Huile de foie de morue : posologie, usage, effets secondaires, interactions

L’huile de foie de morue peut être obtenue en mangeant du foie de morue frais ou en prenant des suppléments.

L’huile de foie de morue est utilisée dans les cas d’hypercholestérolémie, de triglycérides élevés, de maladie rénale chez les diabétiques, d’hypertension artérielle, de maladie cardiaque, d’arthrose, de dépression, de maladie auto-immune appelée lupus érythémateux disséminé (LED), de glaucome, d’infection des oreilles moyennes (otites moyennes).

Certaines personnes mettent de l’huile de foie de morue sur leur peau pour accélérer la guérison des blessures.

Lorsqu’elle est prise en doses appropriées par voie orale, l’huile de foie de morue semble aider à abaisser les taux élevés de triglycérides (un type de gras sanguin), à abaisser la tension artérielle et à traiter certains symptômes de maladie rénale associés au diabète. Il ne semble pas abaisser le taux élevé de cholestérol ni réduire la douleur arthritique. D’autres utilisations sont encore à l’étude.

Comment ça marche ?

L’huile de foie de morue contient certains « acides gras » qui empêchent le sang de coaguler facilement. Ces acides gras réduisent également la douleur et l’enflure.

Utilisation et Efficacité

Probablement efficace pour

  • Abaissement des lipides sanguins appelés triglycérides. La prise d’huile de foie de morue par voie orale peut réduire les taux de triglycérides de 20 % à 50 % chez les personnes présentant des taux élevés de triglycérides.

Possiblement efficace pour

  • Hypertension artérielle. La prise d’huile de foie de morue par la bouche semble abaisser la tension artérielle (les deux chiffres) une petite, mais importante, quantité chez les personnes ayant une tension artérielle légèrement élevée.
  • Maladie rénale chez les personnes atteintes de diabète de type 2. La prise d’huile de foie de morue semble réduire la présence de protéines dans l’urine, un marqueur de la gravité de la maladie rénale.

Possiblement inefficace pour

  • Arthrose.
  • Maladie du cholestérol familiale (hypercholestérolémie familiale).

Preuves insuffisantes pour

  • Dépression. Certaines données indiquent que les personnes qui prennent de l’huile de foie de morue présentent moins de symptômes de dépression que les autres personnes.
  • Rythme cardiaque irrégulier chez les personnes atteintes d’une maladie cardiaque. Il existe des preuves précoces que l’huile de foie de morue pourrait aider à prévenir certains types d’irrégularités du rythme cardiaque.
  • Infections de l’oreille chez les jeunes enfants. Des recherches préliminaires suggèrent que la prise d’huile de foie de morue avec un produit multivitamino-minéral pour enfants contenant du sélénium pourrait prévenir ou diminuer le nombre d’infections de l’oreille chez les jeunes enfants.
  • Maladies cardiaques.
  • Lupus érythémateux disséminé (LED).
  • Cicatrisation des plaies.
  • Glaucome.
  • Autres conditions.

D’autres données sont nécessaires pour coter l’huile de foie de morue pour ces utilisations.

Effets secondaires et sécurité

L’huile de foie de morue est probablement sans danger pour la plupart des adultes et des enfants lorsqu’elle est ingérée. Il peut causer des effets secondaires comme des éructations, une mauvaise haleine, des brûlures d’estomac, des selles molles et des nausées. La prise d’huile de foie de morue avec les repas peut souvent diminuer ces effets secondaires.

Les doses élevées d’huile de foie de morue sont potentiellement risquées. Elles peuvent empêcher le sang de coaguler et augmenter le risque de saignement. Les niveaux de vitamine A et de vitamine D peuvent également devenir trop élevés avec de fortes doses d’huile de foie de morue.

L’innocuité de l’huile de foie de morue utilisée sur la peau est inconnue.

Précautions spéciales et mises en garde :

  • Grossesse et allaitement : L’huile de foie de morue est potentiellement sans risque lorsqu’elle est utilisée en quantités ne fournissant pas plus que l’apport quotidien recommandé en vitamine A et en vitamine D. L’huile de foie de morue est potentiellement risquée  lorsqu’elle est prise en grandes quantités. Les femmes enceintes ou qui allaitent ne devraient pas prendre d’huile de foie de morue qui fournit plus de 3000 mcg de vitamine A et 100 mcg de vitamine D.
  • Diabète : Certains craignent que l’huile de foie de morue ou d’autres huiles de poisson n’augmentent la glycémie chez les personnes atteintes de diabète. Mais il n’y a pas de recherche solide qui appuie cette préoccupation. Hypertension artérielle : L’huile de foie de morue peut abaisser la tension artérielle et peut entraîner une tension artérielle trop basse si elle est utilisée avec des médicaments contre l’hypertension artérielle. Soyez prudent lorsque vous utilisez de l’huile de foie de morue si vous prenez des médicaments pour l’hypertension artérielle.

Interactions ?

Interaction modérée

Soyez prudent avec cette combinaison

Dosage

Les doses suivantes ont fait l’objet d’études scientifiques :

PAR BOUCHE :

  • Pour abaisser les triglycérides : 20 ml d’huile de foie de morue par jour.
  • Pour un taux de cholestérol élevé : 30 mL d’huile de foie de morue par jour.
  • Pour abaisser la tension artérielle : 20 mL d’huile de foie de morue par jour.