diagnostiquer l’otite par un examen du tympan.

  • Otite de l’oreille interne qui est une complication d’une otite moyenne, (Otite perforée)

Une otite perforée arrive quand de nombreuses otites ont été mal soignées, le tympan peut se perforé, il est alors plus protégé et la moindre goutte d’eau peut entrer dans la caisse du tympan et infliger de réelles douleurs et favoriser les infections. Les otites perforée peuvent même jusqu’à endommager les osselets.

Quand le marteau et l’enclume sont atteints, il existe des traitements chirurgicaux possibles, mais quand il s’agit de l’étrier alors il est plus difficile de traiter.

Pour traiter une otite perforée il faut subir une intervention chirurgicale, le chirurgien va prélever de la graisse autour d’un muscle ou du cartilage pour venir le greffer sur le tympan.

  • Otite séreuse

Une otite séreuse empêche l’enfant de bien entendre, ce qui peut lui causer des difficultés d’apprentissage et scolaire. Il est donc important d’intervenir médicalement afin de soulager l’enfant. En cas d’otite séreuse, le liquide accumulé derrière le tympan va être retiré grâce à une para-synthèse.

L’ORL va percer un petit trou dans le tympan pour évacuer le liquide, mais l’ouverture peut se refermer et si jamais l’inflammation persiste, une nouvelle otite va se déclencher. Pour éviter cela il faut mettre en place un système pour aérer le tympan, les yoyos (diabolos ou aérateurs transtympanique (ATT)).

L’otite à tous les âges :

Otite chez le bébé

Les otites chez le bébé sont traitées par antibiotiques, aucune intervention ne peut être envisagée avant l’âge de 18 mois.

Ces recommandations ont évolué ces dernières années, de plus en plus de résistances sont observés, certaines bactéries sont de plus en plus difficile à traiter, il est donc recommandé d’utiliser de l’amoxicilline, un antibiotique du groupe des aminopénicillines qui agit en bloquant la synthèse des parois bactériennes.

Utilisée à bonne dose, 80 à 100mg / kilo, l’amoxicilline offrent une alternative à  d’autres antibiotiques comme les céphalosporines qui montrent des résistances dans le traitement de certaines otites.

Otite chez l’enfant

L’otite la plus fréquente chez les enfants est l’otite que l’on appelle l’otite moyenne aigue. Le signe principal est un tympan bombé et rouge. Les microbes remontent du nez à la trompe d’Eustache pour atteindre le tympan.

Chez l’enfant, une fois que l’otite a été traitée, le liquide peut persister derrière le tympan et former une sorte de colle entre les osselets, c’est ce que l’on appelle une otite séreuse.

otite enfant

Otite chez l’adulte

Chez l’adulte comme chez l’enfant l’otite est très douloureuse et à prendre au sérieux.

Il existe quelques précautions à prendre afin de les éviter :

  • Évitez de vous baigner dans des lacs stagnants qui sont plein de bactéries et champignons
  • Essayez de ne pas subir de changements brutaux de température entre la chaleur extérieure puis l’air climatisé de votre voiture ou de votre appartement. Et vise et versa entre la chaleur de votre maison et l’air froid de dehors selon la saison.
  • Séchez-vous toujours les oreilles après vous être douché, baigné ou avoir fait du sport.
  • Séchez-vous toujours bien les oreilles après votre douche.
  • Couvrez-vous
  • Portez un bonnet ou un bandeau en hiver pour protéger vos oreilles du froid.
  • Arrêtez de fumer, le tabac irrite les voies respiratoires qui conduisent directement aux oreilles via les trompes d’Eustache. Ce qui favorise les infections.
  • Une mauvaise hygiène alimentaire et une mauvaise hygiène de vie, ainsi que le manque de sommeil peuvent affaiblir votre système immunitaire et favoriser les otites en période de froid ou les virus circulent le plus.

Les traitements homéopathiques d’une otite

Les traitements homéopathiques sont souvent utilisés en complément ou en attendant le traitement antibiotique pour soigner les otites. Ils sont fréquemment utilisés pour les enfants souffrant d’allergies, et d’infections respiratoires qui sont aussi les plus touchés par les otites.

En attendant votre rendez-vous chez le médecin : administrez du Belladonna 9 CH, du Ferrum phosphoricum 9 CH et du Capsicum annuum 9 CH à votre enfant afin de le soulager en attendant un examen médical. Cet examen est primordial même si les douleurs diminuent.

Alternez 3 granules de chaque toutes les heures, en cas d’oreille congestionnée, et de douleurs et de déclaration brutale de fièvre.

Si l’oreille suppure, ajoutez, 3 fois par jour, 3 granules :

  • – d’Arsenicum album 9 CH,
  • – de Mercurius solubilis 9 CH
  • – et de Pyorogenium 9 CH.

Dans le cas d’une otite moyenne aiguë : il est recommandé de prendre :

  • du Belladonna
  • et du Arsenicum album 9 CH par 5 granules 2 à 3 fois par jour qui sont des antidouleurs et anti-inflammatoires.

En complément des antibiotiques prescrit par le médecin, prenez 5 granules de :

  • Mercurius ou d’Hepar sulfur,
  • de Capsicum 9 CH
  • ou de Pyrogenium plusieurs fois par jour.

Cas particuliers :

  • Si la douleur se propage à la gorge et que vous remarquez un mucus nasal jaune contenant parfois des traces de sang, utilisez du Mercurius.
  • Si la douleur arrive la nuit et réveille violemment votre enfant, administrez lui du Aconitum napellus 9 CH qui fonctionne également très bien en cas de coup de froid.
  • Si votre enfant ne parvient pas à décrire sa douleur le Capsicum annuum 5 CH est préconisé.
  • Pour une douleur aigue utilisez du Chamomilla vulgaris 15 CH.
  • En cas de légère fièvre entre 38 et 38,5°C, vous pouvez admnistrer du Ferrum phosphoricum 9 CH mais 4 fois seulement en 24 heures.

Après l’examen médical vous avez plusieurs possibilités :

  • Le médecin peut vous proposer de donner du Manganum metallicum 9 CH ou Manganum aceticum 9 CH en cas de quinte de toux lors de l’examen du tympan avec un otoscope.
  • Ou administrez du Phytolacca decandra 9 CH si la douleur ressentie au niveau de l’oreille est aggravée par la déglutition sans inflammation du tympan.

Pour un complément de traitement homéopathique d’une otite, il est impératif de traiter la rhinite de l’enfant dans un premier temps, ensuite on pourra administrer du :

  • Manganum 5 CH
  • Ferum phosphoricum 5 CH
  • Kalium muriaticum 5 ou 7 CH

Traitement médical d’une otite

Certains enfants souffrent d’une à deux otites par hiver, ce qui reste raisonnable, pour ceux qui dont des otites à répétition, il faut alors se poser la question si un traitement de fond est nécessaire et possible afin de ne pas attraper des otites ou intervenir avec un traitement ORL.

Il est nécessaire de s’assurer que la végétation à l’entrée du ne soient pas surinfectées, sinon il faudra les enlever afin d’éviter les otites à répétition. Cette intervention est possible qu’à partir de 18 mois.

Un traitement symptomatique est conseillé dans un premier temps sans prise d’antibiotiques, puis d’adapter en fonction de la maladie. Les antibiotiques peuvent intervenir dans un second temps si l’état de santé de l’enfant ne montre aucune amélioration.

Pour traiter une otite il est indispensable de :

  • faire un diagnostic par un examen du tympan,
  • d’identifier le type d’otite dont il s’agit,
  • éventuellement, installer chirurgicalement des aérateurs transtympanique (yoyos, drains, diabolos)

En cas d’otite chronique où le traitement médical n’a pas pu améliorer la condition de l’enfant, il faut poser ces aérateurs de manière à ce que le pue qui se trouve derrière le tympan puisse s’écouler directement. Les antibiotiques ne seront alors pas forcément nécessaires,  et les complications de problèmes d’audition seront évitées.

Comment éviter & prévenir les otites ?

En prévention vous pouvez limiter votre exposition au groupe porteur de virus, mais aussi :

  • vous nettoyer régulièrement le nez (les fosses nasales) au sérum physiologique
  • vous laver les mains régulièrement
  • éviter les produits laitiers
  • favoriser les crudité et avoir une alimentation saine.