Le TOUCHER, Pourquoi Est-Ce Si Important ?

Le TOUCHER, Pourquoi Est-Ce Si Important ?
4 (80%) 4 votes

Le Toucher fait partie de nos cinq sens et a un rôle déterminant pour notre survie, dans nos sensations, pour ressentir, l’exploration, la découverte de notre environnement ou encore dans de nombreuses thérapies.

Si les enfants et les personnes âgées en ont particulièrement besoin, il concerne tout individu quel que soit son âge.

Il permet un accueil, une écoute, un apaisement, un réconfort. Il est aussi indispensable que manger et respirer.

La plupart l’aiment voire l’adorent, d’autres le rejettent littéralement, mais qu’importe notre relation au toucher, il concerne tout le monde.

Il a un poids affectif inestimé et inestimable… Il fait partie de notre quotidien, de la naissance jusqu’à la mort. Si certains se sentent à l’aise avec le contact, d’autres au contraire en sont effrayés, de part leur vécu, leurs bagages.

Un outil de communication non verbale

Le toucher est une façon de communiquer, de faire sentir qu’on est là.

C’est un moyen de communication naturel, essentiel, présent dans toutes les civilisations pour établir des relations entre êtres humains. Un simple câlin a un effet puissant sur le corps et l’esprit.

On n’est pas « obligé » de parler, on est en lien autrement, avec le regard, ou peau à peau.

Ce n’est pas évident de se toucher dans nos cultures européennes et nous n’avons malheureusement pas vraiment conscience de son importance. Les peuplades indiennes et les africaines, pour ne citer qu’elles, massent ou portent leur bébé dès la naissance et sont très « corps à corps ».

Le Toucher, qu’il soit thérapeutique ou juste un contact humain bienveillant, permet de soulager des tensions, de favoriser le sommeil, d’intégrer ou de découvrir son schéma corporel, de rassurer, de se recentrer dans le plus grand respect de chacun(e) et dans un climat de confiance.

Toucher ou être toucher : un acte d’échange profond

Le Toucher peut être puissant.

C’est avant tout un acte d’amour inconditionnel à la portée de chacun, mais aussi une technique thérapeutique et comme toute technique, le toucher thérapeutique s’apprend.

On peut toucher pour soulager des personnes en souffrance, accompagner par des gestes bienveillants des personnes en fin de vie, mais aussi offrir un moment d’apaisement à chaque personne qui a besoin de se sentir écoutée, rassuré.

Quand on touche, en dehors du fait d’entrer en relation, on invite un échange : je touche et je suis touchée. Ne dit-on pas « touché en plein cœur, touché à en pleurer tellement c’est puissant ».

Le Toucher aide à prendre conscience des répercussions de l’anxiété, du stress sur la perception des douleurs sur le corps. L’intensité du ressenti des tensions lors d’un soin, met en évidence ce que le corps a imprimé depuis un moment, voir pendant des années, parfois toute une vie déjà !

La chronicité des tensions ou des douleurs met à jour l’impact d’une souffrance rentrée, d’une histoire de vie parfois très traumatisante, rien n’ayant pu être exprimé…

Quand le silence des mots réveille la violence des maux…

J.SALOME

Le Toucher : un atout santé par excellence !

Le Toucher, c’est avant tout un geste de tendresse infinie, un acte d’amour inconditionnel qui se veut rassurant, réconfortant, maternant, accueillant.

Il permet :

  • De diminuer l’agressivité et favorise la régulation de nos émotions.
  • Aide à prévenir ou traiter certaines douleurs, mais aussi l’angoisse et l’anxiété, le stress (un soin manuel réduit le taux de Cortisol qui est l’hormone du stress).
  • D’augmenter le seuil de tolérance à la douleur.
  • L’expression d’émotions refoulées, accumulées, et aider la personne à les accueillir en lui offrant de l’écoute et de la compréhension.
  • Aide au travail psychothérapeutique sur les souffrances psychiques, dont le corps est devenu l’expression.
  • De se réapproprier son corps, voire se réconcilier avec un corps considéré comme un carcan, un boulet.
  • D’offrir la possibilité de modifier sa perception de la vie, de la maladie, de la souffrance, gérer son temps autrement, devenir pleinement « acteur » de son chemin de vie, trouver son équilibre.
  • De contribuer pour beaucoup de personnes à enfin « oser dire », « oser faire », « oser être », « oser exister ».
  • D’assurer un rôle préventif en redynamisant l’ensemble des fonctions du corps et en augmentant les capacités de défense de l’organisme (augmentation des lymphocytes T).

Le Toucher thérapeutique se révèle être un excellent allié et un médiateur extraordinaire face à ces difficultés d’expression.

Au travers d’un soin, un sentiment de confiance s’instaure, un sentiment de sécurité s’installe, permettant la détente, le lâcher-prise, l’accès aux mots (dans la relation d’aide, le toucher physique est un tremplin essentiel à l’expression verbale quand celle-ci est bloquée).

Pouvoir, par le biais du Toucher thérapeutique, commencer à exprimer et partager des émotions, apporte un sentiment réconfortant de compréhension, de reconnaissance et de soutien, permettant plus d’ouverture.

La démarche d’un travail sur soi semble alors plus simple à entreprendre, de même que la compréhension de la prise en charge de l’unicité corps-esprit.

Les bienfaits du Toucher-Massage sont démontrés dans notre quotidien

Le Toucher massage, il n’y a rien de tel pour adoucir les tensions physiques (celles du quotidien, nos quotidiens si chargés où l’on accumule les tensions sans avoir le temps de passer à la déchetterie émotionnelle, musculaire etc… mais aussi celles liées à des soucis de santé).

La chronicité des douleurs a effacé pour bon nombre des sensations que les soins par le Toucher permettent de retrouver. Cela offrant l’occasion pour quelques moments de lâcher le cercle vicieux des douleurs, créant des tensions qui engendrent des douleurs qui créent des tensions…. Jusqu’à ne plus être qu’une douleur globale.

Les effets décontractants, décontracturants des soins par le Toucher sont souvent renforcés par des huiles. Le corps, ce « truc » douloureux, en souffrance depuis si longtemps que certains ont oublié la sensation de « ne pas avoir mal », ce corps est comme redécouvert, pour certains une réconciliation s’amorce.

En effet, se ressentir agréablement détendu, léger, retrouver le sensitif, l’apaisement, retrouver le sourire et avoir un regard brillant de mieux-être, de bien-être et non pas seulement la douleur omniprésente.

Pleurer de soulagement en ressentant qu’un autre état est possible et retrouver le possible quand le présent et le futur conjuguent leurs forces pour libérer, lâcher un trop plein de tout ce qui a été refoulé, accumulé. Et tout cela, grâce à la douceur du Toucher, la sécurité ressentie, l’aspect maternant, cocoonant oublié et retrouvé et s’autoriser enfin à l’exprimer.

A l’heure actuelle, nous avons le bonheur de disposer d’un très large choix de techniques thérapeutiques manuelles pouvant répondre aux besoins de chacun.

Ceci est une avancée et une reconnaissance considérable, il y a 10 ans en arrière le coefficient de popularité n’était pas bien grand.

Conclusion

Outre un outil thérapeutique qui mérite d’être développé, c’est un geste simple à la portée de tous qui permet de diminuer les risques de conflits et de bénéficier d’une meilleure santé.

En posant simplement une main sur l’épaule d’une personne en difficulté, vous lui offrez un cadeau inestimable.

Le toucher est un acte gagnant, tant pour celui qui donne que pour celui qui reçoit.

Offrons-nous, offrez-vous un bain de « hugs », soyons des happyculteurs au quotidien !

 

Vous avez des expériences à nous partager concernant les bienfaits de certaines techniques de Toucher-massages, de Toucher thérapeutique ou tout simplement d’une accolade ?

N’hésitez pas à nous en faire part en commentaires !



Katia Muller
 

Psycho-thérapeute spécialisée dans les thérapies alternatives, Katia consulte dans son propre cabinet « Les chemins de l’équilibre » depuis 12 ans. Elle...

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments