Fucus : posologie, usage, effets secondaires, interactions

Le fucus est un type d’algue. Les gens utilisent toute la plante pour fabriquer des médicaments.

Le fucus est utilisé pour de nombreuses affections, mais, jusqu’à présent, il n’y a pas assez de preuves scientifiques pour déterminer s’il est efficace ou non pour l’une d’entre elles. Il est également important de noter qu’il n’est pas sécuritaire de prendre le fucus par la bouche.

Le fucus est utilisé pour traiter les troubles thyroïdiens, y compris l’insuffisance thyroïdienne active (myxœdème), la glande thyroïde surdimensionnée (goitre) et la carence en iode. Il est également utilisé pour l’obésité, l’arthrite, les douleurs articulaires, le « durcissement des artères » (artériosclérose), les troubles digestifs, les brûlures d’estomac, le « nettoyage du sang », la constipation, la bronchite, l’emphysème, les troubles des voies urinaires, l’anxiété. D’autres utilisations incluent le renforcement du système immunitaire et l’augmentation de l’énergie.

Certaines personnes appliquent aussi du fucus sur la peau pour les maladies de la peau, les brûlures, le vieillissement de la peau et les piqûres d’insectes.

Ne pas confondre fucus et utriculaire.

Comment ça marche ?

Le fucus, comme de nombreuses plantes marines, contient des quantités variables d’iode, qui est utilisé pour prévenir ou traiter certains troubles thyroïdiens. Les produits pour fucus peuvent contenir des quantités variables d’iode, ce qui en fait une source incohérente d’iode. Le fucus contient également de l’algine, qui peut servir de laxatif pour aider les selles à traverser les intestins.

Utilisation et Efficacité

Possiblement efficace pour

Aucune efficacité scientifiquement démontrée à ce jour.

Preuves insuffisantes pour

  • Obésité. Les premières recherches suggèrent que le fucus, utilisé avec la lécithine et les vitamines, n’aide pas les gens à perdre du poids et à ne pas le reprendre.
  • Problèmes thyroïdiens, y compris une glande thyroïde surdimensionnée (goitre).
  • Carence en iode.
  • Arthrite.
  • Articulations douloureuses (rhumatismes).
  • « Durcissement des artères » (artériosclérose).
  • Problèmes digestifs.
  • « Nettoyage du sang ».
  • Constipation.
  • Autres conditions.

D’autres preuves sont nécessaires pour évaluer le fucus pour ces utilisations.

Effets secondaires et sécurité

Fucus de la vessie est potentiellement sans risque lorsqu’il est appliqué sur la peau. Le fucus est le potentiellement risqué lorsqu’il est pris par la bouche. Il peut contenir de fortes concentrations d’iode, ce qui pourrait causer ou aggraver certains problèmes thyroïdiens. Un apport élevé et prolongé d’iode alimentaire est lié à un goitre et à un risque accru de cancer de la thyroïde. Le traitement des problèmes thyroïdiens ne doit pas être tenté sans surveillance médicale.

Comme les autres plantes marines, le fucus peut concentrer les métaux lourds toxiques, comme l’arsenic, de l’eau dans laquelle il vit.

Précautions spéciales et avertissements :

  • Grossesse et allaitement : Le fucus est probablement dangereux pendant la grossesse et l’allaitement. Ne l’utilisez pas.
  • Troubles de la coagulation : Le fucus peut ralentir la coagulation du sang. En théorie, le fucus pourrait augmenter le risque d’ecchymoses ou de saignements chez les personnes atteintes de troubles de la coagulation.
  • Infertilité : Des recherches préliminaires suggèrent que la prise de fucus pourrait rendre la grossesse plus difficile pour les femmes.
  • Allergie à l’iode : Le fucus contient des quantités importantes d’iode qui peuvent provoquer une réaction allergique chez les personnes sensibles. Ne l’utilisez pas.
  • Chirurgie : Le fucus peut ralentir la coagulation du sang. On craint qu’elle ne cause des saignements supplémentaires pendant et après l’intervention chirurgicale. Cessez de prendre le fucus au moins 2 semaines avant l’intervention chirurgicale.
  • Problèmes thyroïdiens connus sous le nom d’hyperthyroïdie (trop d’hormones thyroïdiennes) ou d’hypothyroïdie (trop peu d’hormones thyroïdiennes) : Le fucus contient des quantités importantes d’iode, ce qui pourrait aggraver l’hyperthyroïdie et l’hypothyroïdie. Ne l’utilisez pas.

Interactions ?

Interaction modérée

Soyez prudent avec cette combinaison

Dosage

La dose appropriée de fucus dépend de plusieurs facteurs tels que l’âge de l’utilisateur, son état de santé et plusieurs autres conditions. À l’heure actuelle, il n’y a pas suffisamment d’information scientifique pour déterminer une gamme appropriée de doses pour le fucus.

N’oubliez pas que les produits naturels ne sont pas toujours nécessairement sûrs et que les doses peuvent être importantes. Assurez-vous de suivre les directives pertinentes figurant sur les étiquettes des produits et consultez votre pharmacien, votre médecin ou tout autre professionnel de la santé avant d’utiliser ce produit.