Houblon : posologie, usage, effets secondaires, interactions

Le houblon est la partie séchée et fleurie de la plante de houblon. Ils sont couramment utilisés dans le brassage de la bière et comme composants aromatisants dans les aliments. Le houblon est également utilisé pour la fabrication de médicaments.

Le houblon est couramment utilisé par voie orale pour traiter l’anxiété, les troubles du sommeil tels que l’incapacité de dormir (insomnie) ou les troubles du sommeil dus à la rotation ou au travail de nuit (trouble du travail par quarts), l’agitation, la tension, l’excitabilité, le trouble de déficit d’attention/hyperactivité (THADA), la nervosité, l’irritabilité, les symptômes de la ménopause, etc. Mais les preuves scientifiques à l’appui de l’utilisation d’espoirs pour l’une ou l’autre de ces affections sont limitées.

Comment ça marche ?

Les produits chimiques du houblon semblent avoir des effets faibles similaires à ceux de l’hormone oestrogène. Certains produits chimiques présents dans le houblon semblent également réduire l’enflure, prévenir les infections et causer la somnolence.

Utilisation et Efficacité

Possiblement efficace pour

Aucune efficacité scientifiquement prouvée à ce jour.

Preuves insuffisantes pour

  • Odeur corporelle. Les premières recherches suggèrent que l’application d’un déodorant contenant du houblon, du sel de zinc, du jus de feuilles d’aloès, de l’hamamélis, de la camomille, de la vitamine C, de la citronnelle et d’autres ingrédients sous l’aisselle peut réduire les odeurs corporelles.
  • Insomnie. La prise de houblon avec d’autres herbes et suppléments peut améliorer certains aspects du sommeil chez les personnes souffrant d’insomnie, mais la recherche est mixte. En outre, il n’y a aucune preuve que la prise de houblon par elle-même aide avec l’insomnie. Certaines recherches suggèrent que la prise d’une combinaison d’extrait de houblon et d’extrait de valériane au coucher aide certaines personnes à s’endormir plus rapidement. Il semble qu’il faille 28 jours de traitement pour constater ces bienfaits. De plus, la prise d’une combinaison d’extrait de valériane et d’extrait de houblon semble améliorer la qualité du sommeil de la même façon que le bromazépam (Lexotanil) lorsque pris pendant seulement 14 jours. De plus, la prise d’un produit combiné spécifique contenant de l’extrait de valériane, de l’extrait de passiflore et de l’extrait de houblon chaque jour au coucher pendant 2 semaines semble augmenter la durée totale du sommeil de 2,5 heures, diminuer le nombre de réveils nocturnes de 50% et réduire la durée du sommeil d’environ une heure par rapport aux patients présentant une légère insomnie. Ces améliorations sont similaires aux effets du zolpidem sédatif. Cependant, d’autres recherches suggèrent que la prise d’une combinaison de houblon, d’huile de soja, de lécithine de soja et de Cannabis sativa pendant un mois n’améliore pas la qualité du sommeil. D’autres recherches préliminaires suggèrent que la prise d’une combinaison de houblon et de valériane n’améliore pas le temps qu’il faut pour s’endormir.
  • Symptômes de la ménopause. Les premières recherches suggèrent que la prise quotidienne d’un produit spécifique contenant de l’extrait de houblon n’améliore pas les symptômes ménopausiques tels que les bouffées de chaleur après 8 à 12 semaines de traitement.
  • Troubles du sommeil dus à la rotation ou aux quarts de nuit (trouble du travail par quarts). Les premières recherches suggèrent que la consommation de bière non alcoolisée contenant du houblon au souper pendant deux semaines peut réduire le temps nécessaire pour s’endormir d’environ 8 minutes chez les infirmières travaillant par roulement ou par quarts de nuit. Il semble également diminuer l’activité totale pendant la nuit et l’anxiété. Cependant, il ne semble pas augmenter le temps total de sommeil.
  • Ulcère de jambe. Les premières recherches suggèrent que l’application d’une crème contenant du fucus, du lierre anglais, du marronnier d’Inde, du gotu kola, du balai de boucher, de la prêle et du houblon, ainsi qu’un traitement par compression, pourrait aider à diminuer la douleur et l’inflammation chez les personnes souffrant d’ulcères aux jambes et de mauvaise circulation sanguine dans les jambes.
  • Tension.
  • Trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH).
  • Amélioration de l’appétit.
  • Indigestion.
  • Cancer de la prostate.
  • Cancer du sein.
  • Cancer de l’ovaire.
  • Cholestérol élevé.
  • Crampes intestinales.
  • Tuberculose.
  • Douleur et enflure (inflammation) de la vessie.
  • Douleurs nerveuses.
  • Autres conditions.

Davantage de données sont nécessaires pour évaluer l’efficacité du houblon pour ces utilisations.

Effets secondaires et sécurité

Le houblon est considéré comme probablement sans danger lorsqu’il est consommé en quantités courantes dans les aliments.

Le houblon est POSSIBLEMENT SÛR lorsqu’il est pris par voie orale à des fins médicales, à court terme.

Précautions spéciales et mises en garde :

  • Grossesse et allaitement : Il n’y a pas suffisamment d’informations fiables sur la sécurité de la prise de houblon si vous êtes enceinte ou si vous allaitez. Restez du bon côté et évitez de l’utiliser.
  • Dépression : Le houblon peut aggraver la dépression. Éviter l’utilisation.
  • Cancers et affections sensibles aux hormones : Certains produits chimiques du houblon agissent comme l’hormone oestrogène. Les personnes qui souffrent d’affections sensibles aux hormones devraient éviter le houblon. Certaines de ces affections, dont le cancer du sein et l’endométriose.
  • Chirurgie : Le houblon peut causer trop de somnolence lorsqu’il est combiné à une anesthésie et à d’autres médicaments pendant et après une intervention chirurgicale. Cessez de prendre du houblon au moins 2 semaines avant une chirurgie prévue.

Interactions ?

Interaction modérée

Soyez prudent avec cette combinaison

Dosage

La dose appropriée de houblon dépend de plusieurs facteurs tels que l’âge de l’utilisateur, son état de santé et plusieurs autres conditions. A l’heure actuelle, il n’existe pas suffisamment d’informations scientifiques pour déterminer une gamme appropriée de doses pour le houblon. N’oubliez pas que les produits naturels ne sont pas toujours nécessairement sûrs et que les doses peuvent être importantes. Assurez-vous de suivre les directives pertinentes figurant sur les étiquettes des produits et consultez votre pharmacien, votre médecin ou tout autre professionnel de la santé avant d’utiliser ce produit.